Perdue et besoin de m'exprimer..

avatar contributeur anonyme
Anonyme
21/01/2021 à 23:42

Hello tout le monde,

je ne sais pas exactement ce que je cherche en postant mon histoire ici. Surement le besoin d'être écoutée et rassurée, et peut-être quelqu'un pourrait partager une histoire similaire je ne sais pas..

Alors, depuis environ mes 14 ans (bientôt 19) je m'identifie comme homosexuelle. Je l'ai accepté, et en soi je m'en fous de qui j'aime. Mais j'ai toujours eu du mal à le dire genre "je suis homo" ou autre. Mais bon il faut savoir que j'ai du mal à parler de moi mdr. Donc je n'ai jamais fait mon coming-out à mes parents, quelques amis le savent, et des cousins, tout le monde l'a très bien pris.

A 16 ans, je suis sortie avec une fille pendant 2 ans. C'était assez compliqué car elle habite en Suisse mais est plus agée donc elle pouvait venir me voir, sachant que je n'ai jamais osé en parler avec mes parents (je comptais le faire en décembre pour venir**** chez elle pendant les vacances). Ca s'est fini il y a 2 mois environ, elle m'a quitté et ensuite m'a dit 2j plus tard qu'elle m'avait trompé. Ma première réaction a été de refouler mes émotions. Pendant deux semaines, j'arrivais à vivre et faire comme si j'allais bien. Et puis début décembre tout à basculé...

J'ai commencé d'un coup à avoir une peur bleue d'être trans. C'était horrible, je pensais qu'à ça, était complètement paralysée par cette idée. Il faut savoir que je n'ai jamais aimé être féminine, à mettre du maquillage. Bien sûr ce ne sont que des stéréotypes de genre, mais sur le coup beaucoup de petites choses comme ça n'ont pas aidé. J'avais des concours une semaine après ce questionnement donc bien sûr niveau anxiété ça n'a pas aidé non plus.

A cette période, ca n'allait tellement pas bien que j'étais obligée d'en parler à mes parents, je leur ai dit que j'étais sortie avec une fille pendant 2 ans. Mon père a été adorable et ma mère sur le coup ne l'a pas mal pris mais je sens qu'elle a du mal...

J'ai réussi à me calmer et à me poser pour pouvoir y réfléchir rationnellement que la première semaine de janvier. J'en ai tiré comme conclusion que n'étais pas un homme trans (même si en soi l'idée d'avoir un corps d'homme ne me dérangerait pas plus que ça aha). Après j'ai angoissé sur le fait d'être non-binaire, puisque je ne me suis jamais sentie comme les autres femmes féminines et que quand on me dit que je suis belle, ça me fait toujours bizarre. Mais bon je mets ça pour l'instant sur le fait que je n'y crois pas moi même mdr.

Après j'ai essayé de trouver ce qu'il ne va pas autre part et depuis une dizaine de jours environ je remets mon homosexualité en question. Au début je me suis dit que je m'étais mentie à moi même complètement là dessus et que je me l'étais inventé.

Je tiens à préciser que je n'ai jamais pris mon orientation sexuelle comme une "mode" et que je ne l'ai jamais dit avec fierté (c'est d'ailleurs peut-être ça le problème qui me bloque...). Ca n'a jamais été un jeu pour moi, quand je l'ai appris ça a été dur, du genre "pourquoi moi?" ou "mes parents vont me rejeter" enfin bref...

Donc voilà je remets tout en question, je remets peut-être la douleur de la rupture sur quelque chose d'autre jsp..

Donc maintenant à chaque fois je me dis que je tomberai amoureuse de qui je tomberai amoureuse et que je me prends beaucoup trop la tête.. Mais ça ne marche pas, je ne me sens pas en paix avec moi même et qui je suis.

J'ai une envie folle de me couper les cheveux et j'ai l'impression que ça m'aiderait à m'assumer mais je n'arrive pas à sauter le pas.

Enfin bref, je suis perdue de fou et n'arrive pas à trouver ce qui ne va pas ou alors j'ai peur de me l'admettre je ne sais pas. Je suis désolée du pavé que je viens d'écrire.

Et je tiens à préciser que je n'ai absolument rien contre les personnes transgenres ou non-binaires. Je sais que je parle de "stéréotypes" mais je ne veux offenser personne, j'ai juste essayé de m'exprimer du mieux possible 😅

Merci en tout cas à ceux qui ont tout lu!

Bye!

avatar contributeur LeazeR
LeazeR
22/01/2021 à 00:02

Hey,

C'est tout à fait normal de se poser plein de questions.

A mon avis c'est même bon signe de remettre les choses question.

En effet, tu ressentiras de nouveau de l'amour pour des personnes.

Se laisser porter sans trop se prendre la tête semble une bonne idée également. :)

Coupe toi les cheveux si tu le désires ! Si en plus ça te permet de te sentir plus à l'aise avec d'autres aspects de ton identité, tant mieux. Et puis, comme ton identité ils poussent, tu les coupes, ils évoluent avec toi. Les coupures permettent la repoussent et tous font partie de la vie... :)

J'ai pas le courage de beaucoup plus débattre sur la question, il est tard ahah. Je suis tout de même passées par plusieurs réflexions similaires alors si tu veux en savoir plus, n'hésite pas à m'envoyer un message.

En espérant avoir pu un peu t'éclairer, belle soirée.

avatar contributeur de PourquoiPas?
PourquoiPas?
22/01/2021 à 01:06

LeazeR a tout dit,

Je n'aurais pas dit mieux. Je me permettrai - tout au plus - de plussoyer (chacun!) de ses propos...

Ce qui m'interpelle notamment c'est ton propos sur ta recherche "de ce qui ne va pas autre part". Je crois que c'est le propre de toute souffrance, de tout deuil, de toute rupture également. On cherche à comprendre, à justifier, à expliquer. Certaines choses se passent de ces explications, et parfois le temps permet de (mieux) les recevoir.

Puisses tu garder espoir et courage, et trouver au contraire "ce qui va bien", où ? (éventuellement pourquoi ?) et surtout : si tu peux le développer, y prendre appui, le faire rayonner sur ce qui rest encore difficle ou compliqué ;)

Je te souhaite bon courage dans tes questionnements présents et à venir, parceque ce n'est jamais simple, mais cela reste vital, de (se) questionner (à) chaque instant. L'important, je crois, est que ces questionnements puissent te permettre de jouir de la vie, plutot que de t'en priver.

Mais sache que moi meme, je m'evertue à percevoir ce fragile équilibre, afin d'y revenir à chaque fois que je m'en éloigne un peu trop...

En te souhaitant un beau périple, il est également possible de poursuivre ici comme en mp, évidemment.

Belle nuitée,

Raph

avatar contributeur Missunshine
Missunshine
22/01/2021 à 09:01

Bonjour,

Leazer à tout à fait raison dans ses propos.

Se poser des questions est normal, et selon la personnalité que l'on a ,on s'en pose encore plus et c'est ainsi :)

19 ans c'est jeune, à ton âge (on dirait une veille qui parle : je ne me suis pas vu vieillir !!) ces interrogations sont essentielles et existentielles...

Tu verras avec les années, tu te construis, tu avances sur ton chemin et ça passe...et ça revient parfois !

Rien n'est linéaire dans une vie... rien n'est immuable.... les rencontres, les lectures, les envies, les experiences, tout cela nous fait évoluer au fil des années...

Sois patiente envers toi-même et ne te juge pas aussi severement dans ton anxièté, dis toi vraiment que ca va passer... Je sais que cette période est difficile et je pense qu'on est tous passé par là...on s'en souvient !

Je crois qu'être jeune aujourd'hui est hyper compliqué - outre le contexte covid - je découvre à 38 ans un tas de terme utilisé par votre génération, dont j'ignorais totalement l'existence à vos âges (binaire, non binaire, pansexuel, asexuel etc etc etc) à mon époque c'était hétéro bi homo trans et c'était deja assez compliqué comme ça !!

Je m'y perds avec tous ces qualificatifs... je pense qu'il ne faut pas chercher à rentrer dans une case, à coller à une définition. Ecoute ce que toi tu ressens dans ton corps, dans ton intuition.

Qui t'attire ? avec qui tu te vois vivre un quotidien ? échanger ? partager ? faire l'amour ? avec qui tu te vois veillier ? etc et laisse faire !

Tu as envie de te couper les cheveux eh bien fais ! au pire ça repoussera !

Je ne peux que te conseiller de lire des livres sur le thème de l'homosexualité, des histoires de coeurs, de couple, de vie, ca te fera certaintement du bien de te sentir moins seule dans ce cheminement.

N'oublis pas non plus, que tu as subi un choc avec l'infidélité de ton amie, et la rupture...2 ans de relation ce n'est pas rien, et être trompée non plus... tu as besoin de temps pour depasser cela, et ne surtout pas le nier....il sera important que tu pleures cette relation, que tu haisses - un temps - cette personne, que ta colère sorte pour ne pas qu'elle vienne te paralyser et t'angoisser...

N'hesite pas si tu veux parler en MP.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr