Lesbiennes, trans et mariées, le pied de nez au gouvernement hongrois

avatar contributeur de MissKim
MissKim

Lesbiennes, trans et mariées, le pied

je leur souhaite beaucoup de bonheur 👩‍❤️‍👩

Elles sont lesbiennes et transgenres, dans un pays où le gouvernement de Viktor Orban a interdit le mariage homosexuel et le changement officiel de genre. Pourtant, Tamara et Elvira ont réussi à se marier, au moment où beaucoup de personnes LGBT choisissent l'exil.

C'est dans une maison de la petite ville de Polgardi que Tamara et Elvira habitent avec leurs chiens et chats. Tamara, 57 ans, est rousse aux yeux clairs. Elvira est une brune aux yeux bleus de 53 ans. Il y a six ans, elles se sont rencontrées et sont tombées amoureuses l’une de l’autre.

À leur naissance, les deux femmes étaient assignées au genre masculin. Adultes, elles se sont mariées en tant qu'hommes et sont devenues pères de famille. Jusqu'au jour où elles ont fait leur coming-out trans et ont décidé d'entamer les démarches officielles de changement de genre.

Un processus qui a pris du temps, confie Elvira: "Dans la Hongrie socialiste, on ne savait pas ce qu’est une personne transgenre. Les gens qui sortaient de la norme étaient simplement appelés "pédés". Puis, après la chute du communisme, la société s’est ouverte aux idées progressistes. Les autorités ont permis aux personnes transgenre de faire reconnaître leur identité devant la loi. Moi, j’ai fait changer mon identité à l’état civil; maintenant, officiellement, je suis une femme."

Pour Elvira, la procédure a été facile, et n’a pris que quelques mois. Lorsqu'elle a déposé sa demande, le gouvernement du premier ministre nationaliste Viktor Orban venait de revenir au pouvoir, et ne s’était pas encore attaqué à la communauté LGBT.

Loi transphobe votée en 2020

Mais Tamara, qui a voulu faire de même quelques années plus tard, s'est retrouvée bloquée administrativement: "Je ne vivais plus avec mon épouse depuis longtemps, mais pour pouvoir changer d’identité officiellement, il faut divorcer, ce qui a pris beaucoup de temps. Au moment où j’ai déposé mon dossier, les autorités ont suspendu la procédure."

En mai 2020, le parti de Viktor Orban vote une loi qui empêche les personnes trans de faire reconnaître leur genre à l'état civil. Devant la loi, Tamara est donc un homme. Une stigmatisation qui lui a permis de contourner la loi interdisant le mariage homosexuel. Puisque rien n’empêche un homme d’épouser une femme, Tamara et Elvira ont pu s'unir légalement à la mairie de Polgardi le 6 novembre passé.

la suite ici:

https://www.rts.ch/info/monde/11906742-lesbiennes-trans-et-mariees-le-pied-de-nez-au-gouvernement-hongrois.html

avatar contributeur de Doremi
Doremi
- modifié par Doremi le 21/01/2021 - 20:00:09

Citation de MissKim #352094

🤗

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
- modifié par Wiloooo le 21/01/2021 - 20:00:34

grave mignon ! je partage sur les réseaux sociaux


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

C'est une bonne chose qu'elles aient réussi à contourner les lois homophobes et transphobes de leur pays.

Au-delà de la petite jouissance qui naît de ce geste de bravade/bravoure, j'espère que ce gouvernement sera vite remplacé par un gouvernement plus progressif et surtout moins régressif...

C'est important que les lois/les législations évoluent. Je crois profondément que les plus grands changements doivent leur impulsion aux changements législatifs, mais c'est là mon côté très républicain... :-)

Merci pour ce partage en tout cas!

avatar contributeur Yotuel
Yotuel

Je ne suis pas aussi optimiste que Oleoduc pour le remplacement rapide d'Orban en Hongrie. A mon avis, il va être au pouvoir pour un bon moment. Orban s'est tellement radicalisé et droitisé que le parti hongrois Jobbik qui était classé à l'extrême droite est devenu un banal parti pro-UE de centre-droit depuis 2-3 ans (la Ligue en Italie pourrait suivre le même chemin que le Jobbik hondrois d'ailleurs).

Après, dans certains cas, les législations LGBTphobes peuvent être contournées et les dirigeants LGBTphobes sont ridiculisés. En Argentine, il y a quelques années, un homme trans et une femme trans en couple sont devenus parents. L'homme a porté l'enfant. Ca s'est passé en Argentine (qui a une législation assez avancé pour les droits trans) mais ça aurait pu se passer dans n'importe quel pays avec une législations LGBTphobe.

C'est assez rare mais c'est assez "jouissif" de pourvoir contourner les législations LGBTphobes en ridiculisant les LGBTphobes.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Cool



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr