Vivre avec son ex pour raisons financières...

photo de l'auteur ManonB
ManonB
Femme de 20 ans
Paris
Salut tout le monde! J'ai espoir que quelques bonnes âmes soient à mon écoute ce soir. Sur un sujet sensible...
En septembre dernier j'ai emménagé avec ma copine (ex maintenant) en région Parisienne dans un petit 25m2. Je n'étais pas spécialement prête pour ça, mais elle avait insisté car sinon les kilomètres nous sépareraient (elle est bretonne). J'ai fini par accepter. Malheureusement 2 mois après, on casse. Je la quitte, car je n'arrivais pas à vivre avec elle, pas le temps pour une copine, encore moins le temps pour une "ado". Elle ne prenait aucune responsabilités au niveau de l'appart, je devais tout lui dire quoi faire. Et en plus de ça, ne faisait aucun effort pour entretenir la flamme. Résultat, elle s'est éteinte et a fini par s'allumer pour quelqu'un d'autre. Bref, avant d'emménager, on s'était promis que si ça tournait mal, on ne ferait pas de la merde, on agirait en adultes responsables et qu'on se foutrait pas dans la merde (financièrement). Donc on a décidé de "cohabiter" le temps de trouver une solution. 1 mois, 2 mois... elle n'est toujours pas partie (je précise que moi j'ai mon taf et mon école à coter et que ce sont MES meubles dans l'appart, donc je pense avoir la priorité pour rester, alors qu'elle, n'a rien). Bref, elle passe enfin son concours d'école de gendarmerie, et devrait se casser d'ici février/mars. Mais cohabiter avec son ex dans un 25m2 pendant 3 mois est un vrai cauchemar. Au début on s'entendait comme 2 amies, on se racontait nos journées, puis on se parlait de moins en moins.. jusqu'à ne plus de parler DU TOUT. On ne s'adresse tellement plus la parole qu'on ne se dit même plus bonjour. En plus que l'ambiance soit tendue, nous n'avons pas du tout le même rythme de vie, moi je me lève à 6h du matin, elle, ne se couche pas avant 2h. Ca devient infernal!! Et je n'ose tellement pas lui parler (enfin j'ai surtout pas envie), qu'on ne parle meme pas de la date de son départ. Mais ça devient urgent. Mon moral est au plus bas, je n'en peux plus de la voir tous les soirs, de ne pas pouvoir inviter de rencards chez moi ou autre, de ne pas faire de guitare comme bon me semble, ... Je commence vraiment à déprimer. Quelqu'un aurait-il un conseil? quelqu'un a déjà vécu ça? ça devient vraiment toxique comme situation...


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut.
Souvent la colocation entre amis ou couple ça passe ou ça casse. Et quand ça casse j'imagine qu'avec un(e) ex c'est bizarre voire carrément malsain comme situation.
D'ailleurs tu sembles très mal vivre cette cohabitation qui s'éternise. Même si tu n'as plus envie de lui parler, je crois que c'est la seule solution.
Lui dire la vérité, que tu ne supportes plus cette situation, que tu ne te sens plus chez toi et que ce serait le mieux pour vous deux qu'elle trouve un nouveau logement. Si elle passe son concours et qu'elle part bientôt, des amis ou de la famille peuvent l'héberger d'ici son départ.
A part ça, je ne sais pas... Est-ce que pour toi en discuter avec elle te parait possible ?

photo de l'auteur ManonB
ManonB
Femme de 20 ans
Paris
Beh justement je n'ai pas envie de lui parler.. rien que d'y penser ça me saoule.. on se prend tout le temps la tête j'en ai marre... je lui ai envoyé un sms l'autre jour (alors que j'étais en cours et elle au taf) pour lui demander une date de départ, elle ne m'a même pas répondu. Du coup ça ne donne pas envie d'engager la conversation!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui je me doute bien que ce n'est pas facile surtout si elle ne met pas du sien...
Il faut te dire que si elle part rapidement tu seras de nouveau chez toi : inviter des gens, jouer de la guitare, retrouver ton intimité...

Je pourrais te dire de lui piquer ses clés et de mettre ses affaires dehors en son absence mais si elle va devenir gendarme c'est une mauvaise idée je pense.
Lorsque je pensais à parler avec elle, c'était parler face à face, avec le moins de tensions pour ne pas qu'elle se braque.
Franchement c'est même surprenant qu'elle n'ait pas déjà déménagé... Parce que la situation ne doit pas être facile pour elle non plus j'imagine.
Je ne sais pas, peut-être que quelqu'un qui a déjà vécu cette situation aura un conseil plus utile à te donner.

photo de l'auteur ManonB
ManonB
Femme de 20 ans
Paris
Ahah! j'ai pensé plusieurs fois à faire ça avec ses affaires! mais bon c'est avec les proprios que ça passerait moins.. il y a quand même un contrat à respecter et tout. Surtout que faut que je trouve quelqu'un pour la remplacer car je ne peux pas assumer financièrement. J'ai trouvé un super pote gay rencontré en Australie qui va pouvoir venir (on séparera la pièce avec un rideau), mais il ne pourra venir que mi février de toute maniere... en attendant je vais essayer de lui renvoyer un sms et si elle ne répond toujours pas, eh bien il faudra bien se confronter au face à face ein... mais je ne sais pas trop comment aborder la chose quoi..

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Vous avez chacune un contrat de location ou un seul contrat pour les deux ?

Dans le premier cas chacune peut partir sans frais supplémentaire pour l'autre, dans le second la personne restant doit payer l'intégralité du montant de la location ou trouver un nouveau colocataire accepté par le propriétaire.

J'ai l'impression que vous êtes dans le second cas.
Cela ne vous donne pas le droit de mettre l'autre dehors ou ses affaires dehors, et tu n'as probablement aucun droit supérieur au sien sur le logement.

Si aucune veut partir ni payer plus cher ou trouver un remplaçant c'est donc que vous avez actuellement chacune plus d'intéret que de désagréments à cette colocation.

A mon avis vous devriez chercher chacune un logement ailleurs.

photo de l'auteur Petibout
Petibout
Femme de 48 ans
Valence
Citation de ManonB
Salut tout le monde! J ai espoir que quelques bonnes âmes soient à mon écoute ce soir. Sur un sujet sensible...
En septembre dernier j ai emménagé avec ma copine (ex maintenant) en région Parisienne dans un petit 25m2. Je n étais pas spécialement prête pour ça, mais elle avait insisté car sinon les kilomètres nous sépareraient (elle est bretonne). J ai fini par accepter. Malheureusement 2 mois après, on casse. Je la quitte, car je n arrivais pas à vivre avec elle, pas le temps pour une copine, encore moins le temps pour une ado . Elle ne prenait aucune responsabilités au niveau de l appart, je devais tout lui dire quoi faire. Et en plus de ça, ne faisait aucun effort pour entretenir la flamme. Résultat, elle s est éteinte et a fini par s allumer pour quelqu un d autre. Bref, avant d emménager, on s était promis que si ça tournait mal, on ne ferait pas de la merde, on agirait en adultes responsables et qu on se foutrait pas dans la merde (financièrement). Donc on a décidé de cohabiter le temps de trouver une solution. 1 mois, 2 mois... elle n est toujours pas partie (je précise que moi j ai mon taf et mon école à coter et que ce sont MES meubles dans l appart, donc je pense avoir la priorité pour rester, alors qu elle, n a rien). Bref, elle passe enfin son concours d école de gendarmerie, et devrait se casser d ici février/mars. Mais cohabiter avec son ex dans un 25m2 pendant 3 mois est un vrai cauchemar. Au début on s entendait comme 2 amies, on se racontait nos journées, puis on se parlait de moins en moins.. jusqu à ne plus de parler DU TOUT. On ne s adresse tellement plus la parole qu on ne se dit même plus bonjour. En plus que l ambiance soit tendue, nous n avons pas du tout le même rythme de vie, moi je me lève à 6h du matin, elle, ne se couche pas avant 2h. Ca devient infernal!! Et je n ose tellement pas lui parler (enfin j ai surtout pas envie), qu on ne parle meme pas de la date de son départ. Mais ça devient urgent. Mon moral est au plus bas, je n en peux plus de la voir tous les soirs, de ne pas pouvoir inviter de rencards chez moi ou autre, de ne pas faire de guitare comme bon me semble, ... Je commence vraiment à déprimer. Quelqu un aurait-il un conseil? quelqu un a déjà vécu ça? ça devient vraiment toxique comme situation...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Toute relation s'entretient, même une relation de colocation. Ne pas se parler du tout, c'est pas bien, il faut vous forcer à dire "bonjour" et à parler de la vie de la colocation. Dans le monde du travail aussi ça peut arriver de pas piffer quelqu'un, il faut bien faire avec. Rappelle-toi que tu as eu des sentiments pour cette personne, c'est que vous avez bien le potentiel de vous entendre au moins sur des choses simples.

Pense aussi que toi tu as fait un caca nerveux parce qu'elle est bordélique, mais que elle s'est sentie et se sent sans doute toujours rejetée. Elle vient quand même de Bretagne, cette rupture est un échec personnel pour elle, elle a peut-étre du mal à le digérer, il lui faudra peut être du temps, et pendant ce temps là tu ne peux pas lui demander la Lune.

2 mois c'est pas long du tout. Tu casses après deux mois pour des motifs essentiellement logistiques, qui se comprennent tout à fait, mais que le fait de casser n'avait aucune chance de résoudre, tu espèrerais que, deux mois après, ton ex, qui n'est pas parisienne et donc ne peut pas trouver de coloc dans ses relations, et qui est au moins aussi jeune que toi, ait déjà trouvé autre chose, et tu trouves le moyen de tomber amoureuse de quelqu'un d'autre entre temps... Je vais passer pour un vieux con, mais j'ai envie de te dire avec ma voix chevrottante de trentenaire sénile qui se fait pipi dessus : vous, les jeunes, vous avez un chronomètre vissé dans le cul !

Moi j'ai envie de te conseiller de prendre de la distance, de te détacher de ce sentiment d'urgence et de faire un effort pour communiquer (autrement que pour lui demander quand elle se casse). Respectez vous un peu. Et puis tu peux peut-être l'aider à faire les annonces aussi. C'est quand même ta ville, tu ne veux pas qu'elle échoue dans un truc pourri ou malsain pour débarasser le plancher plus vite.

Un peu de bienveillance.

photo de l'auteur ManonB
ManonB
Femme de 20 ans
Paris
Mais rien ne la retient et elle pourrait très bien retourner chez ses parents en vrai! J'veux dire, elle n'a pas rien quoi. Et puis 25m2 avec son ex, j'ai beau l'avoir quitté, c'est quand même chaud de chaud à vivre. Autant pour elle que pour moi, c'est sûr. Mais quand tu te dis que la fille s'en fout de se balader à poil alors que je suis à côter... bon y'a des limites quand-même. Quand je lui dis de sortir la poubelle car c'est son tour et qu'elle sort la poubelle de la poubelle et la laisse à côter.. c'est de la provoc'! Téléphoner des gens le soir pendant 3 heures et parler méga fort aussi... Enfin voilà, plein de petites choses au quotidien qui irritent.. et je suis certainement pas parfaite et loin de l'être en fait, mais je commence vraiment à m'impatienter...
En vrai, je ne m'attendais pas à la quitter si vite (la quitter tout court même), et je m'attendais encore moins à rencontrer quelqu'un (qui au final m'a mit un rateau) si vite tu vois. Normalement je ne suis pas comme ça, je suis du genre longue relation, calins, bisous, et tout. Mais mon arrivée sur Paris a tout chamboulé et je me suis rendue compte que je n'avais pas le temps d'être en couple et qu'il y avait beaucoup trop de poissons dans l'océan et que 20 ans pour être "sérieuse" c'était encore bien jeune.
Je sais qu'il faut qu'on parle, mais je ne sais même pas comment aborder la chose quoi... Je sais déjà que ça va etre pénible...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Excuse-moi, je ne sous-entendais pas que tu te comportais mal en cassant ou en tombant amoureuse. Je n'ai pas à juger avec qui tu sors et comment. Je mettais juste en avant le fait que tu me semblais "en speed" psychologiquement, ce qui rend l'attente insupportable : il te reste apriori un à deux mois à tirer, si tu parviens à rétablir le dialogue, ça se passera peut-être mieux et l'attente semblera moins longue.

Même si tu n'es pas en tort, je te conseillerais de faire un geste sympa, qui témoigne de ta bonne foi, et d'essayer de provoquer une conversation. Si tu fais un effort, elle se sentira peut-être un peu conne et essaiera d'en faire un aussi. Enfin, c'est peut-être un voeu pieux, je ne me souviens plus comment on réagit à cet âge là (je ne regrette pas cette période d'immaturité).

photo de l'auteur ManonB
ManonB
Femme de 20 ans
Paris
Non non ne t'excuse pas je ne l'ai pas mal pris :)
Mais je suis toujours en speed moi! Pourtant je suis une grande patiente, mais ma patience a des limites car il s'agit de mon moral et ma santé. Oui parce que quand-même j'me tape des crises d'eczema et des plaques partout à cause de cette vie malsaine.
Alala... il va falloir que je passe au dessus de ma fierté et que j'y aille de sang-froid... mais franchement vu comment c'est partit, je pense pas que ça arrangera grand chose.. ce sera surtout de l'hypocrisie jusqu'à la fin. Et y'a rien de pire que l'hypocrisie, c'est encore plus irritant ! ^^"

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu peux lui écrire une chanson. J'ai un vers en tête pour toi : "je préfèr'ais m'taper une bière car tu me donnes de l'urticaire"

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
...Ou pas

photo de l'auteur ManonB
ManonB
Femme de 20 ans
Paris
MDRRRR

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit