logo BeTolerant.fr Applications et site de rencontres LGBT
avatar célibataire connecté
 Invité

Roman : Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens...

photo de l'auteur Aleksandr

Aleksandr
Homme de 31 ans
Le Mans
star_half
Ce sujet est une actualité

Roman : Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens...

Dans l'éventail français de la littérature ado, les sorties de romans qui traitent de l'homosexualité et du coming out se font rares. Pourtant, dans son livre « Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens » qui vient d'être traduit, Becky Albertalli réussit à raconter avec simplicité, spontanéïté et humour les tracas d'un jeune ado gay face à ses problèmes quotidiens.


Des petits problèmes de session...


Comment faire lorsqu'on est un adolescent gay – et quand personne n'est au courant – et qu'on risque, à tout moment, d'être « outé » ? Simon a seize ans et se serait bien passé de se poser cette question ! Il a certes sa petite existence de lycéen tranquille, mais il apprécie particulièrement discuter avec d'autres personnes sur Internet, si possible partageant les mêmes goûts que lui.


C'est ainsi qu'il « rencontre » Blue au hasard de la toile, sur le Tumblr de son lycée de Shady Creek, à Atlanta. Un jeune et bel inconnu qui fréquente le même lycée. Il semble irrésistible, malgré tous ses mystères... Leur relation, sans même s'être vus, se développe et commence à devenir des plus sérieuses.


Problème : un jour, Simon oublie de fermer sa session de t'chat avec Blue sur... l'ordi du lycée ! Martin, un camarade de classe, découvre le pot-aux-roses... Commence un chantage alambiqué : Simon doit convaincre sa meilleure amie de sortir avec Martin, sinon ce dernier... révèle le secret de Simon à la terre entière !


Un roman rafraîchissant, ancré dans le réel


Simon est un garçon charmant et gentil. Il ne manque pas de faire des erreurs, mais tente de son mieux pour les réparer. Il raconte ses déboires sous la forme d'un journal intime, entrecoupé par ses discussions entre Blue et lui. On lit donc des conversations sommes toutes assez habituelles pour leur âge – « se raconter nos vies » –, celles d'une amitié naissante, auxquelles s'ajoutent les émois maladroits des premières amours...


Malgré des sujets profonds abordés d'une manière – plus ou moins – légère, la romancière Becky Albertalli réussit à parler avec justesse du cyber-harcèlement et de ses conséquences sur la vie des adolescents. Dans son journal, Simon déroule une palette impressionnante de sentiments sur le paraître, le vécu, le regard des autres, auxquels on peut difficilement à son âge et dans la même situation que lui, ne pas s'être un jour identifié.


On partage immédiatement avec lui sa crainte de tout dire à ses amies – des personnages hauts en couleur ! –, ses amis et sa famille, de voir révélée son orientation sexuelle, et ainsi de vivre à découvert. Plus encore, on se prend vraiment au jeu de ses échanges entre ce mystérieux Blue qui, décidément, lui aussi, cache bien son secret !


Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens, de Becky Albertalli (2015).


Traduit de l’américain par Mathilde Tamae-Bouhon.


Hachette Romans - 320 pages - 16€90


Site officiel de Becky Albertalli


Informations

Date de publication : 08/09/2015 à 03:15


photo de l'auteur Aleksandr

Aleksandr
Homme de 31 ans
Le Mans
star_half

Dans l'éventail français de la littérature ado, les sorties de romans qui traitent de l'homosexualité et du coming out se font rares. Pourtant, dans son livre « Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens » qui vient d'être traduit, Becky Albertalli réussit à raconter avec simplicité, spontanéïté et humour les tracas d'un jeune ado gay face à ses problèmes quotidiens.


Des petits problèmes de session...


Comment faire lorsqu'on est un adolescent gay – et quand personne n'est au courant – et qu'on risque, à tout moment, d'être « outé » ? Simon a seize ans et se serait bien passé de se poser cette question ! Il a certes sa petite existence de lycéen tranquille, mais il apprécie particulièrement discuter avec d'autres personnes sur Internet, si possible partageant les mêmes goûts que lui.


C'est ainsi qu'il « rencontre » Blue au hasard de la toile, sur le Tumblr de son lycée de Shady Creek, à Atlanta. Un jeune et bel inconnu qui fréquente le même lycée. Il semble irrésistible, malgré tous ses mystères... Leur relation, sans même s'être vus, se développe et commence à devenir des plus sérieuses.


Problème : un jour, Simon oublie de fermer sa session de t'chat avec Blue sur... l'ordi du lycée ! Martin, un camarade de classe, découvre le pot-aux-roses... Commence un chantage alambiqué : Simon doit convaincre sa meilleure amie de sortir avec Martin, sinon ce dernier... révèle le secret de Simon à la terre entière !


Un roman rafraîchissant, ancré dans le réel


Simon est un garçon charmant et gentil. Il ne manque pas de faire des erreurs, mais tente de son mieux pour les réparer. Il raconte ses déboires sous la forme d'un journal intime, entrecoupé par ses discussions entre Blue et lui. On lit donc des conversations sommes toutes assez habituelles pour leur âge – « se raconter nos vies » –, celles d'une amitié naissante, auxquelles s'ajoutent les émois maladroits des premières amours...


Malgré des sujets profonds abordés d'une manière – plus ou moins – légère, la romancière Becky Albertalli réussit à parler avec justesse du cyber-harcèlement et de ses conséquences sur la vie des adolescents. Dans son journal, Simon déroule une palette impressionnante de sentiments sur le paraître, le vécu, le regard des autres, auxquels on peut difficilement à son âge et dans la même situation que lui, ne pas s'être un jour identifié.


On partage immédiatement avec lui sa crainte de tout dire à ses amies – des personnages hauts en couleur ! –, ses amis et sa famille, de voir révélée son orientation sexuelle, et ainsi de vivre à découvert. Plus encore, on se prend vraiment au jeu de ses échanges entre ce mystérieux Blue qui, décidément, lui aussi, cache bien son secret !


Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens, de Becky Albertalli (2015).


Traduit de l’américain par Mathilde Tamae-Bouhon.


Hachette Romans - 320 pages - 16€90


Site officiel de Becky Albertalli

photo de l'auteur Robot

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
merci, je sais à qui le faire passer.
photo de l'auteur Robot

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
merci, je sais à qui le faire passer.
Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit