Nigeria : Des personnes arrêtées pour avoir célébrer et organiser un mariage gay

Publié le 24/10/2023 à 10:46 - Édité le 24/10/2023 à 10:54
Nigeria : Des personnes arrêtées pour avoir célébrer et organiser un mariage gay
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Alors que le monde avance vers l'acceptation et la reconnaissance des droits LGBT+, certains pays semblent encore enracinés dans des croyances et des pratiques rétrogrades. Le Nigeria en est un exemple flagrant. Dans ce pays, l'expression de l'amour entre personnes de même sexe peut conduire à de graves conséquences.


Arrestations massives au nom d'une loi archaïque

Récemment, une vague d'arrestations a secoué l'état de Gombe, situé dans le nord-est du Nigeria. Les forces de sécurité ont arrêté plus de 70 jeunes, les accusant d'avoir organisé une cérémonie nuptiale pour deux hommes. Selon Buhari Saad, le porte-parole du Corps de sécurité et de défense civile du Nigeria, cette fête d'anniversaire était en réalité une couverture pour un mariage gay. Bien que cette affirmation soit encore à confirmer, les conséquences pour les personnes arrêtées pourraient être catastrophiques.


Une loi qui punit l'amour

La législation nigériane de 2014 punit sévèrement les relations entre personnes de même sexe, avec des peines pouvant aller jusqu'à quatorze ans de prison. Ces lois, bien que draconiennes, reflètent la mentalité d'une grande partie de la population qui considère encore l'homosexualité comme un tabou. Toutefois, de nombreuses arrestations similaires n'ont abouti à aucune condamnation. Ce qui laisse penser que ces opérations pourraient avoir des motivations autres que simplement légales.


L'impact sur la communauté LGBT+ et la nécessité d'une intervention internationale

Les conséquences de ces arrestations ne se limitent pas à la peur et à l'intimidation. Elles renforcent le sentiment d'insécurité parmi la communauté arc-en-ciel du Nigeria, qui vit déjà dans la crainte constante de persécution. Les organisations internationales des droits de l'homme, comme Amnesty International, ont dénoncé ces arrestations massives, les qualifiant de « chasse aux sorcières ». Elles soulignent que ces lois peuvent souvent être exploitées par des individus mal intentionnés pour harceler ou extorquer des membres de la communauté LGBT+.

De plus, l'État de Gombe, comme de nombreux autres États du nord du Nigeria, applique la charia, où les relations homosexuelles peuvent entraîner la peine de mort. Bien que cette peine extrême n'ait jamais été appliquée, la simple menace de son existence est suffisante pour terroriser et opprimer la communauté LGBT+.

Pour mettre fin à cette persécution, il serait judicieux que la communauté internationale intervienne et exerce une pression sur le Nigeria pour qu'il revoie ses lois et garantisse les droits et la sécurité de tous ses citoyens, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Lorsque le monde avance vers l'acceptation et l'égalité, des pays comme le Nigeria semblent encore à la traîne. Il est temps que la communauté internationale se mobilise pour protéger les droits de tous.

Source: 20minutes

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Canada : Vives contestations contre une loi impactant les jeunes transgenres
Canada : Vives contestations contre une loi impactant les jeunes transgenres

07/11/2023 - Manifestations au Canada contre le Bill 137, critiqué pour son impact sur les droits des jeunes transgenres et l'autonomie dans leur identité de genre. #transgenre #canada #transidentité

Liban : Le Hezbollah assimile l'homosexualité comme un danger réel
Liban : Le Hezbollah assimile l'homosexualité comme un danger réel

21/08/2023 - Amour mortel : Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'attaque à nouveau à la communauté LGBT+ au Liban, la qualifiant de 'danger véritable'. Le Liban s'enfonce toujours plus dans une homophobie ambiante.

Les droits des transgenres sont des droits humains ! - Michael Herzog défend la communauté LGBTQ+
Les droits des transgenres sont des droits humains ! - Michael Herzog défend la communauté LGBTQ+

03/07/2023 - L'engagement de Michael Herzog, ambassadeur d'Israël aux États-Unis, pour les droits LGBTQ+. Lutte contre l'intolérance, soutien aux personnes transgenres et un événement des Fiertés mémorable.  #Israel #Transidentité #USA #Ambassade



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr