L'hypersensibilité - qu'en faites vous?

avatar contributeur de Ayys
Ayys
09/07/2021 à 16:29

Bonjour !

Je viens humblement proposer un sujet ouvert sur : l'hypersensibilité. De ce que j'en sais, cela peut autant être une caractéristique innée (personnalité, tempérament) qu'acquise (suite à un trauma, l'instinct de survie). C'est la faculté à percevoir de manière intense ce qui nous entoure (couleur, son, odorat, toucher ..) et ce que l'on ressent (ou ressentent les autres). Contrairement au personnes sensibles, l'hyper sensible va inscrire ses émotions dans le temps, plus longtemps et plus profondément que la "moyenne".

Témoignage :

Je lis de nombreux articles qui en parle comme d'un biais absolument incroyable de compréhension, un accès privilégié au coeur, à l'art.. Personnellement, cela s'avère surtout .. épuisant :) J'ai le sentiment de ne jamais vraiment comprendre mes interlocuteurs, comme si entre leurs non verbal et leur verbal il y avait un monde. Par exemple, je peux percevoir de la tristesse alors qu'une personne sourit et "fait son fière"; ma réaction la laisse alors perplexe, parce que je vais me placer à son écoute, alors qu'elle a peut être choisi d'agir ainsi pour se protéger. L'hypersensibilité, c'est croire que les autres vont ressentir et donc agir de la même façon. Que le bienveillance est, du fait de l'empathie, naturel.. Que nenni ^^

C'est aussi le fait qu'un bon film me mettre KO une journée entière ou qu'une critique soit terriblement vécue ... J'ai souvent mal. Plus positivement, je me suis rendue compte pour finir que mon rapport à la sexualité y est très liée, que cela permet d'entrer pleinement en résonance.. Et çà c'est top, il faut l'avouer .

Et vous, quelle place votre sensibilité a t elle dans votre vie ?

Bonne soirée ~~

avatar ancien membre
Ancien membre
09/07/2021 à 16:39 - 09/07/2021 à 16:40

. je réfléchis pour l'instant

avatar contributeur de Alkemist
Alkemist
09/07/2021 à 17:02

Si ça t'intéresse il y a une association nationale (avec des groupes locales dans les grandes villes)

Perso ça m'a beaucoup aidé pendant un temps de me retrouver parmi d'autres hypersensible.

Maintenant que je sais bien comment je fonctionne je gère ça tout naturellement, que ce soit dans mes relations amicales et amoureuses (je préviens de comment je peux réagir, ou si certaines situations sont difficiles pour moi), ou au boulot, ou j'ai pu trouvé un cadre de travail ou des reflex pour m'aider.

J'ai aussi arrêté de croire que les gens fonctionnent comme moi, donc dans le cas de personne que je connais pas, je détecte assez vite les red flags, et je me protège de ces personnes (la aussi généralement je préviens, mais je suis intransigeant, je fais ce qui faut pour me protéger avant tout, surtout que les hypersensible peuvent avoir le reflex de trop s'adapter aux autres)

Mes 2 ans de thérapie m'ont beaucoup aidé à trouver comment mieux m'adapter à ce monde tout en me préservant assez, j'ai trouvé mes astuces, après malheureusement ça dépend de chacun. :/

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
09/07/2021 à 18:22

Bonsoir à Tous,

Je suis partagé avec la notion communément admise quant aux niveaux de sensibilité (hypersensible à insensible).

Les sens sont - pour presque tous - pareils... Leurs dysfonctionnements de sens sont à ranger dans la notion de handicap (surdité, aveugle,...)

Alors, il me semble plus juste de considérer la faculté du cerveau à pondérer la collecte des informations par nos sens. Cette pondération implique beaucoup de facteurs, conscient et inconscient, qui se classent depuis le déni jusqu'à l'état de choc...

L'histoire de chacun, son expérience de vie en relation avec son entourage, la réaction particulière de très proches (père, mère,...) dans certaines situations, nous amènent à réagir plus ou moins en fonction de notre situation ou de présence ou d'observations...

Donc et primo, ne vous fiez pas à l'apparence de qq'un qui reste de marbre devant une scène horrible, il voit la même chose que vous mais il n'est pas surpris par exemple et donc 'paraît' insensible. Probablement, il "gère" ses émotions. L'inverse est bien sûr vrai en terme de focus, c'est-à-dire de survaloriser et d'être obnubilé par des événements observés.

Donc, et secundo, tout jugement de valeur de type "hypersensible" est à proscrire, c'est mon humble avis, c'est une définition toxique quant à l'estime de soi... et des autres aussi !!!!

Pour ce qui est des "sixième sens", je vous propose une petite nouvelle à lire : Flatland de Edwin ABBOTT ABBOTT (1884) ! Il se lit vite et est dispo en PDF gratuit en cherchant bien !!!

Ce livre vous permettra probablement d'admettre que nous avons sûrement pas toutes les facultés de compréhension du Vaste Monde et que de nombreuses choses sont encore incompréhensibles...

Pour en revenir à vous Ayys, tout le monde pondèrent les évènements subis de multiples façons...

Le fait de "...croire que les autres vont ressentir...", cela relève plutôt du biais de généralisation ou l'erreur fondamentale d'attribution... mais aussi en la croyance d'un monde plus juste....

Vos sens fonctionnent... vous êtes capable de corréler les informations de vos différents sens (la voix est hésitante mais le regard est assuré = dissonance ressentie).

Vous avez des émotions, de l'empathie... C'est une forme de compréhension affective de l'Autre. Fonctionnelle !

En conclusion, vous me paraissez "normale" (encore qu'il nous faut revoir la "normalité" avec plus d'humanisme ! Mouarff oui je rêve) !! De plus je procède à un jugement là ! je souhaite juste vous rassurer à la lecture de votre prose inquiète et épuisée !

Finalement, vous avez comme une sorte de caisse de résonance qui vous maintient dans l'émotion ressentie bien après la suppression de la sensation réelle. Quand la sensation réelle a disparu, pensez à la suite, au nouveau moment présent, restez dans le Carpe Diem voire dans l'avenir. Ce qui est passé... est passé ! Tournez la page.

Tournez la page ne signifie pas d'oublier ! personne n'oublie... l'oubli est toujours subit, c'est la perte de quelques connections synaptiques ou quelques neurones impliqués...

J'utilise la métaphore du jeu de Bagatelle pour différencier la pensée des Autres et donc éviter de généraliser leurs comportements... je peux développer si vous le souhaitez...

Hâte de vous lire Tous,

Bien à vous Ayys et prenez soin de vous Tous 🤗

avatar contributeur de Alkemist
Alkemist
09/07/2021 à 19:10

Citation de OffRoad #366495

Nous avons tous des fonctionnements différents qui peuvent être de l'ordre de l' inée dans certains cas ou de l'acquis.

Nous avons tous une sensibilité (que de soit ah niveau des sens physiologique ou sensibilité émotionnelle) différentes lié à ces 2 aspects.

Ce qu'on appelle hypersensibilité permet juste d'englober certaines caractéristiques lié à cette sensibilité.

Après ce terme n'est pas validé par le corps médicale et ça a permis d'écrire tout et n'importe quoi, et surtout beaucoup d'argent brassé dans des livres, conférences, formation de développement personnel,...

Il n'en reste qu'il est important d'apprendre à se connaître et comment non gérer (trop mécanique) mais apprivoiser sa sensibilité, et comment prendre soi avec ça et vivre avec.

Ce qui n'est pas toujours facile.

avatar contributeur de Dime
Dime
09/07/2021 à 19:18

Je vous rejoins assez sur ces points.

Je vois ça plutot comme un excés, une mauvaise gestion de ses émotions. En fait il y a tous les degrés, et l'hyper sensible est au point que ça le gène dans ses rapports sociaux plus que ça ne l'avantage (enfin c'est comme ça que je le vois). Mais ce sont souvent des gens ayant aussi les moyens intellectuels de comprendre les processus, et donc de pouvoir s'améliorer au fil du temps peut-etre ? C'est plus une question que je pose à ceux qui s'estiment "hyper sensibles".

avatar contributeur de Humana15
Humana15
09/07/2021 à 20:18

Je n'aime pas ce terme d'"hypersensible" et lui préférerai le terme d'"hypersensitive"

l'hypersensitivité serai d'avoir les sens "surstimulé" en permanence (hyperacousie, voir les moindres mouvements, voir plus loin et avec un champs de vision plus large, sentir beaucoup d'odeur, percevoir ...)

alors que l'hypersensibilité est je trouve jugée péjorativement, et s'apparente plutôt a une "mauvaise" gestion des émotions...

même si bien souvent, le faite d’être hypersensitive donne des réactions émotionnelles parfois chaotique...

le faite de recevoir trop d'informations du monde extérieur est parfois bien envahissant, et ne permet plus la gestion correct des informations vécu a l’intérieur!

avatar contributeur de Dime
Dime
09/07/2021 à 21:05

Citation de Humana15 #366515

Il y a aussi les hyper-emotifs, les hyper-sexués, les hyper-mechants (lol). Et si on acceptait simplement que la nature est diverse et qu'il y a des excés partout ?

avatar contributeur de Toudoux51
Toudoux51
09/07/2021 à 22:38

Citation de Ayys #366476

Bonjour Ayys, j'ai fait une petite recherche sur le mot hypersensible il y a une dizaine de jours, pas par hasard mais par rapport à un vécu mal supporté. J'ai été vraiment déçu de constater que ce mot était récupéré par de nombreuses personnes dans un but mercantile avec un mélange entre hypersensible et HPE. Cherchant s'il y avait un moyen de contacter d'autres personnes ayant une sensibilité émotionnelle parfois anormalement élevée, je n'ai rien trouvé d'intéressant.

Tu parles de film qui peut te mettre ko une journée entière, c'est à cause de la charge émotionnelle que ça génère en toi ?

avatar contributeur de Alkemist
Alkemist
09/07/2021 à 22:54

Citation de Dime(M) #366525

Je vais me répéter, comme dit sur un autre poste mais je trouve que c'est important et je trouve fa très bien dit.

"Il est important de mettre des mots

Non pas pour différencier les gens,

Non pas pour se mettre dans des cases,

Mais simplement pour se soulager,

Pour se dire "Ce que je suis porte un nom,

Donc ce que je suis est légitime et je ne suis pas seul"

Parce que mettre des mots c'est créer des communautés.

Ça permet d'alléger d'un poids."

Surtout dans une société où la sensibilité est vu comme une faiblesse, un défaut.

Se dire hypersensible permet d'accepter qu'on peut réagir différemment.

Dans la sexualité on a bien les asexuel, les hypersexuel, et toutes les nuances qu'il y a entre les deux.

C'est pas parce qu'il y a des hypersensibles que les autres sont insensible, ça n'empêche pas les nuances, c'est juste que les autres n'ont pas forcément ce besoin de mettre des mots.

Généralement est les personnes qui se sentent exclu, en minorité, qui ont ce besoin.

Pour les autres tant mieux pour eux, mais laissez à ceux qui en ont besoin cette possibilité.

avatar ancien membre
Ancien membre
10/07/2021 à 02:41

Pour moi, l'hypersensibilité amène à plus de "clairvoyance" quand l'hyperémotivité rend le sujet plus instable.

avatar ancien membre
Ancien membre
10/07/2021 à 08:59 - 10/07/2021 à 09:07

Citation de Noela #366567

Oui !

On a un pote qui se dit hypersensible, je pense qu'il est surtout hyperémotif.

Il croit ressentir des émotions chez les autres, en fait il fait surtout une interprétation par rapport aux sentiments que lui même aurait ressenti face aux différentes situations vécues.

Sa réalité est donc totalement biaisée. C'est pas parce que lui réagit excessivement que tout le monde réagit comme lui.

C'est pesant et assez lourd à supporter parfois puisqu'il est souvent convaincu de ses ressentis 😵

[EDIT : Il semblerait que ca soit des synonymes https://e-psychiatrie.fr/situations-ou-appeler-a-laide/hypersensibilite-hyperemotivite/, je reconnais totalement mon pote dans la description comportementale ... peur du conflit, dépendance affective, incapacité à s'opposer, s'affirmer, et j'en passe]

avatar contributeur de Toudoux51
Toudoux51
10/07/2021 à 13:25 - 10/07/2021 à 13:39

Citation de Skela #366577

Bonjour Skela, cet article sur psychiatrie.fr est intéressant, on pourrait presque s'amuser à cocher les cases. Je mettrait juste des réserves quand il parle de l'enfance. Effectivement il ne semble pas faire la différence entre hypersensibilité et hyperémotivité, mais c'est peut être uniquement parce qu'il a regroupé les deux.

Il semblerait qu'il y ait bien une différence entre les deux même si c'est intimement lié. Je cite :

https://www.psychologue.net/articles/lhyperemotivite-cest-quoi-exactement

"D'ailleurs l'hyperémotivité est souvent confondue avec l'hypersensibilité."

"Il faut savoir que si ce n'est pas la même chose, l'hyperémotivité et l'hypersensibilité vont toujours de paire."

Et sur l'hypersensibilité

https://www.psychologue.net/articles/hypersensibilite-quelles-sont-les-caracteristiques

"Les personnes hypersensibles sont souvent caractérisées comme des "éponges émotionnelles""

avatar contributeur de Rosso
Rosso
10/07/2021 à 16:00

Citation de Chtholly #366590

Article intéressant ... regrouper l’ hypersensibilité et l’ hyperémotivité ne me gêne pas de toutes façons comme tu dis ce sont 2 choses différentes mais indissociables alors bon ... et le terme éponge émotionnelle résume très bien tout ça ...

avatar contributeur de Toudoux51
Toudoux51
14/07/2021 à 02:31

Et là où ça se complique, c'est quant le côté "éponge émotionnelle" de l'hypersensibilité vient interférer avec le côté hyperémotivité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr