Il y avait lui et moi, il n'y a plus que moi

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
              

[Je m'excuse pour la longueur du texte qui peut être déroutante mais je ressentais ce besoin d'écrire ce que j'avais sur le cœur. Je m'excuse pour les fautes d'orthographe, je n'ai pas préparer et j'ai écris comme cela venait.] 

                                               Il y avait toi et moi, maintenant, il n'y a plus que moi... 

Je me souviens de notre première discussion, ce jeudi soir d'avril,il y a 3 mois jour pour jour, je t'appréciais déjà,tout de suite on rigolait, on installait nos petits délires. Au fur et à mesure, que l'on parlait, je voulais davantage te voir. On s'est vu le mardi, dans ce parc sous le soleil. On était bien dans l'herbe. 

Je ne me demandais plus qu'une chose : Quand allons-nous nous revoir ? 
Je n'avais qu'une seule envie te revoir. 
Puis il y a ce moment sur skype, ou tu me l'as dit, tu me l'as dit en langue des signes, je cherchais a tout prix le sens de ce que tu me "disais". Puis elle me l'a expliqué. J'étais heureux, tu me rendais heureux. 
Je me rappelle, le lendemain, tu me boudais... tu me boudais parce que je ne voulais pas te demander de sortir avec moi, moi, je trouvais ça niais et sans importance, une formalité optionnelle. 
On allait bientôt se revoir, on s'était dit "à dimanche". Pour toi, j'allais te le dire. 

J'étais heureux, tu me rendais heureux... 

On était dimanche. Je me préparais à te revoir, je me faisais beau pour toi. 
On est retourné dans ce parc, au même endroit que la dernière fois. Cette fois, il y avait des nuages et du vent mais on était resté. Je te l'ai dit. 
Il commençait à faire froid, on allait se mettre au chaud à la gare. On s'était assis parterre contre la barrière. J'étais bien a tes cotés, dans tes bras. Je me souviens, cet employé de la SNCF qui est venu nous dégager : "il y a des salles d'attente" 
Je voulais pouvoir arrêter le temps, rester avec toi pour toujours. 
Mais vint le moment où il a fallu rentrer, je te regardais partir, t'éloigner. 

Je ne voulais qu'une chose : te revoir 
Je ne me demandais qu'une chose : quand allons-nous nous revoir ? 
J'étais heureux, tu me rendais heureux 

Je me rappelle quelques jours après, tu m'as fait la gueule. J'étais bien con et pas doué, je t'avais raccroché a la gueule 5 fois sans faire exprès. Et même si tu me faisais la gueule, tu m'as quand même souhaité une bonne nuit. 
Je me rappelle quand on s'était revu, on est allé a Fourvière, puis dans le parc juste en contrebas. Je t'avais offert un cadeau. Quand je te l'ai donné, je me rappelle de ton regard, pétillant comme mille feux. Ce jour-là, on avait bien rigolé. 
Je me rappelle du magnifique poème que tu m'as écrit. Je le relis toujours aujourd'hui 
On était heureux, j'étais heureux avec toi, tu me rendais heureux. Je ne voulais que toi. 

Je commençais à me dire qu'il fallait que je le dise à ma mère, et que je lui parle de ce mec en or. 
Le lendemain, tu m'avais appelé, tu voulais me dire un truc important. Tu voulais me dire que ton ex t'avais envoyé un message, et que tu l'as remballé. Ça m'a beaucoup touché que tu m'en ai parlé. 
Mais je n'aurai jamais cru que c'était le début de la fin. 

Je me rappelle la semaine d'après, je te trouvais distant avec moi. Et puis le soir, toujours aucun message de ta part, j'allais allé me coucher, quand soudainement tu m'appelles skype. Heureux, je réponds immédiatement. Je t'avais parlé de ma compétition de judo que j'allais avoir samedi. Tu ne voulais pas que je ramène une seul égratignure sinon tu allais me casser la gueule. Tu tenais à moi, apparemment.
Et puis le samedi est arrivé. Je me rappelle, tu m'avais envoyé 3 sms. Les larmes me sont montés, tu t'inquiétais pour moi, ça t'énervait de ne pas pouvoir savoir si j'allais bien. 
Et puis le lendemain, on s'est vu. Il ne faisait pas très beau, on est retourné au parc de la première fois. On a passé une bonne après-midi ensemble mais je n'aurai jamais cru que c'était la dernière. Tu m'avais pourtant dit au moment de se quitter qu'on allait se revoir. 

J'étais heureux avec toi, tu me rendais heureux. Je voulais construire mon avenir avec toi. 
Puis vint la nuit. A 1h du matin, mon téléphone sonne : c'était toi. Je réponds, un peu dans le brouillard, je venais de me réveiller et je n'ai pas eu le temps de dire un mot que tu as raccroché. 
Je me réveille le matin et je vérifie que je n'ai pas rêvé. Tu m'avais bien appelé. Tu m'as dit d'aller écouter le message vocal que tu m'as laissé sur messenger. 
J'aurai souhaité ne jamais recevoir ce message. Tu m'expliquais que tes sentiments pour moi étaient devenus incertains, tu ne m'aimais plus. J'ai cru me prendre mille milliard de coups de poignard d'un coup. Je ne voulais pas y croire. Mais c'était vrai... tu me quittais. Je voyais tout ce que je voulais bâtir avec toi se briser, les promesses se détruire. Et même temps que tu partais, le bonheur, et la joie partirent eux aussi. Je me suis retrouvé seul, abandonné. 

J'étais heureux avec toi, tu me rendais heureux mais maintenant c'est fini. 
Cela fait maintenant 45 jours sans toi, j'ai cru avoir réussi a tourner la page mais non, car jamais plus je serais heureux comme je l'étais avec toi, jamais plus je connaîtrai cette joie car je n'aime qu'une personne en ce monde et c'est toi. 
Tu m'as fait ressentir des choses que jamais je n'avais ressenti et que jamais je n'aurai cru un jour ressentir. 
45 jours sans toi, 45 jours que tu me manques. 45 jours sans entendre ta voix. 45 jours sans pouvoir effleurer ton visage. 45 jours sans pouvoir voir tes yeux. 45 jours sans pouvoir te dire "je t'aime". 45 jours le coeur brisé. 
Tu me manques. 

Je me souviens de tout, de nos premiers messages jusqu'au dernier, du premier mot jusqu'au dernier, du premier au dernier geste dans les moindres détails. J'entends encore ta voix me répéter ces mots. Mais je sais que cette voix est dans ma tête. 
Je sais que plus jamais tu me le diras. 

J'étais heureux avec toi, et c'est toi qui me rendait heureux. 
Il y a avait toi et moi... maintenant,il n'y a plus que moi. 

24.04.16 - 23.05.16


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est très beau, je suis désolé que ce soit terminé mais au moins tu as pu l'écrire et j'espère que ça t'a fait un peu de bien ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis vraiment désolé pour toi....
Ton histoire me parle terriblement... J'en ai les larmes aux yeux.
Courage....

photo de l'auteur Mickven
Mickven
Homme de 26 ans
Toulouse

2 remerciements
Courage !!!
Le temps fera les choses .
Et la vie continue , prend une bonne bouché d'air la nuit et crie de toute t force x)
Sa marche pour moi mais bon attention au voisin qui geule !!! x)
Ce que je dit ? Tout dépend . Dans ton cas sa serais tout simplement " MERCI !!! "
Un gros sourire avec ou non des larmes et Hup hup tu te sentira mieux
Aller je te souhaite bonne chance pour la suite  et encore une fois "Courage" !!!

photo de l'auteur davdu38
Davdu38
Homme de 27 ans
Paris
J'ai été profondément touché aussi par ton roman, parce que je viens de vivre quelque chose de similaire... Sauf que moi ça ne fait que 3 jours que l'on m'a fait la même chose que toi.
Si tu as besoin d'en parler...
Courage à toi ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Dur :/
L'avantage c'est que ça fait du bien de l'ecrire à ça fait et fera beaucoup de bien aussi à certains qui le liront. Une situation dans laquelle on peut etre nombreux à se reconnaitre ^^'
Bon courage en tout cas :) meme si c'est parfois très long on finit toujours par récupérer.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci :s
et courage a toi aussi Davdu38 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est un joli texte :) Je te souhaite bon courage pour te remettre de cette rupture. Ce n'est jamais facile, mais j'espère que tu pourra aller de l'avant.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut

Ton texte est magnifique, tu m'as donné les larmes aux yeux et m'a réellement touche, tu as un talent pour l'écriture c'est indéniable !
Pour ce qui est des faits, je te soutiens en t'envoyant des ondes positives de mon canapé... Plus sérieusement, je sais que c'est nul comme phrase et que tout le monde a du te le dire mais je le fais quand même : ne t'inquiète pas, tout va s'arranger. C'est quand je m'y attendais le moins, quand j'avais abandonné l'idée que j'ai rencontré l'homme que j'aime, cette fois ci c'était moi, la prochaine sera toi, puis un autre, et après un autre encore :)
En tout cas si tu as besoin de parler, je suis la hein !

V.

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
salut. prendre une baffe et savoir se ramasser c est tout un art!!!!j ai 49a les gadins je connais!!alors ma devise :avancer encore avancer toujours avancer sans se retourner!!!courage mec la vie c est pas pas une ligne droite!

photo de l'auteur Issara
Issara
Homme de 31 ans
Paris

3 remerciements
Citation de Kirone : Il y  avait toi et moi... maintenant,il n'y a plus que moi.  24.04.16 - 23.05.16


Tout le monde passe par là à un moment ou un autre de sa vie, mais la première fois reste certainement la plus douloureuse.
On espère tous que notre premier amour serait aussi notre dernier. Et ca l'est parfois pour les plus chanceux et chanceuses, mais ce n'est pas parce que ta première histoire (intense et belle comme toute première histoire d'amour devrait l'être) ne s'est pas déroulée comme tu le souhaitais que ca signifie que tu ne connaitras jamais ta fin heureuse.
Chaque jour est un combat après ce que tu viens de vivre, donne du temps à ton coeur pour guérir (ce genre de choses demandent beaucoup de patience) et ne t'isole pas. Si tu peux en parler à tes proches, que ce soit ta famille ou tes amis, n'hésite surtout pas. Ca fait toujours du bien d'être entouré par des gens qui t'aiment et qui tiennent à toi. Et un jour, quelque par au coin d'une rue, dans un café ou peut-être même dans le métro, tu croiseras celui qui sera fait pour toi, car quand une porte se ferme une autre s'ouvre. :)

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
C'est rare que je lise ce genre de textes beaucoup trop longs.
Mais celui-ci je l'ai lu en entier, c'est très beau et malheureusement triste.
Malgré les quelques fautes d'orthographes, c'est plutôt bien écrit.

Courage, tout le monde a vécu ce que tu as vécu, il te faut juste un peu de temps ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
D'habitude quand je vois ce genre de pavé, je prends même pas la peine de le lire, parce que je suis un gros flemmard, puis j'ai vu les messages et je me suis dis "allez je le lis quand même" et putin, de base je suis pas très sentimental, là j'ai failli pleurer. Je suis vraiment désolé pour toi, voir tous ces rêves d'amour se briser comme ça, ça doit faire mal. Mais dis-toi que la vie continue et que si tu as la chance, tu trouveras quelqu'un avec qui tu vivras le même amour et même plus qui sait ! :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Clorus : dis-toi que la vie continue et que si tu as la chance, tu trouveras quelqu'un avec qui tu vivras le même amour et même plus qui sait !


Je me pose actuellement la même question.... 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci pour vos messages 
Ce n'était pas ma première relation mais c'était la meilleure que j'ai jamais eu,  un mec m'a jamais marqué comme il l a fait,  même si les discussions sont effacés, les messages supprimés, je me rappelle de chacun :(

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ton message est très touchant et tu as réussi à faire passer beaucoup d'émotions !
Dis- toi qu'il faut laisser du temps au temps. Ne t'enferme pas dans la tristesse ! La façon de rompre utilisée par ton ex n'est guère élégante et bien peu courageuse.
Mais tu verras un jour tu auras un déclic, peut-être par l'intermédiaire d'une nouvelle rencontre imprévue, peut-être par quelqu'un qui s'est trouvé là au bon moment. Personnellement c'est ce qui m'est arrivé et c'est tout récent : à peine trois jours ! Auparavant je m'interdisais de regarder ailleurs ! Et là paf, depuis ma rupture pour la première fois je donnais une accroche à un mec qui me suivait depuis un moment ...Je ne l'ai pas cherché mais c'est arrivé. Pour l'instant ce n'est qu'amical mais c'est léger et ça ma fait énormément de bien. C'est ce déclic qui me permet d'avancer.
Alors ouvre les yeux, surtout autour de toi, et pourquoi pas sur le site  !
Il y a beaucoup de gens chaleureux ici : moi j'aime bien ! Je te souhaite de rencontrer quelqu'un qui t'aimera autant que tu le souhaites.
Dis-toi que tu es une belle personne et fonce !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je trouve qu'une rupture on s'en remet très vite surtout quand l'autre est inutile dans sa vie :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Dommage qu'il n'y ait pas de bouton j'aime pour chaque post et commentaire que l'on écrit, j'aurais sûrement cliquer sur "kiff". Oui, le temps des déceptions est dur mais tout le monde passe au moins une fois par cette case. Ne pense pas que tu ne vivras plus quelque chose de fort avec quelqu'un d'autre, certes tu ne vivras pas la même expérience avec une autre personne autre que ton ex mais quelque chose de fort quand même.

C'est facile de dire cela mais s'est compliqué à l'appliquer. Moi même j'ai du mal à penser que je ne revivrai plus les mêmes moments que j'ai vécu avec mon ex et que peut-être que je méritais mieux, ou peut-être, du moins que je (re)trouverai quelqu'un qui m'acceptera tel que je suis et à qui je serai la "prunelle de ses yeux". 

Cependant, chaque jour j'essaye de me rappeler que je ne suis pas au bout de ma vie et que de multiples occasions se présenteront à moi (ou bien je devrais les saisir)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit