Aide Difficulté à m'assumer malgrés les années

Blueaud
Publiée le 06/12/2019 à 21:16
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

Pas facile de passer le cap d'écrire içi malgré le fait que nous sommes tous censés être bienveillant...

Désolée peut-être de la redondance du sujet..

J'ai vraiment du mal à accepter mon orientation sexuelle. J'ai su assez jeune que j'aimais les filles mais toujours eu du mal à m'ouvrir. Aujourd'hui seul ma mère, ma soeur jumelle et ma grande soeur et quelques amis le savent.. alors que j'ai 26 ans.. et qu'au bout d'un moment faut se secouer et y aller..

J'ai été en couple avec un homme pendant un certain temps et la première chose que je me suis dite au début c'est " ah tu vois au final c'est bon... ". sauf que ca revient au gallo à un moment où un autre.... Pourtant je l'ai aimé, il n'avait strictement rien à se reprocher... on s'entendait bien... Mais je ne me sentais pas en phase avec moi même, j'avais l'impression de prétendre et de ne pas être moi... compliqué... Donc je l'ai quitté récemment car je ne peux pas lui apporter ce qu'il veut.

Je sais pas comment faire pour m'accepter, et surtout m'assumer.

J'ai peur d'aller voir un psy par peur du jugement.

Après chaque cas est différent, je sais bien qu'il n'y a pas de solutions à ça si ce n'est que d'en parler autour de soi. Mais j'avais besoin d'écrire içi... Voilà, peut être que vos expériences vont m'aider...

Merci d'avoir pris le temps de me lire.


SensetVie
Publiée le 06/12/2019 à 21:30

Bonjour Blueaud,

Je comprends. Peut-être qu'il te manque "juste" la rencontre de celle avec qui tout (et vous) sera tellement évident que tu assumeras naturellement ? Ton attirance, ta relation. Quand on aime et qu'on est à l'aise, ça se voit et se ressent, le bonheur qu'on vit et qu'on partage aussi, et s'ouvrir et parler de cet aspect intime et privé de sa vie devient plus facile... Enfin je crois.

En quoi cela te gêne-t-il présentement ? C'est que tu ne t'autorises pas à désirer des femmes et à aller vers elles ?

Je te souhaite de t'aimer telle que tu es, de prendre soin de toi et de chercher tout ce que tu peux vouloir qui puisse faire ta vie douce et agréable... Du partage. Ici tu peux en trouver un peu et surtout de la compréhension, de la tolérance pour tout ce qui peut te constituer.

Bonne soirée 🙂

Zakuu
Publiée le 06/12/2019 à 21:37

23 ans, homme et pareil. Sauf que moi personne n'ai au courant irl. Je peux donc pas aider mais juste dire que tu n'ai pas seule dans ce cas-là..

Blueaud
Publiée le 06/12/2019 à 21:40
Auteur du sujet

Ca me gène je pense car j'ai tellement gardé ça secret que j'ai du mal à m'ouvrir... j'ai mis quand même 5 ans avant d'en parler à mes proches...

Je m'autorise mais d'une part j'ai peur de ce que mes proches vont penser de moi... car j'ai toujours su mais je ne leur ai rien dit ( je pense à mon père ma belle mère etc) c'était mon jardin secret. Sauf que j'arrive à un stade où j'ai l'impression de mentir à pas mal de monde dont moi... et ça m'étouffe.

Et vis à vis de moi car à chaque fois que je trouvais une femme belle par exemple je me suis dit non c'est pas possible, sauf que cette phrase je me la disais de plus en plus. Mais tu as raison je ne me suis jamais autorisé à être avec une femme car dès que je sens l'autre de plus en plus proche je me détourne d'elle... après je trouve que ce sujet est de moins en moins tabou et c'est peut être pour ça que c'est remonté en moi d'un coup...

Merci beaucoup pour vos deux messages en tout cas, ce que vous me dites me fait plaisir.

Kerlane
Publiée le 06/12/2019 à 21:44

c’est vrai que c’est difficile d’assumer qui on est surtout dans son orientation sexuelle ... j’ai mis 45 ans avant d’ouvrir les vannes

qu’est-ce qu’il fait le plus peur ? Le jugement? c’est beaucoup de pouvoirs que l’on donne aux autres ! le seul pouvoir que l’on a c’est celui d´agir pour sa propre vie. C'est nous seules qui decidons comment la vivre, de ce qui nous rend heureuse

Les choix que nous faisons ne regardent pas les autres et rien nous oblige a les exposer au regard des autres. La liberté est ce qu´il y a de plus precieux et nous sommes libre! Personne n´a le droit de juger un choix que l´on fait pour soi quel qu´il soit : professionnel, amical ou amoureux...

mais peut-être que c’est le regard que tu as sur toi qui t’empêche de t’assumer comme si tu voulais changer la couleur de tes yeux ...

Aimes toi et Respectes toi d´abord c´est le plus important

Mimosa
Publiée le 06/12/2019 à 22:52

salut Blueaud.

Je te conseillerais d'essayer quelques séances avec une psy. Ce sont des professionnels qui ne sont absolument pas dans le jugement. Ils ont l'habitude de ce genre de problématique.

Blueaud
Publiée le 06/12/2019 à 22:53
Auteur du sujet

Merci pour ton message Verose, oui il faut que j'apprenne à m'aimer telle que je suis...

Quel as été l'élement déclencheur pour tu "ouvres les vannes" comme tu dis ?

Mathieu04
Publiée le 07/12/2019 à 03:10

Bonsoir, je sais que ça peut paraître étrange mais je pense que le mieux serait de commencer par certaines questions dont tu devrais cogiter, entre elles, est-il nécessaire de préciser que j'aime les femmes ? Dans le sens que, que tu aimes une personne ou autre c'est toi qui va vivre avec et la personne concernée, même tes proches n'ont pas besoin de savoir ce que tu aimes exactement,uniquement, au moment venu leur présenter ta partenaire, je trouve qu'à nos jours on accorde trop d'importance à ce que les autres devraient savoir sur notre orientation sexuelle combiens de jeunes et même adultes nous le demandent !? Je sais que ça peut sembler difficile et peut-être brusque mais je trouve qu'il y a trop de curiosité de nos jours sur ce que l'autre personne ressent si on parle d'orientation ou encore d'attirance alors que c'est intime, que ça ne concerne que la personne et ce qui attire (ce n'est que mon point de vue). Si ça peut t'aider, pendant 4 ans j'ai subis de l'harcèlement et j'ai jamais changé mon comportement pour les autres et je ne comptais pas le changer car j'ai compris que je devais vivre pour moi et pas pour les autres. Et pour l'acceptation, il va de soi, avec le temps... C'est déjà très bien que tu en prennes conscience et tu aies détecté les frontières de ce problème puis tu en parles, c'est un grand progrès ! Je te souhaite le meilleur, plein de courage. Malgré mon jeune âge si tu aurais besoin de parler ou quoi que ce soit, tu peux toujours m'écrire en privé. J'espère avoir été utile.

Membre anonyme
Publiée le 07/12/2019 à 09:49 - modifié par Lavande45 le 07/12/2019 - 09:49:47

Bonjour Blueaud,

Rien d'évident dans ton parcours, je pense que tu dois te réconcilier avec toi même, accepter que tu puisses être homosexuelle pour ainsi donner un réel sens à ta vie. Je compare cette étape de la vie (la tienne comme la mienne comme pour bien d'autres) comme une plus où moins longue période de gestation qui tout à coup vole en éclat. Pourquoi ? parce que ce qui était vivable auparavant ne peux plus l'être. Le fait d'avoir eu une histoire d'amour avec un homme n'enlève en rien les bons moments vécu avec lui mais il faut aussi lui laisser la possibilité de vivre sa vie comme toi la tienne. Rester en couple par culpabilité ne fait que compliquer le quotidien, blesse, devient douloureux voire insupportable. C'est très important d'être fidèle à ce que l'on est au plus profond de soi, d'être en phase avec ses ressentis, sa sensibilité.

Il faut du courage pour oser libérer sa parole, révéler qui on est à ses proches.

1 tu écris sur Bétolerant ce qui doit t'enlever un poids de tes épaules

2 tu en a parlé à tes proches

3 malgré ta peur tu continues à tracer ton sillon envers et contre tout

4 tu es déterminée

Ne te laisse pas étouffer, tu as le droit de t'exprimer, d'être ce que tu es. Personne ne doit te juger.

Il y aura toujours des personnes pour porter des jugements, il faut les ignorer (je sais c'est difficile).

Je t'encourage à continuer sur ta lancée, prends-bien soin de toi avec respect et bienveillance.

C'est une naissance qui t'appartient.

Je te souhaite de tout coeur de rencontrer La femme qui saura avec douceur et compréhension te tendre la main pour effacer tes craintes.

Membre anonyme
Publiée le 03/01/2020 à 23:36

Bonsoir,

Je suis dans le même cas que vous. Je sais depuis très longtemps que je suis attirée par les femmes (depuis mes 7 ans) mais ma mère adoptive est dans le dénis et mon père adoptif dans le rejet resultat au lycée je me suis inconsciemment liée d´amitié qu´avec des personnes homophobes et maintenant je suis absolument incapable de m'assumer dans la rue ou devant des proches (même LGBT) au point de penser que je suis peut-être aromantique.

Personnelement je pense que la société nous force à tomber amoureux et lorsqu´on ne l´est pas on est malheureux... Mon conseil serait de continuer ton quotidient comme si de rien n´était car c´est l´amour qui toque à ta porte et pas l´inverse. (tout vient à point à qui sait attendre 😉 )

Elsin
Publiée le 04/01/2020 à 01:21

Hello Blueaud,

Aucun psy n'est dans le jugement, et je t'encourage à aller en voir un, ou une. Pourvoir parler de ce que l'on ressent à une personne que l'on ne connaît pas, nous permet de nous vider sans complexe et d'avoir un regard extérieur positif sur nous.

Personnellement j'ai conscience de mes attirances depuis mes 5 ans. Je l'ai toujours bien vécu, sauf à une période où j'avais pas mal de reproches et moqueries sur moi. Il suffit de faire le ménage, et c'est reparti ;)

Je te souhaite bon courage pour la suite, et tout le bonheur avec la femme qui te plaira...

Membre anonyme
Publiée le 04/01/2020 à 06:44

Bonjour et bravo pour ton texte.

Je crois que ton écrit est un premier pas vers ton acceptation. Mettre en mots c'est fixer les choses et là tu fixes la base de ce que tu as envies : évoluer.

Je ne suis pas certains qu'un suivi psychologique t'aide plus que tu seras capable de le faire.

Si tu sais au fond de toi qui tu es et ce que tu veux, laisse au temps faire son oeuvre. Chacun a son timing d'évolution.

Quoiqu'il en soit tu avances car ce topic en est la preuve ! Un pas de plus vers l'acceptation. Encore bravo ;-)

LalaLand
Publiée le 04/01/2020 à 11:08

Je suis d'accord. Pour ma part, je me le suis avouée à moi même que très récemment. J'en ai parlé qu'à un ami très proche qui est gay, et une amie hétéro. Pour le reste, je considère que ça ne les concernera que quand ça les concernera. De toutes façons, je fonctionne pareil pour toutes mes relations (hommes jusqu'ici), je ne partage avec mon entourage que s'il y a quelque chose de sérieux. et puis c'est bien aussi d'en profiter à 2 quelques temps 🙂

  S'inscrire pour participer au sujet