CSA : Peut-on rire de l'homosexualité ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir,

Récemment le CSA à juger qu'une séquence humoristique de J+1, une émission de Julien Cazarre, comportait un chant homophobe. Est-ce vraiment justifié ?
http://rmcsport.bfmtv.com/football/le-csa-met-en-garde-canal-apres-une-sequence-de-cazarre-dans-j1-1226724.html

Personnellement cette séquence me fait rire et ce chant ne me blesse pas tout, bien au contraire il m'amuse beaucoup.
Par contre, la décision du CSA me gêne car il entend qu'on ne peux pas rire de cette plaisanterie et qu'elle devrait blesser.
Cela pose une sacré question : Peut-on rire de l'homosexualité ?

Qu'en pensez-vous ?


photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
C'est vrai ça, la chanson est très drôle.
Qualifier quelqu'un de pd pour s'en moquer. Ahahahahah.
Je n'arrive pas à m'en remettre, je suis tordu de rire.

photo de l'auteur NeoTof
NeoTof
Homme de 51 ans
Arpajon
L'usage de certains termes homophobes sous couvert d'humour, non je ne tolère pas.
C'est un rire qui isole, qui désigne, qui exclut, qui diffuse un message de haine.
C'est un rire de hyène.
la question corolaire étant :
Intégrer la haine de soi en tant qu' homosexuel, est-ce de l'homophobie ?

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Si vous pensez que "c'est un pédé" n'est pas une moquerie et que les humoristes peuvent la banaliser avec humour (ici il se fait lui-même traiter de pédé par les supporters), alors c'est de l'humour.

Sur la forme c'est très drôle.

Sur le fond le souci c'est qu'il y a des gamins pédés isolés et même des adultes qui se buttent lorsqu’ils sont traités de pédés de façon répétée par un groupe qui valorise sa virilité. Il y a donc mort d'hommes. Ce serait donc ces gamins et ces "pédés" qu'il faudrait convaincre que c'est de l'humour. Je suppose que le CSA a considéré que la loi avait tranché cette question. Il y a des mots qui renvoient à des situations sérieuses et qu'il faut manier avec précaution, à fortiori devant un public qui recherche des plaisirs primaires.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je généralise rarement. Il y a des moments où je prends le mot "pédé" pour une insulte comme lorsqu'un gars avec qui j'ai travaillé m'a présenté par ce mot là, pour se moquer de moi. Mais il n'y a des situations où l'on comprend que ce n'est pas utilisé pour insulte. Par exemple quand Billy Elliot dit à son meilleur ami :"Petit pédé !". On comprend dans l'intonation et l'intention qu'il y met, que c'est un geste de tendresse amicale pour lui dire qu'il n'est pas braqué par son homosexualité. Autre exemple quand Coluche dit "J'appelle les pédés !" ou Catherine Ringer "Je suis tombé amoureuse d'un Pédé.", c'est une volonté de leur pars de faire réagir en utilisant un mot au sens intolérant pour véhiculer un message de tolérance.

C'est vrai qu'il se peut que d'autres se braquent et se sentent insulté. Mais bon, le cadre est assez explicite pour que tout le monde comprenne que cela s'inscrit dans la démarche Jérôme Cazarre qui est de montrer les travers du monde du Foot en se payant la tête des différents protagoniste. Ici, il se foutait des supporteurs.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Moi je n'ai pas compris le contexte... donc je trouve la séquence un brin "déplacé" et c'est tout ce qu'on voudra sauf drôle ou amusant. Non je n'ai pas dis choquant parce qu'il n'y a rien de choquant, c'est juste (pour moi) que le terme est utilisé "gratuitement", il ne semble rien appuyer de particulier, gentil ou méchant. Après filmer la scène et diffuser la vidéo publiquement c'est autre chose.
Il est sans doute parfois bon de rappeler à certains qu'on ne peut pas forcément rire de tout, surtout quand cela peut être au détriment de personnes qui n'ont pas ce "sens" du second degré (ç'en est ?). Il y en a un autre qui n'a toujours pas digéré une histoire récente du même acabit...

Se rendre intéressant ? jouer avec les mots parce que ça pourrait, éventuellement, peut-être... faire le buzz ou en choquer certains, parce que c'est de bon ton aujourd'hui (surfer sur la vague du scandale et de la provoc) et donc faire réagir, et donc faire qu'on se retrouve en 1ère ligne ? Super la popularité...

Je ne sais pas qui c'est (pardonnez mon inculture) mais il est réellement gay au moins (je n'ai pas compris) ?
La société devient totalement abrutie.. et le pire c'est qu'elle aime ça et en redemande !!!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Julien Cazarre est un journaliste-humoriste qui n'est pas homosexuelle, du moins il ne l'a jamais dit publiquement. Pour le contexte, J+1 est une émission de Canal+ qui revient sur l'actualité de la Ligue 1 de foot. La séquence qui fait polémique est tiré d'une rubrique où Cazarre se rend dans un stade est tourne en dérision l'univers du foot en se moquant des joueurs, des staffs, des supporteurs... L'idée était de montrer que leurs chants homophobes ou non sont débiles. D'ailleurs il leur montre bien qu'il se fiche d'être insulté de pédé.

Cette séquence me fait rire de bon cœur, j'ai beaucoup de second degré sur ce sujet. La décision du CSA (et même la réaction des associations en question) trouble l'opinion et avoisine cette séquence à ce qu'a fait Hanouna (qui ne m'a pas fait rire du tout), alors qu'on est pas de tout sur la même chose. Peut-être que je me trompe. Qu'elle sont les limites qu'on doit fixer à l'humour pour éviter la condamnation pour homophobie ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ah ok ! Merci pour la précision. Cela étant... je ne pense pas avoir raté grand chose (je ne suis vraiment pas fan de ce genre de programme).

Parfois je suppose qu'il doit être difficile de trouver des "sujets" à traiter. Comme la récente (mauvaise) blague d'Hanouna a relativement pris, finalement (bah oui si le but recherché était de faire le buzz il a bien réussi), celui-ci a sans doute pensé que le fer étant encore "chaud" il pouvait lui aussi le battre (ça fait 1 sujet en attendant le lendemain)... ouai, bof quoi !

Généralement je ne ris pas (mais pas du tout) aux blagues de J.M Bigarre. Je le trouve très vulgaire, agressif, sans finesse ni distinction aucune... mais ce n'est qu'une appréciation personnelle. Je connais pas mal de personnes qui l'aiment bien !

Non tu ne "trompes" sans doute pas... On est tous différent (encore heureux). Moi aussi j'ai beaucoup de second degré, j'aime bien rire de bon cœur et la palette est relativement large (je crois). Mais tout n'est qu'une question de sensibilité et c'est là toute la subtilité que beaucoup "d'humoristes" (qui se définissent comme tels) ne semblent pas percevoir, c'est tout. N'est pas humoriste qui veut.
Je ne pense pas qu'il y ait une limite définie, mais à mon sens il devrait s'agir surtout d'éviter de commencer en jetant volontairement une peau de banane par terre et un peu plus tard faire comme si de rien n'était en glissant dessus. Là où on ne s'impose pas de limite, le live total et advienne que pourra... Et c'est pire à la télé parce que plus c'est pourri plus ça fait le buzz et plus ça fait grimper l'audimat.

La fin justifierait-elle les moyens à ce point ???

photo de l'auteur Damien93
Damien93
Homme de 37 ans
Saint-Denis

3 remerciements
La question c'est :
Cela pose une sacré question : Peut-on rire de l'homosexualité ?


Oui, évidemment. On peut rire de tout. Vive ce grand homme politique qu'est Coluche ! Sauf que le CSA n'a pas appliqué la Censure du Ministère de l'Intérieur comme à l'époque pré-mittérandienne mais bien l'application d'une loi sur les Discrimination. Et la discrimination ici épinglée n'est ni sur l'humour, ni sur l'homosexualité. Elle est bien sur l'homophobie des stades de France et de Navarre. Et cette homophobie dont tout le monde sait qu'elle est stupide et dépourvue d'un sens commun est une donnée courante... tristement courante.

J'approuve le choix du CSA. On peut être supporter de foot sans être homophobe. D'ailleurs en ce moment il y a une coupe de foot féminin où les Bleues jouent. Et les Bleues sont connues pour n'être pas homophobe. Il y a même des filles qui y sont ouvertement lesbiennes.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J approuve le choix du CSA. On peut être supporter de foot sans être homophobe.


Je comprends que le CSA applique la loi et ça leur ai honorable. Ce n'est pas les supporteurs qui sont inquiété mais Jérôme Cazare et Canal+ qui tournent le chant des supporteurs en dérision. C'est peut-être ça qu'on leur reproche : ne pas avoir prix l'attitude des supporteurs au sérieux.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Rire et humour sont indispensables à tout groupe, et sont intégrateurs des personnes de ce groupe.

Il me semble que la limite est habituellement la limite des personnes bien intégrée au groupe.

Se moquer de personnes d'étrangères au groupe ou d'un groupe concurrent tel qu'un pays étranger par exemple, est risqué pour le groupe. Et même particulièrement risqué si le groupe concurrent est puissant et se prend très au sérieux.

Par contre se moquer de personnes issues et exclues du groupe, de boucs émissaires, de minorités inoffensives, est souvent sans risque et bien tentant pour le groupe.

Sauf risque juridique visant à les surprotéger pour les réintégrer au groupe.

C'est un peu la limite de la surprotection, il y a une frontière où ne plus pouvoir se moquer de personnes du groupe, ne plus pouvoir faire d'humour sur elles, ne plus avoir de liberté d'expression à leur propos, tend à les maintenir moralement exclues du groupe, tout en imposant leur intégration.

Personnellement je pense que la loi contre les discriminations et injures homophobes tendent de protéger les plus faibles, notamment les ados, pour qui c'est vital. Elle est finalement peu appliquée en comparaison d'autres minorités, et s'attaque à des discriminations très primaires, encore loin du risque de surprotection.
Mais ce risque existe bien potentiellement.


Edité :
Dans l'affaire Cantelou qui avait fait un sketch se moquant au second degré des violence policières et un rien homophobe, le CSA a estimé qu'il y avait complaisance dans la souffrance du jeune Théo grièvement blessé.
C'est sans doute nécessaire au premier degré, mais il faut avoir conscience que comme pour les caricatures on se prive du second degré.
Dans la plupart des pays, non démocrates, Cantelou risquerait des ennuis bien plus graves.

photo de l'auteur Minijess08
Minijess08
Femme de 26 ans
Sedan

2 remerciements
J'ai trouvé cette séquence très drôle ayant du second degré après chaque personne à sa vision de l'humour...

Par contre je suis d'accord avec certains concernant la séquence Hanouna qui fut vraiment pas drôle du tout...

photo de l'auteur milimob
Milimob
Femme de 30 ans
04
Bonjour à tous,

La vrai question est de savoir si la personne qui est traitée de PD est homo !!! et j'en sais rien , donc quelqu'un peut il me répondre ??

Si il ne l'ai pas, alors il s'agit tt bonnement d'une insulte, ce qui peut être aussi sanctionnée comme telle.
Un peu comme l'on dit "putain" à longueur de journée sans que la personne ne soit une prostituée, ou "fils de pute" sans que l'on pense véritablement que la mère en question en est une etc etc etc si l'on reprend tous les gros mots que l'on connait tous viennent d'une signification première qui a été remplacé par une généralité seulement insultante.

En revanche, si ce Monsieur est ouvertement gay alors ces propos sont effectivement homophobes.

Y a des fois c'est tout simplement binaire, faut pas chercher plus loin

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Heureusement qu'on peut en rire... Il manquerait plus que ça xD
Après ça dépend du contexte:
- un humoriste qui fait un sketch sur les homos, on accepte car personne n'est visé en particulier, et c'est un travail de scène. Après on adhère ou pas, là c'est la liberté de chacun.
- un chroniqueur/présentateur qui s'attaque à une personne en particulier ... Là franchement je sais pas, je trouve ça très limite

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 28 ans
Strasbourg

66 remerciements
J'aime bien faire des blagues sur les juifs, les belges, les gays, les tricératops à poil ras etc. Bref oui il faut savoir rire de tout du moment que ça ne se transforme pas en haine cachée et que c'est vraiment fait pour délirer, pas pour dénigrer c'est je pense sans gravité.
Puis un peu d'auto dérision ne tue personne, savoir rire de soi c'est aussi savoir accepter les autres !

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
rire de tout du moment que ça ne se transforme pas en haine cachée et que c'est vraiment fait pour délirer


Comment faire la différence ? Et surtout, comment ça se transforme en haine cachée ?
C'est plutôt intéressant ça ^^

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 28 ans
Strasbourg

66 remerciements
Oulah, alors j'avoue que répondre à cette question n'est pas facile.
Je pense que c'est surtout une histoire de confiance en la personne. Mais ça impose de la connaître.

Si demain Gandhi sort une blague raciste je pense qu'elle ne sera pas vue du même œil que si c'est Marine Le Pen.

Bref tout dépend le contexte, la personne etc. Vraiment pas facile de répondre à cette question...

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Mais même Marine Le Pen peut faire des blagues hein :p xD

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 28 ans
Strasbourg

66 remerciements
Ah je ne dis pas qu'elle ne peut pas en faire, je dis juste que le regard du public ne sera pas le même forcément x)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Milimob
Bonjour à tous,

La vrai question est de savoir si la personne qui est traitée de PD est homo !!! et j en sais rien , donc quelqu un peut il me répondre ??


Il n'a jamais dit qu'il était homosexuel. Il me semble même qu'il est ouvertement hétéro ! Mais dans le spot il s'insulte lui même pour se moquer des supporteurs ultras.

Citation de Superpositoire
Mais même Marine Le Pen peut faire des blagues hein :p xD


Ça dépend son intention. Si elle veut faire passer un message de tolérance pourquoi pas mais il ne faut pas rêver. Tant qu'elle ne cherche pas à nuire, rions ;-)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit