Femme cis hétéro en couple avec FTM : témoignage

avatar contributeur de Lunelwën
Lunelwën
11/11/2021 à 12:33

Bonjour à tous !

Comme indiqué dans le titre, je suis une jeune femme cis hétéro récemment en couple avec un FTM. Si j'avais les bases concernant la transidentité et si ça a toujours été quelque chose que j'accepte sans aucun problème, jamais je n'avais pensée être directement confrontée au sujet un jour.

Et autant dire que quand ça nous tombe dessus, ça chamboule pas mal !

J'aimerai donc vous raconter mon histoire, pour apporter un témoignage, mais aussi et surtout échanger avec des personnes qui seraient dans la même situation (ou similaire), afin de partager nos ressentis, doutes, nous échanger des conseils... Car j'ai beaucoup de mal à trouver de témoignages de personnes (plutôt femmes cis comme moi du coup) dans mon cas, et ce n'est pas faute d'avoir cherché !

Je fais faire en sorte d'aller à l'essentiel pour faire au plus court, mais je pense tout de même que ça va être un joli pavé !

Bonne lecture, en vous remerciant d'avance de m'avoir accordée un peu de votre temps. En espérant vous lire dans les réponses pour divers échanges~

Quand j'ai rencontré mon compagnon, c'était sur internet, car nous avons une passion en commun. Nous n'étions pas sur un site de rencontre, nous voulions juste partager cette passion pour nous détendre. De mon côté je ne cherchais d'ailleurs rien de plus, donc je suis restée très distante avec lui, et je ne souhaitais pas forcément apprendre le connaitre plus que ça et je ne souhaitais pas lui parler de ma vie privée. De plus, les détails que j'avais de sa vie (qu'il me donnait de lui même sans que je demande) me disaient qu'il n'était pas fait pour moi : en couple (donc je n'avais pas à m'interposer), pas du tout mon style de base (car sa photo de profil, c'était lui), avec un enfant (j'ai du mal avec les enfants), plus jeune que moi (je préfère les hommes plus âgés), et habitant à l'autre bout de la France. Bref, à ce niveau, RIEN n'allait me concernant, donc clairement, il n'y avait aucune démarche de drague de ma part, ni de la sienne.

Seulement, nous avons tous deux été surpris par l'évolution de notre amitié : quelque chose de très naturel, un lien vraiment fort, bref, il se passait quelque chose.

Nous avons donc décidé d'apprendre à mieux nous connaitre mais sans chercher forcément plus. Il était toujours en couple, et n'était toujours pas mon style. Mais une amitié profonde et sincère, ce n'est jamais de refus non ?

A ce moment là, j'avais vu des signes qui m'ont fait dire qu'il était peut-être Trans. Je suis très observatrice et j'ai surtout une très bonne intuition. Seulement, je n'ai jamais osé lui poser la question à ce moment là malgré tous les éléments que j'avais en main.

D'une, j'aurai trouvé la question déplacée. De deux, je ne voulais pas le blesser ou le mettre mal à l'aise. De trois, on était toujours pas dans une démarche de drague, donc qu'il le soit ou pas, ça n'apportait rien de plus.

J'ai mis cette intuition de côté, surtout que tous les détails qui me faisaient penser à cette possibilité avaient également une explication logique pouvant prouver que je me faisais des films.

Puis il a fini par quitter sa copine, et naturellement, nous nous sommes encore plus rapprochés. Nous ne cherchions toujours pas à nous mettre en couple, mais nous n'étions pas fermés à cette possibilité. Amitié très forte ou amitié amoureuse, nous étions incapables de le savoir.

Nous avons donc décidé de nous rencontrer IRL, seul moyen pour lui et moi de savoir si on désirait plus, ou non.

La veille de notre rencontre, l'idée qu'il soit Trans m'est revenue en tête. Et je me disais que si c'était le cas, je le sentirai forcément quand je serai face à lui, et de là, j'aviserai.

Résultat ? Je n'ai rien senti DU TOUT.

Il a un passing vraiment parfait, et tout ce que j'ai réussi à me dire, c'est que j'étais stupide d'avoir cru un seul instant qu'il pouvait être Trans. J'avais en face un homme, point. Certes un peu androgyne dans ses traits du visage, mais c'est un aspect qui me plait beaucoup. Donc tout allait bien, j'étais persuadée que j'avais en face de moi un homme cis, et que tout le reste n'avait été que fabulations de ma part (et pourtant, certains détails ne collaient pas, mais je les ai complètement éclipsés.)

Est arrivé ce qui est arrivé. Lui comme moi avons remarqué que oui, il y avait plus qu'une amitié entre nous. Nous avons attendus la fin de notre séjour passé ensembles, histoire de bien prendre notre temps, et nous avons décidés de nous mettre en couple. Sans passer par la case intimité parce de un, on avait plus le temps, et de deux, lui comme moi avons des traumatismes (indépendamment du fait qu'il ne m'avait pas fait son comming out), donc nous n'avions clairement pas envie de sauter le pas sur le moment.

Mais forcément, lui, vu la tournure que prenaient les choses, il s'est vite dit qu'il devait me l'avouer le plus tôt possible maintenant que nous allions finir par partager une intimité tôt ou tard.

Alors il me l'a dit.

Et là, ben ça a été dur quand même.

Parce qu'entre accepter une situation et ne pas être fermée d'esprit, et le vivre... Il y a une marge, soyons honnête.

Déjà, j'ai eu comme un gros retour en arrière. Car j'ai tout de suite su qu'il était trans, mais j'avais réussi à me persuader du contraire, pour au final comprendre que j'avais raison. Autant dire que pour le cerveau, c'est une situation à le faire exploser.

Du coup, il a fallu que je fasse un deuil de l'image que j'avais de lui, des efforts que j'étais prête à faire en fonction de mes blocages personnel en couple par rapport à un homme cis (un travail sur moi pour "rien" au final), et de certaines situations qu'il avait mit en place pour me le cacher, et que j'avais crues les yeux fermés. J'ai dû réadapter pas mal de petits détails dans ma tête pour remettre la situation à jour, et ça, ça m'a fait très bizarre. Sur le moment, j'ai eu l'impression de perdre une partie de ce que nous avions vécu, et même de le perdre lui.

Et il a vraiment fallu que je me rentre bien dans le crâne qu'il ne s'était jamais senti femme, que ça a toujours été un mec, même s'il a eu un enfant, et que le corps, ça ne veut rien dire.

Pour moi, même en faisant au mieux pour me répéter ça en boucle, ça a été très dur de me réadapter. Parce que je n'avais JAMAIS été sensibilisée au sujet avant, et que mon cerveau, il a grandit e a été conditionné avec les petites cases fille et garçon. Si bien que même si on accepte la transidentité pour des inconnus et que ça ne nous choque pas, quand ça tombe sur nous, notre couple, et que certaines choses peuvent faire directement écho à notre passé, et bien non, on accepte pas si facilement et c'est un ENORME travail sur soi. (Ca doit dépendre des gens, mais moi qui me pensais ouverte, tolérante, et capable d'accepter sans difficultés, ben... Je suis ouverte et tout, pour autant non, ça n'a pas été facile. Et à un moment j'ai même cru ne pas pouvoir rester avec lui car ça a réveillé des choses trop douloureuses.)

Ceci dit, rien n'avait pourtant changé entre nous, et rien ne va changer non plus en fait. Mais pour une personne cis, c'est impossible de comprendre comment ça marche, le cheminement et les pensées d'une personnes Trans. Donc oui, il faut accepter et y'a rien à comprendre. Il faut se renseigner, se déconstruire, mais il ne faut pas croire que c'est facile. Car il y a quand même un deuil à faire, celui de la personne (et du futur) que l'on avait imaginé. Parce que oui, du coup, il y a des spécificités à prendre en compte qui changent un peu la donne et qui font que NON, ça se passera pas tout à fait comme on l'avait imaginé.

Fort heureusement pour moi, c'est quelqu'un de très ouvert à la discussion qui a su comprendre mon choc, mes doutes, mes angoisses. Il m'a laissée m'exprimer sur ce que je ressentais, m'a laissé poser des questions, certaines très maladroites et déplacées. Mais il n'a jamais rien mal pris car de ma part, il estimait que c'était légitime, s'est montré très patient et pédagogue. Et ça, je pense que ça vraiment aidé. Car étant moi-même de nature très stressée, j'ai complètement paniqué, de peur de pas réussir à faire avec, de pas réussir à vouloir continuer la relation, et donc de le perdre. Ce que je souhaitais absolument pas.

Donc, je l'ai TOUT DE SUITE rassuré aussi, en lui disant que oui, c'était dur, mais que non, je n'avais pas envie de le rejeter, ni de mettre fin à notre histoire, et que je comprenais qu'il ne me l'avait pas dit plus tôt, et que surtout, je ne lui en voulais pas. Nous ne savions pas si nous allions nous mettre ensembles, donc je comprend tout à fait qu'il ne voulait pas faire son comming out si ce n'était pas nécessaire.

Je voulais accepter la situation, faire avec, même si pour ça j'ai du prendre sur moi et accepter que j'allais devoir prendre sur moi pendant encore un petit moment, le temps de me déconstruire et me remettre les idées en place. (C'est en cours)

Surtout que bon, comme je l'ai dis, quand je l'ai vu en vrai, j'étais persuadée que c'était un mec cis. Je l'ai connu en tant qu'homme, et ça tombe bien, c'est ce qu'il est. Et ça ne changera pas. Ca il me l'a beaucoup répété et ça m'a beaucoup rassurée. Car j'ai de suite complètement voulu rejeter le fait qu'il était autrefois été femme, mais j'avais peur qu'en rejetant cette "part" de lui, je le rejetais lui. Et ça, ça me faisait super mal, j'avais l'impression de lui manquer de respect. Il m'a au contraire dit que c'était justement la meilleure réaction possible (ou du moins celle qu'il attendait lui), que c'était très bien que je veuille m'obstiner à le voir homme, et que j'avais pas à culpabiliser de rejeter ce qu'il avait pu être, car ça n'avait jamais été lui de toute façon.

De plus, le fait qu'il soit un homme Trans a pour moi des côtés trèèèèès positifs par rapport à des blocages que je peux avoir dans l'intime. Blocages qui n'ont du coup plus lieu d'être, et qui vont me permettre de pouvoir me lâcher. Et ça, c'était au final le mieux qu'il pouvait m'arriver.

Donc j'ai envie de dire que si vous êtes FTM (ou même MTF ou autre d'ailleurs d'ailleurs), rassurez-vous, être avec une personne cis et que celle-ci vous accepte est possible. Ce n'est pas forcément simple dans le cheminement personnel, mais c'est possible. Et si j'ai un conseil à vous donner, c'est que si vous faite un CO à votre partenaire, ou à la personne avec qui vous aimeriez être en couple, soyez prêt à accepter ses maladresses, ses questionnements, et à y répondre... Soyez pédagogues, surtout si vous la sentez bienveillante à votre égard. Si vous vous bloquez alors qu'elle essaie de comprendre, ou si vous la culpabilisez car elle fait des bourdes par manque de connaissance du sujet, elle risque de partir.

Parce que pour mon cas, avoir un homme hyper porté sur la discussion en face m'a énormément aidée à accepter la situation (très) rapidement (et c'était mal parti vu comment j'ai été prise de panique). Communiquer, c'est très très important. Et si votre partenaire vous aime, même s'il est maladroit, il vous comprendra aussi et fera des efforts pour vous, n'en doutez pas. Sinon ce n'est pas la bonne personne.

Et surtout, si vous êtes dans une situation de drague, dites le tout de suite, vous serez fixés. De toute façon, une personne qui ne veut pas accepter n'acceptera pas, et celle qui veut faire un effort le fera, même si elle fait des bourdes. Mon homme m'a clairement dit qu'il préférait de loin voir que je pose des questions et que je me renseigne, quitte à parfois être blessante sans le vouloir, qu'être face à une personne qui se ferme et rejette.

Evidement, ce conseil n'est issu que de ma propre expérience, avec mes propres ressentis, et ça peut être totalement différent d'une personne à l'autre. Mais si mon témoignage peut aider et servir ne serait-ce qu'à une seule personne, alors j'ai envie de dire bingo.

Et si vous êtes une personnes cis, s'il vous plait... Sensibilisez-vous sur le sujet de la transidentité. Mettez-vous en tête que aurez peut-être à y faire face un jour, et que ça n'arrive pas qu'aux autres. Car vous ne savez jamais ce qui peut vous arriver, et de qui vous pouvez tomber amoureux. Franchement, se serait bête de passer à côté d'une personne faite pour vous et ayant beaucoup de chose à vous apporter, jusque parce que la situation vous fait peur, vous échappe, et que votre premier réflexe serait de fuir à cause du manque de connaissances.

Maintenant, la suite, c'est quoi ?

Et bien même si je suis très contente de la tournure que prend cette relation et que je sois très fière d'être avec un homme ayant ce parcours là, qu'il y a des aspects qui me rassurent, et que je suis prête à faire un bout de chemin avec lui, et j'espère le plus longtemps possible, j'ai toujours des angoisses.

Le comming out a réveillé des choses personnelles très violentes en moi sur certains sujets, et j'avoue que j'ai peur que le choc reste un petit moment encore, voire trop longtemps et que ça me bouffe à long terme si jamais ça ne passe pas. Et que ça puisse mettre un terme à la relation.

L'intimité me fait un peu peur, car de base, c'est quelque chose de compliqué pour moi. De plus je suis hétéro, mes préférences font que je préfère un corps masculin, ce qu'il n'a pas. Il doit se faire opérer du haut l'année prochaine, mais ne veut pas faire le bas. Et moi, clairement, un vagin ne m'excite pas. Donc j'ai un peu peur de pas réussir à passer outre, même si on en a déjà beaucoup parlé (prothèse, tout ça...), qu'il m'a rassurée, mais voilà, j'ai énormément peur de bloquer quand même et que ça nous fasse souffrir tous les deux.

Son opération du haut me provoque aussi des angoisses. J'ai vraiment hâte qu'il puisse le faire pour qu'il se sente à l'aise, surtout que c'est pour lui la dernière étape (à priori) et parce que moi, je suis pas contre un joli torse. Mais j'ai peur que l'opération se passe mal, et de pas forcément réussir à le soutenir correctement si y'a un loupé quelque part... (En plus d'avoir beaucoup de mal avec le milieu hospitalier, que j'ai tendance à fuir.)

Aussi, s'il y a des personnes (plutôt cis du coup car c'est d'avantage leur point de vue que je cherche) ou des FTM ayant un partenaire qui a aussi des angoisses et des questionnements similaires aux miens, ou qui veulent simplement raconter leur histoire, je serai ravie d'avoir vos témoignages et conseils. Et de surtout savoir comment la relation évolue au fil des années, si y'a des détails perturbants au début qu'on finit par ne plus voir, bref, ce genre de chose que l'on peut se demander en début de relation.

Encore merci pour le temps que vous aurez accordé à ce post, au plaisir de peut-être vous lire !

avatar contributeur de Plume
Plume
11/11/2021 à 12:47

Bonjour Lunelwën,

Merci beaucoup de ton témoignage (c'est vrai que c'est rare d'en trouver sur ce sujet).

Perso, j'adore lire des histoires d'Amour. ; )

Je up ton sujet, peut être que quelqu'un a des expériences et questionnements similaires aux tiens!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Lunelwën
Lunelwën
11/11/2021 à 13:00

Citation de Plume #379412

Merci beaucoup Plume, c'est très gentil !

J'espère en effet pouvoir engager quelques discussions, car même si je discute beaucoup de tout ça avec mon homme et qu'il n'y a aucun tabou entre nous, je ressens aussi le besoin d'en parler à des gens qui vivraient la même chose que moi afin d'apprendre de leurs expériences~

avatar contributeur de Faith141
Faith141
11/11/2021 à 13:09

Même commentaire que plume.

Je te remercie de ce témoignage. Celui ci est très touchant m. Tu nous exprimes tes doutes et ton amours.

Tu penses que ton amoureux pourrait nous faire lui aussi par écrit son témoignage. Sans lire le tien avant de l'écrire. On aurait le vécu des deux côtés.

avatar contributeur de Lunelwën
Lunelwën
11/11/2021 à 13:15

Citation de Faith141 #379425

Merci beaucoup ! Ravie que ce témoignage puisse plaire.

Hélas non je ne pense pas, il n'est pas du genre à venir parler de sa vie sur les forums car ça ne l'intéresse pas de parler de lui sur internet.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
11/11/2021 à 13:20

😍😍😍 tres Jolie histoire!! Merci! J'espere que tú va trouver rapidement des personnes dans la meme situation

avatar contributeur de Inframince
Inframince
11/11/2021 à 13:23

Quelle chouette histoire ! Une belle leçon de vie qui fait réfléchir dans le meilleur sens du terme. Merci de la partager avec nous.

avatar contributeur de Una Strega
Una Strega
11/11/2021 à 18:10

Lunelwên

merci pour ton histoire , ce cheminement que tu as su énuméré point par point sans pathos , juste en restant qui tu es vis a vis de ton bien aimé .

je me permet de réagir face une phrase que tu as employé

si vous êtes dans une situation de drague, dites le tout de suite, vous serez fixés !

ce n est pas faux , mais il y a des fois où tu n as pas envie de parler de cela , juste ressentir le sex auquel tu appartiens en étant devant quelqu un qui te voit en tant que tel !

après selon où tu te trouves , tu ne peux pas en parler comme ça en faire un sujet de débat .

en revanche , quand une relation devient de plus en plus sérieuse , je suis d accords qu il faut l expliquer afin de voir si la personne veut continuer , mais aux balbutiement même en drague d un soir , où l autre t objectise et toi tu l objectise aussi pour une heure voir plusieurs selon ton état , je n en vois pas l intérêt , mais ce n est que mon ressenti

quant aux questions même si c est maladroit , mais qu il y a une envie de comprendre l autre way not du moment que l autre est disposé souriant pour en parler , en souffrance je pense que c est un peu plus délicat et alors laisser l autre s ouvrir dans sa confiance et sa communication

en tout cas vraiment chouette ton témoignage

avatar contributeur de Lunelwën
Lunelwën
11/11/2021 à 18:37

Merci à vous ! Ravie que mon témoignage vous touche à ce point ! Ca me fait moi même beaucoup de bien de constater que mon expérience peut-être utile et appréciée, ça la rend beaucoup plus facile à vivre également.

Citation de Una Strega #379491

Alors je parlais dans le cadre d'une "drague" visant clairement à finir en couple et/ou à avoir une relation intime, qu'elle soit sérieuse ou juste d'un soir. Là je pense qu'il ne faut surtout pas mettre le partenaire devant le fait accompli, surtout quand on est face à une personne cis.

Après, bien évidement qu'en fonction de la situation, ce n'est pas quelque chose à dire absolument. Mon compagnon m'a bien fait comprendre que ça lui avait fait beaucoup de bien de voir que même quand je n'étais pas au courant, je le voyais comme un homme sans soucis. Même s'il redoutait le jour où il allait devoir me l'annoncer, en attendant, il profitait du fait qu'il puisse être homme avec moi sans que son passé ne soit dans le coin. Et ça je le comprend tout à fait, et c'est pour ça qu'à aucun moment, je lui en ai voulu de ne m'avoir rien dit. La situation ne s'y prêtait pas du tout.

Alors je peux comprendre qu'en souffrance, ça soit compliqué de laisser le partenaire poser des questions pouvant lancer un sujet blessant, mais du point de vue de mon compagnon (et du mien, mais son avis est, je pense, plus légitime), pour lui c'est impensable de faire un comming out sans être prêt à répondre un minimum aux questions de la personne à qui on l'annonce, tant que cette dernière se montre bienveillante. Sinon, il ne faut pas chercher à se mettre en couple avec quelqu'un si on est pas prêt à aborder le sujet, encore plus quand la dite personne n'est pas familière avec la transidentité (toujours selon ses mots.)

Et je suis assez d'accord avec ça pour le coup. Car personnellement, s'il m'avait fait son comming out sans être ouvert à la discussion, je n'aurai pas pu gérer la situation aussi "bien" (et c'est un grand mot car j'en ai bavé).

D'où le fait pour moi de conseiller d'être vraiment prêt à en parler avant de se lancer à la recherche d'un partenaire (cis plus particulièrement), surtout pour le cas où vous tomberiez sur une personne peu familière avec tout ça.

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
11/11/2021 à 20:03

Citation de Lunelwën #379407

Je trouve ça super chouette de ta part de venir témoigner. Surtout dans un monde ou l'expression de la moindre fluctuation peut etre considerer comme une agression.

La majorité des potes FTM avec lesquels je fais mon parcoure, n'ont aucun problème pour rencontrer et vivre des histoires d'amour. J'avoue que moi j'y mets nettement moins d'entrain.

Je trouve que c'est compliqué les rapports humains. Limite, j'en ai peur.

Mais ça fait du bien de lire que ce n'est simple pour personne et que pour le coup, c'est réellement une aventure pour les deux parties

avatar contributeur de Una Strega
Una Strega
11/11/2021 à 21:52

Citation de Lunelwën #379495

je te remercie pour ce retour chargé d émotion et de soin dans les détails riches de tes sensations et touts les prismes que le sujet aborde .

en tant que femme trans cis , lorsqu un homme cis m approche , je dois faire montre de patience pour discuter avec lui et voir déjà son niveau d ouverture , parce que pour ma part je pense qu il y a déjà un facteur qui fait que , même si l on est pas concerné par la question auparavant , il y a des personnes comme toi , qui se doutent a propos de l état de l autre , mais se disent , Bon je m entends bien avec cette personne , j aime échanger avec elle , là alors , on sort du cadre du désir objet/sujet sexuel on est vraiment dans le balbutiement d une relation et alors ça me semble plus facile de prendre le risque de dire voilà qui je suis !

je pense que lorsque on est confronté a l inconnu qui bouscule une norme qui plus est qui marche , un monde que l on ne connait pas , et bien il y a toujours une phase de synchronisation avec les nouveaux éléments ,ceux que tu choisis en continuant , donc je comprends que tu en es bavé comme tu dis !

le raccourcit ne plait pas , mais c est comme lorsque tu prends quelque chose different qui ne t es pas familier , mais don finalement tu as besoin mais que tu n as pas la notice

mais l amour est un risque , la vie aussi ....

et je te trouve plutot trés courageuse avec une belle sensibilité

avatar contributeur de Lunelwën
Lunelwën
12/11/2021 à 13:55

Citation de Kitsune #379512

Ravie que mon témoignage ait pu te faire du bien. En effet, ce n'est simple pour personne. Mais quand les deux parties décident de faires des efforts mutuels, ça peut donner de belles histoires.

Ceci dit, j'ai l'impression que les personnes cis comme moi prêtes à faire autant d'efforts quand elle sont faces à la situation sont rares. Même mon compagnon n'en revient pas des réactions que j'ai eu et des mots que j'ai pu avoir, tellement je l'ai rassuré. Ca me surprend car ça me parait tellement naturel pourtant quand l'amour est présent, même si sur le coup ça fait un choc. Mais il faut croire que je suis une sorte d'exception vu tout ce que j'ai pu lire, et ça m'attriste... Ceci dit il ne faut pas désespérer car je ne pense clairement pas être la seule exception, donc des cis capables d'en faire autant, ça existe. Il faut juste avoir la chance de tomber sur la bonne personne, mais ça, j'ai envie de dire que c'est le cas pour tout le monde en amour... Et que ce n'est pas forcément la personne que l'on imagine qui nous correspondra le mieux.

Citation de Una Strega #379554

Je t'en prie !

J'aime beaucoup ton raccourcis, je le trouve très parlant par rapport à mon vécu. Mon compagnon est en mesure de m'apporter ce dont j'ai besoin, mais il a une spécificité qui ne m'était pas du tout familière. Et ouai, ne pas connaitre le mode d'emploi, ça m'a fait flipper, j'avais peur de le casser. Maintenant, ça va beaucoup mieux, mais pour le coup je peux dire que c'est une très bonne comparaison quand même !

Merci à toi~

avatar contributeur de Tatoue
Tatoue
20/11/2021 à 13:57

Merci pour ce témoignage.

Il y a des hommes ftm trouvant l'amour avec des femmes, personnellement, avant transition, je plaisais beaucoup aux femmes dans le milieu lesbien, et une fois la transition faite (mastectomie, hormoné, hystérectomie), je ne plais pas aux femmes, invisible carrément, passé d'un extrème (succès) à l'autre (invisibilité), et les discriminations en plus, la transphobie amoureuse de la part de pas mal de bi(e)s ou gays.

Cette vie ne me convient pas, je préférais ma vie d'avant. Tous les jours je maudis d'avoir fait la transition ftm

ça fait du bien, de lire les témoignages de femmes hétéros ou bi, acceptant les hommes ftm, j'aimerais un jour que ça m'arrive, mais après des années, je devrais aller vers homme, vu que je ne plais pas aux femmes, situation grave.

Merci à toi, et merci aux autres femmes hétéros d'aimer et d'accepter les hommes ftm, ça donne du baume au coeur.

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr