Inde : vers une dépénalisation de l'homosexualité

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Inde : vers une dépénalisation de l'homosexualité
AFP Rekan

Une fois n'est pas coutume, le triste article 377 du code pénal indien, assimile clairement l'homosexualité à la pédophilie. Mais qualifie aussi l'acte homosexuel comme "contre-nature" (je vous invite à visionner cet article qui traite de l'homosexualité dans le règne animal). Néanmoins, l'idée de la dépénalisation des relations gays ou lesbiennes commence à faire son apparition.


D'après les associations LGBT locales, depuis ces dernières années il n'y a pas eu de peine de prison pour les homosexuels. Ceci dit plusieurs abus ont été révélés, notamment l'extorsion d'argent par les forces de l'ordre locales, de gays et lesbiennes indiens, en les menaçant de révéler leur orientation à leur entourage. Du chantage en somme.


L'homosexualité est encore tabou


L'homosexualité reste tabou en Inde, malgré une visibilité des LGBT plus importante, un récent sondage estime que 61 pour cent des indiens réprouvent les actes homosexuels. Paradoxalement, il faut savoir qu'un troisième genre a été officiellement reconnu en 2014.


C'est un arrêt rendu en septembre dernier, qui a fait bouger les choses. La Haute Cour locale a reconnu l’orientation comme une affaire de liberté personnelle, ce qui ouvre une nouvelle porte à la dépénalisation.


 


Informations

Date de publication : 10/01/2018 à 12:16


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
L'Inde a plus de mal a évoluer dans les domaines des moeurs, qui sont des sujets très liés aux pratiques ancestrales des multiples religions et parfois à la préservation de la pureté de leurs castes.
En tout cas plus que la Chine où le communisme a démonté les moeurs traditionnels, mais verrouillé la liberté politique contrairement à l'Inde.

Non pas que l'homosexualité cachée étaient absente de l'Inde, le troisième sexe tarifé existait depuis la nuit de temps, et dans un pays séparant les sexes il fallait bien que les jeunes patientent d'une manière ou d'une autre en attendant d'avoir assez d'argent pour être présenté au conjoint que leur famille avait secrètement choisi depuis leur enfance, même si ces pratiques n'étaient pas toujours aussi pures que leur aurait imposé leur caste. Les choses ont évolué mais restent compliquées, même se marier de façon hétéro reste d'une incroyable complexité dans la religion hindoue.

En tout cas se serait une bonne nouvelle, merci du partage.

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
C'est une évolution lente mais ça reste une évolution. Bravo a la communauté de là-bas qui a su manifesté pour la reconnaissance de ses droits.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
svaez vous pourquoi il Y aune gay pride ?
parce que en 1969 il y a eu des emeute de gay, lesbienne qui sont partis du bar stonwall il y a eu baucoup de mort civils et police

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
J'ai fais une petite recherche sur internet pour voir l'état de la situation actuelle, et suis tombé sur le témoignage récent de Viken : Menacé de mort à cause de son homosexualité, il demande l’asile à La Réunion

L'homosexualité dans les pays où elle est interdite ou pire lorsqu'elle est fortement réprimée, l'homosexualité est dans le style de ce témoignage : endémique et abusive, évidemment sur les jeunes hommes. Ici c'est carrément le policier qui en profite tout en faisant la morale, le comble de la perversité narcissique mais assez fréquent apparemment.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
c est un scandale je e peu pas comprendre que cela puisse être vrai. L Inde va droit dans un régime autoritaire ou sont persécuter un population viser .

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je suis tout de même surpris que ce comportement soit généralisé dans la police en Inde, qui est un pays très grand très populeux et contrasté, où tous les jours on lit des horreurs à l'échelle du pays dans les journaux nationaux, mais qui est calme au niveau individuel (bien moins de risque individuel d'agression qu'à Paris).

Si la situation s'améliore dans certains domaines, elle se dégrade dans d'autres.
Notamment la cohabitation religieuse qui était pourtant une caractéristique de la culture indienne médiévale, et qui a été fortement ébranlée par la colonisation islamique, restaurée sous la colonisation britannique, de nouveau fortement ébranlée par la séparation des populations en deux pays au moment de l'indépendance (Inde à majorité hindoue ou indianisante, Pakistan à majorité musulmane), et maintenant par la revanche des nationalistes hindous actuellement au pouvoir.
Cela se passe tout de même infiniment mieux qu'au Pakistan où les hindous et chrétiens sont fortement persécutés, mais la pente est mauvaise.

En Inde la pénalisation est un héritage britannique pudibond à l'époque de la colonisation, jusqu'à ces dernières années c'étaient surtout les familles qui étaient contrariées par l'homosexualité de leurs enfants. Je suis surpris et n'aime pas trop ce témoignage de Viken, j'espère que ce n'est pas une tendance lourde mais à mettre sur le compte des contrastes indiens.

Edité...

On peut tout de même noter une résistance des autorités à la visibilité de la sexualité, dans un pays qui était resté très pudique en public (et beaucoup moins en privé comme souvent).
Notamment plusieurs publicité pour des préservatifs ont été interdites, pourtant souvent très drôles, dont celle-ci qui fait depuis le buzz :


https://www.youtube.com/watch?v=70AGNdyKsMY

photo de l'auteur yotuel
Yotuel
Homme de 29 ans
Pau
Je suis dubitatif sur le comportement de la justice indienne. Il faut pas oublier qu'ils avaient déjà dépénaliser l'homosexualité avant de la repénaliser quelques années après.
On va voir la suite des choses mais il faut être prudent et pas se donner de faux espoirs.

Au sujet de l'Inde, j'ai vu que le seul prince gay indien va fonder un centre LGBT dans son palais. Ce prince est aussu connu pour sa luttre contre les IST.

L'Inde est un pays très paradoxal (et c'est pas le seul).

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Ca y est l'article colonial est supprimé depuis aujiurd'hui.

Apparemment le gouvernement nationaliste conservateur qui tient à ne pas froisser ses électeurs a laissé carte blanche à la Court suprême, dont le premier magistrat veut laisser son nom à la posterité sur quelques dossiers chauds avant de partir en retraite...

Yotuel,

L'Inde n'est pas le seul pays paradoxal, mais on pas la liberté de parler de certains autres pourtant forts intéressants. C'est un avantage avec l'Inde ^^


photo de l'auteur yotuel
Yotuel
Homme de 29 ans
Pau

Ce qui est important aussi c'est que l'Inde est un pays de plus d'un milliard d'habitant donc des dizaines de millions de LGBT vont mieux vivre grâce à cette décision. Même si la pénalisation de l'homosexualité n'était pas appliquée de manière rigoureuse.

Au sujet des pays paradoxaux, on peut aussi citer les Etats-Unis ou le Brésil entre autres où on trouve des gens très homophobes et des gens très gay-friendly pour rester dans le domaine LGBT.


photo de l'auteur Manish
Manish
Homme de 28 ans
Grigny

Le RSS (Rashtriya Swayamsevak Sang) qui est un mouvement paramilitaire classé par ses détracteurs à l'extrême droite a commenté la décision en disant qu'il l'approuvait car pour eux "l'homosexualité n'est pas un crime mais non-naturelle"

Certes le terme "non-naturelle" peut choquer mais le fait que le mouvement soit-disant ultra conservateur de l'Inde soit d'accord avec la dépénalisation en dit long sur l'ouverture d'esprit des hindous.

Car oui, ayons au moins la décence de reconnaître que c'est une société hindoue et des juges hindous plus un zoroastrien qui font évoluer les choses.

Si l'Inde n'avait pas 14 pourcent de musulmans et subit mille ans d'invasions islamiques et chrétiennes, le puritanisme indien n'aurait jamais pris une telle ampleur.

Espérons que le gouvernement nationaliste hindou reste au pouvoir longtemps afin que la société indienne devienne plus progressiste. Oui, vous avez bien lu.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"le terme "non-naturelle" peut choquer"

En effet le terme n'est pas différent des croyances plus occidentales qui la qualifie de "contre-nature".

"le mouvement soit-disant ultra conservateur"

Nationaliste

"c'est une société hindoue et des juges hindous plus un zoroastrien qui font évoluer les choses"

Les croyances hindoues aiment les grands mariages hétéros, les choses bien rangées dans la cosmologie et hiérarchisées dans la société. Il y avait une place pour un troisième sexe mais de basse caste. Il pourrait exister une homosexualité visible, mais en pratique sera risque d'être bien plus long et plus inégalitaire qu'en Chine. L'homosexualité cachée existe, est plutôt répandue, et souvent économiquement hiérarchisée et tarifée.

"Si l'Inde n'avait pas 14 pourcent de musulmans et subit mille ans d'invasions islamiques et chrétiennes, le puritanisme indien n'aurait jamais pris une telle ampleur."

Je me suis souvent posé cette question.

En effet dans l'Inde médiévale pré-islamique la pudeur ne se logeait pas dans la fertilité ni même dans la sexualité érigés au rang de culte comme pendant l'antiquité. L'homosexualité peu représentée apparaissait être un non sujet, en tout cas avant le mariage, et la féminité idéalisée.

La pudeur sexuelle comme le voile pudique féminin pourraient en effet être une importation moyen-orientale et d'Asie centrale dans la foulée de l'Islam monothéiste.

Mais je pense qu'il ne faut pas non plus négliger l'idée que le vêtement est un marqueur civilisationnel, et que les populations vivant pratiquement nues dans les régions méridionales, habillées principalement de bijoux, étaient considérées en Inde comme ailleurs comme des sauvages à civiliser.

"Espérons que le gouvernement nationaliste hindou reste au pouvoir longtemps afin que la société indienne devienne plus progressiste."

C'est sur qu'en comparaison d'un monde arabo-musulman qui rétrograde partout, y compris dans des pays comme l'Indonésie qui étaient restés tolérants notamment vis-à-vis de l'homosexualité , les nationalistes hindous n'auraient pas trop de difficultés à apparaitre progressistes.

Toutefois l'équilibre entre religions est plus subtile, et ce n'est pas en désislamisant l'Inde qu'il sera obtenu. On peut même gager qu'on se dirige vers l'effet inverse, comme lorsque les musulmans ont voulu et obtenus des pays déshindouisés.

En tout cas aussi longtemps que les musulmans d'Inde, qui sont souvent des commerçants qui s'enrichissent paisiblement, ne joueront pas avec des couteaux. Sinon cela pourrait mal se passer comme en Birmanie, et la démocratie indienne en souffrir.


photo de l'auteur Manish
Manish
Homme de 28 ans
Grigny

"Plus inégalitaire qu'en Chine"?

Les homosexuels hindous vivant à l'extérieur de l'Inde se marient dans des cérémonies hindoues où officient des prêtres hindous. Il est fort à parier que de tels mariages deviendront communs en Inde.

Les chinois ont dépénalisé l'homosexualité qu'en 2001, l'avance chinoise sur les questions de moeurs n'est que de quelques années. Cependant la société chinoise est moins libre. En Inde, des films d'amour entre hommes sortent déjà sur les grands écrans, des gay pride importants ont déjà lieu dans toutes les villes. L'Inde est une démocratie vivante et à l'instar des Etats Unis, qui tout en comportant des poches de conservatisme, deviendra un des grands exportateurs de la culture gay car justement la liberté de parole et de pensée qui y règnent le permettront.

"Mais je pense qu'il ne faut pas non plus négliger l'idée que le vêtement est un marqueur civilisationnel, et que les populations vivant pratiquement nues dans les régions méridionales, habillées principalement de bijoux, étaient considérées en Inde comme ailleurs comme des sauvages à civiliser."

Les mêmes propos - pas très intelligents - tenus par la Prix Nobel de la Paix Yéménite qui défendait ainsi le voile.

Il ne faut pas généraliser la façon de pensée d'une région du monde à l'ensemble de la planète.

Le sari se porte avec la partie du ventre à l'air. Seules les femmes musulmanes la recouvrent. Une femme hindoue porte son sari de façon traditionnelle avec son nombril bien visible.

Entre vivrent pratiquement nus et se couvrir de la tête aux pieds dans le respect d'une culture de pureté issue du patriarcat, y a une grande différence.

Si le vêtement est un marqueur civilisationnel, d'après nos critères hindous, le voile a toujours été vu comme un signe réactionnaire.

"C'est sur qu'en comparaison d'un monde arabo-musulman qui rétrograde partout, y compris dans des pays comme l'Indonésie qui étaient restés tolérants notamment vis-à-vis de l'homosexualité , les nationalistes hindous n'auraient pas trop de difficultés à apparaitre progressistes."?

Les nationalistes hindous sont objectivement des grands progressistes en comparaison aux islamistes des pays arabo-musulmans.

Mais au delà de cette vérité, en Inde, d'un point de vue politique, le parti de gauche, le parti du Congrès est celui des musulmans, des moins fanatiques au plus fanatiques. C'est le parti de gauche indien qui est venu relégaliser la répudiation musulmane suite à l'arrêt Shah Bano de la Cour Suprême qui l'avait abolie. Il faudra attendre 2017 pour que la Cour Suprême réabolisse cette pratique.

La banque électorale musulmane du parti du Congrès n'acceptera jamais l'homosexualité et il est dans l'intérêt des homosexuels indiens que le parti de droite hindou reste au pouvoir afin de préserver les droits lgbt.

"En tout cas aussi longtemps que les musulmans d'Inde, qui sont souvent des commerçants qui s'enrichissent paisiblement, ne joueront pas avec des couteaux. Sinon cela pourrait mal se passer comme en Birmanie, et la démocratie indienne en souffrir."

Ils ne sont pas plus commerçants que les hindous et jains du Gujerat. Ils sont plus pauvres car moins éduqués. A force de préférer envoyer ses enfants dans des madrassas plutôt que de les envoyer dans les écoles laïques, cela finit par avoir des répercussions.

"qui s'enrichissent paisiblement"?

Ils ont abandonné le couteau pour le sabre il y a bien longtemps.

Les hindous du Kashmir ont été chassés comme des chiens en 1991. Les mosquées diffusaient sur leurs haut-parleurs le message suivant

"La isla rassul allah, kashmir se jaho par abni biwi, beti ko chor ke jaho"

"La isla rassul allah, quittez le kashmir mais laissez vos femmes et filles derrière avant de partir"

https://en.wikipedia.org/wiki/Persecution_of_Hindus

Je te laisse lire la longue liste des violences anti hindoues dans l'Inde indépendante.

L'Inde doit être le seul pays au monde où le groupe religieux majoritaire se fait toujours massacrer par une minorité religieuse lors d'émeutes et de pogroms.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

« Je te laisse lire la longue liste des violences anti hindoues dans l'Inde indépendante. »

J’ai eu l’occasion de me pencher sur l’Hindu Kush, un des plus grands génocide de l’histoire au point de laisser sont nom à une région du nord du sous continent indien.

Toutefois la reconnaissance des génocides culturels et humains devraient conduire à ce qu’ils ne se reproduisent pas, mais ne pas être la porte ouverte à une revanche. Sinon cela s’appelle vendetta, guerres tribales, de religions...

Lorsque qu'un prêtre hindou élu à la tête de l’Uttar Pradesh veut faire passer le Taj Mahal - véritable merveille du monde - au second plan des monuments touristiques parce qu’il est de style indo-islamique, il cherche quoi au juste, humilier les musulmans ? Et cela ne se limite pas à ça.

Lorsque Macron visite le Taj Mahal en marge d’une visite officielle en Inde, il ne se contente pas de finaliser la vente des rafales (pour trouver des sous tout en rajoutant un peu d’ambiance à la frontière pakistanaise voire chinoise ^^), il fait geste symbolique.

En effet les religions du sous continent indien étaient finalement devenues tolérantes entre elles et se sont étendues vers l’Asie par séduction religieuse, y compris le bouddhisme après s'être fait évincer de l’Inde, mais ce serait dommage qu’elles copient désormais l’intransigeance des religions abrahamiques. Si on se retrouve dans la situation des gouvernement nationalistes religieux à la tête de toutes les grandes puissances mondiales, une troisième guerre mondiale deviendra incontournable (et ultérieurement de l’argent à faire pour reconstruire ce qui sera reconstructible ^^).


photo de l'auteur yotuel
Yotuel
Homme de 29 ans
Pau

Citation de Manish Espérons que le gouvernement nationaliste hindou reste au pouvoir longtemps afin que la société indienne devienne plus progressiste.

Pour faire un parallèle avec la France, dans l'ancienne configuration politique, je comptais plus sur le PS que sur le FN pour faire progresser les droits LGBT. Pour l'instant, le fait qu'un partie de la gauche lèche les fesses de l'extrême droite non-blanche (PIR, R. Diallo, CCIF etc) ne rend pas plus LGBTfriendly l'extrême-droite blanche (FN, Zemmour etc)

Tout ça pour dire que je crois pas que le parti nationaliste hindou actuellement au pouvoir soit très LGBTfriendly par rapport au Congré national indien. Et puis je pense, naïvement peut être, que la justice indienne est indépendante du gouvernement.

Au niveau des religions, c'est de notoriété publique que les religions monothéistes sont largement plus répressives vis à vis de l'homosexualité que les religions asiatiques. L'islam et le christianisme colonials ont répendu l'homophobie en Afrique aussi.

Donc je peux comprendre que ça soit assez facile de paraître LGBTfriendly à côté de l'extrême droite musulmane ou de l'extrême droite occidentale qui sont les deux idéologies les plus homophobes et sexistes (entre autres) de la planète. Ces deux extrêmes droites font beaucoup de dégâts sur Terre.


photo de l'auteur Manish
Manish
Homme de 28 ans
Grigny

"Toutefois la reconnaissance des génocides culturels et humains devraient conduire à ce qu’ils ne se reproduisent pas, mais ne pas être la porte ouverte à une revanche. Sinon cela s’appelle vendetta, guerres tribales, de religions..."?

Je n'appellerai jamais à une quelconque forme de violence physique à l'égard des musulmans. C'est en traitant les musulmans comme des égaux devant la loi que nous hindous conserverons notre supériorité morale. En cela réside notre grandeur.

"Lorsque qu'un prêtre hindou élu à la tête de l’Uttar Pradesh veut faire passer le Taj Mahal - véritable merveille du monde - au second plan des monuments touristiques parce qu’il est de style indo-islamique, il cherche quoi au juste, humilier les musulmans ? Et cela ne se limite pas à ça."?

Il a aussi une licence en mathématiques...

Là où tu vois le Taj Mahal, nous voyons les ruines de nos temples.

La quasi-totalité des temples hindous classés au patrimoine mondial de l'UNESCO sont des ruines. Détruits par les musulmans.

Hampi, capitale de l'Empire de Vijaynagar fut jadis avec Beijing la plus grande métropole du monde, la plus riche et la plus prospère.

En l'espace de quelques jours, les armées musulmanes la ravagèrent et la laissèrent en ruine.

L'Union Indienne peut très bien raser ce foutu mausolée de marbre blanc construit par Shah Jehan, l'empereur du Monde, pour sa quatorzième pétasse, je ne verserai pas une larme.

"Lorsque Macron visite le Taj Mahal en marge d’une visite officielle en Inde, il ne se contente pas de finaliser la vente des rafales (pour trouver des sous tout en rajoutant un peu d’ambiance à la frontière pakistanaise voire chinoise ^^), il fait geste symbolique."?

Lorsque Macron fait l'éloge de la culture musulmane en Inde, il fait l'éloge des invasions islamiques, de l'esclavage d'un peuple et du pillage d'une civilisation cinq fois millénaires par des hordes de sauvages fanatiques du dieu unique.

J'ai hâte de voir un premier ministre indien se rendre en Afrique et devant une cathédrale construite par les colons esclavagistes européens, faire l'éloge des invasions chrétiennes occidentales de l'Afrique.

Des fois quand l'Occident défend les invasions islamiques, je me demande si ce n'est pas pour se soutenir entre frères dans la barbarie.

"Si on se retrouve dans la situation des gouvernement nationalistes religieux à la tête de toutes les grandes puissances mondiales, une troisième guerre mondiale deviendra incontournable (et ultérieurement de l’argent à faire pour reconstruire ce qui sera reconstructible ^^)."?

Nous avons civilisé l'intégralité de l'Asie du Sud Est sans verser une goutte de sang. Déclencher des guerres mondiales n'est pas dans notre nature. D'autres ont toujours été beaucoup plus doués que nous à ce jeu.

"Tout ça pour dire que je crois pas que le parti nationaliste hindou actuellement au pouvoir soit très LGBTfriendly par rapport au Congré national indien. Et puis je pense, naïvement peut être, que la justice indienne est indépendante du gouvernement.

Au niveau des religions, c'est de notoriété publique que les religions monothéistes sont largement plus répressives vis à vis de l'homosexualité que les religions asiatiques. L'islam et le christianisme colonials ont répendu l'homophobie en Afrique aussi."?

Le parti du Congrès affiche une image progressiste de façade mais les faits sont tenaces.

Ce parti ne peut pas arriver au pouvoir sans le vote musulman et l'ayant bien compris, a toujours capitulé sur les droits humains dès que ceux-ci entraient en conflit avec les désidératas de l'électorat musulman. Tous les indiens l'ont compris en 1984 lors de l'affaire Shah Bano sur la répudiation. Ce fut un vrai électrochoc.

Le parti nationaliste hindou est conservateur mais le conservatisme hindou est culturel pas religieux. De plus, conscient que ce qui distingue les religions indiennes des religions abrahamiques, c'est la plus grande tolérance vis-à-vis de la diversité de pensées, d'opinions et de modes de vie, les nationalistes hindous ont tout intérêt à se présenter comme des progressistes pour justement se distinguer des intolérants abrahamiques.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Avec un peu de retard car mon internet avait rendu l'âme ^^

"Je n'appellerai jamais à une quelconque forme de violence physique à l'égard des musulmans. C'est en traitant les musulmans comme des égaux devant la loi que nous hindous conserverons notre supériorité morale. En cela réside notre grandeur."

Je ne peux que t'encourager dans cette voie et te souhaiter bonne chance. Malheureusement les lois sont comme la mer, elles ont des marées, des baisses et des montées du niveau marin, des tsunamis, de tempêtes, etc, sur le long terme il faut tenir bon la barre ^^

"La quasi-totalité des temples hindous classés au patrimoine mondial de l'UNESCO sont des ruines. Détruits par les musulmans. Hampi, capitale de l'Empire de Vijaynagar fut jadis avec Beijing la plus grande métropole du monde, la plus riche et la plus prospère. En l'espace de quelques jours, les armées musulmanes la ravagèrent et la laissèrent en ruine. L'Union Indienne peut très bien raser ce foutu mausolée de marbre blanc construit par Shah Jehan, l'empereur du Monde, pour sa quatorzième pétasse, je ne verserai pas une larme."

Hampi ! Je n'étais pas là, mais si j'ai bien compris il leur a fallu quelques mois pour piller la ville qui était fort étendue. Elle a d'ailleurs de beaux restes, que je ne peux qu'encourager les gens à visiter car elle est située dans un cadre naturel superbe, et les nombreux temples sont encore sublimes même si peu sont restés en activité. A proximité se trouve un site exceptionnel et très peu connu car pas très simple d'accès, datant de l'époque mégalithique de la fin du néolithique indien début de l'âge indien des métaux. Ce coin est de mes meilleurs souvenirs de l'Inde.

Je déconseillerais fortement de raser la Taj pour construire un temple en béton rose bonbon et vert pomme, comme je déconseille aussi fortement aux israéliens de détruire la superbe mosquée Al-Aqsa construite sur l'esplanade du mont du temples de Jérusalem pour reconstruire le temple de Salomon. Ce n'est pas tant ces destructions de patrimoines de l'humanité qui poseraient problème, les Talibans ont bien détruit en 2001 les grands bouddhas antiques de Bamyan en Afghanistan sans qu'il se passe grand chose, et les islamistes s'y sont pris deux fois pour détruire Palmyre en Syrie, mais si on veut déclencher une troisième guerre mondiale cela ferait partie des bons choix ^^

"Lorsque Macron fait l'éloge de la culture musulmane en Inde, il fait l'éloge des invasions islamiques, de l'esclavage d'un peuple et du pillage d'une civilisation cinq fois millénaires par des hordes de sauvages fanatiques du dieu unique."

Je le pense pas, il fait un éloge de ce qu'il y a de grand dans la nature humaine. Même si les architectures monumentales sont le résultat de la mégalomanie de dirigeants qui n'hésitaient pas à éreinter leur peuple, avec la complicité des prêtres ou autres imams (mais Macron étant un peu mégalo ce n'est sans doute pas un souci pour lui mdr). Et surtout il interpelle les nationalistes hindous actuellement aux commandes de l'Inde.

Ceci étant sous cette pression internationale le parti nationaliste hindou a fait marche arrière : la promotion touristique de l'Uttar Pradesh met désormais à égalité le Taj et les temples hindous rescapés du génocide culturel, au lieu de l'avoir destitué de son prédestal comme précédemment. Mais on a des doutes sur ce qui se passe dans les écoles.

"Des fois quand l'Occident défend les invasions islamiques, je me demande si ce n'est pas pour se soutenir entre frères dans la barbarie."

Je te rassure, ou pas, les différentes religions monothéistes abrahamiques ne s'aiment pas, se sont longtemps écharpées, et parviennent actuellement tout juste à se supporter.

Leur seul point de convergence ou presque est de luter contre la visibilité de l'homosexualité, avec des méthodes différentes en intensité mais de même objectif. Leur idées sur le statut de la femme et la sexualité sont aussi plutôt convergentes, ou en tout cas l'ont longtemps été.

"Le parti nationaliste hindou est conservateur mais le conservatisme hindou est culturel pas religieux. De plus, conscient que ce qui distingue les religions indiennes des religions abrahamiques, c'est la plus grande tolérance vis-à-vis de la diversité de pensées, d'opinions et de modes de vie, les nationalistes hindous ont tout intérêt à se présenter comme des progressistes pour justement se distinguer des intolérants abrahamiques."

Etaient tolérants, et se contentaient de la déconstruction de l'empire musulman par les empires européens, puis de leur accession à l’indépendance et une réelle démocratie.

C'est la remise en cause de cette tolérance que craignent les occidentaux. Même si ceux-ci ne sont pas idiots au point de n'avoir pas remarqué que leur propre tolérance et démocratie est déstabilisée par l'islam politique et leurs extrémistes islamiques.

Pour revenir au sujet, les LGBT+ sont pris en otage dans ces luttes intestines.


photo de l'auteur Manish
Manish
Homme de 28 ans
Grigny

Le Bharatiya Janata Party - le "parti conservateur hindou" est le parti favori des hommes homosexuels indiens.

https://www.planetromeo.com/en/care/377-results/

Voilà, voilà.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit