Ne pas avoir de hobbies, une qualité?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour, bonsoir,

Alors, déjà je vous demande de m'excuser pour le mot anglais que j'ai glissé dans  le titre mais je n'en trouvais pas de français avec la même signification. Deuxièmement, j'avais écrit un premier post' mais à cause d'une mauvaise manip' il a disparu (vous devez savoir ce que ça fait, hein :p ).
Bon, donc je vais tenter de faire plus court. 

Sur ce site, beaucoup écrivent sur leurs profils qu'ils sont "simples", "sans prise de tête", etc. Mais est-ce vraiment une qualité? A contrario, est-ce une tare que d'être quelqu'un avec tout plein de loisirs, d'activités et qui réfléchis sur de nombreux sujets (de société, de politique, etc.)?

En effet, je trouve que beaucoup de personnes n'ont pour seules loisirs que des activités passives. Par passives, j'entends que ce sont des activités assez banales, en général, et que tout le monde peut faire. Ce sont des activités telles que sortir entre amis, aller au cinéma, écouter de la musique, etc. Pourquoi ne tentez-vous pas des activités plus actives, passer du côté de l'action et non de juste du côté de spectateur? Quand je dis être dans l'action, c'est avec des activités où on est le moteur. Je pense notamment à la photo, au théâtre, à la musique, au sport. Mais aussi au niveau intellectuel comme se questionner sur des problèmes de société, sur la politique, sur un monde meilleur, etc. Or, j'ai l'impression que bon nombre de personnes sont passives et soit n'ont pas d'opinion, soit se contentent d'écouter ce que disent les autres, ce qui revient pour ainsi dire à ne pas avoir d'avis propre.

Pour un exemple : Mon ex était un mec "simple" qui n'avait pour loisirs en rentrant du boulot que d'écouter la musique à la radio, lire un livre ou regarder la télé, et parfois sortir avec des amis. Mais comment partager quelque chose d'intime avec un partenaire sans véritable hobby? Hormis faire des choses ordinaires, telles que faire du shopping, regarder un film, etc., il n'y a pas vraiment d'activités originales à faire.

Ainsi, je me demandais et je me demande encore ce qui peut être fait entre deux personnes qui n'ont pas grand chose en commun, ou deux personnes qui ne sont jamais dans l'action.

Voili voilou, je vous laisse répondre et je tenterai à mon tour de répondre à vos avis/remarques/commentaires.

Bonne soirée. ;)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
 Etre simple est une qualité pour certains, un défaut pour d'autre. Le terme qualité ou défaut renvoie à un jugement pour moi, donc au jugement d'une personne.
Comme toi tu juges, activité passive vs activité active. D'ailleurs, activité active tu cites la photo, je ne vois pas en quoi elle serait plus active qu'aller au ciné, tu es spectateur du paysage également, m'enfin. Certaines personnes ne réfléchissent pas forcément au monde qui les entoure, certes, maintenant ce n'est pas une tare non plus, elle trouveront des personnes qui auront le même état d'esprit.

Ce n'est pas parce qu'une personne n'a pas les même habitudes de vie que toi que ça en fait une personne moins intéressante. C'est une question de complémentarité. Peut être que toi tu ne peux pas sortir avec des personnes qui n'ont pas les mêmes hobbies que toi, ben c'est pas le cas de tout le monde. 
Je sais que je suis déjà sorti avec des filles trèèèèèès différente de moi, qui ne se posait pas autant de question sur la vie que je me pose, et ça ne me posait pas de souci. Et elles n'en étaient pas moins intéressantes . Et mes questions philosophiques existentielles je me les gardait pour moi  :p 

Bref, je ne sais même pas si j'ai vraiment répondu au sujet. Sur ce, bonne soirée :) et désolé si j'ai écrit n'importe quoi, en soirée mon cerveau fatigue XD 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci pour ta réponse. ;-)
Pour rebondir sur ta vision de la photo, je ne suis pas trop d'accord parce que pour moi la photo lorsqu'on a vraiment envie d'en faire (pas juste pour des souvenirs), c'est toi qui appuies sur le déclencheur, c'est toi qui te mets dans telle ou telle position face au sujet (paysage, plante, animal, humain, etc.) qui se présente face à toi. Or quand tu vas au ciné, tu achètes ta place, tu entres dans la salle, tu t'assoies, tu regardes et tu ressors. Je ne dis pas que ce n'est pas intéressant, au contraire, moi, j'adore faire ça, c'est un plaisir fou, mais ce n'est pas non plus la même sensation que lorsque je fais quelque chose qui m'oblige à bouger ou à réfléchir.

Pour ce qui est de la complémentarité, je comprends ta vision des choses, mais que faisais-tu, si je puis me permettre, quand tu étais avec ta copine et que vous n'aviez aucun centre d'intérêt commun? Et qu'appelles-tu une personne intéressante? Bien sûr, je ne recherche pas quelqu'un de totalement comme moi (ce serait stupide et impossible X_x), mais avoir au moins 1 activité ou 1 loisirs en commun. :p Et tu dis que tu gardes tes questions existentielles pour toi-même, mais donc de quoi parlais-tu avec les copines que tu as eues?

photo de l'auteur anteros38
Anteros38
Homme de 33 ans
VOIRON

1 remerciement
Excellent débat que tu ouvres là Harti !
Je comprends parfaitement ce que tu exprimes.

C'est vrai qu'il m'arrive très souvent de lire sur les profils, ici ou sur d'autres sites, les mots "simples", "sans prise de tête".
Avec le temps, je me suis aperçu que ces mots d'apparence banale cachaient en fait un grand vide. Les discussions que j'ai pu avoir s'essoufflaient vite par manque de sujet de conversation.
Peut-être cela fonctionne-t-il avec d'autres personnes mais pas avec moi !

Ta notion de loisir actif/passif m'est très claire.
S'assoir dans le canapé et regarder la télé, c'est cool mais on reste passif.
Regarder un film au cinéma, c'est bien et vital d'après moi mais on reste passif.
On consomme, point.
Attention, je ne critique pas car je m'y adonne moi aussi.

Par contre à coté de cela, j'ai des loisirs actifs.
Evidemment c'est nettement moins simple que mettre un disque dans la platine laser car ça demande du travail, de la patience.
Mais c'est tellement enrichissant...
Pour citer quelques exemples, j'écris de la musique, fais de la photographie, m'intéresse de prêt à la mécanique auto, au design, ...
Et après une séance ciné, j'écris bien souvent une critique sur le film vu.

Autant dire de suite que cela fait peur aux gens que je rencontre :-(.
Je ne sais même pas pourquoi !!!

Tout comme toi, je me demande comment peut tenir un couple sur le long terme si aucun n'est impliqué dans des loisirs actifs.
Ce doit être bien triste :-(. Dommage car il y a tant d'activités possibles.

Ah oui, et pour rebondir sur un message publié plus haut, pratiquer la photo ne ressemble pas du tout à une séance ciné.
Plusieurs heures pour préparer et réaliser le shooting, plus le temps passé sur Photoshop pour obtenir le résultat souhaité, c'est assez différent d'une sortie ciné.
La création d'une œuvre à partir d'une feuille blanche permet de donner vie à ses propres rêves, émotions, revendications. Et ça, ça donne un plaisir immense.

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Je rejoins plutôt Medicall et Jayrem04 :)

Juste pour qu'on soit clairs, un hobby, c'est quoi pour toi ? Pour moi, c'est simplement, et pour reprendre la définition du CNRTL,  " une activité favorite à laquelle on se livre durant ses loisirs. "

Un hobby n'a pas prétention à être une activité impliquant une posture très active ou une démarche artistique, des projets à long terme, etc. C'est juste quelque chose qu'on aime faire. Si j'aime regarder la télévision, eh bien c'est un hobby. 

Il est donc normal que si tu demandes à une personne : " quels sont tes hobbies ? " elle te réponde des activités que toi tu considères comme " passives ". Par contre, si tu demandes : " quelles sont tes passions ? " à quelqu'un, il y a déjà moins de chance qu'elle te sorte des choses comme : " sortir en boîte avec mes amis. "

Je pense qu'avoir des hobbies n'a rien rien à voir avec le fait d'être simple ou non.

Vivre simplement ou sans prise de tête, ce n'est pas avoir aucun hobby ou très peu, ni même ne faire que des activités banales ou passives comme tu les appelles (regarder la télé, écouter de la musique...), je pense que c'est plus un état d'esprit dans notre manière d'appréhender les choses. Tu peux aimer la photographie ou jouer très bien d'un instrument et rester simple dans ta façon d'être.

Être simple ne veut pas dire être fainéant, adepte du moindre effort, dans le refus de faire des activités exigeantes ou peu enclin à réfléchir sur des problèmes sérieux. Enfin, c'est mon avis sur la question et il vaut ce qu'il vaut :)

Certaines personnes n'ont pas forcément d'esprit critique aiguisé et se contentent très bien des plaisirs simples de la vie. Ces personnes-là ne te correspondent peut-être pas, tout simplement. ;)

Certaines activités sont banales de ton point de vue parce que tu baignes dans un environnement, une société et des conditions de vie qui te permettent de trouver une sortie au cinéma banale. Chez moi, une place de cinéma coûte cher et je n'ai pas eu de parents pour me donner de l'argent de poche pour aller au ciné et faire les activités dont je rêvais.

Ce que je veux dire, c'est que tout le monde n'est pas égal par rapport à ça. Si certains aiment la télé c'est peut-être parce que dans leur enfance ils n'ont pas eu la chance de faire plein d'activités. Est-ce que ce sont des personnes inintéressantes pour autant ? Peut-être que dans ta famille on a les moyens de faire découvrir des activités et susciter des passions et franchement c'est top. Chez d'autres, dis-toi bien que les vacances, c'était à la maison enfermé chez soi parce que l'extérieur est trop dangereux qu'on les passait, à s'ennuyer et à regarder la télé. Il est évident que dans de telles conditions il est difficile de développer pleins de passions enrichissantes comme la photographie, le théâtre, etc. qui restent relativement onéreuses et destinée à une classe plutôt favorisée de la population.

De plus je pense que tu es un peu dur avec ta dichotomie hobbies passifs / actifs.
Lire est loin d'être une activité passive : quand on lit, c'est bien le lecteur qui donne un sens à qu'il voit, il est donc moteur de l'activité dans une certaine mesure. Pareil pour la musique, l'écoute n'est pas un processus complètement passif où le cerveau reçoit l'information sans piper mot. En photographie, il faut d'abord apprendre à observer avant de prendre une photo, c'est même une grosse partie du travail. Pourtant, observer n'est pas bien différent de lire ou d'écouter. Ce qui te gêne, je pense, c'est plus le manque d'originalité en fin de compte, le fait que ce soient des choses convenues, bateau qui intéressent beaucoup de gens.

Une passion commune pour la lecture peut donner lieu à des échanges très intéressants, pareil pour la musique, on peut aller à l'opéra ensemble, discuter de ce qu'on a écouté, etc. Bref, les loisirs dits passifs ne sont pas des loisirs à ne pas prendre en considération sous prétexte qu'ils sont accessibles.
Il y a tant d'autres choses qui entrent en ligne de compte. Tu peux rencontrer une personne qui partage des passions très proches des tiennes mais absolument incapable de faire des compromis et de vivre ensemble. 


Après, pour ce qui est de la complémentarité... Ce n'est pas parce qu'une personne ne partage pas des hobbies aussi passionnants qu'on le voudrait qu'il faut la nexter. Il y a juste des cas où ça colle et d'autres où ça ne colle pas du tout et je pense que les hobbies n'ont pas grand-chose à voir dans tout ça au début. On ne choisit pas à la carte la personne avec qui on va être, on prend la personne comme elle est ou non. Des fois, il peut arriver de ne pas avoir de passion véritablement commune et cependant d'être en face d'une personne très compréhensive, curieuse et bourrée d'autres qualités. Je connais beaucoup de couples dans ce cas et ça ne les empêche pas de s'aimer, d'être ensemble et heureux parce que chacun fait un effort pour respecter et s'intéresser un minimum aux hobbies de l'autre sans forcément partager le feu sacré. Après c'est sûr que si la personne ne manifeste absolument aucun intérêt pour ce que tu fais et qu'elle te fait sentir que ta passion la gonfle...
Je pense que dans ce cas les deux doivent faire des efforts pour prendre en compte ce qui intéresse l'autre avec bienveillance sans qu'une passion envahisse l'autre personne. Eviter les conflits du genre : La télé et tes émissions, c'est de la merde VS tes photos je m'en fous, c'est de la perte de temps et ça n'intéresse personne, tes reportages à la con.

Des fois, se satisfaire de la banalité des goûts de certaines personnes, quand elle est largement compensée, est une solution... Le fait que le compagnon ne puisse pas vous suivre (j'ai pas dit soutenir !) et vous comprendre jusqu'au bout dans vos plus grandes passions ne vaut peut-être pas plus mal. C'est parfois mieux de laisser ça à des amis plus à même de vous écouter.

Certains s'accommoderont de cette situation, d'autres comme toi préféreront partager davantage et ressentiront le besoin d'avoir en face quelqu'un de vraiment réceptif. Je pense qu'il n'y a pas de modèle meilleur que l'autre :)
Cela dépend de ce qu'on attend d'une vie de couple.
Pour moi, clairement, c'est la sécurité, le fait d'être soutenu dans ce qu'on fait et pourquoi pas une passion commune ? Après on ne peut pas tout avoir. Le mec idéal n'existe pas et il y aura toujours des points de friction à gérer par la diplomatie, la maturité, la parole.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je préfère 1000 fois les personnes limite hyperactives, qui ont une dose d'activité, c'est beaucoup mieux que ceux qui restent assis dans leur canapé toute la journée.
Avoir des hobbies, peu ou beaucoup, ça montre au moins que tu aimes la vie et veux en profiter.

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Je voulais mettre taxidermie anthropoïde, mais y'avait pas ça comme possibilité de hobbie pour remplir le profil.
Peu importe. Si la personne est capable de m'intéresser à ses loisirs - aussi banaux soient ils - c'est un bon point. Je comprends ce que tu veux dire par loisirs passif. Mais une personne qui te parle avec passion de cinéma ou de musique peut également être captivante. A l'inverse, un sportif de haut niveau ou un musicien m’ennuieront très vite si il ne s'expriment que par mono syllabe.
Plus que le hobbie en lui même, c'est sans doute la façon qu'on a d'en parler et de le partager qui est stimulante. 
Je pense vraiment qu'on peut avoir une vie "ordinaire", sans pour autant être inintéressant.

Bon, c'est sur que si la seule activité du mec c'est d'engloutir des épisodes de Joséphine Ange Gardien vautré sur son canapé, le niveau des échanges risque d'être limité. Et je n'ai rien contre Joséphine Ange Gardien. Je pense juste qu'il faudrait mettre une mise en garde. Comme sur les clopes ou les broyeurs à végétaux.

Et puis si tu regardes les profils, les 3/4 des gens sont "pas prise de tête", "simples", "ouverts", etc. Mouaif. C'est statistiquement suspect.

photo de l'auteur Sarahvoila
Sarahvoila
Femme de 22 ans
Lille
C'est bien malheureux comment certains font le rapprochement entre ne pas avoir de passion avec celui de ne rien faire et trainer dans le canapé, ni avoir aucune conversation :l

Bon déjà, perso quand je suis en couple, j'ai pas besoin d'avoir absolument un hobbie commun avec la personne pour avoir une discussion. Entre raconter ce que l'on a fait de sa journée, de son vécu, ou ce que l'on pense, je manque absolument pas de conversation pour autant. Après si c'est le cas, c'est tout simplement que je n'ai pas de feeling avec la personne et que je ne suis pas faite pour être avec elle :)

Ensuite, est-ce que c'est parce que nous n'avons pas de passion que l'on ne vie pas la vie pleinement ? Bien évidemment que non... On peut par exemple très bien vivre des expériences, comme des sauts en parachute, des voyages, des activités etc sans pour autant être un taré de sport extrême ou un baroudeur de l'extrême voyons !  

Faut pas tomber dans les extrêmes justement, c'est pas parce que t'as pas de passion que tu passes tes journées dans le canap'
Et aussi, faut pas oublier que beaucoup de personnes ont un job qui leur prennent beaucoup de temps et pour lequel il porte un véritable intérêt, et ça ne laisse pas forcément de la place pour une passion. 

Et attention, "sans prise de tête" ça veut pas dire inintéressant ou sans aucune activité... moi je le considère plutôt comme quelqu'un qui ne se prend pas au sérieux, qui rigole souvent, et qui a pas besoin forcément de discuter de trucs hyper sérieux. Alors effectivement toi tu peux pt'être l'interpréter comme inintéressant parce que la manière dont tu formules ton discours me semble assez élitiste, enfin bon...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bon, ben, vos avis divergent à ce que je vois. :p 

Tout d'abord, pour répondre à une remarque que vous avez été au moins 2 à faire, je ne suis pas élitiste. En tout cas, je ne le suis pas si vous entendez par là une origine sociale d'élite, une culture aristocratique et être né avec une cuillère d'argent entre les dents. Non, pas du tout. D'ailleurs, il est très simple de faire du théâtre à bas coût, voire à rien. Pendant mes années de primaire, puis celles collège, je faisais du théâtre et mes parents de déboursaient rien. Comment? C'est simple! En primaire en imaginant des petits spectacles avec mes copains dans la cour de récréation et au collège grâce à un club de théâtre dirigé par des profs pendant le créneau méridien une fois par semaine. J'ai déjà parlé avec un gars qui voulait devenir comédien mais il arguait le fait de ne jamais en avoir fait à défaut de moyens, mais il n'avait juste pas pris l'initiative de parler avec des profs ou des amis dans son collège ni dans son lycée pour mettre en place un club théâtre où seul le temps est à débourser et où l'argent est étranger.
Après c'est sûr, quand on a la chance d'avoir des parents qui peuvent nous payer une année d'atelier amateur dans une compagnie de théâtre, là, ça représente un réel coût et donc à ce niveau, j'ai eu cette chance. Alors peut-être que pour cela vous pouvez penser que je suis issu d'un milieu social favorisé, mais ce n'est pas le cas.

Pour répondre à ce qu'a dit Greg686 : Je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu dis que pouvoir parler avec quelqu'un de cinéma ou de musique, c'est super intéressant, mais encore faut-il que cette personne soit passionnée. Il est très difficile de parler de cinéma avec une personne qui ne regarde que des blocksbusters sans même se soucier du nom des acteurs, actrices, scénaristes, réalisateurs, etc. Ou qui ne cherche pas à critiquer en bien ou en mal mais se contente d'ingurgiter le film.
Quand je dis ça, je parais sûrement extrémiste et méprisant, mais ce n'est nullement mon intention. C'est simplement un constat. Je comprends qu'on ne se soucie pas de toutes ces considérations qui, en soit, n'ont guère d'importance quand la personne a d'autres préoccupations, mais qui a quand même un avis sur certaines choses, qui connaît certaines choses dans d'autres domaines.

Pour répondre à Sarahvoila : Je conçois qu'on puisse parler de la journée de travail/d'étude avec sa copine/son copain, mais tout dépend ce qu'on a à dire là-dessus. Si tu arrives à passer des heures à parler de ta journée et de toi, je t'en félicites! Mais moi, parler de ma journée se résume très souvent à 5 minutes voire grand maximum 15 minutes de discussion, donc très vite il peut y avoir un vide si je n'arrive pas à rebrancher la personne en face à un sujet autre. Mais bon, là, je suis un peu de mauvaise foi parce que tu as écrit : parler de ce que tu penses.
Par contre pour ta vision des hobbies, je crois que tu ne vois pas trop le sens que je lui donnes et quelqu'un dans la discussion a parlé de passion, et c'est vrai que ça peut être mieux compris, mais ce que j'entends par là ce n'est pas forcément d'en avoir un(e) en particulier, mais de s'intéresser à des activités dans certains domaines, à des choses précises. Tu prends l'exemple du saut en parachute et je trouve que c'est un bon exemple. Mais même si on ne peux pas considérer ça comme une passion quand on n'en fait qu'un seul dans sa vie, ça peut être considéré comme une rêve, une envie, un désir, mais ce sera quelque chose que tu veux parce que tu sais ce que tu aimes, ce que tu as envie de vivre comme sensation. Donc c'est que tu portes un intérêt à cette activité, même si elle reste exceptionnelle.

Et quand tu dis que "sans prise de tête", ça ne veut pas forcément dire quelqu'un d'inintéressant, je te le concède, mais je t'invite à me donner de nombreux exemples. Non pas que tous ceux qui écrivent cela sont inintéressants, mais c'est que bon j'ai quand même enclenché pas mal de conversation dans la vraie vie ou sur ce genre de sites, et il n'est pas rare que ce genre de profil, après des échanges banales tels que "ça va?", "tu fais quoi dans la vie?" et "tu aimes quoi dans la vie?", c'est le vide. Alors, oui, ils ne se prennent pas la tête mais ils n'ont pas non plus envie de se la prendre. Vois-tu ce que je veux dire?
Aussi, un point que je semble peut-être important à signaler: ce n'est pas parce qu'on peut avoir des discussions très sérieuses, parfois fort ennuyantes pour certain(e)s qu'on ne sait pas se lâcher. Pour ma part, quand je suis en comité réduit d'amis, ou en tête à tête intime, je raconte n'importe quoi et les entraves qui semblent me lier, et le masque du mec très sérieux tombent.
Donc j'estime qu'on a tous un côté sérieux et un côté foufou, mais encore faut-il pour le côté sérieux avoir des choses à dire, à faire.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour, Arti,
comme j'ai lu ce post. est intéressant .
Le fait d'avoir une passion les miens sont actives . et quelques sont passives .
par exemple : regarder une serie drole southPark.
lire un livre
occuper des animaux, réfléchir la génétique des croisements .
la photographie donner les indices du centre du problème ou la description d'une plante ou d'un animal rare .
ce qui m'intéresse dans la photographie, c'est capter les beaux endroits. quand on prend un bel endroit, une photo on a envie de dire quelque chose pour cet oeuvre.

Le fait de discuter avec les gens qui ont des sens d’intérêt , c'est plus facile.
après ça dépend de la personne qu"on discute.

quand on reflechis une chose qui se dérange , on a souvent besoin de l'avis d'une personne. car une personne que pense elle même .

le fait de partager ensemble est intéressante. Mais, certaines gens ont peu de sens d'intéret, souvent je ne sais pas quoi dire...

quand on dit quelque chose d’intéressant, il faut que la personne intéresse , si la personne n'est pas intéressé de ce sujet, soit en garder dans la tete. soit on passe à autre chose.

photo de l'auteur Hoctave
Hoctave
Homme de 25 ans
Paris/St Dizier

10 remerciements
  Bonsoir!

Alors, Keep calm and speak English !

Alors pour moi "simples", "sans prise de tête" est une stratégie, ainsi l'effet attendu est que le lecteur se dise 'no stress, he is not going to judge me' car l'étiquette associée aux termes est 'posé, cool, venez comme vous êtes, it doesn't matter anyway" et donc censé être compatible avec un public large.
Ensuite de 17 à 25 ans je trouve que c'est un âge où on se cherche activement, mais trouvons nous nous-même un jour ? Bref certaines personnes n'ont pas l'impression d'avoir trouvé ce qu'elles sont vraiment, ce qui fait d'eux des personnes uniques, ce qui les motive etc ... Ainsi faute de trouver pour l'instant, s'ils trouvent un jour, elles préfèrent dire qu'elles sont simples. Pour ces personnes il est difficile de se mettre en relief.

Ensuite ta dichotomie hobby actif/passif est compréhensible bien que maladroite. Quand on est enseignant par exemple notre devoir est d'amener l'apprenant à avoir une lecture active, d'abord pour le motiver à la faire mais aussi et surtout pour que cette lecture lui apporte quelque chose. Inversement tu peux peindre plus ou moins passivement, écrire passivement si la question du but, de la fin n'est jamais posée. Néanmoins je te rejoins sur le fait que les personnes ayant cette capacité de révéler quelque chose à travers leurs activités (de nature active ou passive) sont souvent très intéressantes. Je pense surtout que ça rassure car on peut s'y accrocher plus facilement, il y a une logique, un fondement. Ca me fait penser à une discussion avec Gaeyeregard : Imaginons que je passe mes soirées à regarder Secret story, mon compagnon arrive et me demande pourquoi tu regardes 'ça' ? 
Réponse 1) Je sais pas ... ça me détend, je me sens moins bête ... hahahaha.
réponse 2) Figure toi que Je suis en train d'écrire un article sur la dimension social de ce show à travers le spectre de Bla-bla-bla.
Je pense que ces exemples éclairent cette idée de légitimité à travers cette activité devenue en 2) active.

Après pour répondre de manière synthétique à " Ne pas avoir de hobbies, une qualité? "
Pour moi non, car plus tu en as plus les personnes peuvent s'y accrocher d'une manière ou d'une autre. Cependant le danger est de paraître inaccessible.

Moi personnellement quelqu'un de cultivé qui a des objectifs, qui cherche à rationaliser ce qu'il fait va m'intriguer plus facilement.

Deux personnes qui n'ont pas grand chose en commun ? C'est la curiosité, l'ouverture qui va faire le travail. Le côté actif des activités est une question personnelle, certains ressentent le besoin d'être la tête pensante du couple, d'autres aiment ce côté spontané, posé avec moins de profondeur, d'autres encore aiment qu'on attaque leur perception du monde pour ne pas s'ennuyer etc.

Bonne soirée à toi aussi !

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Hoctave a écrit :
Hoctave , garçon de 22 ans de Paris   Ça me fait penser à une discussion avec Gaeyeregard : Imaginons que je passe mes soirées à regarder Secret story, mon compagnon arrive et me demande pourquoi tu regardes 'ça' ?  Réponse 1) Je sais pas ... ça me détend, je me sens moins bête ... hahahaha. réponse 2) Figure toi que Je suis en train d'écrire un article sur la dimension social de ce show à travers le spectre de Bla-bla-bla.


Pour la peine je vais regarder la prochaine saison de secret story pour en faire une analyse anthropologique. *Enfin une bonne excuse pour légitimer ma passion *_* *. 

Je suis aussi un peu embêter par la typologie actif/passif car il y a une dimension péjorative dans passif. Je parlerai plus d'activité créative et d'activité réceptive. Au final une activité réceptive peut produire plus de dialogue qu'un activité créative. On peut être un écrivain complètement enfermé dans sa bulle, un peintre évasif sur sa peinture, et au contraire faire d'une simple promenade un discours captivant. Il y a justement des gens qui arrivent à te parler de tout petits riens en si bon termes que c'est soooooooooooooooo cute (en anglais dans le texte).

Mais dans un sens je comprends ce que tu dis. Ce n'est pas hobbies qui convient le mieux mais centres d'intérêt (en français dans le texte). Si une personne ne s'intéresse à rien, ne s'extasie de rien, n'exprime aucun dynamisme pour quoi que ce soit et me noie dans sa morosité, c'est mort. 

Et j'ai le besoin d'être challengé (en franglais dans le texte) intellectuellement. Même par quelqu'un qui n'est pas spécialiste. Par exemple, si j'ai passer une journée à réfléchir sur l'équilibre des pouvoirs de la Ve République, que je me suis perdu dans des contradictions ou des hésitations, il faut que je puisse rentrer à la maison, exploser la porte et dire "P**** mec si tu devais écrire une nouvelle constitution, tu changerais quoi ?!"
Ça va m'aider, et le lendemin je vais me réveiller et juste dire "ouais nan mais finalement y'a toujours un problème XD". LOL 

J'espère que ma vie n'ira pas aussi loin dans la caricature, c'était juste un exemple ;)

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Gaeyeregard a écrit :
 Mais dans un sens je comprends ce que tu dis. Ce n'est pas hobbies qui convient le mieux mais centres d'intérêt (en français dans le texte). Si une personne ne s'intéresse à rien, ne s'extasie de rien, n'exprime aucun dynamisme pour quoi que ce soit et me noie dans sa morosité, c'est mort.  


Je pense que là-dessus, nous sommes pour un bon nombre d'accord. Au-delà de l'opposition actif / passif, c'est plus l'ouverture d'esprit, la curiosité d'une personne et sa capacité à s'intéresser à autre chose que sa bulle qui importe. Peu importe les centres d'intérêt finalement, l'important c'est qu'il y ait de l'échange, du dynamisme comme tu l'as dit.

photo de l'auteur Skyquiver
Skyquiver
Homme de 30 ans
Près de Nice

9 remerciements
Je pense aussi qu'il faut voir avant tout l'échange même.

Quand on est jeune on fait plein d'activités.
Peut-être aussi que dans quelques années quand vous serez plus vieux ou que vous bosserez dur vous comprendrez que le temps passe bien plus vite et qu'on se contente bien facilement parfois de rester chez soi à faire des activités plus "simples".

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai lu trèèèès en diagonal mais je suis assez d'accord avec Avetea sur le fait que les personnes se disant "simples et pas prise de tête" ne sont pas nécessairement sans réflexion ni activité propre.

D'une part, cette tournure de présentation ("je suis simple et pas prise de tête") m'inspire surtout une sorte de formule de sympathie genre "t'inquiète pas, tu peux me parler, je suis sympa et je vais pas m'embrouiller avec toi", même si elle a tendance à m’énerver parce qu'effectivement ça veut tout rien dire.

Ensuite, oui le nombre de hobbies, le fait qu'ils soient originaux ou non, qu'ils soient "actifs" ou non... ne suffisent pas à savoir si la personne va m’intéresser ou pas. C'est plutôt son état d'esprit ou sa façon d'en parler, ou sa réceptivité si je lui propose une sortie, qui va faire la difference. Une fois une fille sympa m'a parlé sur un site, elle avait l'air de faire tout plein de trucs sympas mais elle me citait ça comme une liste, juste des listes de ce qu'elle avait fait aujourd'hui quand j'lui posais la question.... voilà. J'avais l'impression de parler à un powerpoint :) avec plein de smileys :)

Mais le ptit truc qui fait la dif (pour moi), c'est pas tant le fait d'avoir une vie sooo exotique et un charisme ravageur, mais surtout les personnes qui pensent par elles-mêmes, font de l'ironie, jouent sur les mots (et sur les miens) etc. (ce qui me donne un peu l'impression que je n'aurais pas ce petit bonus avec quelqu'un qui marque qu'il est simple et qui met des smiley partout, mais sait-on jamais...).

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Sarahvoila a écrit :
 C'est bien malheureux comment certains font le rapprochement entre ne pas avoir de passion avec celui de ne rien faire et trainer dans le canapé, ni avoir aucune conversation :l

On peut avoir des passions et traîner dans le canapé à longueur de journée si sa passion c'est l'étude des déformations morphologiques dues à une position semi-assise prolongée. 

J'ai eut une expérience (un peu) similaire à celle d'Arthi. Je vois à peu près de quoi il veut parler par rapport à ça. J'ai vécu à 3 en collocation pendant plus d'un an et demi avec un type dont la seule activité consistait à bouger son gros cul pour aller du canapé au frigo et inversement. Boulot/frigo/dodo. Rien d'autre. Télé, télé, télé. Hétéro en plus, j'avait même pas la possibilité copuler pour passer le temps les rares fois ou on se retrouvait en tête à tête. Aucun intérêt dans la vie, aucune activité, aucune conversation à part les commentaires météos insignifiants. Bah ça a fini par devenir irrespirable. Et je ne pouvais pas changer de logement pour des questions matérielles.
Du coup, moi et mon autre collègue on ne passait que le strict minimum de temps dans la maison. Juste pour dormir et se laver de temps en temps. C'est pas qu'il était méchant, ou quoi que ce soit. Mais on ne supportait plus d'avoir ce poids mort dans le salon. Même nos amis respectifs nous vannaient par rapport à ça à la fin. Au début on lui a proposé de sortir, d'aller au resto, de faire du bateau, mais non rien ne l'intéressait. Consternant.
Ce n'est pas possible de passer du temps avec quelqu'un qui n'a aucun centre d'intérêt, aucune passion, aucune conversation. Je préfère encore être seul. Je me demande encore ce que cette personne attendais de la vie. 

photo de l'auteur anteros38
Anteros38
Homme de 33 ans
VOIRON

1 remerciement
Gaeyeregard a écrit :
Je suis aussi un peu embêter par la typologie actif/passif car il y a une dimension péjorative dans passif. Je parlerai plus d'activité créative et d'activité réceptive. Au final une activité réceptive peut produire plus de dialogue qu'un activité créative. On peut être un écrivain complètement enfermé dans sa bulle, un peintre évasif sur sa peinture, et au contraire faire d'une simple promenade un discours captivant. Il y a justement des gens qui arrivent à te parler de tout petits riens en si bon termes que c'est soooooooooooooooo cute (en anglais dans le texte). Mais dans un sens je comprends ce que tu dis. Ce n'est pas hobbies qui convient le mieux mais centres d'intérêt (en français dans le texte). Si une personne ne s'intéresse à rien, ne s'extasie de rien, n'exprime aucun dynamisme pour quoi que ce soit et me noie dans sa morosité, c'est mort. 


Très juste et mieux formulé que ce que j'ai pu écrire dans ma précédente publication !

Je trouve incroyablement attirant une personne plongée en plein cœur de son hobby, ou s'extasiant devant telle ou telle chose, ou parlant de l'un de ses centres d'intérêt.
La personne vit, on sent la passion, est ça c'est juste à tomber par terre.

Avatea a écrit :
Je pense que là-dessus, nous sommes pour un bon nombre d'accord.


Pas si sûr, mais bon...

Avatea a écrit :
Au-delà de l'opposition actif / passif, c'est plus l'ouverture d'esprit, la curiosité d'une personne et sa capacité à s'intéresser à autre chose que sa bulle qui importe. Peu importe les centres d'intérêt finalement, l'important c'est qu'il y ait de l'échange, du dynamisme comme tu l'as dit.


Tout à fait d'accord. L'important réside dans ces trois lignes ;-).

photo de l'auteur Hoctave
Hoctave
Homme de 25 ans
Paris/St Dizier

10 remerciements
Pistache a écrit : Mais le ptit truc qui fait la dif (pour moi), c'est pas tant le fait d'avoir une vie sooo exotique et un charisme ravageur, mais surtout les personnes qui pensent par elles-mêmes, font de l'ironie, jouent sur les mots (et sur les miens) etc. (ce qui me donne un peu l'impression que je n'aurais pas ce petit bonus avec quelqu'un qui marque qu'il est simple et qui met des smiley partout, mais sait-on jamais...).


Ce moment où quand tu lis, que tu es pris d'une empathie subite et que tu as envie de dire "Je sais de quoi tu parles ... j'espère que tu vas trouver !"

hum hum. On a fait le tour du sujet ? Désolé je flood !

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Anteros38 a cité : >> Avatea, qui  a écrit : Je pense que là-dessus, nous sommes pour un bon nombre d'accord.


C'est mon côté polynésien et ma tendance à chercher le consensus qui parlait... fais pas attention XD

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Dans actif il y a activité et inversement. Par définition, une activité n'est pas passive, non sens, c'est un passe-temps.

Hoctave : "Moi personnellement quelqu'un de cultivé qui a des objectifs, qui cherche à rationaliser ce qu'il fait va m'intriguer plus facilement. "
Peux-tu expliquer en quoi la rationalisation surtout en terme de passion ou de hobby t'intrigue ? et de surcroit,  plus facilement?

Avatea a écrit :
Avatea , garçon de 25 ans de Papeete Je pense que là-dessus, nous sommes pour un bon nombre d'accord. Au-delà de l'opposition actif / passif, c'est plus l'ouverture d'esprit, la curiosité d'une personne et sa capacité à s'intéresser à autre chose que sa bulle qui importe. Peu importe les centres d'intérêt finalement, l'important c'est qu'il y ait de l'échange, du dynamisme comme tu l'as dit.


Avatea résume bien le propos. Cela dit certains sont tellement dans leur passion ou activité, qu'ils ne voient pas les autres et encore moins leurs passions, et rentrent à peine dans la  vie de leur partenaire. C'est pour cela qu'Avatea défend une idée voire une valeur que je partage: l'altruisme qui relève de l'attention portée à l'autre.
La question que suggère celle d'Harti, est comment vivre avec son partenaire. Alors, on s'aperçoit qu'il y a 36000 raisons, car 36000 motivations. Si ces motivations sont égocentriques ou altruistes, (je parle bien de motivation et non l'activité elle-même) la relation s'en ressentira. Un couple peut être composé d'un égocentrique avec un altruiste,même si a priori ça peut ne pas marcher longtemps.
Quelqu'un a écrit qu'il cherche la sécurité. Etant clair avec lui-même, il fera tout pour aller dans ce sens, et donc avec les activités ou absences d'activité du / de la partenaire. (Faut juste éviter le partenaire risque-tout!).

Et puis ça évolue avec l'âge. Tout change tout le temps.

SIMPLE: pour moi ce qui est simple, c'est de cuisiner pour manger. Pour d'autres, ce sera aller acheter un pizza...
D'autres  aller au resto.
C'est la multitude de simplicité, et surtout de vision du monde qui fait la complexité du vivre à deux. S'il y a l'amour, peu importe si avoir des hobbies est une qualité, d'ailleurs, s'il y a vraiment l'amour, ça ne se posera pas ainsi.
Les acteurs de hobbies sont porteurs de tout et son contraire. Il convient juste d'être en adéquation réciproque avec le tout et son contraire.

GAYEREGARD;  peux-tu lancer la discussion sur ton thème " si tu devais écrire une nouvelle constitution, tu changerais quoi ?!"

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit