Vivre avec un séropositif, c'est possible.

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Je partage ici ces très belles affiches de l'association Aides. Oui vivre aujourd’hui avec un séropositif est possible.

"Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du SIDA"





photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Bonjour Urukan,

Très belles affiches en effet & une campagne nécessaire,  tant il y a méconnaissance à ce propos. 
Certains couples sero discordant ont ou peuvent avoir des enfants sous condition d,être suivi attentivement, ce qui est une grande avancée. 

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Vivre avec un séropositif a toujours été possible, car la connaissance de cette séropositivité permet aux couples "sérodiscordant" de prendre les dispositions adéquates pour que le séronégatif le reste. Et de fait en Occident les spécialistes n'ont pratiquement jamais décrit d'infection dans des couples stables sérieux.

Ce qui est nouveau, si j'ose dire car les spécialistes Suisses l'ont décrit depuis l'utilisation des trithérapies, qu'après une certaine durée de traitement et pour l'essentiel des patients chez qui le traitement est suffisamment efficace ces séropositifs ne sont plus infectieux par voie sexuelle, et qu'on sait depuis plusieurs années qu'un séropositif a lui-même un bénéfice à être mis sous traitement au plus tôt après son dépistage VIH positif, c'est que le traitement participe à la prévention de l'extension de l'épidémie. Avec un objectif ambitieux que se fixent les spécialistes au niveau mondial avant 2020 de dépister 90% des sétopositifs, en avoir 90% sous traitement, et parmi eux 90% non infectieux.

La limite de cette campagne qui vise à juste titre à lutter contre la stigmatisation des séropositifs, c'est que cette non transmissibilité du VIH par voie sexuelle est à certaines conditions, que le spécialiste vérifie par des analyses et explique au séropositif.

Le message est donc tout-à-fait adapté à des couples stables sérodiscordant, mais un peu court pour des rencontres entre gens qui ne se connaissent pas. Comme beaucoup de campagnes de prévention qui ne tiennent pas compte qu'en pratique les gays, et plus particulièrement les jeunes, ne peuvent pas faire confiance à ce que leur partenaire qu'ils ne connaissent pas leur dit.

Il y a pourtant une méthode simple et universelle pour faire cohabiter la singularité avec la généralité, c'est que la généralité s'applique par defaut à la singularité.

En clair que les séropositifs protègent leurs partenaires occasionnels même s'ils se savent parmi les 90% non infectieux, de façon à être eux-mêmes protégés contre d'autres IST parfois très sérieuses, mais surtout pour ne pas déconstruire la protection des autres, notamment des plus jeunes qui commencent actuellement à sortir très jeunes.

Reste que le titre du topic est plus étroit et plus juste. Merci pour le partage.

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
salut le traitement est efficace dans presques tout les cas le bleme il faut le supporter et je te jure que c est pas si facile d ou mon petit message tout simple pour toutes et tous "le c.l c est bon mais sans protection a la fin t as l air c.n" j ai vécu 10a avec un sero- et aucun blemes juste respect c est simple!!!!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui j'ai vécu 7ans avec un homme séropositif étant séronégative, et oui on a eu une belle histoire, et la maladie n'a jamais été un problème :)

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Je Up (je ne sais pas si c'est permis)

(lindos,  mon "aujourd'hui" est très bien là ou il est, merci)

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je pense qu'il faut remonter le plus possible ces infos en effet, et il va falloir aussi reparler de la PrEP avant la fin de l'année.

Mais comme souvent avec mes explications un peu confuses, ce n'est pas le "aujourd'hui" que je trouvais parfait, puisque hier c'était déjà possible, mais c'est le "vivre" . Parce que vivre avec quelqu'un apporte une notion de connaissance de son partenaire et donc de confiance. Alors qu'un plan d'un soir avec un bel orateur ne garantit rien.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Urukan : Je Up (je ne sais pas si c'est permis) (lindos,  mon "aujourd'hui" est très bien là ou il est, merci)


Je trouve ça vraiment dommage que tu sois aussi cassant dès qu'on montre un point de divergence ou d'incompréhension sur les topiques que tu crées.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit