Usure face à la transphobie involontaire, voire dissimulée.

avatar contributeur de Sokuna
Sokuna
14/05/2022 à 00:55

Je vous jure, je suis en pleurs. Je n'en peux plus.

Y'en a marre. Je suis à bout.

Comment que les gens font pour dire des choses transphobes ou insultantes à notre encontre sans s'en rendre compte ou en se persuadant qu'ils ont raison.

Pitié. A titre d'exemple. Arrêtez de dire juste "trans" genre : un/une trans. Et d'appeler ça un diminutif.

Le véritable diminutif c'est "PERSONNE Trans/ HOMME Trans/ FEMME Trans. Parce que OUI, OUI, nous sommes des personnes, nous sommes des hommes et des femmes comme tout le monde et on ne mérite pas autant de mépris du style : "C'est pas insultant quand je te dis que tu es né homme". Ça l'est. Cruellement même.

Il y en a marre d'attirer les ignorants, ils détruisent nos vies, notre motivation, notre ambition.

C'est pas parce que j'ai peur que je ne commence pas ma transition. C'est parce que je me vois pas vivre ma vie en tant que femme trans en étant entourée de personne pareil.

Il faut faire quelque chose. On a besoin de soutien. J'ai besoin de soutien. Je suis à bout. Je regrette absolument tout car je souffre plus qu'autre chose depuis que je me suis dit "Je suis une femme".

En vous remerciant de m'avoir lu, j'attends vos réponses avec impatience et avec espoir de retrouver du réconfort.

avatar contributeur de Cin91
Cin91
14/05/2022 à 03:20

Salut Sokuna.

Bon je ne suis pas une personne trans mais en tant que lesbienne je viens tout juste de vivre une insulte inconsciente de la part d'une amie. Par ignorance. C'était pas volontaire de sa part mais ca fait mal quand même. Ca énerve. Ca irrite. J'essais d'oublier mais sa phrase sonne encore dans ma tête alors que ca fait plusieurs heures.

Ca faisait longtemps que je n'avais pas entendu ces insultes et ca m'a rappelé dans quel monde je suis. J'ai tendance à vivre dans ma bulle et considérer que le monde fonctionne autrement. Du coup c'est une sensation de claque que jme suis pris. Si seulement la société ne mettai pas dans la tête de tout le monde que les choses fonctionnent que d'une manière, on s'en prendrai moins dans la tronche.

Et je comprend pas non plus lorsque je suis de ce côté, comment les gens peuvent ne pas se rendre compte de la gravité du propos. Je ne sais pas dans quel cadre tu vis tout cela mais si tu as possibilité de simplement t'éloigner de ces personnes, je ne vois pas d'autre solution pour ta santé mentale.

Autre point de vu: si je réflechis, ne me serai je pas retrouvé aussi de ce côté un jour? Ais je été la personne insultante envers des personnes trans par exemple (comme c'est le sujet) par ignorance? Oui. Il m'est arrivé de sortir des conneries sans vouloir insulter mais qui ont dû faire mal. Maintenant que j'en sais plus, je m'en rend compte et j'aurais aimer m'excuser auprès de ces personnes.

Courage car certaines de ses personnes ignorantes vont évoluer. Tu aura aussi plus tard l'agréable surprise d'être considérée pour ce que tu es avec respect et sincérité.

avatar ancien membre
Ancien membre
14/05/2022 à 07:11

Citation de Sokuna #399372

Bonjour Sokuna,

Vous avez du cran, courage, pour mettre votre témoignage sur le forum, c'est super car vous êtes très discrète, et certainement hyper sensible, je vous lis et vois vos photos sur blabla, d'ailleurs elles sont toutes très jolies, bien prises.

Malheureusement, les êtres humains qui ne cherchent pas en savoir plus sur la communauté LGBTQ+, feront souvent des erreurs de ce style, sans toutefois vouloir faire du mal volontairement, en tout cas, je le pense.

Avant d'être inscrite à Betolerent, je ne savais pas non plus utilisée les mots justes pour toutes les orientations intimes, les nombreux genres, et mon but premier, c'était de ne pas blesser, heurter, chagriner la personne en face de moi, et c'est très regrettable car je l'ai fait probablement sans mon rendre compte.

Maintenant, je surfe beaucoup au niveau des forums/posts, blabla et ainsi j'apprends, corrige ma manière de parler, d'écrire pour être au plus près de la personne.

Je ne donne pas ou très rarement des conseils, car je ne vis pas réellement, les sentiments, émotions que vous ressentez au moment de l'interaction, puisque je ne suis pas à votre place, et de tout façon chaque individu réagit à sa manière par rapport à son vécu, son éducation, les différents piliers de construction, son entourage direct, indirect, ses souffrances, son caractère, sa capacité de résilience, et maintes autres facteurs.

Peut-être, l'important c'est de retenir que éventuellement ces paroles prononcées, n'étaient pas dirigées contre vous, mais dîtes sans réfléchir.

Mieux vous protéger en développant la confiance en soi, l'estime de son corps, se le ré-approprier, lire des ouvrages simples avec des exercices ( en ce moment je ne suis pas chez moi, mais je vous enverrai des titres)

Puisque vous vous faites des photos, pourquoi ne pas les imprimer et en faire un, des album,s, ainsi concrètement, il y a l'évolution et même temps vous développez votre ego 😉, en vous admirant, profitez de le montrer à des personnes qui vous accompagnent dans votre cheminement.

Voilà, je me rends compte que je vous ai quand même donnée des avis 😊.

Je vous souhaite de perséverer dans votre choix, décision pendant votre parcours et d'arriver là où vous le désirez. 🌺

PS: j'espère que j'ai utilisée les bons mots à votre égard.

avatar contributeur de Sovara
Sovara
14/05/2022 à 14:47

Peut-être que les gens ne savent pas, tout simplement ? Surtout quand un grand nombre d'individus trans se définissent eux-même comme "trans" tout court. J'en ai vu plein se présenter ainsi "salut moi c'est X, je suis trans" ou "ma copine et moi on est trans". Comment deviner que "trans" tout court est perçu comme insultant alors que dire "lesbienne" ou "asexuel" tout court ne l'est pas ? (à moins qu'il ne faille dire aussi "personne lesbienne" ou "individu asexuel"). Être dans l'ignorance ne signifie pas nécessairement vouloir manquer de respect...

avatar contributeur de Sokuna
Sokuna
14/05/2022 à 18:27

Citation de Sovara #399407

J'ai précisé dans mon texte que c'est le fait de dire "T'es un/une trans" qui est insultant.

Dire à une personne transgenre, ou dire en tant que tel : "Je suis trans", "Tu es trans" ça ne pose pas de soucis.

Encore une fois c'est le "un/une trans" qui pose soucis, ça a vraiment une optique dans le style "Ah c'est ça/Ah c'est un truc".

Et encore une fois, l'ignorance ne pose pas de soucis dès lors qu'elle cherche à être réglée. Mais quand on dit a une personne que c'est propos sont insultants et qu'elle te répond que e n'est absolument pas le cas, bah y'a un moment faut aller se faire foutre.

avatar contributeur de François76
François76
14/05/2022 à 21:40

Bonsoir Sokuna,

J'entends, et je pense que les beto ont entendu, ton agacement.

Ton vis-à-vis a sans doute été surpris...et sur le coup du blabla de la vie de tous les jours, il n'aura pas saisi que ce terme te blesse.

Ca t'a énervé, donc

-soit tu lui redis en d'autres termes, sans hausser le ton, malgré ton agacement, pour qu'il entende ton propos, ta position ;

  • soit il est bouché, et passe ton chemin....s'il n'entend pas les "basiques", il n'entendra pas plus des sujets plus élaborés et tu risques d'avoir encore cette personne en incapacité d'entendre ton point de vue. Si cette personne fait partie de la famille, ben ne passe pas forcément ton chemin, mais évite la conversation.

Tu en rencontreras peut-être d'autres (un peu bas de plafond) qui n'entendent pas ton point de vue.

Donc essaie de trouver des arguments, au calme, qui sont imparables, et qui feront comprendre que personnellement tu désaprouves l'usage de ce terme.

Les bas de plafond, les cons, nous pouvons tous, hélas, en rencontrer et tout au long de notre vie. Nous n'avons qu'une planète, il nous faut donc vivre avec. Mais on peut s'efforcer de prendre des distances avec ceux-ci.

Ils n'ont sans doute pas l'intention de se rendre insupportables,

ils ne valent pas ni le prix, ni le poids de ta colère !

Mais toi, Sokuna

-conduis ta barque ;

-garde ta motivation ;

-développe tes ambitions;

en 3 mots

  • poursuit ta route !

Bon courage à toi.

Belle soirée à toi !

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
15/05/2022 à 07:31

Je ne savais pas qu'un/une trans (sous entendu un homme/une femme trans) était considéré comme une insulte par certaines personnes.

Cela devient compliqué de simplement discuter sans blesser INVOLONTAIREMENT.

avatar contributeur de Cin91
Cin91
16/05/2022 à 02:56

Je pense que c'est plus un contexte et le fait de dire "t'es une trans et c'est tout" ou "la trans/le trans la bas". Genre en montrant limite du doight si j'ai bien compris.

Comme si on disait: "ouai t'es une gouine quoi" ou bien "voila le gay" mais encore "l'indien la bas".

C'est plus la manière de montrer, appeler, s'adresser à quelqu'un tout en l'enfermant dans sa seule et unique condition de trans d'entrée de jeu, sans voir la personne.

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
16/05/2022 à 07:43

Citation de Cin91 #399526 : Comme si on disait: "ouai t'es une gouine quoi" ou bien "voila le gay" mais encore "l'indien la bas

Oui, c'est ce que je disais, certaines personnes prennent ces mots pour des insultes. Il est donc possible de blesser involontairement.

Alors que pour d'autres personnes, ce ne sont pas des insultes. Quand on me dit que je suis une gouine ou une lesbienne, bah ouais, c'est ça. Et alors ? Je sais que je ne suis pas qu'une lesbienne, mais bien une personne :)

C'est d'abord un travail à faire sur soi-même pour s'accepter et avoir un regard plus tolérant sur soi-même, il me semble.

avatar contributeur de Cin91
Cin91
16/05/2022 à 14:12

Citation de BeSweet #399531

Tout à fait.

Perso comme toi aussi jmen fou un peu qu'on me designe comme cela. Vu que c'est ce que je suis.

avatar contributeur de Judeline
Judeline
16/05/2022 à 16:55

Citation de Sokuna #399372

Tu sais Bichette, les cons tu en croiseras toute ta vie.

J'ai 47 ans et malheureusement tu finis par te rendre compte que "Les cons osent tout. C'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait."

Michel AUDIARD.

Effectivement, le terme Trans utilisé comme ça pique, mais les personnes en situation de handicap sont "réduites" à "handicapées", comme si c'était le handicap qui les définissait.

Si tu veux corriger les problèmes de langage, tu peux aussi penser aux personnes qui disent "Je sais pas c'est qui" ou "Je sais pas c'est où"

Il faudrait reprendre le sens étymologique des mots, leurs définitions, je crains que tu ne te lances dans un combat perdu d'avance tant l'élocution, la grammaire et l'orthographe ont morflé ces 20 dernières années.

Malheureusement la plupart des gens se limite à penser comme des moutons, se rangeant comme des cons dans une majorité pseudo rassurante de personnes dites "normales" et parce que c'est facile de se moquer des gens différents quand on n'est ni concerné, ni éduqué, ni dans la bienveillance.

Je te suggère de prendre du recul sinon tu vas finir par te coller une balle dans la tête ou te jeter sous un train (j'en sais quelque chose ne déconne pas !!)

Sache que tu n'es pas seule, et que si tu as besoin d'aide, on sera nombreu·ses·x à t'aider !

Bises !

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
18/05/2022 à 11:26

Citation de Judeline #399584 : Effectivement, le terme Trans utilisé comme ça pique, mais les personnes en situation de handicap sont "réduites" à "handicapées", comme si c'était le handicap qui les définissait.

Je n'ai pas le sentiment que les personnes handicapées sont réduites à leur handicap à travers ce langage.

En revanche, si le terme est considéré comme une agression verbale, la personne handicapée devient une "victime" et la personne utilisant ce terme devient l'agresseur.

La précision des mots est utile dans la compréhension des situations et à une meilleure prise en charge en société pour l'épanouissement des personnes.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr