Le langage SMS

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai déserté depuis trop longtemps cet espace d'échange !
Alors j'ai décidé d'y remédier en postant assez régulièrement à propos de sujet qui m'intéresse, et qui, cela va sans dire, sont supposés intéresser la communauté.

Comme le suggère le titre, aujourd'hui je vais aborder "le langage SMS".



La langage SMS, véritable révolution linguistique du 21 ème siècle pose de nombreuses interrogations.
Il fait parti intégrante des nouvelles formes de communication écrite. Elles mêmes se sont développées en corrélation avec l'émergence des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Originellement réservé aux utilisateurs chevronnés, le langage texto s'est peu à peu généralisé jusqu'à transgresser les barrières générationnelles et sociales. Tirant pleinement profit des contraintes de temps et financières que les utilisateurs se sont imposés, son expansion était largement assurée. Ainsi, l'on peut dire que sont nés les messages dit "hybrides". Presque banal aujourd'hui, le langage SMS nécessite malgré tout une réflexion. Il est même devenu une matière intégrée au programme scolaire. Cependant, cette généralisation fulgurante n'empêche pas le SMS d'être soumis à certaines règles.

Instinctivement, toute nouveauté nécessite une adaptation, et dans le cas présent, un apprentissage. Utilisé depuis peu ; si on le compare aux autres moyens de communication ; le langage texto est source de nombreuses surprises.
L'apprentissage qu'il nécessite n'est pas sans rappeler celui des archéologues  découvrant les premiers hiéroglyphes. Parente dans leur manière de faire coexister les symboles aux sons, cette langue nous montre donc que son origine est bien plus ancienne que son utilisation.
Cependant, il a tout de même fallut un élément déclencheur, sans quoi, jamais il n'aurait pu voir le jour et devenir à date, une révolution sociale. Puisant ses principales origines de l'écriture hiéroglyphique, son développement n'a quant à lui été rendu possible qu'avec l'explosion du marché des nouvelles technologies et  deleur marginalisation.

Véritablement riche et complexe, les caractères qui le compose proviennent de nombreux domaines.
L'ambivalence du SMS vient du mélange de lettres, chiffres, phonèmes et symboles qui le compose mais aussi de la frontière très mince qui le différencie de l'oral conventionnel.
Bien qu'il soit désormais entré dans les mœurs, ce nouveau langage fait débat au sein de notre société. En cultivant sa différence, il s'est attiré les foudres des adeptes de la langue française. Tout d'abord réservé à un cadre d'initiés en raison de son ambiguïté, il s'est peu à peu généralisé mais ne substitue en aucun cas à notre sainte langue maternelle. Mais, il est tout de même déclaré anarchiste et pervers car il ne respecte aucun code et pourrait, selon ses détracteurs, dépasser le maître étalon et vampiriser notre langue jusqu'à la rendre obsolète.
Pour tempérer un peu les derniers propos, l'on peut dire que ce nouveau moyen de communiquer est plutôt une révolution de notre langage et non une réelle menace pour Celle qui, à travers les siècles nous a conduit jusqu'à aujourd'hui.




Désormais c'est votre tour. que vous décidiez d'écrire à l'ancienne ou pas ! :p
 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mon cher pitit Alounet, je pense que tu connais mon avis sur le sujet ! Mais comme j'aime bien vous emmerder avec mes écrits à rallonge saupoudrés de jeux de mots de bas étages, je vous en offre une petite ration pour pas cher (2 bâillements par paragraphes, si plus, voir avec votre bailleur *et paf* )

Donc, (oui c'est bien de commencer par un donc, ça fait style je conclue sans commencer)
Donc écrivais-je; mon avis sur le langage seumeuhseu, vous le comprendrez vite en lisant ces quelques lignes.
Je n'affirme pas avoir la science infuse (il n'y a que le thé qui peut se le permettre) mais j'aime pouvoir vous lire dans un français un minimum respecté. Je vous le concède, je sais qu'il est prouvé scientif'hic ment que le langage sms n'altère en rien  votre français, mais il reste quand même que c'est plus agréable de n'avoir pas à traduire chaque ligne. D'autant plus qu'à l'aire (du tralala) des claviers azerty et des sms illimités il n'y a plus franchement d'excuses pour raccourcir les mots !

Ceci dit, je préfère de loin un langage sms bien écrit qu'un français complètement loufoque et détruit. Je vous citerai par exemple les fautes du moments qui me font avoir 3,786 arrêts cardiaques/s.  (si je les note, c'est bien parce que je les vois souvent)

5: je ne mort pas (ben pourtant ça te ferait pas de mal)
4: je vais racontez (ben oui c'est tellement plus stylé l'infinitif qui se prend un z)
3: je c'est (pas écrire)
2: j'ai mangeais (ton cerveau probablement, valable avec tout les verbes supposés finir par un "é")
1: et l'inévitable numéro un de tous les classements: Sa va  (ce dernier étant valable avec n'importe quel mot commençant par un ç/c ou un s)

photo de l'auteur ChatdeMars
ChatdeMars
Homme de 20 ans
Lille

5 remerciements
Je me pose une question sur une partie de ton post Al3jandro23, tu dis "il est même devenu une matière intégré au programme scolaire"... J'ai toujours pas de cours de SMS perso :p

Sinon j'aimes bien le poste que tu a fait, il ai sympa (ça c'est pour Kattarsis ;) )

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pourquoi s'emmerder avec le langage sms? On arrive à une époque où le magnifique T9 est intégré dans la plupart des téléphones. Ca a son avantage si on exclue la possibilité de se retrouver avec un mot qui n'a plus aucun rapport avec le sens de la phrase. Et puis écrire en sms c'est bien si ça raccourcit tes mots, certains ont l'air de vouloir faire des erreurs par envie de rajouter des lettres dans leurs mots (le fameux "j'ai mangeais" de Katta en est un bel exemple, d'ailleurs il me fait mal aux yeux rien que de le lire).
Bon après on peut pas dire que la langue française soit irréprochable, il y a des tonnes de mots dont l'écriture est assez douteuse. Pour ça les italiens ont de l'avance sur nous en écrivant les mots comme ils se prononcent. Foto est plus logique que photo, je parle pas des o écrits au et eau et franchement, les cédilles on pourrait bien s'en passer avec des s.

Ou sinon on supprime la lettre s, on la remplace par des ç et des c et si ça gêne pour le pluriel, ben tant pis, c'est la crise, faudra se contenter de tout avoir en un seul exemplaire.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Et bien, Katta qui pense que je suis pour le langage SMS, mais il n'en ai rien puisque même lorsque j'envoie un message avec mon téléphone, j'écris tout intégralement. D'ailleurs, je ne supporte pas ce langage et je suis plutôt du côté des détracteurs. Ils ne m'enlèveront d'ailleurs pas de la tête qu'il est en partie à l'origine de l'état calamiteux de niveau de français de notre nouvelle génération ! 

J'ai plutôt voulu, à travers ce petit exposé, montrer que je savais prendre contre pied et étayer un propos dans le sens inverse de ma pensée originelle ! :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu déforme mes propos, je n'ai jamais pensé que tu étais pour. Je le vois d'ailleurs sur le miaou, tu n'es pas du genre à écrire de la sorte :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hmm, oui, c'est bien vrai !

Parfois le tchat est limite lisible lorsque les "pro" SMS arrivent en nombre !
Bon, il m'arrive de faire quelques fautes, mais je tente de m'améliorer chaque jour via de nombreux supports.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Al3jandro, quel bel article de journal ! Oui ça me fait penser à ça tellement tu écris bien :$

Je ne sais pas si ça a déjà été dit (en gros j'ai pas lu les réponses, oui c'est pas bien !) mais je pense que le problème apparaît quand ceux qui usent de ce langage le substituent à l'apprentissage du vrai français.
Pour moi, écrire en SMS n'est pas grave quand on le fait pour des raisons de commodité et qu'on maîtrise la langue française en parallèle. Mais quand on écrit en SMS parce qu'on ne sait pas (ou plus) écrire français, là c'est dérangeant car on s'enfonce dans le dés-apprentissage.
Je pense même que ceux qui ne savent pas écrire ont du mal à saisir les propos de certains interlocuteurs mariant avec subtilité les différentes richesses de la langue française.

Quand on s'adresse à quelqu'un par écrit, on peut utiliser le SMS à condition que ça ne le dérange pas. Si ça dérange ou que ça semble inapproprié, il est plus correct d'écrire correctement français et de ne pas imposer ce qui peut gêner autrui.

Sur les messagerie instantanées, je me permets parfois d'écrire en SMS. Si je me le permets, c'est parce que je sais que la personne à qui j'écris sait très bien que je suis capable d'écrire mieux que ça (et que ça ne la dérange pas bien sûr). En revanche je ne me verrais pas écrire ainsi avec une personne qui ne me connaît pas car j'aurais l'impression de renvoyer une mauvaise image (pour moi l'écriture compte beaucoup).

photo de l'auteur pphgav
Pphgav
Femme de 25 ans
Macon / Dijon

2 remerciements
Personnellement, j'utilise les deux. Pas forcement qu'en sms mais plutôt les abréviations que j'utilise à la fac ou pour les cours en général. Du genre:
ajd = aujourd'hui tjs = toujours

tkt/tqt = t'inquiète
nn = non
bjr = bonjour
ie / cad = c'est-à-dire

c'est pas que je ne sais pas les ecrire mais lorsqu'ils sont trop long, je les réduit. Mais au niveau des verbes, je laisse comme il faut, du moins, je fais de mon mieux. Des mots comme maintenant, longtemps sont ""long"" à écrire mais ça reste quand même lisible.

Le langage sms pur est pour moi incompréhensible. Je dois lire 20 fois le sms avant de le comprendre. Le pire se sont les mots dans le langage sms qui sont plus long que ceux d'origine, là, je ne comprends pas l'intérêt. Peut-être de nous brûler les yeux ? Je ne vois pas d'autres explications!
j'ai mangeais oO pourquoi pas ...Oo

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour le coup "j'ai mangeais" n'est pas du SMS mais juste une horrible erreur de français.

En tout cas tu es l'illustration même de ce que je disais plus haut.Utiliser le SMS par intelligence et non parce qu'on le subit faute de savoir écrire autrement, ça c'est bien.

photo de l'auteur pphgav
Pphgav
Femme de 25 ans
Macon / Dijon

2 remerciements
je pense aussi pour le j'ai mangeais. C'est aussi à cause du T9 qui écrit tout seul les mots...
oui c'est comme tu avais dit.^^

photo de l'auteur Mookie
Mookie
Homme de 22 ans
Nantes

1 remerciement
Quand les SMS étaient pas illimités et coûtaient une blinde ça avait son intérêt 
Maintenant que tout le monde est en illimité ça n'a plus d'utilité ni de raison d'être. 

Et ça me fout la gerbe sérieusement.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mwa jm bi1 ekrir en sms, sa me rajeuni car 22 an sai vieu !

Que l'on méprise le sms ou pas, de l'oeil d'un martien, ou même d'un chinois (pourquoi chercher loin quand on peut trouver sur terre), la différence ne se voit pas... et le français courant d'aujourd'hui est probablement monstrueux aux yeux de ceux qui ont connu l'ancien^^ (jme demande si à l'époque de l'Égypte ancienne il fallait dessiner des hiéroglyphes incomplets pour être considéré comme un kikoo).
Bref, sinon j'aime juste pas, c'est fatiguant à écrire et à lire ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Globalement je vous rejoins sur la question, le SMS était utile au début de la téléphonie mobile (voire obligatoire pour nous, jeunes ados à l'époque qui demandaient une recharge à Maman ^^). Et si le T9 peut endiguer le problème, il ne l'annule vraiment pas.
Tous les ans les milieux universitaires répètent sans cesse la même chose, nous ne savons plus écrire à force de taper sur nos claviers !

Maintenant, la langue française étant tellement riche en règles qu'il nous est impossible d'affirmer sa maîtrise complète et entière. Et son évolution va la rendre encore plus difficile, même à l'oral, puisque les homophones augmentent, les désinences n' existent plus et les formes verbales sont de plus en plus élémentaires (le subjonctif et le gérondif tendent à disparaître). Et nous ne pouvons malheureusement compter sur nos amis de l'Académie pour trouver la solution à ce problème.

Quoi qu'il en soit, ils nous est évidemment donné à tous de faire des fautes mais ceci est à distinguer de la fainéantise du langage. Personnellement, je ne prends pas la peine de lire les messages écrits en SMS parce que ça me fatigue de devoir les déchiffrer.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Nempeche, il faut être sacrément perché pour vouloir devenir académicien, et débattre dans un bureau pour dire «bon alors, on leur fout quoi comme terminaison de la 3ème personne du pluriel aux générations futures ? Le classique «aient» ou du «aiendp» pour bien les faire chier ??» 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
On ne "devient" pas académicien, ça se fait par cooptation. xD
C'est d'ailleurs l'institution la plus ancienne et la plus fermée de France, et son rôle ne se limite pas à la langue française puisque elle participe au rayonnement culturel du pays dans le monde. ;)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit