(TRANSGENRE MTF) J'ai la sensation de ne plus vouloir pénétrer.

avatar contributeur de Maxine
Maxine
16/04/2022 à 05:21 - 16/04/2022 à 06:03

Comme dit le titre.

Je ne peux pas en arriver autrement qu'à faire ce constat : malgré mon attirance pour les femmes, je n'ai plus aucun désir de pratiquer la pénétration, ni vaginale, ni anale, ni buccale. Je crois que c'est le simple fait de posséder cet attribut et ses fonctions qui me fait bader maintenant. Mais bon, je ne ferai pas d'opération, je ne veux pas me faire charcuter. Cependant, j'ai l'impression que je vais devoir développer des techniques mentales pour me ré-habituer à se présence et ne même plus y faire attention, en quelques sortes.

C'est con avant j'étais un gars costaud et ça me faisait pas ça, je détestais ma teub comme le reste de mon corps mais voilà quand il fallait aller au front pour la Patrie j'y allais quoi. Et les meufs se plaignaient pas du tout j'assurais comme une bête. Maintenant... J'ai juste peur de ne plus pouvoir fonder une relation avec une femme, de par cette absence d'envie de pénétration. Est-ce que ça va altérer mon caractère ? Vous croyez qu'une femme peut sortir avec une transgenre mtf uniquement pour le cul ? Et est-ce qu'à votre avis une femme pourrait se contenter d'activité pénétrationnelle à base de dildos ? Vraie question. Parce que honnêtement pour le reste j'assure grave.

Mais voilà j'en ai marre de baiser, juste baiser comme un gros phoque, à la rigueur je veux bien un missionnaire passionné de temps en temps mais ça me suffit tellement. Et vas-y que je dois te déglinguer en levrette, et vas-y que ça réclame de la girouette finlandaise et que ça t'éclate les boules à se tortiller, je n'en peux plus moi ça ne m'a jamais intéressé. Je ne veux pas être le jouet sexuel des femmes, leur coup Tinder de seconde zone parce qu'un mec plus stable que moi les a quitté, en plus. Et j'ai tiré un trait sur les hommes de manière tellement évidente que c'est même pas la peine d'y penser, pareil, trop de queue. Vous savez quoi ? Même les vaginettes ne me font rien.

Ah oui parce que en fait j'ai genre la teub coupée façon bagdad café. Du coup, il paraît que ça altère les sensations et je n'ai jamais pris aucun plaisir intense à pénétrer, c'est fade. Je devais me forcer grave ça me soûlait, j'avais et j'ai encore une endurance nette de plusieurs heures ultra-handicapante. C'est vraiment chié contre le mur je vous assure. J'ai aucune envie d'être un mec et je me retrouve à devoir faire le boulot d'un mec avec un sexe qui marche aussi bien qu'un vibro à 400 euros. J'ai des gaules de malade car je ne les sens pas tout de suite et elle restent, c'est vraiment pas drôle. J'éprouve tellement pas de frustration vu la tiédeur de la promesse que j'ai un bonus de patience sexuelle qui s'accumule, c'est INHUMAIN. Et à côté de ça j'ai l'imagination d'une femme et les sursauts émotionnels et sexuels qui vont avec. C'est tout un bordel je sais je sais pardon.

En gros, voilà, y'a ce côté virilité logique dans une bite, ce côté prédateur, je le hais, même la forme du bordel, c'est dégueulasse. Pas le choix de m'y faire mais, j'ai l'impression de ne pas respecter les femmes quand je les pénètre avec un sexe que je ne voudrais pas avoir et de ne pas me respecter moi-même. Mes partenaires m'assurent que je suis une déesse avec ma langue et le reste de mon corps, vous croyez que ça peut suffire pour une relation jusqu'au tombeau ?

Je ne suis pas androgyne pour rien. La bite c'est du passé wallah.

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
16/04/2022 à 06:22

Salut Maxine,

Je trouve ton témoignage bouleversant de sincérité. J'aime aussi comme tu écris avec des mots forts.

Je pense que tu dois décrire le processus de nombreuses personnes qui sont amenés à ce faire opérer et je trouve courageux de préférer ne pas te faire charcuter.

Malheureusement notre corps n'est pas toujours au service de notre être. Moi c'est tout le contraire j'ai découvert il y a une semaine que je pouvais revivre en bandant avec un produit. Eh oui comme 99 % des hommes même non binaire ne plus bander c'est un tremblement de terre.

Ton témoignage est d'autant plus intéressant pour moi car je me suis rendu compte auparavant que plus je recherchais à me féminiser moins je bandais c'était quasi automatique.

Monique

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
16/04/2022 à 08:34 - 16/04/2022 à 09:09

.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Maxine
Maxine
16/04/2022 à 14:27 - 16/04/2022 à 16:00

Citation de Kitsune #396877

Je suis d'accord avec cette personne, donnez-lui un cookie. 🍪

Citation de Mdp33 #396874

Merci pour ton témoignage ^^ ! Je sais bien que les personnes transgenre mtf peuvent avoir aussi des envies par la biais de leur pénis, j'en ai aussi de manière instinctive bien sûr, mais c'est tout. Cérébralement je suis grillée à ce niveau.

Après voilà, je suis un homme biologique oui et de ce fait ce n'est pas les érections en elle-mêmes qui me gênent (enfin peut-être quand même un peu physiquement) mais bien plus la présence d'un pénis qu'on pourrait considérer pour ces érections. Il n'y a pas grand-chose à faire je sais bien...

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
16/04/2022 à 14:56 - 16/04/2022 à 14:56

Citation de Maxine #396895

🤣🤣🤣

Désolé, j'ai trouvé que mon partage était trop intime.

Quand je rentrerais, tout à l'heure, je viendrai en mp te dire ce que je souhaitais te partager


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Casimodotte
Casimodotte
16/04/2022 à 19:45 - 16/04/2022 à 22:44

Citation de Maxine #396873

Maxineeeeeeeeeeeeeeeee, Vous en Débitez des choses vous alors ah ah ah ah

Je crois que votre témoignage est accessible à la compréhension de tout le monde, on y comprends bien le fonctionnement physique qui est biologiquement Masculin et de l'autre le fonctionnement mentale Féminin et votre désir de ne plus Baiser comme un Mâle et celui de poursuivre une sexualité féminine ....

Pour ce qui est de la Bandaison, les filles bandent du clito en trouvant des Femmes Bandantes ( ça c'est le signe de bonne santé mentale).............. Si vous saviez Mouah tout ce que j'imagine faire en pratique, rien que de l'imaginer, je suis déjà HS..... Vous l'aurez comprise Ma Très Chère Maxine, je suis une Branleuse hors paire qui défie toute concurrence pour le Plaisir ++++++ avec le moins d'efforts possible à fournir( genre gagner plus en faisant moins) 🤣 Remarquez, aujourd'hui , j'ai l'avantage d'aller à grand pas vers mes Amies les Grabataires ( sourire)

Je crois que l'on oublie souvent que le gros boulot du désir sexuel passe surtout avant et pendant l'acte par tous nos petits scénarios et nos fantasmes que l'on intellectualise , que l'on le partage ou non avec notre délicieuse partenaire... C'est la Mort du Désir qui tue désir........... Si l'acte n'est fait que mécaniquement baaaaah boffff bofffff bofffff.... Pour mouah la jouissance totale c'est par l'esprit

Après ca dépend aussi avec qui..... J'ai été accroc dépendante au sexe avec ma première femme, mais, c'est un autre sujet... Ca ne m'était jamais arrivée avant ni après d'ailleurs.........

Après Maxine, ce n'est peut-être pas à vous de répondre à la question de la satisfaction ou non de votre performance sexuelle qui semble insuffisante à vos yeux, c'est à votre compagne de voir si cela lui convient ou pas...

avatar contributeur de François76
François76
16/04/2022 à 21:15 - 12/05/2022 à 19:14

Bonsoir Maxine,

Fais attention à ne pas souffrir de priapisme, car une crise trop longue peut avoir des effets irréversibles. (corps inerte à jamais).

Tu écris "Mes partenaires m'assurent que je suis une déesse avec ma langue", donc comme le dit RêveuseParis, "c'est à votre compagne de voir si cela lui convient ou pas..."

Si tu procures une série d'orgasme ainsi (sous-entendu avec la langue) à ta partenaire, si ça lui convient (on a peine à croire que ça ne lui conviendrait pas) et que par ailleurs vous êtes raccord, ne va pas chercher plus loin, c'est la bonne personne !

Je te souhaites une fructueuse quête.

Belle soirée

avatar contributeur de Maxine
Maxine
17/04/2022 à 13:18

Citation de Reveuseparis #396908

Buongiorno mia ragazza parisiana ;

Je sais bien que je parle beaucoup trop, c'est que ma verve à l'inverse de ma verge ne redescend jamais.

Évidemment, je ne peux que vous valider une fois de plus, la sexualité n'est rien sans envie, sans intelligence, sans connexion spirituelle. Que ne donnerais-je pas, d'ailleurs, pour rencontrer des femmes qui aiment subir des préliminaires de plusieurs siècles et faire de leur regard la dernière de mes visions, de leur souffle la dernière des mes chansons, de leur corps la dernière de mes demeures.

Justement ma crainte est qu'il manque, à la femme qui aimera ma féminité, un vagin. Peur d'être un monstre. Réellement.

On a beau se dire que l'androgynie c'est possible, on en reste pas moins perdue dans les limbes sur certains sujets tellement personnels.

Je saisis avec joie l'échelle que vous me tendez à chacune de vos coquines interventions.

Citation de François76 #396918

Hello François ! Merci ! Je ferais attention au priapisme, pour le coup je ne crois pas que ça me concernera vu que je fais chaque jour des exercices de micro-méditation pour ne plus bander en continu. Je n'ose pas imaginer si j'avais juste continué à être un mec.

Surtout qu'en ce moment c'est le printemps, et puis les planètes s'alignent sur plein de choses. Dur de ne pas ressentir la frustration sexuelle qui fait tourner le monde ces temps-ci.

Pour les orgasmes, comme j'ai dit à Rêveuse, et oui vous avez raison, il faut trouver la bonne personne. Je sais... Je me demande plus si l'instinct bestial prends toujours le dessus, je dirais.

Si j'aurais besoin, physiquement, de pénétrer, si ma compagne aura besoin que je la pénètre. De par le simple présence du bordel ^^.

Je sais, c'est peut-être une question à la con. La réponse logique serait sûrement non. Mais j'ai un doute.

avatar contributeur de Lizzie_
Lizzie_
18/04/2022 à 09:29

Salut à toi,

(tw témoignage intime)

Je comprends ton manque d'intérêt en tant que MtF à la pénetration. En tant que MtF moi aussi j'ai toujours eu un problème avec ça. J'étais déjà out lors de ma première fois à 18 ans avec une femme transgenre pas out, qui se comportait comme un garçon et qui m'avait pénetré du coup, j'ai pas trop kiffé mais l'alternative était plus qu'un turn-off pour moi. Elle voulait que je la pénetre mais je lui ai dis que c'était mort je pouvais pas bander en faisant ça, impossible.

Maintenant sous hormones je suis incapable d'avoir une érection à moins d'être très très excitée. Ma copine qui est trans et sous hormones elle aussi, a la testo encore plus basse que moi, et n'a jamais aimé pénetrer non plus donc on oublie. On fait l'amour sans pénetration et je pourrais pas avoir plus de plaisir. Je pense que ça ne tourne pas qu'autour de l'organe génital. Je sais pas si tu es sous hormones, mais si tu prends des estro, ton corps va beaucoup changer niveau zones érogènes et peut être que tu découvriras d'autres façons d'avoir du plaisir. Dans mon cas tout mon corps est une zone érogène, surtout les seins et particulièrement le cou (beaucoup plus sensible que mon sexe) donc je laisse personne me toucher sous peine d'entendre un gémissement digne d'un hentai, mais quand je suis avec ma chérie c'est plutot pratique de ne pas à avoir utiliser mon sexe qui perd de sa sensibilité. Après on fait des trucs type dominante/soumise et ce genre de kinks qui à mon sens aident beaucoup plus que le physique quand on galère à avoir du plaisir.

J'ai eu la chance d'explorer ma sexualité en tant que femme trans et non en tant que garçon (vu que garçon j'étais ado et que j'étais franchement moche, c'était pas gagné).

Mon conseil c'est d'explorer ta sexualité en mettant ton sexe en dehors de ça (c'est plus facile à dire qu'à faire, je sais) mais après tu verras, je pense que ce sera bénifique pour ton épanouissement sexuel (jouir plusieurs fois d'affilée 😍, ne plus avoir la gaule tous les quarts d'heure car tu seras enfin satisfaite de ce que tu fais dans le lit)

?

avatar contributeur de Casimodotte
Casimodotte
18/04/2022 à 10:22

Citation de Maxine #396965

Maxiiiiiiiiine, J'ai une Astuce, il faut Rembobiner votre Bobinette et Assurer comme une Bête dans d'Impénétrables sensations pour donner l'illusion de faire des trucs cochons par le Saint Esprit en se servant de votre imagination ( que vous ne manquez pas, y a pas de doute là dessus)

Je vous envoie tous mes Baisers de Mal Baiser.....Euuuuuuh plutôt, """"de pas Baiser du tout """"", j'espère que ca ne va pas me faire tout drôle le jour où je le serais 🤣 🤣 🤣

avatar contributeur de Occamj
Occamj
19/04/2022 à 11:15

Bonjour,

La sexualité cisgenre est tellement centrée sur la pénétration (comme but ultime et incontournable d'une partie de baise réussie) qu'il est évidemment difficile, lorsque l'on est trans, de se départir de ce schéma constructeur.

Comme à peu près tout en ce qui concerne la sexualité, c'est chacun-fait-comme-il-veut dans le respect et le consentement mutuel.

A la rubrique témoignage, je suis sûrement assez atypique: j'ai tout à fait apprécié le sexe classique (préliminaires-pénétration-coït-dodo) pendant des années, tout en ressentant qu'il me manquait des tas de choses (que j'ai exploré par moi-même sans partenaire). Depuis ma transition, le modèle a explosé en mille morceaux (j'apparente cela à une déconstruction au sens philosophique du terme) et ma sexualité a beaucoup évolué. C'est globalement beaucoup plus satisfaisant, épanouissant, de ne plus avoir la pénétration en ligne de mire. Le fait de pouvoir avoir des orgasmes multiples, parfois même sans aucune stimulation directe au niveau du sexe, aide beaucoup (merci THF). Je prends les choses comme elles viennent, je n'ai jamais eu de frontières ni de tabous à ce rayon-là.

Je suggère donc à chacun de rechercher les choses qui vous plaisent sans prise de tête excessive. Avoir un.e partenaire complice c'est évidemment la cerise sur le gâteau ;)

avatar contributeur de Judeline
Judeline
12/05/2022 à 13:21

Citation de Maxine #396873

Heu... si tu es une personne trans MtF qu'est ce qui t'étonnes que le truc entre tes jambes pose problème ???

Tu es une femme. Donc naturellement ce truc n'est ni à sa place ni un objet de plaisir.

Je dirais même que la répulsion et l'horreur qui le caractérisait pour ma part !

Mais je suis née en 1975, je n'avais pas toutes les infos d'aujourd'hui, pas internet et je me trouvais tellement en décalage que pendant des années, j'ai pensé venir d'une autre planète !?

L'acte amoureux dans ces conditions ont été d'autant plus compliquées que je ne savais pas qui j'étais et que l'homosexualité était plus que tabou, mais pour moi c'étaient 2 garçons ensembles ou 2 femmes ensembles, mais moi j'étais une fille sauf que tout le monde disait que j'étais un garçon. Donc j'étais quoi ? un danger plus grand que les homosexuels ?

Je n'ai pas fait de vague... mais quand j'ai découvert la transidentité et que les opérations étaient possibles ce fut une évidence pour moi !

Mais j'étais mariée avec 2 enfants.....

J'ai fait ma transition, au prix de nombreux sacrifices, mais aujourd'hui que je suis opérée avec un vagin et un clito sensoriels (je mouille et je jouis comme jamais) je me demande comment j'ai pu tenir si longtemps avec ce truc immonde entre les jambes !?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr