Suis-je asexuel ? Je trouve la nuance un peu trouble.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2021 à 04:33

Salut à tous.tes,

Bon tout est écrit dans le titre :) Je me pose aujourdhui de plus en plus cette question et je ne trouve vraiment pas de réponse nette et tranchée satisfaisante.

Pour faire un bref résumé de qui j'en suis en essayant de rendre ca le moins arrogant et chiant, je suis à ce jour un jeune homme adolescent et concernant la sexualité j'ai un point de vue très différent de tout mon entourage (sans que cela ne me pose problème d'être différent). Depuis la rentrée scolaire de septembre j'ai commencé à éprouvé des sentiments pour une fille (j'ai oublié de précisé que je suis hétéro, je me suis déjà posé la question vite fait sur les autres sexualité n'ayant rien contre l'homosexualité (et autres) mais voilà ce n'est clairement pas mon cas), sauf que je n'avais jamais ressenti ca avant (je suis extremement perfectioniste et m'attache très peu aux gens j'imagine que ca a un lien peut-être mais en tout cas le fait est là j'ai bien eu de nombreuses avances par le passé mais jamais rien de partagé) . Je me suis donc pris d'un grand attanchant/amour pour elle et à vrai dire je trouve ca très perturbant j'ai le sentiment de diviniser cette personne bien que je la trouve fantastique.. Concernant la sexualité je n'ai jamais eu d'expérience, mais j'ai vraiment beaucoup de problèmes à ce sujet. Je deteste radicalement et d'une position très ferme "le sexe", dans ma vie utopique je vis sans relation charnelle ni aucune attirance pour le corps humain (cela pour de multiples raisons style "trop animal"). La "reproduction" en général et tout ce qui l'englobe me répugne vraiment. Malgrès ca il est clair que je ne peux pas me passer de soulager les désirs charnelles qu'éprouve mon corps. Pour tout confesser lorsque je me fap j'arrive à éprouver un plaisir corporelle mais immédiatement terminé je ne ressens que regret avec que ce désir ne revienne, et pour ce qui est de ma consommation je ne suis attiré (en partie) que par le contenu érotique. Et par dessus cela je ne supporte tout simplement PAS la vue d'un quelconque pénis ou homme. J'ai vraiment un problème de ce côté là et cela m'écoeur vraiment je n'arrive pas a comprendre toute la pornographie classique, et je suis d'ailleurs intéressé d'avantage par les hentais que la véritable pornographie (car par vraiment réel? je suppose et puis on peut y voir un côté artistique je sais pas lmao). Mais aujourdhui je continue de faire de plus en plus de faire des rêves érotiques et autres conneries et cela m'insupporte vraiment de me voir à la merci de ce minable système biologique.

Donc maintenant je me pose la question de puis-je être considéré asexuel étant donné que j'éprouve d'une certaine facon du désir sexuel ?

J'espère recevoir des réponses et que cela n'a pas été trop long mrc :)

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
17/02/2021 à 05:17

Bonjour Save,

Bonjour à Tous,

Vous passez la période la plus difficile pour tous les ados : la puberté bien sûr.

Ils s'entremèlent beaucoup de choses en même temps qu'il est complexe de séparer pour comprendre et apaiser.

La modification hormonale perturbe la réflexion car c'est un peu comme si vous changez de jeu vidéo mais aussi de manette et les boutons ne sont pas du tout de la configuration que vous connaissiez... De même, vos amis changent aussi à leur rythme, tous leurs repères sont modifiés progressivement....

Alors, il y a ceux qui ne s'en préoccupent pas ou pas trop et, comme vous, ceux qui essaie de suivre et de saisir ce qu'il se passe en eux pour tenter de s'adapter. Viens là dessus, la pudeur, les non-dits parentaux, les croyances religieuses ou pas comme de penser que cela est sale (très courant et donc très perturbateur).

Donc, première remarque sans en savoir assez sur vos pensées : Reprenez de la "zenitude" :-) ouiii, facile à dire ! Sachez que l'on passe tous par ça avec des variations très différentes certes. Ces effets transitoires vont se calmer...

Vous ne dites pas si votre héroïne fantastique sait que vous êtes perturbé par sa présence. Vous la regardez de loin ou bien êtes-vous proche sans avoir rien déclaré ou encore est-elle votre "petite amie" ?

Quant à la masturbation, elle est grandement nécessaire pour plein de raisons mais déjà pour ressentir ce qui amène du plaisir simple, de la relaxation naturelle un peu comme les étirements des sportifs,... Et pour les films/vidéos de tous types, rien n'est naturel, que du fantasme souvent délirant alors pas de repères à y trouver, surtout pas !...

Donc, pas de conclusion hâtive de vous "classez" dans une case, cela sera à faire à postériori, avec les expériences...

Je suis le premier à vous répondre alors attendez de lire d'autres points de vue tout aussi intéressant voire plus juste. J'ai le défaut d'être trop "scolaire"...

De tout cœur surtout...

En me relisant, je souhaite préciser : de la zenitude ne signifie pas "ferme-là et attend, ça va passer!"... C'est au contraire, il vous faut en parler, échanger avec nous ici mais aussi avec des proches si possible...

Yep à Tous ! :-)

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2021 à 05:37

Bonsoir à vous,

Premierement merci pour cette réponse rapide et riche :)

Je n'ai pas bien compris ce que vous vouliez dire par "héroine fantastique". Je ne sais pas si je vous ai simplement mal compris mais je souhaite précise qu'il s'agit bien d'une personne réel et en aucun cas d'amiyr envers un personnage virtuel ou chose similaire. J'ai simplement réussi à trouver une personne qui m'est presque parfaite (tout en considérant évidemment ces défauts je suis très terre-à-terre et rationel dans ma manière de penser même pour ce genre de sentiments).

Ensuite concernant cet "esprit zen" que vous me reccomendez je suis quelqu'un de très intellectuel calme et reposé. Je ne sais pas si mon post à pu laisser me paraitre un charactere différent mais je cherche simplement à pouvoir plus mettre des mots et effectivement surement mieux me comprendre.

Pour ce qui est des "non-dits parentaux, les croyances religieuses" je dois avouer être quelqu'un adorant le débat, extremement ouvert sur tous les sujets aussi bien spirituelles que scientifiques et très incorrect politiquement, pour apporter des détails j'ai 16 ans et je pensais/pense avoir passé ma puberté depuis un bon moment. Je n'ai pas encore la certitude d'être précoce ou quoi que ce soit mais j'ai toujours été (ou en tout cas ressenti) légérement en avance, j'ai cependant toujours refuser de passer des tests (de qi ou autre (même si j'en ai par le passé fait sur internet)) que le psychologue de mon ancien établissement scolaire me demander d'aller faire, la raison est simplement que j'avais un peu la flemme en fait et je trouvais ca trop étrange de m'imaginer être "précoce" ou avec un qi plus élevé sans que cela soit un probleme pour moi.

En tout cas je pense que vous avez bien raison en me conseillant de ne pas chercher à me "classer" mais je dois avouer que je suis vraiment curieux.

Je vais suivre vos conseils et attendre d'autres réponses merci beaucoup c:

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
17/02/2021 à 06:26

Yep Save,

J'ai juste repris le terme 'fantastique' que vous aviez utilisé pour la définir ;-)

Citation de Save #354905 : "...que je la trouve fantastique..."

Le comportement de chacun change avec des situations concrêtes comme "être amoureux" ou "avoir un enfant".

D'ailleurs, c'est le sujet de moquerie le plus connu et pourtant le plus traumatisant d'être amoureux. La moquerie relève de deux réactions paradoxales (content pour lui ou elle et en même temps jaloux). D'où ce besoin de se cacher pour révéler ses sentiments... C'est un autre sujet.. ;-)

Oui, quand on lis un texte, on a tendance à exagérer le trait, à dramatiser. Difficile de cerner la personnalité en quelques mots et du coup, les réponses peuvent paraître aussi décalées...

Heureux de vous lire 🤗

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2021 à 07:19

Merci OffRoad pour votre réponse :)

Citation de ApoFFtX #354911 : "Est-ce que tu es adolescent ou est-ce que tu as 20 ans comme dit dans ton profil ?"

Non j'ai simplement rentré une date de naissance au pif en sélectionnant l'année 2000.

Pour quel raison?

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2021 à 18:32

Bonjour !

Et par dessus cela je ne supporte tout simplement PAS la vue d'un quelconque pénis ou homme.

Euh… homme dans le sens homme en général ? Sacrée rejet, ça doit pas être facile tous les jours ça ^^’’

Autre petite broutille mais être "en avance" mentalement parlant ne veut pas nécessairement dire l’être hormonalement parlant ! Ou même avoir eu le temps pour s’apprivoiser.

Sur ce j’arrête ici le relevé de détails pour te répondre :

La réponse courte c’est que oui tu peux être considéré asexuel. Dans le sens où tu ne ressens – a priori – pas de désir ou de besoin sexuel pour d’autres gens. Il y a des asexuels qui se masturbent, il y a des asexuels qui peuvent être excités par la pornographie et qui n’ont absolument aucune envie face à quelqu’un, dans un contexte réel. De plus, comme le disait OffRoad, si la masturbation t’apporte un bien être ne te prend pas plus la tête avec ça qu’avec le fait de se masser le cou ou les pieds. C’est juste ton corps, tu as le droit de te toucher de façon à te faire du bien, qu’importe quelle partie du corps ce soit.

Peut-être que je me trompe mais j’ai l’impression qu’il y a aussi en toi un sacré refus. Dans le sens où tu me donne l’impression d’avoir intériorisé le sexe comme quelque chose de bestial, de presque dégradant et surtout de honteux… un peu avilissant ? En soi, je peux comprendre, tu sais, surtout si tu regardes du porno parfois, qui n’est pas nécessairement réputé pour sa… douceur (et pas non plus pour sa vraisemblance). Moi rien qu’avec ce qu’on peut voir à la télévision ou dans les films parfois, j’avais cette impression. Néanmoins le sexe ça n’est pas ça. Ou pas que ça.

Parfois oui ça peut être un peu brusque, parfois aussi ça peut plus tenir de l’instinct qu’autre chose, mais quoi… est-ce qu’il faut le rejeter parce que c’est un instinct ? Nous sommes des animaux, après tout, ça n’est pas un déshonneur que de l’accepter. Je ne te dis pas qu’il faut absolument que tu aies des rapports sexuels parce que tu es un animal, absolument pas, ce serait absurde, surtout que bon, moi aussi je me considère asexuelle. J’essaie simplement de te faire voir les choses autrement, pour… essayer de dédiaboliser cette chose qu’est le sexe pour toi ?

Parce que le sexe ça peut aussi juste être la continuité d’un câlin entre deux êtres qui s’aiment. (D’ailleurs l’amour aussi c’est en partie hormonal ou dû à un instinct, même l’amour autre qu’amoureux, pour autant est-ce que c’est à jeter ?)

Le sexe ça n’est pas considérer l’autre comme un objet et prendre bestialement son plaisir. Ça peut. Mais ça n’est clairement pas la seule possibilité de le voir, de le pratiquer ou de le vivre. Ça peut aussi et surtout être une envie d’apporter du bien-être, du plaisir à son partenaire. C’est un échange tout simplement.

On n’arrête pas nécessairement de penser parce qu’on est en train de se câliner, ça peut être plus compliqué selon ce qu’il se passe certes mais faire l’amour ça n’est pas se déshumaniser.

Maintenant tu peux réellement ne pas souhaiter, désirer ou même apprécier les rapports sexuels, comme il y en a qui n’aiment pas qu’on leur caresse la tête. Mais peut-être peux tu essayer au moins de t’accepter, toi et ton corps, toi et tes besoins ou même toi et tes rêves ? C’est important, quand on se construit, d’apprendre à s’accepter.

Parce que, par exemple, « Je déteste radicalement et d'une position très ferme "le sexe" » ça ne donne pas réellement une impression de réelle ouverture. Alors peut-être que le blocage ne vient pas d’impératifs religieux ou non-dits parentaux mais il est là ? Ça n’est pas une critique, je n’essaie pas non plus de te dire que tu as tort en te pensant ouvert d’esprit, cependant je crois que tu as en effet bloqué ton esprit sur cette idée. Pourquoi le rejeter autant d’ailleurs ? Que tu ne l’apprécies pas, je pourrais comprendre, mais l’abhorrer à ce point ? Je trouve ça un peu dommage parce que justement ça crée des frictions en toi et ça t’empêche de pouvoir avoir un regard apaisé là-dessus et de « laisser venir ».

Je te souhaite plein de bonnes choses, en tout cas !

avatar contributeur de Natachacarla
Natachacarla
03/03/2021 à 21:02

Bonjour je pense que tout ce que tu ressens est très normal....la sexualité c'est très vague...cela va de l'horreur pur jusqu'à l'extase extraordinaire d'un amour pur...alors pourquoi s'intéresser aux côtés sordides ou obscurs de la sexualité, et ne pas aller vers la beauté ,l'amour à l'état pur...et cet amour merveilleux n'a pas besoin d'être charnel ...parfois on peut l'éprouver en face d'un paysage magnifique dans les yeux d'un animal de compagnie, avec un(e)ami(e) de coeur à coeur... Tant que l'on ne ressent pas cette qualité suprême d'Amour ce n'est pas la peine d'essayer quelque chose de moins bien pour être déçu...alors chance ou destinée de rencontrer un tel amour? Parfois notre chemin d'évolution spirituelle ne passe pas par une relation amoureuse ,mais par la solitude ,la recherche intérieure pour une meilleure compréhension du monde, je pense que c'est très bien tout ce que tu vis et ressens...le corps est le véhicule de l'âme.... l'âme a soif de beauté et de pureté

Envoyé depuis l'application android


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr