Hospitalisation ou non?

photo de l'auteur dochouse95
Dochouse95
Homme de 23 ans
Limoges

1 remerciement
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir Alpacino,

Je précise que je suis étudiant en médecine.
D'ordinaire, les médecins généralistes sont assez mal placés pour décider d'une telle hospitalisation.
Tu n'es pas suivie par un psychiatre ?


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'etait suivis peux de temps par un psychiatre apres une ts, et la je vais etre suivis par un psychologue

photo de l'auteur kuro80
Kuro80
Homme de 27 ans
Amiens

1 remerciement
Il existe des urgences psychiatrique au niveau des hôpitaux psychiatrique si tu ressens le besoin de te faire aider rapidement. Ce sera sûrement plus simple et plus rapide que de voir ton médecin traitant sur rdv

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le mieux c'est de voir avec un psy pour savoir si l'hospitalisation te ferait du bien ou pas. Le mieux c'est d'avoir un suivie psychologique avant comme ca l'a personne qui a en face de toi te connait bien et donc sait mieux ce qu'il te faudrait

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Je pense qu'un psychologue, psychiatre ou psycho-thérapeute seraient plus à même de te recevoir et de répondre à ta question.
Bon courage à toi dans cette épreuve.

photo de l'auteur adrienn
Adrienn
Homme de 27 ans
Paris

1 remerciement
Je suis d'accord avec Avatea, 
le mieux jeune fille, c'est d'aller voir un psychiatre qui est en même temps  psychologue, ou psycho-thérapeute . Quand tu fais ta recherche , renseigne toi bien sur leur titres, est ce uniquement un psychiatre ? ou que un psychologue ?  ou les deux . 

Seul le médecin psychiatre est habilité je crois à prendre des décisions lourdes si nécessaire. 
mais dis toi Avtaea, que tu te dois de choisir ton médecin ! c a d, que tu peux prendre un peu de temps pour en rencontrer plusieurs ( tu as ce droit ! ) 

Chaque médecin à sa façon d'être et ses manières de soigner. 
Tu t'entendras peut être mieux avec certains 
peut être une femme te conviendra mieux, ou peut peut être un homme si cela te va . 

Peut être faut il revoir , tes médications

avec un psychiatre psychologue
tu pourras peut être exprimer plus de chose
les techniques thérapeutiques sont très variés
un psychiatre psycho therapeute sera plus à même de t'offrir une vaste gamme de technique ou de soins ........... c'est beaucoup mieux, je le crois, que un psychiatre  traditionnel .


bon courage jeune fille : ) 

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Le choix du médecin... je pense aussi que c'est très important.

J'ai eu une très mauvaise expérience avec un psychiatre, ses entretiens lacaniens ne me plaisaient pas du tout, je n'avais pas du tout l'impression d'être aidé et je détestais qu'il me prenne de haut en m'appelant entre autres " jeune garçon " ou " jeune homme ". Bref, manque d'empathie trop fort, avec certains ça marche, là j'avais l'impression d'être un cobaye. J'ai arrêté de consulter et j'ai choisi une psycho thérapeute avec qui ça s'est très bien passé, qui se prenait pas pour Dieu le Père.

Question de transfert ? De méthode ? Je ne fais pas psycho.

Bref, choisis bien ton médecin si tu décides d'en consulter un et ne te décourage pas si tu en rencontres un avec qui ça ne colle pas du tout. :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour à toi!

Comme ça a été dit plus haut, l'idéal serait d'en discuter avec un psychiatre (qui, contrairement au psychologue est un médecin et est apte a prescrire un traitement si besoin est, mais un psychologue peut t'aiguiller vers un psychiatre s'il sent que seulement parler n'est pas suffisant.)
Et n'hésite pas a en consulter plusieurs si tu ne le sens pas avec le premier que tu verras : Je sais -par expérience- que chaque praticien a ses méthodes, et qu'elles ne correspondent pas toujours à ce dont on a besoin.

"[Je raconte ma vie" ON : Ce qui marche pour moi, par exemple c'est l'interaction, au service de médecine préventive à la fac, j'étais tombée sur un psychologue qui se contentait de me fixer en attendant que je dise quelque chose. Non seulement ça me mettais mal à l'aise, mais je finissait par ne rien dire ou presque pendant 30 minutes. Au bout de quelques séances je lui ai dit de but en blanc : Je veux arrêter les séances car vos méthodes ne me correspondent pas. Maintenant -et depuis un an- je suis suivie par un psychiatre qui me pose des questions, me lance sur certains sujets, et je me sens beaucoup plus à l'aise en face de lui qu'en face de l'autre. "Je raconte ma vie" : OFF]

Tout ce pavé pour te dire qu'il ne faut pas hésiter a renoncer à une deuxième séance avec un spécialiste, pour prendre rendez-vous avec quelqu'un d'autre.
Une fois que tu auras trouvé le bon parles-lui de ton idée d'hospitalisation, il te dira si c'est nécessaire et surtout si c'est bon pour toi.

Des poutoux, plein d'amour et beaucoup de courage à toi!

photo de l'auteur adrienn
Adrienn
Homme de 27 ans
Paris

1 remerciement
ne pas , jamais aller voir un lacanien ou un pure freudien ... 
c'est juste mon avis perso mais ... leur façon de faire c'est .... juste ahurissant ! 

Un bon psychiatre qui est aussi psycho therapeute, c'est le must ! 
oui, il faut prendre son temps, oui il faut faire un choix, 
sentir si tu es bien avec ou pas etc etc 

ensuite quand on est pas au top, ya toute la gamme des "soins " doux je dirai 
se faire masser ( l'importance du toucher !!) 
s'entourer de gens positifs
respirer l'air frais 
se donner des buts atteignables chaque jour
rencontrer des gens, 
se donner du temps a Soi
etc etc 

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Adrienn a écrit :
ne pas , jamais aller voir un lacanien ou un pure freudien ... 

Attention, il me semble qu'il y a confusion entre psychiatre, psychologue, et psychanalyste.

Pour caricaturer à mort (et corrigez moi si je me trompe):
- Un psychanalyste est la pour te dire d'ou viennent tes problème (c'est forcément la faute de ta mère car elle n'a pas de pénis...), et pas du tout pour les résoudre. Les gens qui entament une analyse le font en général sur des années. Dans ton cas Alpacino, je te déconseille de pousser la porte d'un psychanalyste. Ça ne convient pas à la situation d'urgence dans laquelle tu semble te trouver.
- Un psychologue est une personne ayant fait des études universitaire en psychologie. Mais il n'est pas apte à prescrire un traitement. Les consultations sont donc basées sur la parole. Enfin quand ça se passe bien.
- Un psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie. Il est donc capable de délivrer des traitements médicaux.

Le combo psychiatre + psychologue peut être intéressant dans un premier temps.

Quant à l'hospitalisation, je visite de temps en temps des patients d'EPSM dans le cadre d'une association, bah ça dépend vraiment des structures. Certains centres sont à peine capable de recevoir proprement des personnes en état d'urgence psychiatrique, alors pour ce qui est du suivi... Il faut se renseigner sur les conditions de l'hospitalisation et les soins proposés avant de se diriger volontairement vers cette solution. Par contre, avec une bonne équipe de soignants, ça permet de souffler, de prendre du recul par rapport à son quotidien, et de prendre le temps de se poser par rapport à sa situation.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis de l'avis d'Adrienn sur toute la ligne, surtout d'éviter les Freudiens, j'ai vu moi-même les dégâts de leur méthode sur des gens que je suivais.

D'avoir préciser le fait de se faire masser, l'important du toucher, est excellent car les effets curatifs des massages sont sous-estimés et pas assez conseillés aux gens. Les effets d'un bon massage sont multiple, sur le physique comme sur le mental.

Essaie de faire par étape avant de te faire hospitaliser, prend cette option vraiment en dernier recours. Vois plutôt un psychiatre pour te faire prescrire un traitement.

Je suis d'accord aussi avec Greg686ws, pour entamer une psychanalyse longue et périlleuse, faut être préparé et vraiment être motivé à la faire. Tu es jeune, tu as surtout besoin de vivre ta vie, malgré des souffrances du passé, et apprendre à vivre avec ses séquelles. Un bon traitement peu te donner le coup de pouces pour redémarrer, prendre du soleil, du sport pour booster le corps et de bons amis pour rigoler, prendre la vie du bon coté.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit