égocentrisme et communication

Place aux débats - Créé le - 10 Participations

égocentrisme et communication

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

égocentrisme et commmunication 

0-Remarquepréliminaires : -Merci tout le monde pour votre intérêt dans le forum, ilfaudrait que l’on écrive un bouquin avec tout les merveilles de réflexions que
l’on a produit !-Afin de faciliter la communication, je vous invite àpréciser lorsque  vous répondez à l’idée
de la personne à qui vous vous adresser,Si vous avez d’autre moyen je serais ravie de découvrir, Perso j’utilise le modèle suivant : (Nom de la personne en gras surligné)(Numérotation par « 1/ 2/ etc » des différents arguments sujet de la réponse ainsi qu’un titre à l’argument de tel façon que ce soit bienidentifiable à la lecture) Passons ausujet ! 1/Introduction L’égocentrisme dans la communicationSujet forum betolerant Le sujet est un appel à l’aide au départ mais j’espère queles réponses pourront aider le maximum de personnes !Voilà c’est une grande question qui m’a toujours gêné etfais mal car personnellement j’ai toujours cherché à fuir l’égocentrisme alors
que malgré ce qu’il me semble être des efforts de ma part je me voyais souvent
reproché d’être dominé par mon égo, de prendre de haut les gens, de faire de
la, je cite, « masturbation intellectuelle » ou encore d’être un
pédant etc… Il me semble que le milieu des sites de rencontre estpropice à ce genre d’altercation et je désirerais très fort que tout cela
s’arrête et que l’on puisse discuter dans un rapport horizontal sans que l’un
se sente rabaissé ou que l’autre se sente supérieur… 2-Les  principes fondant ma façon  de m’exprimer, A-Sur le fond desdébats : les absolutisme et les génératlités Il me semble que comme comme disais Socrate « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien »et qu’il n’y  a pas devérité absolue juste des croyances et des vérités subjective,Pourquoi ? Quand on observe que plusieurs générations de personnesdédient leurs vies à étudier une phrase d’un livre pour tirer la conclusion
qu’ils sont loin d’avoir compris,Il me semble quand même qu’on pourrait conclure par se direqu’il faudrait strictement  adopter le
comportement suivant :  Petit 1-Adopter une posture humble dans la construction deses phrases tel que préciser la vocation théorique (contre l’absolutisme) et
subjective (contre l’universalité) de notre réponse ;  Petit 2-Si on réfléchit le plus profondément possible et quel’on veut bien être compris  sur le
moindre détail, cela nous oblige à d’une part, préciser certains points dont la distinction desautres points ne paraît pas forcément important à première vue.Et d’autre part, explorer jusqu’au bout les nuances entreles termes (exemple : persuader/convaincre) et les utiliser afin d’aborder
le plus d’idées possibles tout en communiquant par un langage objectif. B-Sur l’orthographe,Bon désolé pour les passionnés d’orthographe haha, Mais là il me semble que à la frontière d’un cas où le motest incompréhensible et la communication s’en trouvant foutu, L’orthographe reste un problème de forme, et de l’autre côtéde la frontière où le discours reste compréhensible, il me semble que ça passe,
le principal c’est de comprendre non ? C-Sur les citations,La plupart des problèmes que nous évoquons au quotidien nesont pas naît aujourd’hui, L’Amour, la vérité absolue ou relative etc sont des
sujets sur lesquels des centaines de générations ont réfléchis et ont écris,Ainsi quel mal y aurait t il à citer un auteur qui a passésa vie sur un sujet où nous sommes personnellement néophyte ?
Il me semble qu’il faut faire la dialectique entre utiliser les citation de la
manière et sur le fondement précédemment cité      et de l’autre côté le véritable pédant
qui ne le ferait sans autre but qu’effectivement revomir à la petite cuillère
ce les connaissances qu’il a emmagasiné… 3- Est-ce toujourspossible de déceler l’égocentrisme?D’ailleurs quand on cherche la critique de l’égocentrisme/nombrilisme chez l’autre àl’extrême, on peut souvent trouvé la petite bête notamment sur ces
points :  àReprocherà l’autre qu’il fait des généralités : Ainsi la personne ne peut plus utilisé lesexpressions tels que « les filles / les mecs » car il se verra dire
que c’est une vue de l’esprit nombriliste inspiré d’ une expérience subjective
et donc non exhaustive par rapport aux 3,5 milliard de personne de chaque sexe
sur la planète.             àReprocher le tropde  ou le manque d’utilisation du
« moi, je »C’est une prof qui m’avait discela et cela m’avait traumatisé haha,Dans le manque d’utilisation du« moi-je » on peut reprocher  à
l’autre  de faire des généralité (voir
point flèche précédente) ; Et dans l’utilisation jugéabusive du « moi-je » ma prof me disait que c’était un mécanisme
inconscient révélateur d’un grand nombrilisme…Ce qui me semble avoir seslimites à la simple réflexion sur la phrase sujette à cette critique…             àApproche  boudhiste : l’humilité à l’extrême,L’approche boudhiste si j’ai biencompris préconise de cultiver son être et uniquement soi et que de ce fait le
partage opérerait par l’observation d’autruie sur soi et non par soi qui irait
se présenter comme possédant une vérité meilleure (plus sage par exemple) que
celle des autres.Mais bon là il me semble que lesens de l’observation n’est pas assez développé, je m’arme donc de respect,
prudence et pédagogie lorsque j’échange avec autruie. 4-Quelques idéesreçues sur ce qui me semble se confondre avec de l’égocentrisme :  Alors j’ai remarqué que les facteurs suivants conduisait, ilme semble à des idées reçu sur l’égocentrisme : -       -lescitations  ( je vous renvoie au dernier
argument avant le Grand 3) -Un certain langage jugé pédant (je vousrenvoie à l’argument petit 2 du A du grand 2) -Une prise d’initiative,« La critique est facile maisl’article est bien difficile »,Par exemple une personne armé de sonaltruisme qui tenterais de réfléchir sur un problème complexe concernant un
groupe de personne,  Pourrais se voir critiquer par ce groupe depersonne d’être égocentrique  et de
vouloir prendre les rennes pour imposer sa pensée,Alors que l’entreprenant a juste vocation àfaire le bien, certes en se trompant certainement, mais au moins  en essayant. -intelligibilité du discours (j’ai developpé cette partie mais faudraitpas faire du hors sujet donc au cas faîte pas gaffe et oublié tout ce qui à
partir du premier aliéna haha)
Ici le problème de l’accessibilité à tous dudiscours me laisse le plus conscient des doutes,Plusieurs thèses s’observent parmicelles dont j’ai connaissance…Le sociologue Pierre Bourdieu qui il mesemble dans la forme savait manier à bien la langue française qui a été faîte
pour exprimer des idées bien compliqué,Et dans le fond, notamment dans son ouvragela distinction, exprimait que             
(attention les fans je tire par les cheveux voir je scalpe ici)Les dîts « bobos » par exempleallaient utiliser un vocabulaire bien spécifique afin de se distinguer (par
dégoût) d’autre groupe socio-culturel,Ce qui fait dire à ces autres groupes desrésultats tels que « arrêt de philosopher parle normalement » ou
«  arrêt de faire ton intellectuel » etc…Or sur leconstat du problème pratique que au quotidien certaines personnes se trouve sur
ce dernier point dans de beaux draps : Des problèmes de communications divers et variés(pour toutes les raisons que j’ai cités ou pour celle que vous penser être
facteurs de problème) perturbent nos discussions de tout les jours…Quellessolutions alors ? Cette dernièreparti du débat pourrait t elle se résumer ainsi ? :Devrait t-on s’exprimer avec toutes lespossibilités que nous laisse les différentes langues ou devrait t-on se l’approprier
subjectivement, tel est la nature vivante d’une langue ?    Voili voilou  j’espère que ce débatpourra tous nous aider !Merci encore pour votre participation !
0 vote

Mmmm... si j'ai bien compris on te reproche de "faire ton intello" quand tu aborde des sujets un peu existentiels ?
Dans le fond ce que tu suggère est juste, parce contre je pense que tu es un peu perfectionniste dans ta façon de vouloir t'exprimer, en voulant justement TOUT exprimer avec le PLUS de mots justes possible en une phrase... et ça donne des tournures assez tarabiscotées. Souvent les gens trouvent les gens "pédants" quand ils utilisent trop de références pointilleuses là où ça n'était pas forcément attendu, encore que tout est une question de contexte... mais j'imagine très bien que tu ne l'es pas ^^

A ta question "devrait t-on s’exprimer avec toutes les possibilités que nous laisse les différentes langues ou devrait t-on se l’approprier subjectivement, tel est la nature vivante d’une langue ?" :


-je pense qu'il y a une difference entre littérature et argumentation. Dans la deuxième option, c'est quand même mieux de synthétiser un minimum avec des phrases simples que tout le monde peut lire en une seule fois.
-après je ne sais pas si c'est un beug de publication mais le fait qu'il n'y ait aucun paragraphe distinct ça aide pas... le sujet m'a intéressé donc j'ai tout lu mais dur quand même sur la forme ^^
-dans ta question finale, la réponse est dans le titre de ton sujet : communication. Donc s'adapter =)

--------------
Pour ce qui est de trouver quelqu'un égocentrique, eh bien je dirais cela de ceux qui affichent clairement leur sentiment de supériorité voir traitent les autres d'incultes/décrédibilisent une argumentation correcte simplement à cause de l'orthographe... c'est nul et ça me donne des envies de baffe quand je lis "encore un qui n'a rien compris" "apprend à écrire après on verra" etc etc. Sinon non, j'vois pas d'égocentrisme ailleurs, et le vécu personnel a une place importante dans notre façon de voir les choses dont c'est normal de parler un peu de soi sur certains débats.
0 vote

Coucou ! :)

Alors, je vais essayer d'apporter mon point de vue sur chacun de tes points :

1. L'égocentrisme


Souvent, on peut confondre l'égocentrisme avec l'envie de partager. Ainsi, une personne aimant réellement les échanges et la transmission peut paraitre égocentrique sans forcément l'être. La différence est sur le but ! L'un souhaitera être le centre d'intérêt de tous car il aime se mettre en avant, aime l'image qu'il donne aux autres alors que le second n'aura que pour but de donner des expériences personnelles afin de créditer/imager ses propos - et pour cela, rien de mieux que des situations et des ressentis personnels.
Après, se remettre en question est une chose indispensable tout au long de sa vie. Ne pas le faire, serait avouer à demi-mot que l'on n'en a pas besoin et donc, par extension, qu'on est parfait.


2. Ta façon de t'exprimer.

Les citations, à mes yeux, n'ont que deux intérêts :
-> La première, celle de philosopher dessus, de débattre du bien fondé de celle-ci.
-> La deuxième, à l'instar d'une source, d'une citation, apporter du crédit à tes propos.

Il est évident que sortir une citation hautement philosophique/littéraire sur un sujet où le second degré prime est une absurdité, tout comme de vouloir mettre une citation et de n'y ajouter que quelques mots. Cela donne, au final, l'effet inverse. Et puisqu'on est dans la cette thématique "la culture c'est comme la confiture, moins tu en as, plus tu l'étales". Cela exprime bien la chose. Des citations à tout bout de champ, en plus de rendre la lecture lourde, fait vraiment pompeux. A juste titre.


3. Déceler l'égocentrisme.

Comme tu le dis, on peut trouver ce que l'on veut chez n'importe qui en cherchant bien. Tout est question d'interprétation.

Pour répondre à la question finale : "Des problèmes de communications divers et variés perturbent nos discussions de tout les jours…Quelles solutions alors ? Devrait t-on s’exprimer avec toutes les possibilités que nous laisse les différentes langues ou devrait t-on se l’approprier subjectivement, tel est la nature vivante d’une langue ? "

Tous les problèmes ne sont pas forcément mauvais et n'ont donc pas nécessairement besoin de solutions. 
Le dialogue se faisant entre deux personnes, l'interprétation -qui se forge par le vécu et donc la personnalité de chacun- entre en jeu et cela, on ne peut rien y faire. A moins de codifier tous les échanges pour que l'on sache exactement à quoi s'en tenir, je ne vois pas ce qu'on peut y faire.
Après, je ne vois vraiment pas le problème. Si malentendu il y a, il suffit de dialoguer pour arranger les choses.
Normalement, on sait tous s'adapter un minimum aux diverses situations : on ne parlera pas de la même façon avec un juge que son ami.
C'est un peu le même principe, si une personne trouve une autre pédante, il suffit à cette dernière d'ajuster son vocabulaire et sa façon de s'exprimer. C'est aussi ça un dialogue.
Après, si tu n'as aucune envie de dialoguer avec l'autre, l'effort n'est pas nécessaire.


Pour la deuxième question, il est impossible de ne pas s'approprier ta propre langue. Au quotidien, que tu le veuilles ou non, tu le fais.
D'ailleurs, s'approprier sa langue et utiliser toutes les petites subtilités ne sont pas contradictoires.
Il faut savoir faire la part des choses. Tu utiliseras des formulations plus soutenues pour, par exemple, t'adresser à une entreprise (les multiples salutations dont on se fout complétement en vrai, etc.), tu seras plus familier avec ta famille/ami et dans un registre courant avec la connaissance d'un ami à toi. Dans tous les cas, ton appropriation de la langue se ressentira dans tous les registres, par ton style.


Il est assez tard et je ne sais pas du tout si j'ai répondu aux questions. J'espère ne pas être totalement à côté de la plaque.

J'aimerais juste ajouter un ressenti personnel : je trouve dommage d'avoir fait des points, cela rend la lecture saccadée et non fluide. Un peu comme un énoncé de mathématiques.
D'autant plus que j'ai l'impression que tu as voulu synthétiser avec tes catégories, tout en argumentant. Peut-être n'arrivais-tu pas à t'arrêter une fois commencé ? :p

Sur ce, bonne soirée à tous.

Edit : Pour ce qui est de l'égocentrisme dans le fait de reprocher les fautes, je ne suis pas d'accord. Pour moi il s'agit d'un comportement idiot, plein de bassesse, afin de tenter de décrédibiliser les propos de l'autre - tout le monde sait qu'un contenu n'est pas jugeable à sa forme.
0 vote

Mhhh... Au pire, c'est ta façon de t'exprimer et tu emmerdes ceux que ça gène?

Oui, tu étayes ton propos, oui tu cites, oui tu branles les mouches, mais c'est ta façon de t'exprimer, et c'est surement mieux que "ce kekriv com sa pr rien dir lol".

Si j'avais un conseil à donner? Sur un forum, la simplicité est appréciée, savoir exprimer ses idées de la manière la plus simple et la plus exacte possible. 

Et même de manière générale, un bon esprit de synthèse est preuve de clarté dans ses idées (dit la meuf qui a déjà pondu des méga pavés sur le forum).
0 vote


Jawax, tu ne lui dis pas, au début, dé rester comme il est pour au final lui donner quelques conseils pour changer ? :p
0 vote

Désolé à tout le monde pour la forme c'ets comme vous l'avez deviner un bug du site sauf erreur de ma part...
0 vote

Puisque je n'arrive pas à poster ma réponse ici, je vous met un lien vers le fichier en PDF?..
0 vote

Lol ! Après on va faire des débats inter-PDF, c'est concept ! Euuh... si t'as pas trop la flemme réessaye ? Avec une sauvegarde dans un fichier pour pas que tu tape un roman pour rien si ça échoue ??
0 vote

J'ai essayé toute la mâtiné, mon message ne veux pas passer x)
0 vote

Non, je viens de d’réessayer ça ne marche pas... 
0 vote





Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit