Une belle soirée en forêt.

avatar contributeur de Anubis
Anubis
02/06/2022 à 20:02

C'étais une soirée chaude, le quart de lune éclairait un petit peu le sol. Une jeune fille si promenait. En cette soirée si belle, elle s'allongea par terre pour se reposer, lorsque tout à coup, elle entendit un bruit venant des buissons. Un homme s'approcha d'elle. Elle se redressa et couru à perdre haleine, mais l'homme était trop rapide il réussit à la rattraper. Il la prit par le bras, elle se mit à crier de toutes ses forces, se débattait, mais l'homme était beaucoup trop fort pour elle. Il la déshabilla, prit son couteau et fit des égratignures sur tout son corps. Elle se mit à crier de douleur, mais il prenait un malin plaisir de la voir souffrir. Il reprit son couteau et lui coupa la lèvre. La pauvre jeune fille souffrait le martyre, c'étais son but et il en était très fier. Il trouvait qu'elle ne souffrait pas encore assez à son goût. Il lui rentra son couteau dans son oeil droit et tourna rapidement le couteau. Et il continua à la faire souffrir. Il lui coupa les veines des deux poignets, elle allait certainement mourir, très lentement, il le savait, mais il ne partirait pas sans avoir abusé d'elle.

avatar contributeur de Arena
Arena
13/06/2022 à 00:10

Bonsoir,

je tente la suite Anubis, votre style n'est pas le mien, mais il est tard, l'heure se prête au noir !

Le corps gisant de la malheureuse ne l'intéressait plus, mais cette fois, il avait laissé trop de traces, il le savait et devait s'en débarrasser. La jeune fille si frêle au demeurant pèse une tonne, il peine à la déplacer et décide de creuser sa dernière demeure dans ce bois. Chance pour lui, la terre est meuble, il met moins de temps qu'il ne le pensait mais le regard vitreux de sa victime le dérange, sa bouche grande ouverte l'accuse, il brise sa mâchoire d'un geste sûr pour qu'elle la ferme. Une rage inconnue surgit du plus profond de ses entrailles et il s'acharne sur la dépouille sans se rendre compte de sa frénésie. Son corps tout entier est baigné du sang de sa victime, elle qui le regardait, désormais le possède, l'envahit.

La pointe du jour commence à fondre sur lui, son meurtre sous terre, il rentre chez lui. Il a tout contrôlé, pour lui, rien ne pourra le relier à ce crime. Il cache ses vêtements dans un sac, il les brûlera plus tard puis se départi de l'ocre de la terre et du sang mêlé qui maquille son visage, son cou, ses mains. Sa femme et ses enfants sont encore endormis, comme à son habitude, il va leur préparer leur petit déjeuner, toasts et pains grillés. L'odeur embaume la maisonnée, les premiers pas dans l'escalier le font sursauter. Il se retourne, sourit, embrasse sa femme et lui demande si elle a bien dormi.

La journée passe de manière étrange, des flashs s'emparent peu à peu de son esprit, il essaie de lutter contre, de se réfugier loin des autres mais de toute évidence, quelque chose d'étrange s'est produit cette nuit, en plus du meurtre de cette fille qui pour lui n'est qu'un détail. Il se met à paniquer, il halète, transpire, tout le monde le regarde, les gens chuchotent, son comportement va les alerter c'est certain. Il tente de se calmer en se remémorant son besoin de mort assouvi, son extase d'ôter la vie, mais l'odeur acre du sang de sa victime empoisonne son esprit. Maintenant, il la voit partout, elle le fixe de son regard vide, le désigne, sa bouche grande ouverte lui crie : "tu m'as tuée"

Maintenant c'est lui qui fuit, lui qui court comme un fou éperdu, et c'est elle qui va le rattraper !

Que va t'il devenir, si ça vous dit de continuer, Anubis ou d'autres, moi je vais me coucher

Bonne nuit !

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
13/06/2022 à 06:34

Salut.

Oups il me faut un décodeur pour le titre du sujet

Monique

💋 👠 💓 🎼

avatar contributeur de Anubis
Anubis
13/06/2022 à 20:16

Bonsoir Arena, pas mal du tout.

Bonsoir Harmonique, c'est fait exprès le titre, ne tkt pas.

avatar contributeur de Arena
Arena
13/06/2022 à 22:52

Citation de Anubis #403428

je continuerai plus tard si l'inspiration me vient, et si ça ne vous dérange pas.

avatar contributeur de Anubis
Anubis
14/06/2022 à 20:04

Bonsoir Arena, mais pas du tout, allez y....

avatar contributeur de Arena
Arena
15/06/2022 à 22:58

De retour chez lui, il s’installe au bout de la table et sa femme le fustige du regard : « tu es en retard » Il bredouille quelques mots et elle n’insiste pas. Elle semble plus inquiète qu’en colère, elle s’agite, est maladroite, bruyante dans ses gestes. Il l’observe et ne dit toujours rien. A la fin du repas, leurs deux enfants montent se coucher. Elle attend quelques minutes et s’installe en face de lui, son regard inquiet l’interroge. A t’elle découvert le sac empli de mes habits maculés de sang ! Elle lui explique que la police est venue, qu’ils sont à la recherche de leur fille pour lui poser des questions.

« Tu leur as dit qu’elle était à la Fac »

« Oui bien évidemment »

« Qu’est ce qu’elle a fait pour qu’ils s’intéresse à elle »

« Je ne sais pas, ils n’ont rien voulu me dire pour le moment, alors je suis allée à son appartement, elle n’y était pas et je n’arrive pas à la joindre ».

Nouveau flash, sa victime est à côté de lui et lui chuchote : « débarrasses toi du sac ». Il trouve une excuse, dit qu’il va se rendre chez les amis de leur fille et s’en va. Il retourne dans le bois, mais en pleine nuit et sans l’excitation d’avoir tué, le chemin est moins facile. Au bout de deux heures, son regard est attiré par quelque chose posé à même le sol. Il s’avance lentement, vérifie qu’il est bien seul, et voit ses habits plein de sang par terre.

Un craquement le fait se retourner, sa femme le tient en joue. « Tu as merdé ». Il se précipite sur elle, mais une balle l’arrête net. Elle vient de lui arracher le genou gauche avec son flingue. « J’ai trouvé tes petites affaires dans le sac, creuse ! creuse je te dis ! ». Il essaie de négocier avec elle, mais plus il insiste plus elle va s’acharner et il le sait. Malgré la douleur, il creuse, il creuse. A la limite du malaise, touchant les cheveux blonds de la jeune fille qui pourri dans sa tombe, il s’arrête.

« Tu as aimé la posséder celle là, je t’avais dit de ne toucher celles que je connais, pourquoi tu n’as pas écouté, hein pourquoi ». L’homme, à bout de force implore son pardon.

Nouveau flash, mais cette fois, c’est sa cervelle qui éclate.

La femme pousse son corps dans la tombe, il s’affale de tout son poids sur la dépouille de sa toute dernière victime.

Ultime flash, la fille au fond du trou n’était pas à la Fac !

avatar contributeur de Anubis
Anubis
16/06/2022 à 20:05

Bonsoir Arena, je te félicite pour cette suite.....

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
16/06/2022 à 20:12 - 20/06/2022 à 00:07

Citation de Anubis #401801

PREMIERE PARTIE

A partir du texte de votre Post, je construis une suite

..........

Plus ce Chasseur de Jeunes Femmes faisait de Victimes et plus son mode opératoire devait évoluer pour ne pas éteindre le plaisir qu'il prend dans la souffrance qu'il inflige......... Aujourd'hui, la chasse se fera en Forêt , parmi les promeneuses, il choisira une Proie Solitaire....

La chasse peut durer des heures et l'observation de sa future Victime lui permets de développer toutes sortes de Fantasmes pour se projeter dans des scénarios de plus en plus macabres........... Cette attente fait partie du jeu et plus le temps passe, plus son plaisir se décuple, il compte également sur la Fatigue de ses victimes pour ne pas s'épuiser dans une course poursuite interminable ............

Ce Chasseur est un grand Gaillard de 1m80, il est père de Famille , il inspire confiance et rien dans son apparence laisse trahir ses penchants et ses pulsions pour la torture de très jeunes femmes........

Il est socialement bien inséré, occupe la profession de Philosophe de la Mort et à écrit des Thèses sur les Victimes de Tueurs en Séries........... Il sait donc l'approche qu'il faut avoir avec ses victimes pour les pièger sans fournir trop d'efforts physique

Cela fait 2H que notre Homme est embusqué dans cet endroit stratégique de la forêt.......... Il sait que cet endroit le favorise et le protège d'une trop grande visibilité..... Le soleil y tombe vers 17 h et il n'est pas rare, que des promeneuses solitaires s'y aventure pour le spectacle d'ombres et de lumières que les arbres offrent à cet angle précis de la forêt ...........

La Patience est un Art que notre Homme sait cultiver et tôt ou tard, ça fini par Payer......Il entends des pas lents sous le craquements des feuilles , il ne sait pas encore s'il s'agit de sa future victime, son adrénaline monte quand il se rassure que c'est une silhouette féminine qui se dirige vers lui......

D'un peu plus près, Il s'appercoit que sa Victime est une habituée de cette forêt et il y voit comme un signe du destin, comme, un signe supplémentaire qu'il y a un lien entre lui et elle.....

SUITE TOUT A L'heure

avatar contributeur de Anubis
Anubis
16/06/2022 à 20:38

Bonsoir ReveuseParis, vous m'époustouflée, votre histoire est bien ficelée, j'attend la suite......

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
16/06/2022 à 22:04 - 20/06/2022 à 00:08

Citation de Anubis #403783

Suiiiiiiiiiiiiiite de mon Inspiration;............... DEUXIEME PARTIE

......

Il se passa environ 3 à 5 mn avant que notre Homme sorte de son camouflage. Sur ce temps là, il lui a fallu rapidement cogiter sur son passage à l'acte ou non.,?... Sa pulsion étant plus forte que tout, il prendra le risque de se montrer auprès de sa potentielle Victime......... Signe du Destin ou pas, Cette Jeune Femme, il l'a connait........ Il l'a connaît, même, très très bien ..........

Cette Jeune Femme vit dans sa zone Pavillonnaire , ce quartier à très bonne Réputation, on y vit paisiblement ..... Elle s'appelle Suzanne, elle a 25 ans, ses cheveux ondulés sont chatains très très très clairs quand il les observe aux reflets des rayons du soleil, ses yeux verts sont assortis à son débardeur du jour, son jogging laisse apparaître ses formes qui sont rondes et généreuses et sa démarche a de l'assurance autant que de l'élégance....

Une fois, une seule fois, elle lui avait adressé un Bonjour lors d'une réunion de quartier concernant la rénovation du centre commerciale qui se situait à proximité....

Notre Philosophe de la Mort sait qu'elle ne correspond pas au profil habituel qui attire son attention...... Ces Proies de Premiers Choix sont généralement des Jeunes Femmes qui ne dépasse pas la vingtaine d'année et qui ont des silhouettes plus fines et sans formes..........Jusque là, il n'avait jamais Fait de Victimes dans son environnement personnel....

Suzanne sursauta à la vue de notre Homme qui sans aucun bruit, tel un chat , s'était placé derrière elle avant qu'elle puisse ressentir une Présence....... Très vite, en le reconnaissant, rassurée, sa première frayeur disparue aussitôt.... Cette soudaine confiance n'était pas pour déplaire à notre innommable Salopard, bien au contraire.... Il s'est vite rendu compte, que cet avantage va lui permettre une autre forme de stratégie dans son plan d'attaque... Abusée d'Elle par la "Confiance" apparente qui lui inspire, lui donna la sensation d'un Pouvoir supplémentaire, un pouvoir sur ce qui deviendra sa Chose...

Suzanne baissa sa garde, se laissa aller à faire de la conversation pour combler le silence.... C'est ainsi qu'il apprendra qu'elle a un petit ami en province , qu'elle est esthéticienne et qu'elle est donc seule la plupart du temps........Toutes ces informations précieuses vont aider notre Saligaud et lui laissera le temps d'agir a sa guise ..... Autre avantage, il se passera du temps, avant que l'on puisse constater sa disparition et que l'on puisse découvrir son Cadavre ou ce qu'il en restera..

Quelques mètres plus bas, le chemin qu'ils emprûnteront , les mèneront à la Fosse de la Forêt ... Très peu de personnes s'y hasardent, sauf, les habitants du coin et encore.........

Le moment fatidique approche... Encore quelques pas et il empoignera brusquement Suzanne par un bras et puis l'autre pour les ficeler avec une cordelette solide qui est sorti de la poche extérieure de son sac à dos.......... Suzanne éberluée, et paralysée par cet effet de surprise et par toute cette soudaine violence , peut à peine sortir un cri et respirer..... Il ne lui laissera d'ailleurs pas le temps d'appeler au secours, qu'il l'a menacera de son couteau à crans d'arrêt ..... Cette arme fétiche, il l'a soigne et il sait l'aiguiser comme il affûte son esprit au gré de ses massacres.....

Il tire Suzanne comme un gibier de potence à deux arbres de la Fosse......... Suzanne voudrait le supplier d'arrêter, voudrait lui promettre de ne rien dire à personne, mais, sa peur bloque ses mots......... Il va procéder par étape, dans un jeu de toucher et d'insultes, il lui relèvera les cheveux, approchera son souffle sur ses lèvres, va peu à peu découper son débardeur puis à mesure où il s'est ennivrer de sa peau qui transpire la peur, il va monter de niveau dans la torture de sa chaire et de sa raison .......... Son Objet de Torture sera un jouet entre ses mains qu'il va sculpter à mesure de ses inspirations diaboliques..

Suzanne est aux abois, elle est prisonnière d'un fou assoiffé de Sang et d'horreur........ Il passera d'un étranglement à un autre et entre deux pénétrations, il l'a frappera à poings fermés partout sur son corps..... Suzanne est à bout de force, elle pense s'être évanouie deux fois de part la douleur, surtout, elle sait qu'elle va mourir avant même d'être tuée et jeter dans la fosse..... Suzanne sait qu'il ne peut pas la laisser Vivre

Notre Philosophe de la Mort relâche un instant ses tortures pour observer sa proie, qui, en une fraction de seconde, s écroule sur un tapis de feuilles mortes.... Il admire son Œuvre gémissante et ensanglantée , il est en extase, tel un Maitre devant un tableau

;;;;;;

Demain, je ferais encore une suite

avatar contributeur de Depassage37
Depassage37
16/06/2022 à 22:42

Eh ben , félicitations aux autrices!

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
17/06/2022 à 00:37 - 17/06/2022 à 00:39

Citation de Depassage37 #403801

Ma Depassage, je ne sais pas si vous l'avez déjà remarqué, mais , la majeure partie du temps, j'ai le défaut d'écrire directement sur le forum...........Du coup, après l'envoie, je fais la correction de mes tournures de phrases et je rempile avec des rajouts qui me viennent à l'esprit lors de ma ou mes relectures......

En faites, j'écris pour ne pas lâcher l'inspiration, ensuite, je modifie des phrases et je corrige au mieux mes fautes

Faut donc lire la Reveuse en mode BIS, sinon, personne ne lira la version definitive 😂😂😂

Merci ma Belle Depassage de nous lire 😍

Citation de Arena #403692

Citation de Anubis #403783

Vous me donnez du fil à retordre toutes les deux avec vos inspirations ..........Vous m'avez fait envie de suivre votre trace et comme ce n'est pas mon Univers d'écriture, je découvre que ce n'est pas un travail évident de se plonger dans d'autres sphères que les siennes

En tout cas, j'apprécie ce modèle d'échange, c'est entraînant............ Après, les inspirations peuvent nous venir ou pas et parfois, on raaaaaaaaaaaaaaaaaaame de chez raaaaaaaaame pour en exprimer une...... Vous savez de quoi je parle, je sais........... Puis lorsque l'on quitte une inspiration, on ne parvient pas toujours à se replonger dedans ........Il faudrait que cet état dans lequel nous tombons soit toujours au top, mais, c'est loin d'être le cas........

Bonne soirée les fifillottes

avatar contributeur de Arena
Arena
17/06/2022 à 11:10

Franchement Reveuseparis, vous assurez, le suspens est bien maitrisé et le rythme aussi, oui vivement la suite.. Et merci Anubis et Depassage pour les commentaires..

avatar contributeur de Anubis
Anubis
17/06/2022 à 20:11

Bonsoir ReveuseParis et Arena, ça me fait très plaisir, je fais des adeptes de mes textes d'horreur et vos écrits à toutes les deux sont bien ficelés....

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
19/06/2022 à 21:25 - 20/06/2022 à 00:09

SUITE...............TROISIEME PARTIE

La plupart d'entres nous l'ignore, mais, La Nature se prête à Merveille à certains Décors Macabres, fusse t il , celui du Corps de Suzanne qui gît sur un manteau d'écorces et de feuilles mortes ...On doit bien l'admettre , la Perfection existe.... Notre Philosophe de la Mort joue à mettre en scène l'harmonie de la Nature et les pires noirceurs de son esprit...

A terre, Suzanne reste Inerte et après avoir été le jouet des fantasmes de l'horreur, elle ne ressemblait plus qu'à une Poupée de Chiffon que l'on oublie dans un coin.... Ses blessures étaient si profondes , que certains de ses Os s'étaient brisés sous la brutalité des coups , au point que, l'on aurait pu l'a Désarticuler rien qu'en la touchant .... Suzanne ne se tentait plus à aucun effort ni aucun mouvement, si ce n'est , que dans un Brouillard Intense , ses yeux à demi-clos semblaient se noyer vers le ciel bleu-gris comme on contemple un demi clair de lune...

Le Vent s'était mis à souffler le chant de la Mort, les Corbeaux se rassemblaient et tournoyaient autour de leur futur festin, les Loups et les Charognards guettaient avec patience leur proie et tous les bruissements de la forêt sonnait à l'appel de l'agonie...

Dans sa pratique , notre Philosophe de la Mort n'était pas un grand adepte des outils de tortures.. Hors mis son Cran d'Arrêt et sa solide Ficelle, sa plus grande Arme était ses mains larges et imposantes....Avec Elles , il pouvait déployer toute la force qu'il contenait avec frustration, que ce soit celle qu'il contenait physiquement ou celle contenu de son fin fond d'Âme intérieure ..... Ses sales Paluches pouvaient attrapper et maintenir ses proies, soulever des poids considérables, broyer , bâillonner, cogner, caresser ou étrangler...

Sans doute, que notre Homme privilégiait le rapport direct avec la peau de ses Victimes ...Ainsi, il pouvait prendre davantage de plaisir au contact de la peur.et de ses frémissements. Une fois entre ses Mains, les Jeunes Femmes n étaient plus que des Choses.... Sa manière de procéder dans ses passages à l'acte était minutieusement calculé pour que la Survie survive à l enchaînement de toutes ses froides violences...

Le Temps qu'il passait avec ses Victimes pouvait durer des jours si le cadre choisi, lui offrait l'occasion de rester sur place sans se faire repérer et sans être dérangé.. Le lieu de chasse était donc choisi et étudié en fonction de sa rare fréquentation....

Plus notre Homme passait de temps avec sa victime et plus il créait un lien très Intime avec les Souffrances qu'elle devait inévitablement endurer ...

Au delà de ses pulsions perverses, Notre Philosophe de la Mort expérimentait il aussi le passage de la Vie à la Mort ? Était-ce un exercice si facile que çela ,que de pouvoir maintenir ses victimes dans une lente agonie ?

A la manière dont il observait ses Proies, il est certain qu'il trouvait de la Beauté dans les marques de grandes Douleurs.. Une certaine esthétique de la douleur prenait toute son importance ...

Notre Philosophe de la Mort s'il était capable d'Intellectualiser les Traumatismes physiques et Psychiques, d'intellectualiser la frayeur et les souffrances, il restait dans la totale Impuissance de pouvoir les ressentir émotionnellement...

Dans sa sphère professionnelle , notre Homme était considéré comme un Grand Chevalier Servant auprès des Femmes... Sa réputation de séducteur et de charmeur ne laissait pas insensible la gente Féminine.. De plus, son incapacité à avoir de la compassion , ne l'empêchait nullement pas, de très bien Décrire les émotions des familles de victimes dans ses ouvrages sur les tueurs en séries... On peut penser qu'il Se délectait et se nourrissait aussi dans ses travaux écrits ...... Grâce aux récits des pauvres victimes collatérales, contrairement à ce que nous ferions, cela semblait l'encourageait dans ses passages à l'acte ....

Suzanne se sentant condamnée à une mort certaine , envisageait de se donner à la Mort, comme , elle s'était donnée à la Vie... Elle ne cherchait plus à lutter ni à combattre pour sa vie, son seul soulagement du moment , était de pouvoir partir au plus vite et enfin rejoindre son Ciel...

Son esprit quittait déjà son corps et envisager l'autre monde , lui paraissait la seule fuite possible à son sort sordide.. Elle ne faisait pas que semblant de Mourir, elle se sentait Morte.

De son côté notre Philosophe de la Mort observait l'immense Beauté de la Mort et la particulière Beauté de sa Proie qui venait de quitter la Vie ... Après cet intense moment de jouissance, il s'allongea au côté de Suzanne,.. Pendant un long moment, IL lui caressera la chevelure et pour finir , IL lui passa un Anneau d'argent au doigt , comme, pour l'a relier à lui pour l'éternité ... L'Alliance de la Mort sera en quel que sorte, le sceau de son "amour" pour Suzanne

Comme une Mariée au soir des Noces et à la lumière d'un demi clair de lune, avec une marche élégante, Il portera SA Suzanne (son Trophée) au Bord de la Fosse, comme, s'il l'a conduisait dans la chambre nuptiale .... Il lui fera ses adieux en portant à ses lèvres , un doux et long Baiser de la mort , Baiser de la Mort qui en tuerait presque la Mort elle même .. Puis, dans un certain élan , il s'apprêta à jeter L'Ange Suzanne au fond de l'abîme...

L'impensable se produisa , dans un dernier sursaut de vie et juste avant l'envolé au Paradis , Suzanne agrippa son Monstre pour l'emporter dans la chute et l'entrainer dans le tombeau de la fosse

.....

J'ai encore une suite en tête

avatar contributeur de Anubis
Anubis
19/06/2022 à 21:36

Bonsoir ReveuseParis, je sais que ce n'est pas votre répertoire mes histoires d'horreur, mais continuer ainsi, c'est bien ficelé.....Encore bravo

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
19/06/2022 à 23:28

Citation de Anubis #404172

Très Chère Anubis, C'est Mouah qui Vous remercie de m'ouvrir à votre univers..... Sans Vous, je n'aurais jamais songé à me coller à cet exercice 🤣👍

Je devrais donner le Top Départ pour la Lecture, parceque je viens de faire encore des corrections dans les tournures de phrases.......... Si Vous avez le courage de relire , sinon, laissez tomber car vous avez vue où je veux en venir...... 🤣Si je m'écoutais , je ferais encore et encore des tas de corrections............

Je fais une suite plus tard

Bonne soirée

avatar contributeur de Arena
Arena
20/06/2022 à 00:33

suite dans le glauque, ça va me défouler

L'épouse du tueur, se repait devant la tombe, heureuse du sort funeste qu'elle a donné au monstre qui partagea sa vie. Elle l'avait rencontré alors qu'elle sortait de prison, elle s'en était toujours cachée, même lorsqu'elle a découvert les penchants morbides de son amoureux. Mais à chacun de ses meurtres, elle était là, elle l'observait, c'était plus fort qu'elle. Quand il rentrait, elle le savait souillé, et ça l'existait au point de lui sortir le grand jeu pour qu'il la prenne à son tour. Elle reconnaissait les gestes qu'il adressait à ses victimes, savait qu'elle jouait avec son désir de tuer, et plus il était dominant, plus elle jouissait sous ses assauts.

Les jours s'enchaînaient entre pauses et frénésies, jusqu'à ce fameux soir où il l'a abandonnée totalement pour être entièrement acquis à ses victimes. Elle devint alors la femme délaissée d'un tueur compulsif. Elle se mit à jalouser les femmes qu'il dévastait, se demandait ce qu'elles avaient de plus qu'elle. Sa jalousie vêtue d'une colère immense, se nourrissait de chaque instant à ses côtés, et grâce à cette rage sourde, elle décida d'en finir avec lui.

Prétextant une très mauvaise nouvelle, elle demanda à leur fille de revenir à la maison. Elle savait que son cher mari était en phase de manque et que ce soir là, il était prêt à déchaîner ses pulsions. Leur fille, inquiète, pris la direction de la maison familiale, mais, n'y est jamais parvenue, elle tomba sous les coups d'un père assassin, dont l'épouse n'avait rien trouver de mieux que de la sacrifier pour se venger.

Pourquoi avait elle été emprisonnée, moi seule le sait, il est trop tard pour le dévoiler...

Suite plus tard

ps : Reveuseparis, vous me poussez aussi à écrire, c'est une bonne émulation, je vous préviens j'attends la suite de votre écrit, qui est haletant et bien posé.

Merci Anubis de me donner cette possibilité et Reveuseparis aussi.

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
20/06/2022 à 12:43 - 20/06/2022 à 12:46

Il était une fois une licorne égarée de son monde qui voulait un peu prendre la température d'ozone de l'air vicié chez les zhumains!

Celle-ci gambadait en sautillant comme un cabri dans la forêt en regardant les tas de détritus clandestins et les écureuils semi écrasés par des quads et des mountain bike sur son chemin!

Soudain, elle se heurte à une grande barrière barbelée avec un grand panneau contenant des signes cabalistiques en jaune canari vif écrasé. Googlicorne traduction sorti " attention zone d'enfouissement de déchets toxiques et radioactifs". Elle se dit que c'était peut être pas trop prudent de s'éterniser là bas à brouter l'herbe rose barbe à papa...donc elle fit demi tour !

Cependant, tandis quelle rebroussaillait son chemin, elle sentit une forte odeur de fromage qui pue au lait de minotaure! Elle s'approcha de la source en s'attendant à voir les lutins de pluton autour d'un barbecue.... Que nenni ! Ce qu'elle découvrit était bien mieux que ça: les restes semi enfoui dans la terre d'un abruti de psychopathe avec son abrutie d'innocente victime....retourné par un abruti de sanglier (mort d'une indigestion) ( la licorne savait tout car elle savait lire dans les cerveaux morts à moitié en décomposition !)

Morale de l'histoire !

Quand tu enterres des zhumains dans la terre d'un sous bois fait toujours bien attention de bien les emballer sinon ça pue et ça attire les sangliers ( pauvres bêtes !)

😱🦄🍫☕

avatar contributeur de Anubis
Anubis
20/06/2022 à 20:05

Bonsoir Arena et ReveuseParis, moi ça me fait un énorme plaisir, que vous puissiez écrire vos textes après les miens, revenez quand vous voulez. J'aurais tjrs un plaisir à vous lire.

avatar contributeur de Oclia
Oclia
20/06/2022 à 20:37

Vos histoires me donnent la chair de poule, en plus comme par hasard je tombe sur une aire de départementale un pervers. Il m'a suivi du regard et suivi jusqu'au toilettes. Je me retourne, je lui demande pourquoi vous me suivez, il avait aussi des jumelles pour visionner sa prochaine proie. Finalement je ne suis pas allée au toilettes et ma comme même suivi un peu distancé, je regagne ma voiture, mais je ne monte pas et le regarde qu'il fait de même. Il l'a démarre, sort de son emplacement de parking et se gare le long du trottoir moteur allumé. Finalement, voyant que je ne quittais pas le parking, et que je me dirigeais vers un marcheur, que je lui parlais tout en le regardant, il a vite compris que je parlais de lui, et à quitté très rapidement le parking en coupant une ligne blanche

Et puis vla que je lis vos histoires 😱

avatar contributeur de Anubis
Anubis
20/06/2022 à 20:49

Bonsoir Oclia, ça devait être flippant pour toi, je te comprend, en plus tu viens lire nos histoires. Je suis persuadée que tu passeras une très bonne nuit.....ou pas.... 😉

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
20/06/2022 à 21:00

Citation de Unicornetta #404233

C'est trop drôle 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂

J'adore

💋 👠 💓 🎼

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
20/06/2022 à 21:04

Citation de Harmonique #404295

Merci Momo c'est gentil j'essaie d'être originale....la prochaine fois j'integre ma playlist de djette🤣

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
20/06/2022 à 21:19 - 20/06/2022 à 21:20

Citation de Unicornetta #404296

Ah oui avec ta plume tu pourrais faire un topic à la Jacques Demy (tu l'a peut-être déjà fait)

🎥 🎷 🎥 🎷 🎥 🎷

Monique 💋 👠 💓 🎼

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
20/06/2022 à 21:25

Citation de Harmonique #404301

Possible 😅🤣

avatar contributeur de Arena
Arena
20/06/2022 à 22:06

Citation de Oclia #404285

FLIPPANTE votre rencontre, vous avez eu de bons réflexes, il vaut mieux lire nos écrits que de les vivre c'est certain.

Bonne soirée, je m'y remets.

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
20/06/2022 à 22:17 - 20/06/2022 à 22:19

Citation de Arena #404197

Très chère Arena, La perversité de Votre personnage Féminin est bien pensée et la soumission du Mari Tueur en série sort du portrait habituel..... Je trouve l idée originale 👍👍

Citation de Unicornetta #404233

Ma CalimerotteUniCornotte , Va falloir investir dans l emballage de Cadavre vue que notre imagination peut en tuer beaucoup....je propose de recycler le papier alluminium ou des draps de satins ou de soies 🤣😉

je crois que je ne pourrais plus voir un barbecue de la même manière , merci Ma CaliCornette 👍😍

Citation de Anubis #404290

Ma très chère AnuBis, Un plaisir de passer pour un cerveau tordu 😂👍.... Je me surprend dans cet exercice d écrire sur ce thème, mais, je n ai pas encore une inspiration fluide ....

Citation de Oclia #404285

Notre imagination est parfois plus vaste que nous pouvions l imaginer 😉.... J espère que vous vous êtes remise de vos émotions avec votre Rencontre d un dingue ? 😢😉

.....

avatar contributeur de Arena
Arena
20/06/2022 à 23:23 - 21/06/2022 à 10:22

En rebroussant chemin, elle se sentait heureuse et soulagée. Elle avait conscience que les deux cadavres enterrés dans la forêt allaient enfin lui permettre d'être aux commandes. Depuis sa plus tendre enfance, elle était considérée comme une fille discrète, malhabile, qui n'avait aucune ambition, elle se faisait toute petite, presque invisible, et n'avait jamais posé de problème. Son frère aîné était tout son contraire, rieur, sportif, il avait un don dans tout ce qu'il entreprenait, et faisait la fierté de tous. Comme les autres, elle admirait ce frère, et l'aimait d'un amour sans égal. Lui , il la considérait comme une petite chose fragile, malingre, et sans intérêt. A aucun moment sa parole avait de l'importance, personne ne l'écoutait, la remarquait, et elle grandit ainsi, sans faire de bruit.

Elle célébra son 18ème anniversaire et reçu en cadeau, un ticket sans retour vers les enfers. La soirée était douce, sa mère et son frère étaient réunis pour elle, mais cette soudaine attention la saisit à la gorge. Une bouffée de rage fit irruption en son fort intérieur, et s'est matérialisée en crise clastique. Devant ce déchainement de violence, son frère, sa mère tentèrent de la contenir, mais leurs réactions amplifièrent la colère de la jeune femme. Elle se saisit d'un couteau et frappa son frère au visage, sa mère hurlait, elle lui tranchera la gorge pour la faire taire. Blessé, son frère voulu l'étrangler, elle le poignardera 58 fois.

Elle se rendra d'elle même au commissariat, et fut emprisonnée deux ans seulement avant d'être déclarée apte pour la psychiatrie. Les quelques mois passés en prison lui ont permis de parfaire sa stratégie de sortie, et un avocat un peu naïf, lui obtint un aller simple à l'asile. Elle y restera trois semaines, le temps d'organiser son suicide et de sortir les pieds devant, mais en vie. Son acte de décès en poche, il ne lui restait plus qu'à renaître et à fonder sa propre famille.

Elle rencontra son mari et senti en lui la même bestialité qui la caractérisait. Tout alla très vite entre eux, elle tomba enceinte au bout de deux mois, le jeune couple racheta la maison familiale, les traces de sang de son frère et de sa mère avaient disparu, mais leurs images étaient présentes et c'est sur ce souvenir grisant qu'elle bâtit son propre foyer. Les premières années furent tranquilles, banales mais heureuses. Monsieur violait, tuait, Madame savait, mais par amour, elle était redevenue la jeune femme réservée, discrète et invisible. Monsieur pouvait déchaîner sa perversité en toute quiétude, pour lui, personne ne saurait imaginer le monstre qu'il est réellement, et surtout pas son épouse si douce et compréhensive à son égard.

Leur petite fille grandissait sereinement entre deux parents complètement perturbés, fous, mais aimants. L'alliance de ses deux êtres a malgré tout son revers. La petite fille commença à montrer des signes inquiétants dès le primaire, elle était colérique, incontrôlable et de son regard suintait une froideur insondable. Les parents de ses camarades de classe se plaignaient, ils durent la garder à la maison pour éviter d'être sous le feu de leurs projecteurs. Devant l'imprévisibilité de leur progéniture, le père décida de l'associer à ses soirées sanglantes. Alors âgée d'à peine 10 ans, elle regardait son père massacrer des jeunes femmes.

SUITE DEMAIN



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr