Récit fictif ( quoique...): Lucky Cat

avatar contributeur de HerMajesty
HerMajesty
06/08/2021 à 12:50

Lucky Cat

Chers sujets tolérants , chats, chatounes, chatons,

J’aimerais vous faire part de cette histoire merveilleusement déprimante que j'ai vécu au sein de mon royaume jadis coloré, fleuri, fun et qui depuis s'est figé dans le temps en une gamme monochrome de gris pâle et de fleurs fânées recouvertes d’un épais manteau blanc de neige glaciale…

Il était une fois une chatte aussi blanche et lumineuse que les nuages d'anges dans les cieux. Cette petite chatte gambadait joyeusement et gaiement dans le royaume d'une princesse habillée de roses. Cette petite chatte ( qui en fait faisait partie de la famille des Maine Coon) était très joueuse, espiègle et adorait ennuyer et taquiner gentiment la princesse qui le lui rendait bien.

Un jour la petite chatte vint s'asseoir sur les genoux de la princesse qui pleurait à chaude larme (une sombre histoire de partage de morceaux de tarte aux pommes qui s'est mal finie) et frotta sont front contre les joues humides de la petite princesse…

« Personne ne m'aime » gémit la princesse

« moi je suis là » miaula la petite chatte

« oh tu parles ? »

« Oui je suis magique rien que pour toi »

« Tu ne partiras jamais ? »

« Je serais toujours là »

Sur ces derniers miaulements stridents qu'on entendait jusqu'au fin fond du donjon des grenouilles, la princesse enlaça la chatte et la recouvrit de baisers et de caresses. C'est alors qu'au contact des lèvres roses de la princesse, la chatte se transforma en humaine : une grande silhouette féminine aux cheveux dorés habillée comme une guerrière viking ( mais en moins sale). L’étrangère aux cheveux dorés s'avança vers la petite princesse aux longs cheveux foncés et avec un sourire délicieux lui pris les mains dans les siennes et les embrassa…

« c’est un miracle ma princesse ! »

La princesse savait qu'elle était en train de tomber amoureuse de cette fille magnifique au charisme époustouflant !

« Je…je…Je t'aime » s’écria la princesse dans un sanglot irrépressible

C'est alors que la malédiction du sorcier noir Gronaz Cékoicebazar accabla le royaume. En effet, un sort ancestral à été jeté sur la princesse. La prophétie prévoyait que la princesse amoureuse d'un être magique annulerait tout les pouvoirs féérique qui protège son peuple.

L'étrangère aux cheveux dorés redevint chatte. Une tempête de neige s'abattit sur le royaume et la princesse se refugia dans sa chambre pour ne plus y sortir.

Des chevaliers ont essayés en vain de sortir la princesse. En vain, elle avait reçu le don de rendre inviolable toutes pièces où elle se trouvait. Personne ne pouvait l'approcher si elle n'en avait pas envie. Et elle n'avait envie que de son amie chat … mais celle-ci s’était enfuie de tristesse et de chagrin…Elle ne supportait pas de voir la princesse seule et emplie de mélancolie.

Son absence féline intensifia le désespoir de la princesse qui sombra dans un délire de sorcellerie noire et obscure. Rageant en silence de colère envers le sorcier noir au elle voulait détruire de ses mains propres. Cette rage et cette colère évolua en se propageant même envers certains membres douteux de son royaume.

On dit que la chatte est toujours dans les parages du royaume guettant sans relâche l'apparition de la princesse en essayant même de la recontacter de ses miaulements stridents.

Malheureusement, la pauvre princesse devenue reine implacable et sévère entre temps n'entends rien de ces appels du cœur de celle qu'elle avait jadis aimé.

(A suivre)

avatar contributeur de Lilaaaa
Lilaaaa
06/08/2021 à 15:55

Qu’elle histoire ! Tu devrais écrire la suite !!! 😍

avatar contributeur de HerMajesty
HerMajesty
07/08/2021 à 00:19 - 07/08/2021 à 00:20

Attention chers sujets tolérants, obsédé.e.s, obsédant.e.s, la suite…( et oui déjà !)

(Si vous êtes producteurs, et que vous prévoyez l'adaptation de mon récit, je vois le rôle de princesse interprété par Emily Blunt ou Anne Hattaway et celui de la femme chat par Robbie Margot ou Kathryn Winnik🙃)

Toutes ces nuits blanches, ces insomnies passées à écouter les lamentations lointaines, ces miaulements deformés qu'apportaient le vent glacial soufflant violemment sur les volets fermés de la chambre de la princesse devenue Reine la rendaient dingue. Elle décida alors de prendre l'air et d'aller se promener dans les allées et bois avoisinants. Recouverte d'une simple tunique de lin et d'un long châle en laine épaisse, la reine passait inaperçue dans les ruelles de terres glaciales désertes. On aurait pu la confondre avec une simple paysanne mais pas ce grand chat blanc aux yeux bleus qui la fixait de loin. Non, ce chat si particulier et majestueux qui l'épiait et la suivait tapis dans l'obscurité de la nuit éclairée seulement par une demi-lune étincelante.

La reine pleurait en silence et marchait comme une morte vivante le long du chemin qui la menait vers l'entrée du bois. C’était un bois bizarre car la neige y fondait vite et l'on pouvait encore entendre le son des feuilles mortes craquer sous ses pas.

Alors que la reine se frayait un chemin entre les troncs d’arbres et les ronces, sa jambe trebucha sur une racine et son corps déstabilisé s’effondra de tout son long dans une haie de rosiers sechés aux épines acérées. Prise au piège et blessée, sa majesté empaysannée ne savait plus bouger. C'est alors que le chat blanc apparut devant son visage apeuré. Elle reconnu tout de suite son ancien animal de compagnie , sa compagne, son amie tant et si brièvement aimée.

« oh ! C'est toi ? Mon amie chat ? »

Un ronronnement en guise de réponse la déconcerta un moment. Puis, le chat disparu dans l’obscurité. Soudain, une voix sensuelle aiguë mais profonde résonna alors dans son cœur quand elle reconnut ces mots :

« Oui je suis là, c’est moi, rien que pour toi »

Une main humaine et chaude se tendit vers la reine blessée mais cette dernière ne sentait plus la douleur de ses blessures ni le sang couler tellement tout son corps était parcouru de spasmes d'excitation, de joie et de soulagement.

Elle était là devant elle. Son amie chat. Comment, pourquoi était elle arrivée là ? Elle ne comprenait plus rien mais il n'y avait plus rien à comprendre de toute façon car elle était revenue. Elle était là et plus rien d'autre n'avait d'importance dans ce sous bois aux allures féériques sous cette lune mauve. L'air était chaud et ses yeux bleus en étaient la cause. Elle se rapprocha doucement et ferma les yeux en respirant l’air sous le nez de sa majesté.

« Je te retrouve ma princesse, tu m'a manqué »

La reine d'un geste timide voulu avancer son visage plus près de son amie mais elle fût surprise quand elle sentit des lèvres charnues lui embrasser les entailles ensanglantées sur ses jambes.

« Tu es blessée ma princesse. Je vais te soigner à ma manière »

La reine sentait son corps trembler de plaisir au contact des baisers, de la langue qui avec douceur caressait sa peau meurtie et tendue. Dans un élan passionné, elle pris dans ses mains le visage encadré de cheveux angéliques sous la lueur lunaire et se mit à les caresser. Ses doigt s’attardant sur ses yeux et sa bouche. Une bouche féline qui n’hésita pas à les lécher goulûment avec envie. Et la chaleur de cet instant magique continua à les envelopper de sensualité. Avec un doux ronronnement, la fidèle amie glissa son visage sous la tunique royale et y logea sa tête bien au chaud entre des cuisses tremblottantes de désir. Sa majesté rigide était aussi excitée que la petite princesse jadis devant cette magnifique étrangère. Mais cette fois ci c’était meilleur : Elle prenait un plaisir de fou à ressentir les baisers osés dans son entrejambe. Ses lèvres humides qui l’ennivrait. La reine en voulait plus, voulait goûter elle-même de ses lèvres le visage de son amie. Elle reprit son visage dans ses mains pour l'embrasser. Ses yeux, ses paupières , son front, ses joues, sa bouche pulpeuse et juteuse à souhait …Elle mordilla légèrement ses dernières… le ronronnement félin se transforma en gémissements…puis dans le cou, la reine savoura sa peau tendre toujours sous l'excitation des respirations saccadées… elles se rapprochèrent l'une de l'autre maintenant assise toutes deux sur un épais tapis moelleux de feuilles mortes, s'enlacèrent langoureusement en s’embrassant longuement…le froid laissait la place à la fièvre de leur étreinte…pendant que la reine savourait la poitrine voluptueuse en essayant de la dénuder, son amie chat s’employait à libérer sa royale paysanne des liens de son corset en glissant sa main et ses griffes dans son dos nu… Et plus bas encore… libérées de leurs corsets et dénudées, les deux amantes en transes et en feu se mêlèrent dans une danse envoûtante et serrée ou leurs corps ne faisaient plus qu'un de même que leur plaisir… jusqu'à ce que trempées et exténuées d'extase elles s’abandonnent pour se reposer dans les bras l'une de l'autre sous une épaisse couverture d’amour et de passion….💖

avatar contributeur de Toudoux51
Toudoux51
07/08/2021 à 00:39

Ca se laisse lire très agréablement, merci.

avatar contributeur de HerMajesty
HerMajesty
07/08/2021 à 00:55

@lilaaa et chtholly

Merci du compliment et de votre lecture 😊



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr