Je pense être amoureuse de ma meilleure amie.

Amour et intimité - Créé le - 5 Participations

Je pense être amoureuse de ma meilleure amie.

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous ! Je me sers de cette plateforme car je ne peux parler de mon problème à personne, et que je me sens à l'aise avec les personnes de ce site... et je me dis que peut être certaines personnes on déjà vécut cette situation où vive cette situation.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins... J'ai 19 ans et je suis bisexuelle. Je suis toujours sortie avec des garçons mais j'ai toujours ressenti cette attirance envers les filles, sans jamais vraiment y faire attention. En effet j'ai eu la chance de grandir aux côtés de mon oncle gay, dans une famille ouverte d'esprit et respectueuse. Donc pour moi cela a toujours été normal d'être attirée par les filles, et je ne me suis jamais posé plus de questions que ça. Je n'ai même jamais parlé de ces attirances à personnes, jusqu'à aujourd'hui.

J'ai une amie d'enfance, de qui je suis extrêmement proche depuis plus de 10 ans. Cela fait environ 2 ans maintenant que les choses on changeait. Nous avons toujours été proches, nos parents étant eux-mêmes mais depuis autant de temps, ils se sont rencontré car nous Etions toutes les deux dans la même classe. Nous sommes toujours aussi proches mais je ressens de mon coté que l'amour que je lui porte est peut-être plus grand encore que ce que je pensais. J'ai toujours été possessive avec elle, et j'ai toujours aimé la prendre dans mes bras, dormir avec elle... C'est la seule personne au monde avec qui je me sens aussi bien et avec qui je suis moi-même.

Je me suis rendu compte le mois dernier que j'avais envie de l'embrasser parfois quand j'etais avec elle, je suis jalouse quand elle me parle de garçons... Nous voulons faire la même sorte de métier et je n'arrête pas de l'inclure dans mes projets de vie. Je la présente toujours à tous mes amis, et je l'inclus dans nos sorties, car j'ai envie de montrer au monde entier à quel point elle est géniale, et aussi car chaque prétexte est bon pour passer du temps avec elle. Au lycée, les personnes de sa classe pensaient que nous étions en couple, et je me souviens avoir été "heureuse" que les gens aient pensé ça. J'ai toujours envie qu'elle soit fière de moi, d'être la personne la plus importante à ses yeux... Et je ne vous parle pas de tous car ça serait beaucoup trop long.

Mais où est le problème me direz-vous ? C'est super de trouver une personne à aimer. Sauf quand ce n'est pas réciproque... Enfin je ne pense pas car je ne lui en ai pas parlé. J'ai beaucoup trop peur de la perdre. Cela fait un petit mois maintenant que je m'intéresse réellement aux filles, mais je ne lui en ai pas parlé. J'ai déjà peur qu'elle agisse différemment avec moi par cette simple revelation alors si je lui dis que j'ai des sentiments pour elle j'ai bien peur de la perdre pour toujours. Elle n'est pas homophobe, loin de là, mais il nous arrive de prendre des bains ensemble, ou de dormir ensemble. J'ai peur qu'une gêne s'installe. Elle est hétéro je pense, car même si elle n'est jamais sortie avec personne (c'est une jeune fille discrète et timide) elle m'a déjà parlé de garçons. Vous me direz, ça ne veut rien dire car moi-même je suis sortie avec plusieurs garçons.

Je suis totalement perdue. Dois-je lui en parler quitte à la perdre pour être fixée ? Ou étouffer mes sentiments en attendant que ça passe ? Je souffre tellement de cette situation...


0 vote

Bonjour

Je n'ai pas la même histoire que toi mais je suis bisexuelle également et il m'est arrivé plusieurs fois de tomber amoureuse de mes amies. La première fois c'était à 14 ou 15 ans mais je ne l'ai pas compris sur le moment, me croyant hétéro. La seconde fois j'avais 24 ans et je suis tombé follement amoureuse de ma coach. Mais à ce moment là elle était en couple et avait des enfants et de mon côté j'étais sur le point de me marier et je voulais être maman. Je n'ai donc rien dit. Pour ces raisons, et comme toi, par peur de la perdre. Je n'aurais à ce moment là pas supporté de perdre son amitié. Résultat? ça m'a bouffée pendant plus de 10 ans. D'abord sur la question de mon orientation sexuelle car contrairement à toi je ne l'ai comprise que plus tard, ensuite et surtout le fait de me taire, de ne jamais lui l'avoir dit, ce secret à porter (en plus des autres) me rongeait de l'intérieur. J'avais l'impression de ne pas être honnête avec elle et cela me minait énormément. A chaque fois qu'elle me prenait dans ses bras, à chaque fois que j'avais la tête dans son cou j'avais envie de l'embrasser et devait lutter contre ça: c'était horrible. Je me sentais coupable de l'aimer car :

1: elle était hétéro (je pense)

2: elle était en couple

Donc je n'avais pas le droit d'éprouver ces sentiments pour elle. Mais, me répondras-tu, les sentiments ne se commandent pas. Non en effet et pour moi c'était bien ça le problème. J'étais dans une période de ma vie où les choses allaient extrêmement mal pour moi, où j'étais au fond du trou et elle était là, présente, avec son sourire, avec son humour, avec sa force inébranlable, avec sa douceur, avec sa compréhension de tout ce qui me hantait. Et moi je l'aimais et ne pouvais rien lui dire.

Je m'égare un peu je crois, ton histoire me rappelle la mienne même si elles sont différentes.

Mais bref tout cela pour dire qu'à mon avis tu devrais surmonter tes peurs et lui parler. Peut être de façon détournée d'abord. Par exemple: "je connais une fille qui est amoureuse de sa meilleure amie et n'ose pas le lui dire. La pauvre ce n'est pas facile pour elle. Elle a peur de la perdre. Tu réagirais comment toi si ça nous arrivait?" et là déjà tu verras bien comment elle réagit.

Maintenant je te dis ça mais venant d'une personne qui a fini par révéler ses sentiments 12 après pacre qu'elle n'en pouvait plus par textos...je ne suis peut être pas la mieux placée pour te conseiller sur le comment. Par contre je reste persuadée que tu DOIS lui en parler. Et je me dis que même si elle est effectivement hétéro, puisque c'est ta meilleure amie elle doit tenir à toi suffisamment pour ne pas te rejeter pour cette raison. Peut être effectivement cela crééra-t-il un temps un malaise mais je suis persuadée que vous le surmonterez. Dire les choses c'est éviter de se rendre malade et c'est surtout beaucoup plus honnête pour les personnes concernées. On ne peut pas faire semblant indéfiniment.

Allez, courage!


0 vote

Bonjour !

Merci énormément pour ta réponse. Même si c'est effrayant, je sais que tu as raison... Cependant je pense qu'il me faudra un peu de temps avant d'y arriver. Ta technique me parait bien, même si j'ai peur que cela soit voyant à 20 milliards de km (je ne sais pas faire semblant et elle me connaît par coeur) mais j'essaierais de trouver un moyen.

J'ai aussi eu le courage d'en parler à une amie, qui nous connaît toutes les deux, je lui ai fait lire ton message et elle est totalement d'accord avec toi, et elle veillera à ce que je me lance. Tout ce que je ne veux pas c'est la perdre. Nous nous sommes déjà disputer l'année dernière, et nous sommes resté 5 mois sans se parler. C'était la pire période de ma vie (et la sienne aussi d'après ses dires). Elle n'est pas du genre à être entourée d'une bande d'amis, donc elle tient énormément à ceux qu'elle a actuellement (dont moi) disons que c'est ce qui me rassure et me fait peur en même temps. Je ne veux pas qu'elle m'en veuille de gâcher notre amitié...

En tout cas, sache que tes mots m'ont aidé


0 vote

Contente de t'avoir aidée! Tu as raison ma "technique" se verrait à 10 000 km. Ecoute moi j'ai commencé par lui avouer que j'étais homosexuelle (car je pensais l'être à ce moment là) et je ne lui ai dit ce que j'éprouvais pour elle que plus tard. Mais bon à toi de voir comment tu veux faire, par contre: dis le lui. Là déjà tu lui mens et ensuite tu n'es pas bien tu ne peux pas rester comme ça, ça ne sert à rien. Je sais ce qu'il va se passer ensuite: tu vas commencer à vouloir interpréter le moindre regard, le moindre sourire, en te demandant si elle a compris sans les mots, en te demandant si elle a aussi a des sentiments pour toi mais ne veut pas se les avouer à elle même, ça va te prendre la tête, tu vas en perdre l'appétit et le sommeil et tu finiras par te demander si tu n'es pas dingue. Donc stop: n'attends pas trop et dis le lui. Moi ça n'a rien gâché avec elle, on est toujours amies :)


0 vote


Coucou,

Personnellement je suis tombée amoureuse d'une de mes amies qui est en couple.

Je suis restée un an sans rien lui dire et ça a tellement fini par me ronger que j'ai décidé de sauter le pas en lui exprimant tout ce que je ressentais. Au départ elle pensait que c'était une blague puis quand je lui ai expliqué en face tout le cheminement de mes sentiment à son égard elle n'a pu que me croire.

Au départ elle a mal réagi, elle était froide, me disait qu'elle était casée tout en me laissant de l'espoir en disant que si ca n'avait pas été le cas elle ne m'aurait pas fermé les portes, ...

On a également abordé le sujet de notre amitié:

  • pouvait-on rester amie?

  • devait on moins se voir ou bien se parler?

Elle m'a laissé choisir et pour moi c'était inconcevable de la laisser partir... J'ai donc décidé de continuer à la voir et lui parler comme avant. Sauf que ce n'était pas une si bonne idée que ça. J'ai fini par devenir de plus en plus possessive avec elle au point d'en arriver à nous prendre la tête. Par conséquent j'ai décidé de prendre mes distances sauf que ce n'est pas si facile que ça, j'essaye tant bien que mal.

Il faut aussi savoir que son comportement à mon égard après mes révélations n'a pas du tout changé... Je me suis souvent demandé si c'était normal? J'avais l'impression qu'inconsciemment elle me laissait de l'espoir. Dans des situations comme celle ci vous ne trouvez pas qu'instaurer une distance est nécéssaire même si ça fait mal?

Au final, le fait de lui avoir parlé m'a bcp aidé et fait énormément de bien . Tout d'abord, je n'ai plus l'impression de lui mentir, ensuite je n'aurai jamais de regret et le plus important, j'ai l'impression de me sentir libre, de revivre, de pouvoir avancer même si mes sentiments sont tjrs là.

J'ai fait tout ce que j'avais à faire... Le reste est entre ses mains ...

Je ne sais pas si ça va t'aider, mais voilà tu n'es pas seule dans la même situation. Courage


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit