poème "sur le quai de nos amours"

Ancien membre

Je viendrai t'attendre sur le quai de nos amours

Fébrile,le coeur palpitant

Passionné,éternel conquérant

Follement épris de toi comme je le serai toujours.

Je viendrai t'attendre sur le quai de nos amours

Je retrouverai ainsi mon âme d'adolescent

Tu seras belle,simple,naturelle comme une fleur des champs

Assidu,discret,je saurai te faire la cour

Sur le quai de nos amours,ainsi je viendrai t'attendre

Un seul regard suffira à nous comprendre

Les yeux dans les yeux,nous nous sentirons complices

D'un avenir que nous enrichirons de mille délices.

Sur le quai de nos amours,je viendrai t'attendre

Je te prendrai das mes bras et puis nous nous embrasserons

Ce sera délicieusement affectueux et tendre

Ensuite,main dans la main ensemble vers une nouvelle vie nous irons.

Auteur. jean-noël

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma

très tendre votre poème Jeanka, je vous en livre un d'un autre style...

Rencontre réseau

se connecter ou pas, et avoir le bon look

de profil ou de face sur sa page facebook

se tenir près au pire des pires prédateur

pour faire feu au clavier de son ordinateur !

C'est la guerre qu'il veulent, c'est la guerre qu'ils auront

deux trois lettres en réponse quant ils questionneront

sur mes goûts, mes dégoût et ma sortie prochaine

obliger de mentir, de puiser dans ma haine !!!

mais un jour différant on tombe sur un cas

pas terrible au début il paraît un bon gars

et en creusant un peu apparaît un cœur d'or

pour s'en faire un ami ais-je raison ou bien tort ?

Le temps me le dira et puis je reste libre

de jeter qui je veux et garder si je vibre

pas question pour cela que je signe un blanc chèque

je ne suis pas un pion, y a tellement de vrais fake !!!

quant j'aurais cent dix ans avec un bon implant

c'est par télépathie que j'aurais de bons plans

sans sortir de ma tête je m'enverrais en l'air

tous les jours dans des fêtes sans danger pour ma chaire.

Ancien membre

bonjour et merci de ta participation

c'est tout à fait un autre style,mais c'est excellent!!

Ancien membre

Bonjour!

Deux très beaux poèmes! Même si j'avoue avoir un petit faible pour le premier :)

Bonne journée!

PtiteLuciole

Bonsoir vos poèmes sont tellement beaux 😌

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Doremi
Doremi
- modifié par Doremi le 17/01/2021 - 20:24:32

Avec l'aimable autorisation d'Apo,

un ptit bout d'étincelle arraché à l'éternité :

Citation de ApoFFtX #350484

"Mes voisines du dessus ont le corps laiteux des innocences, divines. Le noir de leur silence, tous les songes du monde aux copeaux éclatants. Elles inondent ma vie d'une fraîcheur de merveilles et je m'endors, frémissante et rêveuse, dans leurs bras scintillants."

(https://betolerant.fr/forum/18668/mon-voisin-du-dessus#last)

Et vous, avez-vous des textes que vous aimez ou écrivez ?

avatar contributeur de Sylphide
Sylphide
- modifié par Sylphide le 15/04/2021 - 21:05:23

L'arbre de Bodhi, l'arbre de la connaissance, l'arbre de la sagesse, ficus religiosa, tant de noms le caractérise...

C'est le banian qui a protégé Siddhârta du soleil, et c'est sous ses feuilles que Bouddha a connu l'Eveil !

Mon banian !

Oh mon banian !

Arbre cathédrale

Tu es notre abri

Abri de croire

Sous ta pluie de racines.

Oh mon banian,

Je crois, moi aussi,

Je crois voir tes esprits.

Habitants masqués, bruns,

Cheveux de rêve et corps de bois, fins.

Oh mon banian

Je te retrouve enfin.

Je te croyais africain,

Je t’ai vu brésilien.

Et voila tes branches qui se tissent

sur les rives humides de l’île métisse.

Tu voles donc ?

Tu traverses les océans et tu reprends corps.

Tu es partout où il y a une fable,

Partout où l’on croit encore,

Où l’on croit à l’incommensurable,

A l’insaisissable.

Oh mon Banian !

Je te suis dans les méandres de tes liens

Emmènes-moi où il n’y a plus rien !

Je veux sentir la fraicheur de tes grottes boisées.

Ecouter les chants mystérieux de tes entrelacs sacrés

Et gouter au souffle régulier et paisible de l’éternel vivant.

Il est là, c’est certain.

Malin, il se joue des lois de l’équilibre.

Libre, il court le long de tes mille jambes.

En rêve

Je me love dans tes milliers de bras.

Je t’écoute, majestueux et large Banian,

Immobile et aussi habité qu’un océan.

(Maëlle Ranoux)

poème sur le quai de nos

(Le banian du temple de Wat Mahathat, à Ayutthaya en Thaïlande)

avatar contributeur de Doremi
Doremi

Merci Sylphide pour ce partage !

Au fond de moi, mon ressenti est que

tout est poésie dès lors qu'on fait silence :

c'est le bavardage incessant et criard

qui est trivial et en brise le chant subtil...

Poésie des mots mêlée à celle des notes :

Samir Barris m'emporte souvent très loin...

https://www.youtube.com/watch?v=oW-pCTzIScM

avatar contributeur de Sylphide
Sylphide
- modifié par Sylphide le 16/04/2021 - 20:46:38

"Enfin la lumière s’est faite en moi!

Auprès d’un sage, j’ai découvert le secret de l’extase,

J’ai trouvé Celle qui habite

au pays où il n’est point de nuit,

et pour moi il n’y a plus ni jour ni nuit.

J’ai rendu vaine la Nuit.

Mon sommeil a pris fin,

pourrais-je à nouveau m’endormir?

Me voici éveillé pour les âges des âges.

J’ai donné mon sommeil

à Celle qui dispense le sommeil,

ainsi ai-je endormi le sommeil lui-même.

Par une divine alchimie,

j’ai ravivé en moi l’éclat de l’Or,

et, comme depuis toujours j’en nourrissais l’espoir,

j’ai fait resplendir mon temple de joyaux.

Prasâd dit : J’ai pratiqué la dévotion,

recherché la délivrance,

mais aujourd’hui j’abandonne pratiques et préceptes.

car je sais maintenant que Shyâmâ

n’est autre que le Brahman."

(Sadhak Ramprasad Sen)

https://www.youtube.com/watch?v=lpkImxfzodY&list=PLAWH9OEDUOwtW1Y57VvIgi2pbBGKC7ABN&index=6



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr