Comment avez-vous su que vous etiez asexuels?

avatar contributeur de Chel
Chel
10/03/2021 à 14:44

Perso je savais pas que le terme existait avant il y a un an. J'avais fait des recherches au hasard un jour et je suis tombée sur une video. Je me suis identifiée avec et je me sentais un peu perdue. Tout faisait tellement sens. Je suis deja sortie avec des gens mais de mon coté c'etait parce que je voulais juste passer du temps avec eux et je trouvais leur personnalité tres belle. Mais maintenant, je me demande si j'avais vraiment des sentiments pour eux ou si je me simplement "sous pression" d'etre en couple à cause de la société. Vous en pensez quoi ?

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Dime
Dime
10/03/2021 à 18:08

Bonjour.

Je ne sais pas trop qu'en penser. Ce topic va peut-etre m'éclairer sur le sujet. Je vois bien que l'asexualité constitue un courant d'orientation non négligeable. Je vois meme des gens à la télé qui portent la fameuse bague noire.

Sauf exception (il est des gens qui ne supportent pas le contact intime avec l'autre, les célibataires assumés ont toujours existés) je ne vois pas cela comme une orientation définitive. Je vois ça plutot comme un repos passager dans sa vie, durant lequel on s'extrait des contingences sexuelles. Ce peut etre des gens d'age moyen sortant d'une rupture douloureuse ou des ados angoissés par la sexualité qui, ce faisant, calment leur angoisse. C'est trés bien sur le plan intellectuel. Je pense que ça permet de mettre son energie ailleurs que dans la recherche souvent déstabilisante et stressante d'un partenaire valable.(L'époque actuelle de liberté individuelle totale et revendiquée ne favorise pas la stabilité affective !). De plus, la sexualité est vue de nos jpurs comme une priorité avec obligation de resultat ou de performance, alors que ce devrait etre un plus entre deux personnes, dans le respect des capacités et volontés de chacun.

Voilà comme je vois les choses, puisque tu nous demande nos avis. Si je suis dans l'erreur, je suis tout à fait pret à revoir ma copie.

avatar contributeur Sabine2043
Sabine2043
10/03/2021 à 18:40

Qu'est-ce que c'est cette bague noire svp?

avatar contributeur de Dime
Dime
10/03/2021 à 18:43

C´est un petit code pour montrer son asexualité. Elle se porte au pouce ou au majeur.

avatar contributeur de Chel
Chel
10/03/2021 à 19:59

Je comprends ton point de vue. Cependant, j'ai regardé une video traitant l'asexualité. Apparemment des gens auraient deja mené des recherchent sur les sexualites en general. ils exposaient differentes personnes à des photos pour voir la reactiom des gens au base de leur system nerveux et apparemment il y avait des personnes qui n'avaient pas de reaction et ces personnes ont donc ete ecartés de la recherche. Bref, je trouve le sujet super intéressant

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Fiffi
Fiffi
10/03/2021 à 20:36

Bonjour ,

tout d' abords je suis en partie d' accord avec Dime ; pour unr raison ou une autre , on peut cesser toute activité sexuelle. je suis pleinement d' accord aussi quand tu préfères le respect à la performance .

Il y a cependant des exceptions ; l' asexualité est bien une orientation sexuelle à part entière ( environ 1% de la population) . Même en étant peu représentée , cette orientation peut être définitive , comme les autres .

Chel , je ne savias pas pour les recherches sur le cerveau et la sexualité , peux tu citer ta source ?

Il est plus difficile de répondre à ta première question , toi seul connaisssant ton ressenti . Si tu te reconnais dans l' asexualité , gardes ce terme ; tu as le droit à l' erreur et d ' en changer si il ne te conviens plus .

la pression de la société peut forcer des gens à se mettre en couple tout simplement pour être dans une certaine "norme " .

Une personne asexuelle peut être amoureuse ; outre l' attirance sexuelle , il existe l' attirance romantique ( amoureuse ) qui sont liées pour beaucoup de gens mais dissociés chez les asexuels . tu peux donc avoir des sentiments pour une personne sans avoir envie ou besoin de passer à l' acte .

J' ai entendu le terme asexualité sur le tard ( à 47 ans ) ; j' ai fais des recherches sur internet et me suis identifié à cette orientation . j' ai fini par trouver un site tolérant qui nous accueille : merci Beto . 
avatar ancien membre
Ancien membre
10/03/2021 à 21:42

Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi Dime. Je ne me sens pas comme une ado angoissée par la sexualité et pour avoir discuté avec quelques asexuels ça n'est pas non plus vraiment l'impression que j'avais de l'asexualité. Même si ce que tu dis existe sans doute en effet aussi ! On peut se sentir asexuel pendant une période, il y a rien de mal à ça. La sexualité ça fluctue et la fluctuation c'est totalement ok, mais ça peut aussi durer.

Pour ma part j'ai toujours été très opaque au concept d'attirance physique, ou même de beauté. Quelques soient les gens qui ont pu m'attirer, ils ne m'ont jamais attiré sexuellement ou esthétiquement. Ca ne veut pas dire que je n'aime pas leur corps, c'est simplement que leur corps ne m'attire pas pour une autre raison que le fait que je les aime eux.

Ca fait quelques années que je connaissais l'existence du terme mais il n'avait jamais fait tilt en moi, tout simplement parce que n'ayant jamais eu de relation amoureuse je me disais que c'était normal, de n'avoir jamais eu d'attirance sexuelle, puisque je n'imaginais pas l'attirance sexuelle comme concevable en dehors d'un rapport amoureux. Je savais cependant que cette idée de ne pas être attirée ni par les hommes, ni par les femmes, c'était sans doute pas très loin de ce que je ressentais.

C'est seulement quand j'ai commencé à avoir une relation avec ma partenaire actuelle que je me suis repenchée sur le terme. Parce que j'avais l'impression que quelque chose clochait en moi, que peut-être ce que je ressentais ça n'était pas vraiment de l'amour, si elle ne m'attirait pas, et puis c'est elle qui a finit par me dire qu'il n'y avait rien qui clochait et que je n'était pas toute seule. Donc j'ai lu des témoignages, je me suis inscrite sur Acitizen, j'ai échangé, et j'ai effectivement pu apaiser mes angoisses en posant un mot sur ce que j'étais. Mais mon angoisse ça n'était pas la sexualité. Juste la mienne : l'incompatibilité entre mes ressentis et la sexualité telle qu'on la voit tous les jours dans les publicités, les oeuvres de fiction ou les discussions entre amis/collègues/famille.

Je n'ai pas peur de la sexualité, je n'ai même rien contre elle parce que je ne suis pas sex-repulsed. C'est juste que force est de constater que je n'ai pas de désir sexuel. Ca n'est pas faute de se câliner, c'est juste que quand les choses deviennent un peu poussées ça devient juste awkward pour moi, parce que je ne suis pas du tout sur la longueur d'onde nécessaire. Mais tu vois, j'aurais rien contre le fait d'être un jour sur la bonne longueur d'onde, ça m'arrangerait même, de l'être de temps en temps.

Autrement, pour te répondre Chel, je suis entièrement d'accord avec Fiffi. Seule toi peut savoir si tu étais amoureuse. En revanche ne pas avoir d'attirance sexuelle ne veut pas dire que tu n'étais pas amoureuse, parce que comme ça a été dit, l'attirance amoureuse et l'attirance sexuelle se sont deux choses différentes. Ce qu'on dit souvent c'est que puisqu'il est totalement possible d'être attiré sexuellement par quelqu'un sans être amoureux de lui il n'y a pas de raisons pour que l'inverse ne soit pas également vrai.

avatar contributeur de Chel
Chel
10/03/2021 à 21:47

https://www.youtube.com/watch?v=9gb_vWiqqmA&ab_channel=LaCarologie

@Fiffi voila une video sur Youtube je trouvais que c'etait super interessant !

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Fiffi
Fiffi
10/03/2021 à 23:07

Merci Chel , c' est effectivement une vidéo intéressante .

avatar contributeur de Balte
Balte
10/03/2021 à 23:07

Bonjour,

De mon côté c'est une amie qui m'a fait découvrir l'asexualité.

On était au lycée et on discutait des relations amoureuses de nos camarades de classe, et mon amie m'a demandé si j'étais attirée par quelqu'un. Je lui répondu que non et que je ne l'avais jamais été et elle m'a dit que j'étais peut-être asexuelle.

Après m'être renseignée plus en détail c'est ce qui me correspond le plus 😊

avatar contributeur de Alex02aisne
Alex02aisne
12/07/2021 à 02:44

Bonjour. Pour ma part, au départ j'avais énormément besoin de sexe dans un couple mais plus je le faisais plus cela me dégoutait. Et puis le jour où je m'en suis rendu compte, mon ex m'a larguée, et depuis chaque femme aue je rencontre se retrouve bloquée de construire quelque chose car elle ne peut pas imaginer une vie de couple sans sex. Je remplace le sexe par des moments tactiles affectueux et cela me suffit. La plus belle façon de faire l'amour c'est pas le sexe mais c'est regarder sa moitié dans les yeux sans jamais se lasser de son regard.

avatar contributeur de Luvinia2
Luvinia2
15/07/2021 à 16:26

Je ne me souviens plus... Mais en faisant des recherches.

J'ai toujours sentie une différence avec les autres, par exemples les autres filles qui "matent" les hommes à la plage, ça ne m'a jamais parlé. Et pourtant je me considère comme une esthète, j'apprécie la beauté, je n'y suis pas insensible, et je peux trouver un homme attirant ou une femme. Mais je ne vais pas être excitée sexuellement.

Chez moi c'est beaucoup plus mental, et souvent je préfère l'imagination ou la masturbation solo que le réel.

C'est également que j'ai souffert de vaginisme, un trouble psychologique qui fait qu'on contracte involontairement durant le rapport, ce qui provoque des douleurs (peur de la pénétration ect).

Je pensais qu'en guérissant de ça, j'aurais une libido normale, mais elle est restée moindre que la "normale", c'est pourquoi je me sens plus à l'aise avec les asexuels chez qui je ne ressens pas de pression ni de manque, bien que je me considère plutôt demisexuelle. Car je peux avoir de la libido.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr