Petit témoignage personnel du jour.

avatar contributeur de Dime
Dime
06/03/2020 à 19:49

Bonsoir à tous. J'ai toujours ressenti la communauté homo comme étant ma famille. J'ai meme ressenti des révélations quelques fois. Et pourtant je ne parviens pas à vivre l'homosexualité. Je suis comme rebuté par le corps masculin dès passé le temps d'un rapport. En revanche, les femmes m'apportent un certain apaisement et bien-etre sur la durée, mélé souvent d'un certain ennui.
Qu'en pensez-vous ? Ne prenez pas de gants pour me donner votre avis. je ne suis pas susceptible et seule votre sincerité peut m'etre utile.

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
06/03/2020 à 20:16

Je connaissais les filles à "pédés"

Mimoza inaugure les hommes à "pédés" ahahah


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur Goldust
Goldust
06/03/2020 à 20:26

Hmmm la société t'as inspiré à ne aps etre "pd" et inconsciemment t'es pas pret à te l'avouer je suppose

avatar ancien membre
Ancien membre
06/03/2020 à 20:47

Bonsoir Mimoza,

Je n'ai pas de réponse à t'apporter puisque nous vivons chacun notre propre histoire. De plus, je ne suis pas Bi.

Alors, en toute simplicité, je vais te livrer un peu de mon expérience, comme quelques morceaux de vie, lancés ça et là.

Lorsque j'ai passé le cap de la rêverie à l'acte concret de sentir les bras d'un homme m'entourer, je n'en menais pas large la première fois ! Après l'acte sexuel, j'ai ressenti beaucoup de dégout, avec cette ferme intention de ne jamais recommencer...

Le désir aidant (ou me poussant), je me suis senti comme prisonnier de mon esprit qui avait gouté au "plaisir défendu" (tout peut être aussi question d'éducation, de société,.......).

Le fait de changer de partenaire, pour en trouver un, plus "compréhensif", a quelque peu calmé ces impressions négatives, mais bof...

Bref, c'est au bout du quatrième homme que j'ai été totalement apaisé et heureux. Pourquoi ? Tout simplement parce que, pour la première fois de ma vie, j'étais amoureux de quelqu'un. Et là, tout à changé.

Autrement dit, pour moi, l'acte, sans l'amour, devenait un poison. Depuis, je n'ai plus cherché de relation QUE par Amour. Ma vie a basculée et je ne veux plus changer cette "recette miracle" !

Bonne soirée. Je t'embrasse, Frango.

avatar contributeur de David37
David37
07/03/2020 à 01:49

Bonsoir Mimoza,

Je pense que tu te sens plus à ton aise et toi-même avec les femmes. Peut-être as tu une part de féminité plus développée chez toi sans être forcément efféminé mais qui te permet de te révéler auprès de la gente féminine sans qu'il n'y est d'approche sexuelle bien entendu. Pour ce qui est des hommes, tu aimes leur corps et le plaisir qu'ils te procure sinon rien de plus ! Je pense que tout simplement, c'est ta façon naturelle de fonctionner.

avatar contributeur de Dime
Dime
07/03/2020 à 11:10

Merci Frango et david. Vos commentaires sont chaleureux et éclairants.

Merci Willoo pour ton impartialité. je vois que mon sujet t'irrite.

Je peux le comprendre en meme temps. Le sujet n'est pas trés ludique. il s'agit d'un blocage psychologique qui m'est trés personnel, surement trop pour que le sujet en soit interressant. Désolé.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/03/2020 à 11:35

En même temps c'est d'un compliqué de savoir où se positionné (au sens figuré).

Je me souviens, en recherchant et en appronfondissant mes recherches sur la sexualité, j'ai trouvé des articles sur le côté romantique, c'est à dire le fait d'être attiré amoureusement. Et là tout ce complique car, en tout cas, pour moi, je serais bi-romantique et homo-sexuel, autrement dis je peux tomber amoureux d'une femme mais sûrement ne rien pouvoir faire d'ordre sexuel. La vie et ses mystères.

Comme tu le dis c'est passer la temps du rapport que ca te gène, ne passe pas à cette étape et passe du temps avec la personne, au bout d'un moment soit tu voudras plus soit non, et la perception que tu as pourrais alors changé.

Je rejoins aussi Frango, c'est au bout de quelque rencontres que je me suis senti plus à l'aise et que ca ce passe mieux dans ma tête, comme le fait d'être vu dans la rue main dans la main.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/03/2020 à 12:22

Je rejoins Eeko33, en plus Perso je peux tombé amoureux d'une fille jolie, sympa, pétillante, mais ce serait que niveau sentimental, comme une âme sœur . Je pense que c'est tout à fait normal. Après avec un homme, je me sens beaucoup plus à l'aise, je ne cache pas mes sentiments ni mes sensations. Tenter plusieurs rencontres de différentes personnes, âge, métiers, etc, pt être leur vécu t'inspire ?

Bon courage !

avatar ancien membre
Ancien membre
07/03/2020 à 12:27

Tu es dans un rapport "organe-nique" avec les hommes… 🙂

Une appétence sexuelle qui s'éteint après l'acte, un peu comme l'appétit s'en va après un bon repas.

C'est après le repas que l'on réalise que l'on s'est fait plaisir avec des trucs qui font grossir.

Avant, c'est l'attirance vis à vie de gras et du sucré qui prime.

Notre "conscience" agit donc à retardement et c'est après l'acte que l'on réalise que notre faim nous a fait absorber tout ça…

Si tu fais le parallèle avec le sexe, tu peux, après l'acte, te trouver face à quelqu'un de pas très ragoutant mais qui a satisfait à ton besoin de sexe.

Le "pas très ragoutant" pouvant être un physique bof-bof, une personnalité qui ne nous convient pas, un sexe avec lequel on s'est amusé mais qui ne correspond pas avec son schémas sociétal, une pratique excitante avant jouissance mais qui dégoute après éjaculation,…

Perso, je n'ai pas d'excitation en présence d'un mec habillé alors que le même mec nu va me donner envie de coucher avec.

Mon attirance pour les hommes est donc dénuée de romantisme, de passion amoureuse; elle est sexuelle.

Après que l'on s'est amusé ensemble, mon excitation à son égard est tombée et on se quitte, content de l'amusement réciproque.

Ma différence avec toi étant que je ne suis pas "rebuté" après l'acte et que je peux passer ensuite un moment très amical et tranquille avec mon partenaire, passer du temps avec lui dans un mode non sexualisé.

La question qui se pose est donc: Regrettes tu ce que tu as fait ou es tu comme quelqu'un qui sort de table satisfait de son repas ?

Fais tu le bilan que le jeu en valait la chandelle ou que tu t'es "laissé emporté" dans un trip que tu regrettes ensuite ?

avatar ancien membre
Ancien membre
18/04/2020 à 16:06

Même ressenti que Mimoza. Avec beaucoup plus de mal à en parler par crainte de blesser (involontairement) ceux qui sont à l'aise dans ce type de rapports qui, pour moi, reste trouble. J'ai préféré mettre ça entre parenthèses.

avatar ancien membre
Ancien membre
18/04/2020 à 17:03

En général notre appréhension ne devrait pas nous éviter de faire des choix positifs, mais la qualité même de nos relations humaines nous conduit parfois à remettre en doute ce que la nature nous donne comme disposition et à nous « bloquer » dans une non-décision ou dans une attente inconditionnelle…

La sexualité est de même nature que l’envie et le besoin, elle nous rend receptif-ve individuellement à certaines réalités qui stimulent nos sens, pourtant cela ne suffit pas quelque fois pour « passer à l’acte » ou bien comme dans votre cas Mimoza (à ce qu’il me semble), pour vous faire accepter la corporéité masculine comme suffisamment apte à satisfaire votre besoin et envie sexuels, c’est peut-être que vous isolez le plaisir du corps avec l’amour qui doit l’accompagné comme le dit très justement Frango...

avatar ancien membre
Ancien membre
18/04/2020 à 22:53

Quand on aime il y a jamais de dégoût. Aimer c est justement accepter l autre dans son intégralité. Du plus bon au pire... Dans ce qu il y a de beau comme dans ce qui il y a de moche... Et pour aimer l autre il faut aussi s aimer soi même. Apprécier son corps, sa sexualité et son être. La sexualité vient naturellement avec la tendresse les calins et les mots doux. Et cette tendresse n a de sens que parcequ il y a justement des sentiments. le degrés des sentiments entre 2 personnes va influencer leur relation et donc aussi éventuellement leur sexualité. Parfois cela ne fonctionne pas et il faut pas forcer. Pour ma part il est une évidence que la personne pour lequel j ai des sentiments est belle (au sens large et pas seulement physique). Pour les autres cas il est vrai cela peut être très variable... Entre un moment sympas et un désastre....

Il faut savoir garder son cap... et ne pas craindre prendre la mer! Il y a des paradis qui valent le voyage!

avatar contributeur de Pseudo3309
Pseudo3309
25/01/2022 à 10:23 - 25/01/2022 à 10:49

A mes tout début , mon égo me posait probleme apres avoir joui en pensant a un homme ou apres avoir vu mon amant de l'époque .

Extrait de ma tête ''Je recommencerais plus, je vais oublier tout ca, je vais repenser aux femmes, je veux pas etre un homo,je suis pas un pédé, je le referais plus''

Mais j'ignorais qu'en fait les des etait deja jeté a mon sujet, la roue du destin s'est arreté sur mon sort impossible de lui échapper ….impossible....

Et puis quelques jours apres mes désirs ressurgissaient, plus fort que moi et ma volonte, tellement excitant le sexe avec un homme !!!

Quel boulet dur a vivre,c'a ma embeter un bon moment!!chiant chiant chiant

J'ai parlé de mes états d'ame avec mon amant , une chance qu'il soit intelligent et comprehensif il m'a propose un truc qui m'a débloqué

Au lieu de se voir du genre plan de 5 a 7, il m'a dit qu'il pouvait se liberer une journée entiere de son travail.Mon jour de congé de l'époque était le mercredi et il m'a dit, tu viens chez moi par le premier car du matin et tu repars en fin d'apres midi .

Il m'a dit que normalement compte tenue de ma jeunesse et ma bonne santé, je devrais pouvoir retrouver une érection 1 heure ou deux apres avoir joui

Je trouvais l'idée excitante mais j'étais un peu bofbof

Bon j'ai dit oui pour etre gentil car je lui avait posé un ou deux lapin ,je voulais me rattraper

On a joué toute la matinée et a l'approche de midi il m'a fait jouir une fois et de suite,les pieds sous la table a l'apéro, ca fait du bien boire un coup !

On a mangé en discutant de choses diverses et variées, je suis parti fumer ma clope dehors dans un état d'esprit ou je me disais que je serais bien mieux chez moi....mais bon j'ai promit, alors un peu de courage allons, je l'ai rejoint dans son salon , il etait quasi nu , je me suis deshabillé ,mis a genoux devant lui ,je lui ai fait une fellation, son erection était totale et pis d'un coup j'ai senti comme une petite vague de chaleur le long du ventre vers mon sexe, qu'est ce qui ce passe ?

J'ai finit par regarder et surprise totale, me revoila en érection ! Je suis passé en pas long a un etat d'esprit ou ''je serais mieux a la maison chez moi a , ho ben dis donc mais j'ai drolement bien fait de rester, me revoila excité'' Pas aussi fort que dans la matinée mais suffisant pour me plaire !

Il m'a refait jouir , on est parti faire une ballade a pied en discutant et on a remit ca et paf ca a remarché, je me suis rallumé grace ''a la vérité du corps'' mon corps a réagit tout seul, sans ordre de ma part et mon mental a suivi !

Quand je suis parti de chez lui mon égo m'a foutu la paix, a la place j'étais a me dire whoaaa quelle journée incroyable

Ben grace a ca , j'ai trouvé la paix , finit mon boulet au pied,j'étais bien avec moi meme

Voila ma petite histoire

Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr