Dérives du progressisme et des idéologies, on a aussi nos fous/criminelles/ls

avatar ancien membre
Ancien membre
05/11/2021 à 10:22 - 05/11/2021 à 12:35

A l'heure des droits et des revendications, on n'oublie souvent le simple bon sens et on a tous tendance à occulter ce qui nous dérange .

Notre milieu LGBTQ+ ne serait -si on écoute surtout les lobbys (les plus actifs et extrémistes)- que pavé de bonnes attentions : là où il n'y aurait que des personnes gentilles, bienveillantes, au dessus du lot presque, hors de l'humanité : que rien de terrible et de dramatique ne pourrait jamais se passer.

  • Donc, pour ceux que ça intéresse : l'affaire "famille Hart" sujet de true crime, traité très justement, sans parti pris, par la chaine de "Restons prudents" . (32,3 k d'abonnés) .

Je suis tombée par hasard sur cette affaire.

Un cas parmi d'autres de maltraitance sur enfants.

J'ose espérer, en partageant, ce sujet, que dans le milieu LGBTQ+ il y a des personnes qui se soucient d'autres choses que du sexe et des sujets annexes.

Bon visionnage (trigger warning pour les personnes les plus sensibles).

avatar contributeur de Maya67
Maya67
05/11/2021 à 11:53 - 05/11/2021 à 12:14

Bonjour Joëlle

Fort heureusement d'autres sujets m'intéressent.

La protection de l'enfance en est un. Je ne visionnerai pas la vidéo, j'y ai travaillé, des histoires de maltraitance et le mot est faible, je me passe des détails.

Malheureusement la maltraitance n'est réservée à aucun milieu, pourtant on a encore en croyance que les milieux sociaux élevés sont moins concernés, tout comme les hommes sont rapidement soupçonnés, les femmes plus encore les "mamans" ne peuvent pas faire mal aux enfants, leurs enfants... FAUX

Alors oui dans le milieu LGBT+, la maltraitance sur enfants existe, aussi la violence conjugale, les viols, les manipulateur.trices, etc., tous genres confondus

Sur ce, la majorité des humains ne maltraite personne.

Le silence autour de ces sujets commence à se rompre, poursuivons et ne pas oublier la personne qui signale n'est pas décisionnaire, ne mène pas d'enquête et n'est pas juge.

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
05/11/2021 à 11:59

Le Lobby LGBT existe-t-il ?

Bonne lecture.


La vie est un perpétuel recommencement... | de retour mercredi 8 décembre

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
05/11/2021 à 12:07

Je n'ai pas encore visionné le repportage que tu proposes mais il me semble qu'il y a une logique à ça.

En tant que trans, si tout le monde retenait la tueuse du silence des agneaux et ses vetements en peau humaine, en tant que représentante des personnes transgenre et/ou intersexe, je ne donne pas chaire .. oups ... chère de ma peau !

Ça ne fait pas si longtemps que la communauté LGBT est sortie de la case psychiatrique.

D'ailleurs, au font, le problème c,'est de vouloir raccrocher le fait d'être LGBT. Mis à part notre orientation ou notre genre ne sommes nous pas des hommes et des femmes ordinaires , avec des pultions et des aspirations lambda ?

(Je vais tenter de visionner ce reportage au plus vite pour être pertinent dans mes reflexions si j'ai d'autres echanges sur ce sujet. C' est un sujet delicat et passionnant. Merci d'avoir pris le risque we le poster)

avatar contributeur de Plume
Plume
05/11/2021 à 13:00

Bonjour Joellejj,

J'ai cherché quelques infos sur cette affaire sur le net. Perso, je ne suis pas étonnée que la matraitance ne soit pas réservée aux heteros cisgenres.

Je ne regarderai pas le reportage car je suis sensible au sujet de la maltraitance. De plus, pour avoir des proches qui en ont été victimes enfants, j'y vois un côté voyeurisme qui ne me plait pas (dans les reportages de ce genre). Je comprends néanmoins que certains y voient uniquement de l'information.

Merci du partage de cette affaire.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur Rosso
Rosso
05/11/2021 à 15:18

Citation de Plume #378225

Je ne regarderais pas pour les memes raisons

Sinon la maltraitance n est exclusive à personne , tout le monde peut être bourreau ou victime

avatar contributeur de Alma08
Alma08
05/11/2021 à 20:20

Mais on est Pas des aliens, on est comme tout le monde. Et l'humanité n'a Pas que des bonnes histoires

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de FritztheKatz
FritztheKatz
06/11/2021 à 08:24

Attention j'ai l'impression que ton sujet lalgame les "fou" et les criminels, aussi qu'est ce que tu appels un criminel ?

Après je suis pas non plus sûr de ce que tu appels le lobby?

Par contre le fait de préciser l'orientation ou l'origine d'une personne dans un contexte crée un effet de disponibilité chez l'oditeur particulièrement malsaint, on peut voir par exemple que les journaux précisent l'origine des gens que dans certains cas.

Pour ce qui est des maladies psychiatrique il est connue et le DSM V le précise touche peu ou proue un pourcentage de la population globale donc ou des personnes LGBT qui représentent un pourcentage de la population globale sont admis dans ce calcule. Les cas de passage à l'acte sont aussi dans ce cas là aussi en fait.

Et pour ce qui est des discours qui mettent en avant les personnes LGBT dans un rôle de pitits ange est ce que tu as des exemples ?

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Dime
Dime
06/11/2021 à 17:37 - 06/11/2021 à 17:38

Je suppose que le corpus LGBT est plus à même de subir des déséquilibres psychiques que le reste de la population. Isolement social, honte, mal-etre, rejet de la famille, etc, etc. Ceci-dit, y a-t-il plus de délits et crimes chez cette population ? A voir. Je ne sais pas s'il existe des études stat sur ce point. J'en doute.

Il y a eu une affaire dans ma ville qui a fait grand bruit. Un gars de 25 ans, bi, a tué un ado avec un marteau (il refusait de lui donner son portable). Il a ensuite pris la fuite, le laissant agoniser, puis est rentré chez sa compagne. Deux heures aprés, il est revenu le ramasser avec la voiture de son amant (un chasseur). Il l'ont ensuite découpé en petits morceaux qu'ils ont jetés à la rivière.

avatar contributeur de FritztheKatz
FritztheKatz
06/11/2021 à 18:58

Aussi il faut faire attention à ne pas rapprocher trouble psychologique et crime c'est un raccourcis qui entraîne des crimes psychophobe

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Maya67
Maya67
06/11/2021 à 19:23

Citation de Dime #378375

Je suppose que le corpus LGBT est plus à même de subir des déséquilibres psychiques que le reste de la population. Isolement social, honte, mal-etre, rejet de la famille, etc, etc.

Le déséquilibre psychique n'est pas dû à l'isolement social, honte, mal-etre, rejet de la famille, etc, etc., Ce serait plutôt le déséquilibre psychique qui y mènerait à l'isolement et le rejet.

Je n'ai jamais vu d'études corroborant que nous soyons plus à même de subir des déséquilibres psychiques.

Que nous ayons encore aujourd'hui un certains risque de rejet, d'isolement qui mène au mal-être, à la dépression, c'est une réalité, mais, ouf nous ne devenons pas criminel pour autant.

Citation de FritztheKatz #378303

Certaines de nos idées, pensées automatiques proviennent surtout des préjugés qui sont en effet relayés entre autre dans les journaux. Les personnes de ma génération, on nous l'a bien ancré dans le crâne, les repérer pour les contre carrer est une bonne chose.

avatar contributeur de FritztheKatz
FritztheKatz
06/11/2021 à 20:09

Après beaucoup des préjugés sont encore très présent. Pour le desiquilibre psychique le stress, le fait de vivre dans un environnement potentiellement nocif (agression ou insulte homophobe par exemple) est un facteur aggravent qui fait qu'un potentiel trouble peut se manifesté (je ne sais pas si c'est clair désolé )

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Maya67
Maya67
06/11/2021 à 20:51

Citation de FritztheKatz #378425

Je suis totalement d'accord avec tes propos.

Quand on est victime, harcelé, on peut, en effet, adopté un comportement (de protection) qui peut devenir inapproprié voire violent, mais ce n'est pas la même dimension.

avatar contributeur de FritztheKatz
FritztheKatz
06/11/2021 à 21:24

Alors excuse moi en effet je ne me suis pas très bien exprimé je te pris de m'en excuser. Dans certain trouble la personne est porteuse en gros de caractéristique qui forment une fragilité, le stress (environnement) déclanche en fait le trouble quelque part. Font que les symptômes se déclanche. Un environnement stressant va provoqué ce trouble quelque part. Une personne sensible dans un environnement qui lui est hostile aura plus de chance de développer le trouble, dis moi si c'est plus clair

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Alma08
Alma08
06/11/2021 à 21:47

Le stress est leger, il faut plus que ce la, des traumatismos par exemple, exposition aux drogues. Souvent ríen du tout, il y a des facteurs genetiques aussi

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de FritztheKatz
FritztheKatz
06/11/2021 à 22:20

Oui totalement en parlant de facteur interne a l'individu je veux bien sûr parler des facteurs génétiques. Apres pour ce qui est de la qualification du stress il me semble que ça dépend plus de la perseption de la personne ainsi que de son vécus et prendre en compte les possibilités d'accumulation

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Maya67
Maya67
06/11/2021 à 22:25

Citation de FritztheKatz #378453

Oui, en effet.

Ce qui m'a trompé, c'est la confusion qui peut être faite entre troubles psy et crime. Ce que tu as très justement soulevé.

Je disais "dimension" dans le sens maltraitance sur enfants, le sujet 1 er du post.

avatar ancien membre
Ancien membre
12/11/2021 à 18:12

Merci pour vos retours c'est un sujet qui me tenait à coeur .

Je n'amalgame aucunement les troubles psy et les crimes bien sûr, nombres de personnes souffrent de troubles psy et ne commettent aucun crime et délit.

La personnalité très narcissique de l'une des deux femmes m'a le plus interpellée, avec son besoin de contrôle entre autre. Car c'est un trait de personnalité que j'ai noté dans tout un tas d'autres profils criminels.

Bien évidemment la violence et le mal peuvent- être partout, j'ai trouvé cette histoire terriblement triste, tragique :-(

Petite précision : on peut s'intéresser au "true crime " plus précisément à la criminologie : sans voyeurisme,

Les affaires les plus sordides sont un passage obligé pour comprendre le passage à l'acte, et les réponses que l'on peut apporter au amont dans l'enfance afin d'éviter au mieux délits/crimes/mises en danger d'autrui ou de soi-même : par l'éducation, l'environnement familiale, la confiance en soi et j'en passe.

Ceux qui sont sur ce site et travaillent avec des jeunes ou des enfants comprendront plus en détail.

Merci :-)

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
12/11/2021 à 18:23 - 12/11/2021 à 18:25

Pouvez nous expliquer le rapport que vous percevez entre ce que vous appelez les dérives du progressisme et la criminologie ? 🤔

Cf. Votre titre « Dérives du progressisme et des idéologies, on a aussi nos fous/criminelles/ls »


La vie est un perpétuel recommencement... | de retour mercredi 8 décembre

avatar ancien membre
Ancien membre
13/11/2021 à 10:37

J'y ai fais référence car l'une des criminelle (du couple dont il est question dans l'affaire) était une fervente activiste, et qu'elle exposait régulièrement ses enfants adoptés sur les réseaux sociaux et autres évènements progressistes/Lgbt, il semblerait comme un étendard mais cela n'est que mon avis .

Pour le reste, la justice et les médias du pays ont apportés leurs explications.

On parle, je le rappelle, d'infanticides (6 enfants assassinés).

Merci pour votre question :-)

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
13/11/2021 à 13:56 - 13/11/2021 à 14:12

Vous nous avez quitté ?

Citation de Ancien membre #379777

et autres évènements progressistes/Lgbt, il semblerait comme un étendard mais cela n'est que mon avis.

Ailleurs vous avez écrit :

Mon avis n'a aucune importance comme disait Coluche "un avis c'est comme un trou du ...." on en a tous un ;-)

Bon et bien si votre avis n'a aucune importance ! Dommage... je reste sur ma faim.


La vie est un perpétuel recommencement... | de retour mercredi 8 décembre

avatar ancien membre
Ancien membre
13/11/2021 à 18:05

je ne sais pas si je pourrais regarder ce reportage , ce qui touche les enfants me perturbe , le dernier en date que j ai regardé , me fait faire encore des cauchemars je ne comprends pas qu on touche aux gosses l' affaire du petite Gabriel Fernandez .

dans toutes les communautés qu elles soient LGBT ou non avec des lobby où non , il y a des gens dangereux et criminels.

est-ce que l accumulation de pathos peut nous mener a une rupture ?

certainement si on est pas aidé , mal construit ,mal entouré

mais je dissocie cela de l inclinaison de genre ou sexuelle

il y en a t il plus dans une communauté où pas , c est une étude nosographique qui peut le démontrer sur une décennie .

je trouve toujours racoleur et sensationnelle de mettre en avant une communauté dans un crime , Oui cela existe partout même aux pays des fées c'est le monde humain dans sa globalité

avatar contributeur Rosso
Rosso
14/11/2021 à 09:19

Citation de Una Strega #379817je trouve toujours racoleur et sensationnelle de mettre en avant une communauté dans un crime , Oui cela existe partout même aux pays des fées c'est le monde humain dans sa globalité

Oui et c est ce qui marche le mieux , stigmatiser une partie de la population pour pouvoir faire des amalgames . C est vieux comme le monde et ça fonctionne toujours , d ou l intérêt de bien différencier les humains et de tous les mettre dans des cases , les femmes d un côté les hommes de l autre ensuite leur orientation sexuelle , leur pays d origine , la couleur de leur peau etc etc ...

Mais le vrai problème comme tu dis c est que des criminels , violeurs , pedophiles il y en a partout sur Terre ...

avatar ancien membre
Ancien membre
14/11/2021 à 19:41

Citation de Rosso #379859

comme tu as l a bien expliqué les criminels en tout genre , souvent cumules des mandats pathos , mais ce n est pas une raison pour les enfermer dans une communauté

la même communauté n ' est pas un diagnostique provenant du DSmIV , surtout a l heure des tribus ( religieux , spirituel , politique ). cela sonne comme de l impartialité , mais une étude orientée jetant l'opprobre sur des personnes appartenant a un milieu X où Y et rendrait responsable le milieu .



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr