Envers et contre tout, en vers et tout contre toi…

avatar contributeur de Gargouille
Gargouille
02/02/2021 à 23:23

Je manque de courage,

Sous ce ciel d’orage,

Après ce long voyage,

Et ces multiples endroits.

Me voilà donc bien las,

Quand je rentre chez moi.

Il est là le grand fleuve,

Aux courbes qui m’émeuvent,

Eaux sombres du matin,

Ame d’un cœur chagrin.

Il coule comme la vie,

Mais toi tu es parti…

Perdu, seul, sur ses berges,

La tristesse me submerge.

Comme un nom qu’on marmonne,

Qui dans la tête résonne,

Paroles, souvenirs éphémères,

Je me souviens d’hier.

C’était une belle histoire,

Gravée dans ma mémoire.

Source, ruisseau, puis rivière,

Fleuve et enfin estuaire,

J’y pense par habitude,

Pour tromper ma solitude.

Très souvent tranquille,

Lassis parsemés d’îles,

Aux courbes graciles,

Il est là qui serpente,

Alors que je déchante :

Ton souvenir me hante.

Il coule dans son lit,

Comme dans mes veines

Alors que toi tu fuis,

Il est torrent de haine,

Inspirant le mépris,

Attila, dévastant la plaine.

La nuit étend sa cape,

Le temps m’échappe,

J’ai peur que tout dérape.

Je reste là, tétanisé,

Inquiet mais fasciné,

A le regarder couler

Alors que tous me délaissent,

Garonne ma maîtresse,

Amie, parfois traîtresse,

En toi je noie ma détresse.

Seul, désespoir anonyme,

Blottis au creux des rimes,

De quelques vers sublimes,

Ma pensée émerge de l’Abyme.


Xavier
Un orage dans la tête, une tempête dans le coeur, un ouragan dans le boxer… et un peu de vague à l’âme…
avatar contributeur de Doremi
Doremi
02/02/2021 à 23:42

Très beau texte, merci du partage !

avatar contributeur de Luciol
Luciol
02/02/2021 à 23:56

Oui, c'est un très beau poème... Merci pour ce partage =)

avatar ancien membre
Ancien membre
03/02/2021 à 20:34

Waouh gargouille, tr poétique comme texte alternant "spleen" et " avenir"... Encore un autre !

avatar contributeur de Gargouille
Gargouille
03/02/2021 à 22:39

Ecrire un texte sur les mots…

Ceux que l'on veut écrire,

Ceux que l’on ne peut dire,

Les mots qui sonnent comme du désir,

Et ceux qui nous font rire.

Les mots qui font mal,

Ceux qui blessent comme une balle,

Ceux qui rendent fou,

Ceux qui nous rendent doux.

Les mots qu’on susurre,

Ceux qui sont comme des armures,

Et ceux que l’on met en parure.

Les mots comme des injures,

Les mots de parjure,

Ceux que l’on prononce par usure,

Et ceux que l’on jette en pâture.

Les mots qui apaisent,

Ceux grâce à qui on baise…

Les mots un peu trop forts,

Ceux qui apportent du réconfort.

Les mots qu'on ne pense pas,

Ceux qui précèdent le trépas,

Les premiers mots de la vie,

Ceux que l’on dit à un ami.

Les mots que l’on tait,

Les mots que l'on hait,

Les mots pour demander,

Ceux pour espérer,

Les mots pour charmer,

Ceux pour rêver.

Les mots d’un autre temps,

Les mots d’autres gens,

Les mots que l’on cri,

Les mots avec lesquels on prie

Et ceux que l’on oubli.

Les mots à l’endroit,

Les mots pour le droit,

Les mots à l’envers,

Ceux qui font des vers.

Les mots que l’on note,

Ceux que l’on chuchote.

Les mots qui déclarent la guerre,

Ceux qui nous exaspèrent,

Les mots qui indiffèrent,

Et ceux qui désespèrent.

Les mots échangés,

Les mots inventés,

Ceux qui signent la paix,

Et nous engagent à tout jamais.

Les mots dont on à peur

Les mots d’un frère ou d’une sœur,

Les mots de rancoeur,

Les mots de bonheur,

Les mots comme des leurres,

Et ceux dont on meurt.

Les mots d’un parent,

Les mots avec lesquels on ment.

Les mots que l’on joue,

Ceux que l’on loue.

Les mots que l’on chante,

Et ceux qui nous hantent.

Les mots qui aiment,

Et ceux qu’on aime.

Les mots pour punir,

Les mots pour frémir,

Les mots pour partir,

Et ceux pour revenir.

Les mots pour s’endormir,

Ceux que l’on peut offrir,

Et ceux dont on doit convenir

Les mots qui sont de l’art,

Les mots prononcés trop tard,

Les mots dit trop tôt,

Ceux qui sont vraiment trop gros,

Et ceux qui sont des maux.

Des mots, rien que des mots…


Xavier
Un orage dans la tête, une tempête dans le coeur, un ouragan dans le boxer… et un peu de vague à l’âme…
avatar ancien membre
Ancien membre
03/02/2021 à 23:25

Waouh archi triant ! J adore Dior.. Oups gargouille

avatar contributeur de Dime
Dime
04/02/2021 à 09:27

La douleur stimule ta plume ! Ta plume est belle en tout cas. L´art exulte bien souvent dans la souffrance malheureusement. Courage, les jours meilleurs ne sauraient trop longtemps se faire attendre.. La magie de la vie fait de sorte qu´il n´est de malheur durable.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr