De l'importance du contact physique ?

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX
20/01/2021 à 07:13

En quoi avoir sa peau contre celle d'un•e autre peut être ressenti comme essentiel ?

Il paraît que dans les EHPAD, les personnes âgées à qui on fait des massages commencent à se sentir soulagées de leurs états dépressifs.

La rencontre des peaux, de la tendresse et/ou du soin apporté mutuellement, est-ce l'essence de la vie harmonieuse et heureuse ? Et son absence, le contraire ?


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Babiboul
Babiboul
20/01/2021 à 10:40

huhu un bon sujet de bon matin (manque de peau tu fais des insomnies ? :))

Citation de ApoFFtX #351848 La rencontre des peaux, de la tendresse et/ou du soin apporté mutuellement, est-ce l'essence de la vie harmonieuse et heureuse ? Et son absence, le contraire ?

ooh oui Peau, Tendresse et Bienveillance le triskel du bonheur! (je ne vais pas mettre de emoki pingouin mais le coeur y est ^^)

Justement j'ai découvert il ya peu via un film qu'il existerait le metier de Calineur professionnel! Des gens ("n'importe quel autre") gagnent de l'argent en faisant des calins à des personnes déprimées !? Expert Calineur

Beau métier? ..à la fois je suis blasée de constater souvent que nos sociétés en arrivent à ce genre de choses...(vite un calin sivouplé...apo tu prends combien?).

Par ailleurs ça me fait me reposer la question de la légalisation de la prostitution: preter son corps pour des calins oui, son sexe non?

sinon pour revenir à la question sous sous angle plus romantique, d'avoir le corps en contact avec une autre personne et pas n'importe laquelle :

Citation de ApoFFtX #351848 être nu•e•s l'un•e contre l'autre à se câliner c'est déjà faire l'amour. À mon sens, le sexe (entendons l'excitation génitale) n'est pas nécessaire pour faire l'amour.

pourquoi vit-on de façon si profonde?

pas sure que ça soit une généralité pour toustes... je me suis souvent sentie en décalage avec mes partenaires, moi (trop?) dans la recherche de cette intensité inexplicable, pas forcément physiquement mais avant tout psychiquement, un contact avec l'autre, par la peau par le regard, par le geste, chaleureux..empathique? etre ensemble, là, maintenant, entièrement, vivre à fond, vraiment.

mais je me dis qu'il ya aussi beaucoup de personnes qui prennent le contact physique de manière moins "intense", ne se libérant pas totalement, ne cherchant pas totalement la connexion avec l'autre, mais déjà un bon moment, de tendresse légère, et c'est déjà suffisant pour eux?

je me demande également ce qu'en pensent les personnes asexuel.es? quel est votre rapport au corps de l'autre? à votre corps dans l'intimité?

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
20/01/2021 à 15:26

Bonjour à Tous,

Le contact physique est une étape très marquée dans le rapprochement de deux êtres. Puis dans le maintien de ce lien.

Une simple bise, une main sur l'épaule ou mieux la main dans la main (à ne pas confondre avec la poignée de mains ;D ) sont des éléments déclencheurs de changement de comportement, d'une étape oui...

C'est un sens particulier et complexe (celui du toucher) car contrairement aux autres (odorat, vue, acoustique) il est à double sens direct. On touche et on est touché. S'endormir contre quelqu'un est rassurant et avoir quelqu'un qui s'endort dans vos bras est enivrant de bonheur...

De même, les artistes, comme par exemple Madonna et son équipe qui forment une couronne serrés les uns contre les autres avant d'entrer en scène, se partage leur énergie et se rassurent mutuellement...

Nos terminaisons nerveuses ont aussi simplement besoin pour continuer d'exister d'être utilisées-activées.

QQ'un qui a été dorloté dans sa jeunesse (hors tripoterie bien sûr) il va tranquillement développer un besoin plus intense de contact sensuelle.

Pour ma part, marcher et sentir le vent et la chaleur du soleil sur ma peau sont des sensations qui me manquent souvent et pour ce qui est du contact charnel, à quelques centimètres de moi, ma compagne est très très loin de moâ !! ;-))) D'ailleurs, elle éprouve le besoin de me sentir en elle - dans sa peau je précise pour les obsédés qui vont déraper sur mon propos !!

avatar contributeur de Doremi
Doremi
20/01/2021 à 16:08

Pourquoi aime-t-on tellement cela ? Je l'ignore, y a-t-il seulement une raison ?

Mais mmmmhhh.... !

Les vingt premières années, c'était bon mais sans plus (relations hétéros et homos).

puis découverte (prise de conscience, mise en mots, fin des carcans, exploration,...) de mon identité genderfluid, puis relations amoureuses (longues) dix-mille fois plus savoureuses (avec des personnes mtf pour ma part) : du coup, oui, mmmmhhhh....! ;-)

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
20/01/2021 à 16:15

Yop !

Pourquoi aime-t-on autant faire l'amour ?

Bon, mon esprit cartésien a la fâcheuse tendance à parfois briser le rêve. En effet, pour répondre à la question j'aurai juste envie de dire: "Car nous sommes programmés pour cela dés notre conception".

Je vous assure, je suis une fille rigolote en soirée :p haha

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/01/2021 à 17:55

Suis-je la seule à faire une distinction très nette entre le plaisir sensuel des papouilles sur la peau et le plaisir sexuel menant au potentiellement létal orgasme ?

L'orgasme fournit au cerveau l'occasion d'exploser virtuellement, et à cette occasion de faire tressaillir absolument tous les muscles du corps pendant quelques secondes. Événement immédiatement suivit d'un long relâchement accompagné d'une douce chaleur.

Une expérience biologique que je déteste évoquer à consisté à connecter de très fins fils électriques à certaines parties du cerveau d'un rat. Cela était censé fournir au rat un orgasme sur commande par l'intermédiaire d'un bouton disponible juste à côté d'un bouton délivrant de la nourriture.

Le rat est mort...de faim.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur Dime
Dime
20/01/2021 à 18:03

La peau est tout simplement un multi recepteur sensoriel ( les muqueuses sont encore plus sensibles). Le contact avec lˆautre libère un tas dˆhormones qui font du bien. On peut sˆen passer mais si on en a ces déchargements hormonaux dans le corps, on se sent mieux.

De meme que l´orgasme libere un torrent d´hormones. Meme principe.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
20/01/2021 à 21:15

J'aimerais bien répondre que c'est parce que nous avons besoin de nous sentir aimés et aimer mais je ne suis pas certaine que ça réponde à la question. Puisque qu'après tout on peut toujours se demander pourquoi on a besoin d'amour (amour amoureux ou non d'ailleurs).

Le contact peau contre peau c'est une façon d'être le plus proche possible de quelqu'un. Et de mon impression le contact physique c'est une voie royale pour apporter de la tendresse, de la douceur, de l'attention. On en aurait besoin, du contact, parce qu'alors on aurait l'impression d'exister pour l'autre, ou parce qu'alors on aurait l'impression de pouvoir montrer à l'autre combien il existe pour nous ?

Désolée, je n'ai pas tant l'impression d'avoir réussi à formuler une hypothèse de réponse ahah.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/01/2021 à 00:03

Apofix slt,

Oui le contact av l autre peau à peau est primordial pr hormones fluides ou vaisseaux.. On en manque cruellement mtn(covid19) sf ceux en couple. C'est tr libérateur comme sensation, psychik /physique, même pro/familial ou amical;puisq on s' en retrouve confiant.

Dayzelle à raison sr l humain ki est préconçu dès naissance du besoin k ça procure...

J espère que cette mauvaise période finira 1jour..!

avatar contributeur de JustMe
JustMe
26/01/2021 à 00:13

Les contacts physiques déclenchent un relargage d'ocytocine qui est une hormone renforçant l'attachement, qui donne une sensation de bonheur et de détente.. je pense que rien que pour ça..

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Cin91
Cin91
26/01/2021 à 04:21

J'ai toujours eu du mal à comprendre ce que veut dire "faire l'amour".

Je pense le contraire. La stimulation génitale est un besoin presque (je dis presque car les asexuels/asexuelles me font douter) primaire car notre corps est conçu de cette manière et nous amène à nous masturber nous même dès l'enfance. Si l'on grandit dans une famille saine aucun parent ne nous incite à le faire, ce sont donc bien nos nerfs et nos hormones qui nous appellent.

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
26/01/2021 à 06:05

Car on est des animaux. woaf woaf.


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
26/01/2021 à 08:20

Salut à Tous

Les effets de l'orgasme sont principalement orientés sur les neurotransmetteurs (NT) ou médiateurs (toniques ou sédatifs) : Adrénaline, Noradrénaline, Sérotonine et Dopamine. On appelait cela les hormones... et l'humeur !!...

L'équilibrage de ces quatre NT dérivent en permanence, alors que l'orgasme agit un peu comme un ReSet sur l'ordinateur. C'est ma façon de l'expliquer car la réalité est bien plus complexe.

Par exemple, la difficulté de cet équilibre est l'excès, car un sportif intensif fabrique trop d'adrénaline et, s'il reste sans rien faire pendant une semaine, il devient... en manque de sport car il accumule trop d'adrénaline !

Il serait utile à chacun de faire une analyse matinale de ses quatre taux de NT pour passer une meilleure journée !

À pluche ✌️

avatar contributeur de Doremi
Doremi
26/01/2021 à 08:31

Citation de OffRoad #352626

L'analyse matinale : avant ou après l'orgasme ? 😜

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
26/01/2021 à 08:32

Ahahah oui ! chouis bien équilibré ce matin !!! ;D

Je fais un peu Schtroumpf à lunettes, non ? :-)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr