logo BeTolerant.fr Applications et site de rencontres LGBT
avatar célibataire connecté
 Invité

Est-il plus simple d'être infidèle de nos jours ?

photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Est-il plus simple d'être infidèle de nos jours ?

Tout est survenu après l'affaire du piratages du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, un chiffre alarmant de 37 millions d'utilisateurs ont vu leur identité démasquée par des hackeurs. Moralistes ou pas, ces experts de l'informatiques voulaient faire tomber ce site de rencontres qualifié d'immoral. 


Augmentation des divorces ayant pour motif une inscription sur des sites de rencontres


Les sites de rencontres sont de plus en plus impliqués dans les cas de divorces. Ce qui n'est pas étonnant vu le nombre d'offre de sites spécialisés dans la rencontre purement extraconjugale. D'après un article sur le figaro :



1 divorce sur 10 à cause de l'implication d'un site de rencontres



Avec internet il est plus simple de prouver l'infidélité de son conjoint, même en étant le plus prévoyant possible. On laisse forcément par laisser une trace de son adultère ou de sa volonté d'aller voir ailleurs. Cookie, historique de navigation, fenêtre du navigateur entre ouverte, plusieurs détails peuvent vous porter préjudice.


La technologie influence nos relations sociales


Plus largement, ce sont les nouvelles technologies qui augmentent l'infidélité : les réseaux sociaux, les sites de rencontres, les application mobiles. Aujourd'hui la rencontre facile et éphémère est à la portée de tous et très rapidement, quelques secondes suffisent pour s'inscrire aux services. Néanmoins l'influence des nouvelles technologies aurait pu être plus important que prévu.


Comble de l'ironie


Il existe des sites de rencontres pour divorcés, et même des sites spécialisés pour les cocus. Donc soyez sans crainte, infidèles, personnes trompées pour chaque situation internet a beaucoup de ressources et peut vous proposer un site de rencontres adapté à votre situation.


On marche un peu sur la tête non ?


Informations

Date de publication : 03/08/2015 à 17:10


photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur

Tout est survenu après l'affaire du piratages du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, un chiffre alarmant de 37 millions d'utilisateurs ont vu leur identité démasquée par des hackeurs. Moralistes ou pas, ces experts de l'informatiques voulaient faire tomber ce site de rencontres qualifié d'immoral. 


Augmentation des divorces ayant pour motif une inscription sur des sites de rencontres


Les sites de rencontres sont de plus en plus impliqués dans les cas de divorces. Ce qui n'est pas étonnant vu le nombre d'offre de sites spécialisés dans la rencontre purement extraconjugale. D'après un article sur le figaro :



1 divorce sur 10 à cause de l'implication d'un site de rencontres



Avec internet il est plus simple de prouver l'infidélité de son conjoint, même en étant le plus prévoyant possible. On laisse forcément par laisser une trace de son adultère ou de sa volonté d'aller voir ailleurs. Cookie, historique de navigation, fenêtre du navigateur entre ouverte, plusieurs détails peuvent vous porter préjudice.


La technologie influence nos relations sociales


Plus largement, ce sont les nouvelles technologies qui augmentent l'infidélité : les réseaux sociaux, les sites de rencontres, les application mobiles. Aujourd'hui la rencontre facile et éphémère est à la portée de tous et très rapidement, quelques secondes suffisent pour s'inscrire aux services. Néanmoins l'influence des nouvelles technologies aurait pu être plus important que prévu.


Comble de l'ironie


Il existe des sites de rencontres pour divorcés, et même des sites spécialisés pour les cocus. Donc soyez sans crainte, infidèles, personnes trompées pour chaque situation internet a beaucoup de ressources et peut vous proposer un site de rencontres adapté à votre situation.


On marche un peu sur la tête non ?

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit