Une rencontre d'un instant qui vous a marqué à vie.

avatar contributeur de Dime
Dime
07/12/2021 à 20:09 - 07/12/2021 à 22:34

Bonjour tout le monde.

Tout est dans le titre.

Je vous conte la mienne.

Un client sur une chaise roulante électrique, souffrant d'un genre de Myopathie incurable, évolutive et définitive. Assez beau, d'une quarantaine d'années, avec un chapeau et des bottes de cow-boy, du vernis à ongle sur les deux mains et des bijoux en argent lourd. Il était cynique au grand cœur et envoyait chier tout le monde (à part moi). Un flash amoureux réciproque probablement. Lorsque j'ai quitté mon travail, je ne l'ai plus jamais revu.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/12/2021 à 20:31 - 07/12/2021 à 20:33

Citation de Dime #383226

Bonsoir Dime

Super thème

On vit des choses qui nous interrogent beaucoup parfois.

Moi c'était en gare SNCF, lors d'une opération qui consistait à faire éclater un bagage suspect. Je me suis mise à parler avec une femme alors que l'envie n'y était pas au départ. On a parlé de tout, covid, Raoult etc. J'ai pu parler sans fard, elle s'intéressait, pour de vrai. Alors sans m'en rendre compte, je m'exprimais beaucoup et je ne savais pas qu'elle allait me faire un immense cadeau. Elle a eu deux ou trois petites phrases, juste ça. Elle m'a ouvert la porte de l'amour de soi, authentique, sans artifice. A chaque fois que j'y pense, je retrouve ma force.

Y'a des gens comme ça.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
07/12/2021 à 21:42

Bon ben moi j avais une dizaine d années , je me souvient de ce garçon à l air plutôt sympa qui est venu vers moi et qui m a demandé ce que je faisais la , bon ça m avais étonné sur le moment que quelqu’un vienne me parler spontanément avec un beau sourire , alors je lui ai dis que je me baladais ...

mauvaise réponse , je me suis pris une droite , en même temps j avais franchi la frontière de nos quartiers respectifs

Cela m a appris beaucoup de chose :

Ne pas franchir les limites de son territoire surtout seul

Se méfier des gens qui sourient

Apprendre à ne pas rester statique face à un inconnu

Et que l arcade sourcilière est vachement vascularisé

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
07/12/2021 à 22:23 - 08/12/2021 à 10:03

Nous étions tout plein d'inconnue.s assis sur une place à Florence (Firenze) alors que le soir descendait, comme à chaque fois les guitares étaient arrivées et on avait chanté jusqu'au milieu de la nuit. La plupart des gens réunis sur la place étaient peu à peu partis et nous étions restés une petite dizaine à savourer la suave beauté de la nuit toscane, quand je me suis retrouvé.e à discuter avec un jeune hyper sympa, un grand tout doux, Gianni. Mmmmhhh, Gianni... La confiance favorisée par le partage musical, il finit par m'ouvrir un petit sac qu'il portait devant lui pour m'en dévoiler le contenu : bijoux de femme, boucles d'oreilles, collier, tout un petit univers d'une poésie exquise, et me raconte au travers de ses cheveux mi-longs sa vie de travesti en tant que "Gianna" (Giovanna). Il avait 19 ans, j'en avais 24. Nous avons chanté 3 nuits d'affilée et tissé un lien très fort, juste à mi-chemin entre amitié et désir (il m'apprend même qu'il parle de moi à sa mère !). Puis je suis parti.e vivre à Rome, je l'ai perdu de vue mais je l'ai emporté dans mon souvenir, avec toute sa poésie merveilleuse, pour toujours habitant de mon cœur...

avatar ancien membre
Ancien membre
07/12/2021 à 22:32

Un stagiaire au coin clope une nuit.. Sans prévenir et sans le demander il se met à me raconter son enfance et je découvre la noirceur humaine.

J'ai été marcher seule et me perdre dans la neige le lendemain pour vomir tout ce que j'avais encaissé. Comme John Coffey dans la Ligne Verte. Et le Monde a changé.

Plume

avatar contributeur de Alma08
Alma08
07/12/2021 à 23:14

J'avais 16 ans, j'étais dans un bar de "ambiente" comme on dit en Espagne. Dans le bar une fille a commencé à parler avec Mon Ami. Elle était d'une douceur....

Elle lui disait qu'elle était fatiguée de voir toujours les mêmes têtes. Et d'un coup Elle se tourne vers moi et elle me demande "car toi, tú es hétéro n'est Pas?"

Je ne m'avais jamais posé cette question. Je lui ai dit oui et j'ai longtemps pensé à cette réponse face à une fille qui m'avait bouleversée.

avatar ancien membre
Ancien membre
08/12/2021 à 20:45

Une autre petite histoire :

Un camarade de classe de collège. Le type différent dont on sait qu'il est peut être très intelligent mais n'avait pas les bons parents. Y'avait de gros nuls pour parler de lui en terme de psychopathe (belle projection) mais je savais que c'était un bon gars.

Un jour il vient me voir, il me met les mains autour de la tête en me disant, je veux qu'on fasse un transfert d'intelligence (par la force de la pensée peut être). J'ai été surprise mais ça m'a fait rire. Ben quand on a affaire à des gens bien et qu'on n'est pas trop entamé par la vie, on n'a pas peur, même quand la personne se comporte autrement on n'a pas peur, on est en empathie immédiatement.

La leçon de cette histoire, Y'a de vrais barjes qui sont nos potes et y'a les autres, qu'on a laissés de côté.

Bonne soirée.

avatar contributeur Liana 126
Liana 126
08/12/2021 à 21:40

Cc salut comment ça va je m’appelle Liana

avatar contributeur de Sourirefroid
Sourirefroid
09/12/2021 à 11:08

En août dernier, je suis allé chez Marionnaud faire un achat. Et la vendeuse, une femme plus âgée que moi, avait beaucoup de classe et d'allure, avec un tricot noir et une longue jupe de la même couleur. J'ai commandé une eau de toilette. J'avais été stupéfait par sa courtoisie; une dame est entrée dans dire bonjour en dépit des salutations de la vendeuse, et est repartie sans mot dire en un éclair. Mais elle ne s'est pas laissée décourager par cette attitude irrespectueuse. Au moment de partir, j'ai bafouillé: "Je vous remercie beaucoup pour la qualité de votre accueil et le temps que vous m'avez accordé!"

Je l'ai croisée quelques jours après en ville, sur un trottoir face à celui que j'arpentais et là... Horreur! Je l'ai regardée dans les yeux, et j'ai détourné la tête car j'étais embarrassé, et le pire, c'est qu'elle m'a vu et a dû me trouver grossier. Lorsque mon parfum est arrivé et que je me suis rendu à la parfumerie pour le prendre, cette vendeuse m'a accueillie et tout s'est très bien déroulé, à mon plus grand soulagement. Mais je ne l'ai plus revue depuis...



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr