La prostitution, préjugés et législation

SoVage

En France, la prostitution est définie largement. Il s’agit du fait de « se prêter, moyennant une rémunération, à des contacts physiques de quelque nature qu’ils soient, afin de satisfaire les besoins sexuels d’autrui ». Un simple contact (comme un massage) à des fins sexuelles suffit.

 

Offrir un rapport sexuel, ou tout autre contact à des fins sexuelles, en échange d’une rémunération n’est pas interdit par la loi MAIS à certaines conditions : vous devez être majeurE et ne pas être « particulièrement vulnérable » (en raison d’une maladie, infirmité, déficience physique ou psychique ou grossesse).

 

Bien qu’autorisée par la loi, les actes sexuels tarifés impliquant des adultes est strictement encadré :

?L’achat de services sexuels est interdit ;

?l’acte sexuel doit être accompli avec le consentement libre et éclairé de chaque partenaire, sous peine de sanction pour agression sexuelle ;

?l’acte sexuel ne doit pas être imposé à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public, sous peine de sanction pour exhibitionnisme ;

?toute personne qui, en connaissance de cause, provoque, facilite ou tire profit de l’exercice de la prostitution d’autrui peut être punie en tant que proxénète.

Le proxénétisme consiste en le fait de :

?provoquer une personne à se prostituer ou à continuer ;

?aider une personne à se prostituer, y compris en lui fournissant un véhicule ou un local ;

?tirer un profit quelconque de la prostitution d’autrui, en connaissance de cause ;

La traite aux fins de proxénétisme consiste à recruter, transporter, transférer, héberger ou accueillir une personne, contre rémunération, en vue de permettre la commission de faits de proxénétisme à son encontre.

Traite et proxénétisme peuvent être punis de 7 ans de prison et 150 000 euros d’amende, voire plus selon les circonstances.

 

Par exemple, si l’auteur a usé de la force, de menaces, de tromperie et s’il a abusé de son autorité ou d’une situation de vulnérabilité (due à l’âge, une récente migration, une maladie, une infirmité, une déficience physique ou psychique ou un état de grossesse), il s’expose à une peine plus sévère.

Source Strass

Déclaration des revenus : Même si la loi oblige toute activité rémunérée à être déclarée aux impôts et à l’URSSAF, l’activité d’escort étant la plupart du temps rémunérée en liquide, il est tentant de ne pas déclarer ses revenus et de cacher sa montagne de billets sous son matelas, en pensant qu’il sera à l’abris des regards…et surtout de l’État. S’il y a contrôle et pas de déclaration; il y aura des sanctions de prises.

La prostitution :

Considéré par plusieurs mouvement comme une violence faite aux femmes; se discours ni l’existence des travailleurs du sexes masculins car ils ne rentrent pas dans cette logique.

Zoom : Communiqué de presse du strass

Parole du strass sur évaluation de loi de 2016 récemment sortie ( Juin 2020 :

Le rapport d'évaluation de la loi de 2016 est enfin sorti ! Nous déplorons qu'il n'évalue pas réellement l’impact de la loi sur les personnes concernées. Il n'apporte pas de données nouvelles. Il s'agit plutôt d'une feuille de route pour la politique abolitionniste

Parole du strass :

Alors que Marlène Schiappa nous répond qu'il est très compliqué de créer un fonds d'urgence pour les travailleurSEs du sexe confinés, rappelons que la loi de 2016 sur la pénalisation des clients a augmenté les crimes violents à notre égard ainsi que la précarité, que les parcours de sortie sont une farce, que les associations communautaires ne sont pas suffisamment subventionnées. C'est TrèsCompliqué de voir une collègue assassinée chaque mois. La réponse politique du

Secrétariat d'Etat chargé de l’égalité FH et contre les discriminations

a été d'annuler notre RDV sans donner de motif et de faire silence sur ces féminicides.

Parole de concerné.e.s :

"Pendant une demi-heure, de 21 h 15 à 21 h 45, une quarantaine de prostituées ont investi la chaussée munie de pancartes pour dénoncer les violences qu’elles subissent dans le quartier et demander que la municipalité revienne sur les arrêtés anti-prostitution qui interdisent notamment le stationnement des camionnettes à Lyon."

Paroles d’AIDES :

La loi prostitution d'avril 2016, dite de pénalisation des clients, a quatre ans aujourd'hui. Quatre ans que les travailleuses-eurs du sexe sont précarisées-és, isolées-és et abandonnées-és aux violences et aux contaminations. Quatre ans de trop.

Pour le macabre anniversaire de ce texte assassin qui déguise sa morale puritaine en pseudo-féminisme abolitionniste, AIDES soutient la mobilisation des TDS. Il faut des mesures concrètes pour leur permettre d'exercer, et surtout de vivre, dignement !

Parce que nous soutenons aussi bien les travailleuses-eurs du sexe que le travail du sexe.

Multicolore

Merci de partager ces informations.

Envoyé depuis l'application android
SoVage

Je t'en prie :)

Chagrindame - modifié par chagrindame le 27/06/2020 - 08:36:52

Tres Chere Sovage

Les consequences des choix politiques sur la prostitution sont graves et fragilisent effectivement celles et ceux qui exercent librement le travail du sexe, c est donc les repousser dans des endroits , de plus en plus, glauques a defaut de leurs lieux habituels ou elles connaissent du monde et fermetures des maisons closes, ce qui engendrent des problemes de securiter. Plus de violences, elles se font souvent agresser pour leurs argent.

Depuis ces dernieres lois, elles sont en prises a de multiples difficulter et comme elles sont parfois a proximiter de celles qui sont sous controles et dans les mains de sales reseaux, elles doivent baisser leurs tarifs et ont ete obligees de trouver des lieux de plus en plus reculees

Je partage 100 pour 100 votre constat, c est une societe qui veut (sauver) ce puritanisme ambiant sur le dos des travailleuses du sexe pour demontrer qu ils agissent pour le bon sens moral , ca rassure le grand public, tout en essayant bien sur, de trouver des arguments qui conviennent au sens du vent, sous pretexte , de proctection des prostituees.... Hypocrisie totale et tromperie intellectuelle pour rassurer uniquement ceux Qui ne sont pas et ne sauront jamais concerner

En revanche, je ne sais pas ce que la loi dit pour des soignantes qui font des actes sexuels remuneres pour des personnes invalides, handicapes, le savez vous ?

Ce n est pas que je m y connaisse sur le sujet, disons que je sais certaines choses par de Belles Rencontres et de Belles personnes dans le milieu..... Moi qui croyait que les (bonnes ) personnes se trouvaient essentiellement et exclusivement du bon cote de la barriere , que j etais sacrement naive a l epoque pffuuuu.... Je voulais meme leur ressembler, c est pour dire..... Sous couvert de bonnes pensees et sans doute, parceque ces personnes sont de tres bonne foi et parcequ elles croivent BIEN faire, elles peuvent faire des degats immenses sur des problematiques qu elles ignorent totalement. Je parle de braves Monsieur et Madame tout le monde qui veulent agir pour la bonne cause en eliminant la prostitution de leurs paysages et qui croivent agir pour le bien des prostituees, donc, des elus les ecoutent et pour faire plaisir a leurs electeurs, ca donne de jolies lois comme celles ci..

j ecris de l ipad et ne sais toujours pas ou sont les accents , donc, pour me faire comprendre, , j ai fais expres quelques fautes grrrr

SoVage

L'assistanat sexuel n'est pas reconnu en France et donc les clients risques des poursuites également.

Oui, puis la répression mise en place a un impact sur les travailleu.r.se.s. en ligne qui sont de plus en plus isolé et dans l'incapacité de déposer plainte car les instutitions faites pour ça ramene tout au métier et non aux violences subits.

Par rapport aux réseaux le plus important est de ne pas géneraliser. chaque situation est differente; il faut etre a lecoute de la personne qui travail et laider dans les démarches qu'iel souhaite faire

Chagrindame

Tres Chere Sovage

Oui, je sais que les situations individuelles doivent etres prises en compte, mais, sur le fond du sujet, je vous rejoins totalement..Merci pour l info a propos des soignantes, bien que ce soit non reconnue, ca se pratique en france....? enfin, c est ce que j ai cru comprendre... donc, illegalement, alors

SoVage

Oui cest pratiqué en France; en soit le metier n'est pas illegal. C'est l'achat de services sexuels qui est interdit.

Chagrindame - modifié par chagrindame le 27/06/2020 - 12:08:08

Oui, mais, nous savons tous que ces infirmieres ne le font pas gratuitement et leurs tarifs sont elever.En revanche, je ne sais pas s il y a eue des cas connus de clients qui ont ete penalisables ?..Sans doute que oui, ne serait ce que pour demontrer que la loi est aplliquable partout et pour tout le monde. Merci pour vos precisions et d.avoir mis ce post sur le fofo, car, il n y a pas trop d infos sur le sujet pour le grand public, la connaissance de ce qui se passe et des lois sont connus essentiellement de ceux qui travaillent autour de la question et pour les concernees et ceux qui vivent la situation

SoVage

Les assistan.t.e.s. sexuel ne sont pas forcément soignan.t.e.s. ou infirme.r.e.s. Là je parle d'un point de vue légal cela reste du travail du sexe et ce n'est pas ça qui est pénalisable; c'est l'achat. Ce qui est le coeur du problème car il y a moins de clients et plus d'agresseurs se faisant passer pour des clients. Tout ça précarise encore plus les TDS car pour toucher des aides suite à cette loi c'est par le parcours de sortie qui est difficile d'acces (énorméments de contraites pour un revenu de 330euros mensuel) .

Après la tarification est propre à chacun, ensuite ce sont les personnes qui achète le service qui voit avec leur prestataire.

Chagrindame

Tres Chere Sovage

Bien contente d avoir encore apprise des choses aujourd hui grace a nos echanges.... merci encore a vous d avoir prise la peine de m eclairer ......

SoVage

Je t'en prie, avec plaisir

Lindos - modifié par Lindos le 27/06/2020 - 12:07:27

La sexualité est naturellement addictive, c'est fait pour. Quand on ne sait pas interdire une addiction, il n'existe pas d'autre solution viable que de l'encadrer de façon sécurisée. De plus, plus précisément au sujet de la prostitution, c'est une idée de riche de vouloir interdire aux pauvres de valoriser ce qu'ils peuvent, les exploitants n'ont aucun scrupule à acheter leur travail physique, voire intellectuel, le principe est le même. Acheter c'est être en position d'autorité, surtout lorsque c'est vital à ceux qui vendent, le troc doit être sécurisé. Par contre il me semble naturel d'interdire les marchands intermédiaires qui spéculent en étranglant à la fois le producteur et le consommateurs, le proxénétisme est un des rares domaines que l'on peut l'interdire sans que l'économie trouve cela anormal.

Bon on aura compris que ce n'est pas du tout la législation actuelle, qui se veut morale mais qui en pratique est humainement catastrophique, à la fois pour les prostitué(e)s, que pour les clients les plus vulnérables, ils existent.


Sujets similaires
  1. Prendre soin de soi
  2. Vos photos de paysages. ( naturels et urbains )
  3. Si vous voulez rigoler un bon coup
  4. Un bisounours ému par tous ces rassemblements !
  5. Les expressions de chez nous
  6. L'Astrologie - Les mauvaises critiques
  7. Quel est pour vous le meilleur album Rock?
  8. Est-tu fashion victime (victime de la mode)? ???
  9. Je vais mieux (Mille merci)
  10. ET LES CAPOTES ALORS! Protection, prévention, test
  11. Experiences avec les apps de rencontres
  12. Facebook et le Sexe

  S'inscrire pour participer