La symphonie neuronale, pourquoi la musique est indispensable au cerveau

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
01/01/2021 à 14:34

10 vertus surprenantes que la musique a sur notre corps

Si elle adoucit les mœurs, elle peut aussi accroître nos performances

Notre cerveau recèle tant de mystères et de possibilités que les scientifiques semblent ne jamais avoir fini d’en faire le tour. Par exemple, saviez-vous que les choses de la vie courante comme la musique affectaient grandement notre cerveau ? En voici des faits concrets !

  1. LES FRISSONS QUE L’ON RESSENT EN ÉCOUTANT DE LA MUSIQUE SONT PROVOQUÉS PAR LE CERVEAU

Vous l’avez sans doute déjà vécu, ce moment où vous êtes tellement conquis par une musique que vous en avez les poils hérissés et la chair de poule ? Eh bien sachez que ces frissons sont causés par votre cerveau qui libère de la dopamine, l’hormone du bien-être, tout en anticipant votre moment préféré dans une chanson. D’ailleurs, les chercheurs ont trouvé dans ce lien musique-cerveau une explication biologique dans le fait que la musique a toujours été utilisée comme catalyseur émotionnel dans tous les pays du monde depuis toujours.

  1. PEU D’ACTIVITÉS STIMULENT LE CERVEAU, MAIS LA MUSIQUE EN FAIT PARTIE

Un jour, une équipe de recherche avait utilisé l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (FMRI) sur un groupe de personnes écoutant de la musique. Ils ont observé que la musique activait les zones auditives et stimulait de grands réseaux de neurones dans le cerveau. Selon les scientifiques, la musique active les zones émotionnelles, motrices et créatives du cerveau.

  1. JOUER D’UN INSTRUMENT RÉGULIÈREMENT MODIFIE PHYSIQUEMENT LA STRUCTURE DU CERVEAU

Connaissez-vous ce que l’on appelle la plasticité cérébrale ? En fait, il s’agit de la capacité du cerveau à se modifier tout au long de la vie. Par exemple, les modifications résultant de l’apprentissage se font principalement au niveau des connexions entre les neurones. En observant le cerveau des musiciens, des chercheurs ont constaté que le cortex des musiciens professionnels est plus grand que celui des musiciens débutants. A côté d’eux, le cortex des non-musiciens est assez petit.

  1. LE CERVEAU RÉAGIT À LA MUSIQUE DE LA MÊME MANIÈRE QU’IL RÉAGIT À CE QUE L’ON MANGE

La dopamine est une substance chimique libérée par le cerveau qui provoque le sentiment d’euphorie, aussi associée à l’addiction, au sexe et à l’alimentation. En d’autres termes, la dopamine fait ressentir du plaisir à une personne. Une étude utilisant uniquement de la musique instrumentale prouve que l’anticipation d’une poussée musicale provoque, chez le cerveau, les mêmes réactions que quand il anticipe le goût des aliments que l’on ingère.

  1. ECOUTER DE LA MUSIQUE EN FAISANT DU SPORT PEUT ACCROÎTRE CONSIDÉRABLEMENT NOS PERFORMANCES

Cette technique s’appelle la dissociation. C’est le fait d’utiliser la diversion pour amoindrir notre perception de l’effort. En d’autres termes, on détourne notre esprit de la sensation de fatigue et, à la place, on se focalise sur les états d’humeur positifs. En écoutant de la musique lors de nos activités physiques d’intensité faible à modérée, on augmente nos chances de rester de bonne humeur et d’accroître en même temps nos performances.

  1. VOUS CHOISISSEZ VOTRE CHANSON PRÉFÉRÉE EN FONCTION DE VOTRE ATTACHEMENT ÉMOTIONNEL

En général, les chansons préférées changent en fonction du contexte mais aussi en fonction des nouveautés. Toutefois, selon les scientifiques, lorsqu’on a toujours une certaine préférence pour une chanson malgré le temps qui passe, c’est parce qu’on est émotionnellement attaché aux émotions que cette chanson nous procure ou réveille en nous.

  1. NOTRE RYTHME CARDIAQUE IMITE LA CHANSON QUE L’ON ÉCOUTE

En d’autres termes, le rythme de nos battements de cœur, notre pression artérielle et même notre respiration changent et imitent le rythme de la musique. Les scientifiques ont tiré ce surprenant constat d’une étude qu’ils ont menée sur 24 volontaires à qui ils ont fait écouter des decrescendos dégonflés et des crescendos gonflés. Les chercheurs ont même constaté ces changements distinctifs dans les schémas sonores d’organismes aussi petits qu’un fœtus en développement.

  1. LA MUSIQUE PEUT CHANGER NOTRE PERCEPTION DU MONDE

Notre cerveau voit le monde via les informations qui passent à travers nos yeux mais aussi de ce que nous pensons du monde. Au final, la perception du monde d’une personne qui écoute des chansons tristes sera différente de celle d’une personne qui écoute des chansons joyeuses.

  1. IL Y A DES MOMENTS OÙ VOTRE CERVEAU PEUT ÊTRE EN MANQUE DE MUSIQUE

Avez-vous déjà connu ce moment où votre cerveau répète en boucle une partie d’une chanson si bien que vous la fredonnez toute la journée comme si cette chanson ne voulait pas sortir de votre tête ? C’est ce que les scientifiques appellent « ver d’oreille » ou « démangeaison cérébrale ». En d’autres termes, c’est le moyen pour votre cerveau de combler un manque de musique. Le cortex auditif est effectivement une partie du cerveau qui se remplit automatiquement du rythme d’une chanson. Autrement dit, votre cerveau continue de fredonner une chanson même quand il n’y a plus de chanson.

  1. LA MUSICOTHÉRAPIE FAIT PARTIE DES TRAITEMENTS POUR LA MALADIE DE PARKINSON ET LES PATIENTS AYANT FAIT UN AVC

Saviez-vous que la musicothérapie existe depuis des décennies ? Cela est dû au fait que la musique fait faire des mouvements organisés aux réseaux de neurones et stimule les réseaux liés à la parole. Deux zones clés du cerveau qui aident les patients à surmonter les obstacles qui les affectent le plus comme la motricité de base et les problèmes d’élocution.

Article paru dans une news-letter du magazine numérique Daily Geek Show

A quoi sert la musique ? Sans doute seriez-vous tenté-e de répondre qu’il s’agit d’un passe-temps agréable ou d’un art, mais rien de vraiment essentiel.

Pour la première fois, un livre démontre le contraire. La musique est une nécessité biologique pour l’être humain : elle contribue à construire notre cerveau et a probablement joué un rôle décisif pour la survie de l’espèce.

En racontant les découvertes scientifiques majeures de ces vingt dernières années, les auteurs expliquent comment la musique relie, même avant la naissance, notre intelligence cognitive à notre intelligence affective, et crée une « symphonie neuronale » aux multiples bienfaits pour l’éducation et la santé tout au long de l’existence. La musique contribue au développement de l’enfant, favorise la sociabilité et s’avère être un excellent soutien scolaire. Elle permet de lutter contre le vieillissement cognitif et de remédier aux pathologies du cerveau.

Emmanuel Bigand et Barbara Tillmann : La symphonie neuronale, pourquoi la musique est indispensable au cerveau. Editions HumenSciences-Société, Avril 2020.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar ancien membre
Ancien membre
02/01/2021 à 10:50

Bon je ne donne mon avis sur ce sujet, ni par politesse envers son auteur, (bonne année à vous Jstophe) ni en sous-estimant l’envergure que pourrait prendre un débat sur la question de la musique comme proto-représentation du monde…

Donc juste en extrayant une phrase de la fin de cet article : « comment la musique relie, même avant la naissance, notre intelligence cognitive à notre intelligence affective, et crée une « symphonie neuronale » aux multiples bienfaits pour l’éducation et la santé tout au long de l’existence. »

Si déjà Aristote avait insisté pour que la musique et les exercices physiques soient les deux piliers incontournables de l’éducation des enfants, il se peut en effet que la confirmation soit apportée par d’autres formes d’intelligibilités que celle de la philo…

Mais l’article fait admirablement l’impasse sur ce qu’on entend (sans jeu de mot) par « musiques »…

Car MUSIQUE est tellement générique que même un pharmaco-musicologue éviterait d’en prescrire certaines…

Il y a eu des études plus précises sur certaines musiques/sons analysées comme ondes déclenchant une cocatalyse des endorphines cérébrales, et dans ces cas là il y a en effet…un effet de satisfaction…

Pour ne pas aller plus loin sans une petit pause (soupir en musique) ce petit poème…

Musiques

Pour que l'ouverture auditive la restitue

elle prend des airs fractals d'échappements convulsifs

androgyne érectile elle compose et se rue

en rythme infra humain sur l'innocent oisif !

Jamais plus se fera une telle découverte

jamais elle ne fuira sa hanche modulante

précipitant la chaire dans une transe alerte

terrible est la musique quant elle devient amante !

c'en est fait du silence intime et viscéral

elle a trouvé son lieu dans le muscle cardiaque

en relais contrôleuse de la stase cérébrale

elle pulse les neurones et leur file la niaque !

Et que dire de tous ceux qui mouillent leur fauteuil

pour un prélude de Bach ou une jam de jazz

la musique a cent masques et autant de clin-d’œil

pour racoler partout et promettre l'extase !

Et moi elle me frissonne l'orifice acoustique

''c'est que les vents tombant des grands monts de Norvège''

en rimes rimbaldiennes, en musique poétique

d'arpège noétique, ataraxique solfège...

avatar ancien membre
Ancien membre
02/01/2021 à 12:37

Citation de ApoFFtX #349694

c'est en effet pour cette raison que Pythagore associait déjà l'harmonie musicale à la "musique des spères" par l'arithmétique, la géométrie et l'astronomie (à ce que l'on en sait) ...

avatar contributeur de Tom89000
Tom89000
11/08/2021 à 09:43

Je viens de tomber sur le sujet et j'ai appris des choses très intéressantes ! merci

ps: une question :

certaines musiques pourraient t'elles avoir des effets négatifs sur nous ???

faudrait t'il vraiment éviter certains types de musiques ?

je trouve le sujet hyper intéressant écoutant moi même beaucoup de musique..

avatar contributeur de Doremi
Doremi
11/08/2021 à 19:14

Citation de Zeugma #349689

Sympa cette moderne poésie Zeugma, elle est de toi ?

Citation de Tom89000 #370000

Merci Tom d'avoir fait remonter ce post ! Il me semble clair que toutes les musiques ne s'adaptent pas à tous les besoins : trouver la bonne musique au bon moment est un art subtil autant que trouver l'équilibre du tao...

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
11/08/2021 à 19:40

Citation de Doremi #370034

Merci Tom et Doremi d'avoir fait remonter à la surface ce sujet créé il y a longtemps par moi.

Je vous adresse toute mon estime.

D'ailleurs, Doremi, avec un tel pseudo, 🎵 🎶

https://youtu.be/_dyG13AsY_k

https://youtu.be/3Mr7SGfXUnE


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr