à l'invisible présence du frisson

avatar contributeur de Arena
Arena
30/05/2022 à 23:58

Au chevet de ma chair disparue, je n’étais pas seule et pourtant il n’y avait que moi dans sa chambre. Toute mon attention était dirigée vers le corps agonisant que je veillais et je murmurais, de peur d’être entendue dans mes prières. Mes gestes gantés de pudeur caressaient son visage, ses mains, espérant transmettre l’énergie vitale qui lui manquait. Mon coeur s’accordait au sien, nous étions ensemble, mais jamais seuls.

Les heures ont passé, étirant chaque seconde, je fus projetée dans un espace temps, tour à tour perdue, triste et sidérée. C’est elle, la sidération qui peu à peu a pris le pas, rejetant mes larmes et ma perte au fond de moi pour plus tard.

Plusieurs frissons me traversèrent, c’est en cela que je n’étais pas seule, j’ai senti un souffle glacé nous entourer, une présence si forte et implacable, que je n’ai pu lâcher, un seul instant, sa main immobile et encore chaude. J’ai lutté contre cette invisible qui me regardait être là, impuissante et présente malgré tout, contre cette imprévisible qui choisi son heure.

Elle attendit que l’aube arrive pour accomplir son forfait, un pied de nez supplémentaire à la lumière du jour, ce gage d’espoir qu’elle faucha de manière douce et élégante à la fois. A croire que de nous avoir côtoyés quelques heures, lui a inspiré de la pitié, elle m’a laissée lui dire qu’elle pouvait partir, et poser ma main sur sa poitrine qui est devenue silencieuse.

Je suis partie à mon tour, oubliant les visages qui m’ont raccompagnée, laissant le corps gisant se départir de toute chaleur. Le petit matin était glacial mais ce n’était plus la présence soutenue qui m’avait tenue compagnie cette terrible nuit qui me gelait, c’était le vide dans mon coeur qui déjà, s’y cristallisait.

Les jours qui ont suivi, les frissons sont revenus, mon corps est resté attaché, ancré à ce moment, traduisant un symptôme de ce qui s’enfuit inflexiblement. Depuis, lorsque je pense à ma chair disparue, ces derniers instants prennent la place des souvenirs, ils sont certainement la rançon que je dois à celle qui me fit la faveur d’être à mes côtés, histoire de ne pas me laisser toute seule.

avatar ancien membre
Ancien membre
31/05/2022 à 00:23

De la noirceur émane une telle beauté dans tes écrits, sombre mais sublime.

Je cite ce beau passage:

" Le petit matin était glacial mais ce n’était plus la présence soutenue qui m’avait tenue compagnie cette terrible nuit qui me gelait, c’était le vide dans mon cœur qui déjà, s’y cristallisait. "

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
31/05/2022 à 06:32

C'est très puissants, cela donne le frisson

Monique

avatar ancien membre
Ancien membre
31/05/2022 à 13:49

Oui des frissons..

avatar contributeur de Arena
Arena
03/06/2022 à 19:47

Merci à toutes deux ou tous deux pour vos messages sympas. Il a fait un peu froid cette semaine, ceci explique celà. Merci encore et bonne soirée

avatar contributeur de Tashunka
Tashunka
03/06/2022 à 20:03

Citation de Arena #401396

En vous lisant, je repasse, visualise dans ma mémoire les derniers instants de vie de ma compagne lors de mon accompagnement et j'ai des frissons qui me parcourent.

Vos mots traduisent exactement ce que j'ai ressentie dans ces ultimes moments.

Merci pour ce partage vibrant.

avatar contributeur de Arena
Arena
03/06/2022 à 20:41

Bonsoir Tashunka,

J'ai lu ce que vous avez vécu et tout l'amour qui vous unissait, je ne suis pas intervenue sur votre publication par pudeur et impression d'inutilité à dire quoique ce soit. Il en faut du courage dans certains moments, merci pour vos mots en tous les cas. Portez vous bien. Bien sincèrement

avatar contributeur de Tashunka
Tashunka
03/06/2022 à 21:00

Citation de Arena #401936

Je vous remercie infiniment pour votre pudeur, parfois le silence vaut mieux que mille mots.

On Écoute, Entend avec le coeur, l'âme et l'esprit.

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
03/06/2022 à 22:40 - 03/06/2022 à 22:42

Citation de Arena #401396

Ma Très Chère Arena, de manière très élégante, je vous dirais bien """"quel Putain de Texte qui me fait vibrer à chacun de vos mots "" et de manière vulgaire, je vous dirais que votre texte est Magnifique

Dans vos mots, Je sens les coups de frappes que votre coeur et votre Âme ont vécu et j'avoue avec un égoisme sans fard que j'aimerais avoir une si belle mort, une si Belle fin en si Belle Compagnie...

La Mort est si belle dans vos mots, qu'être accompagnée et bordée dans ses derniers instants par un Amour comme le vôtre me donnerait presqu'envie de Mourir, de Mourir dans un tel océan d'amour

Votre Amour va bien au delà de la disparition de l'Etre cher à votre coeur , l'Amour ne s'arrête pas dans les derniers souffles de vies, j'en suis persuadée

J'aime votre texte un truc de dingue 👍😍😍😍😍

avatar contributeur de Arena
Arena
03/06/2022 à 23:17

Merci reveuseparis, vos mots me touchent beaucoup et je les ressens très sincères. J'ai du de la chance de pouvoir être présente, c'est un immense cadeau de dignité préservée, je suis très fière de cela. Vous avez raison de dire que l'amour ne s'arrête pas au dernier souffle de vie, mais ne plus pouvoir le partager est un nouveau chemin a arpenter, nous ne faisons qu'apprendre a marcher toute notre vie durant. Merci encore a toutes et bon week end



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr