L'hérédité en question.

avatar contributeur de Dime
Dime
08/08/2021 à 21:14 - 08/08/2021 à 21:41

Bonjour.

Le thème du débat tient dans la question suivante : Quelle maitrise a-t-on sur l'hérédité au sens large.( C'est à dire celle qui peut provenir du sang comme de l'éducation).

Je vais commencer, pour traiter le sujet par un exemple, par vous exposer mon cas personnel.

Soyons bref.

Mon père est narcissique, manipulateur et sans empathie (à priori, en tout cas de ce qu'il affiche..).

Je sais (surtout maintenant avec mon age et mon experience), que je possède les mêmes armes que lui. Je sais déshabiller les gens du regard, ou bien les déstabiliser par les mots, ou encore retourner finement le tord sur eux. En gros je tiens de mon père. Par le sang.

Par contre, la différence énorme que je vois, c'est que je connais la nuisance de ces armes pour les avoir subies et en use du coup à regret et avec parcimonie. J'aimerais même ne pas les utiliser du tout, mais je le fais par facilité, lorsque je suis en danger par exemple ou pour défendre un intérêt vraiment important pour moi.

De meme, l'enfant frappé frappera à son tour ou non, ou parfois seulement son chien. Ou le fils d'un avare sera soit avare, soit maladivement dépensier, soit encore trouvera le bon équilibre.

La réflexion porte donc sur la bonne (ou possible) gestion des caractères ou traits héréditaires.

Qu'en pensez-vous ?

avatar contributeur de Rosso
Rosso
08/08/2021 à 21:50

Perso j ai une hérédité chargé ... violence à tous les étages , la loi du plus fort est toujours la meilleure , un homme c est fait pour se battre , impulsivité , toujours se venger ... etc etc ...

Alors j’ ai garder un côté très impulsif , hyper rancunier ... ça je n’ arrive pas à le gérer ... je déclenche très rapidement mais avec le temps j ai appris à faire retomber la pression rapidement également ... la violence fait toujours partie de moi mais je la retourne autant que je peux contre moi ... on me crois maso mais ce n est pas ça ... je déteste la violence et je le suis malgré moi ...

Je pense que mon éducation ne m a pas aider à devenir quelqu’un de zen ... par contre je lutte chaque jours contre moi et ça m’épuise ...

On m à interdit de pleurer , de me plaindre de quoi que ce soit , de ne jamais montrer ses sentiments , de suivre le mouvement ...

Alors je m efforce d être l opposé de tout ce qu on m inculquer ...

j ai développé un esprit de,contradiction a défaut d un esprit sain ...

Maintenant faire la part de l hérédité et de l éducation je ne saurais pas le faire mais je suis persuadé qu’on a pas’ mal de gènes déficients dans ma famille ...

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
09/08/2021 à 12:36

Bonjour

Je pense que l’on peut devenir ce qu’on a envie d’etre Cependant je reconnais que se battre contre soi même pour changer n’est pas la lutte la plus facile.

Personnellement j’ai l’addcition qui coule dans mes veines (alcool jeux par mon père et clopes par mes deux parents) . Je suis accro à la cigarette et n’arrive pour l’instant pas à m’en défaire mais je ne désespère pas d’y arriver un jour. Quant à l’alcool et aux jeux je sais me mesurer mais j’ai conscience que je dois faire attention parce que j’aurais vite de sombrer dans l’un comme dans l’autre si je me laissais aller... Je pense que déjà avoir conscience de ses points faibles et la meilleure arme pour lutter contre mais c’est une question de contrôle permanent

avatar contributeur de PourquoiPas?
PourquoiPas?
10/08/2021 à 02:19 - 10/08/2021 à 02:20

Je te conseille vivement les travaux de Davidson R. (en particulier "les profils émotionnels") qui traitent notamment, du cas de l'hérédité et de son poids (ou non) dans notre personnalité.

Scientifique de renom, c'est surtout un pédagogue EMINENT qui explique de bout en bout absolument TOUT ce qu'il expose. Du bonbon. (mais faut s'accrocher)

Ce que tu nommes facilité, je suggèrerai l'idée d'habitude. Cela revient certainement au même, mais la facilité que tu mentionnes semble tirer son origine d'une habituation à un certain modus operandi. Il me semble important de le souligner. Sans cette habitude, pas de facilité. Elle t'a donc été conférée par ton environnement. Cela change - à mon sens - la manière de considérer la chose.

Voilà, en pleine recherche également je ne me permettrais pas plus de commentaire ici, mais tu te doutes que si j'ai cliqué sur ce titre c'est que je me sens concerné par le sujet ;)

Et j'espère avoir pu contribuer de manière constructive à la réflexion que tu soulèves.

Bon courage à toi.

avatar contributeur de Dime
Dime
10/08/2021 à 07:54 - 10/08/2021 à 08:31

Citation de PourquoiPas? #369901

Merci beaucoup pour la référence. Je vais essayer de trouver cet ouvrage, car la façon de traiter l'acquis éducationnel me semble très intéressante à comprendre. Dans quelle mesure peut-on déconstruire l'acquis, et surtout pourquoi certains y parviennent très bien et d'autres pas du tout ?

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
10/08/2021 à 09:02

C'est un sujet complexe car étudié depuis des centaines d'années et nous n'avons toujours pas les réponses. Par contre je pense (oui c'est un avis personnel) que 90% des traits de caractère sont de l'aquis. J'ai 4 frères avec une attitude et des avis differents du mien. Car dire qu'un enfant frappé deviendra un adulte violent c'est un peu rentrer dans la facilité comme la défense simpliste de nombreux avocat pour certains délinquants. Même si notre éducation nous a façonné en tant qu'adulte, à l'adolescence ou en tant que jeune adulte je pense qu'on fait plus ou moins un tri, l'on jette et l'on garde ce que l'on pense bénéfique pour nous.

avatar contributeur de Square Enix
Square Enix
10/08/2021 à 09:34

Puisque tu prends l'hérédité au sens large, peut-on évoquer finalement une sorte d'hérédité mémorielle, du conscient ou du subconscient, liée à toutes nos expériences, ainsi qu'aux traumatismes subis, induisant à créer des mécanismes, des aptitudes et des comportements pour nous adapter à notre environnement et à des situations vécues ?

La question que l'on peut se poser alors : existe-t-il une véritable hérédité mémorielle ? Des cellules mémorisant des schémas et transmis de génération en génération qui s'adaptent ainsi à leur tour ? Cela peut sembler loufoque, mais pourtant ce qui est bien le plus surprenant, c'est de voir par exemple la manière dont de nombreux animaux parviennent à survivre de génération en génération en sachant le plus naturellement du monde comment s'y prendre en solitaire bien souvent (part innée) tout en apprenant également par eux-même ainsi que grâce l'aide de leur anciens (part acquise) comme c'est le cas par exemple des baleines qui apprennent aux plus jeunes comment chasser.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr