Inde : vers une dépénalisation de l'homosexualité

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Inde : vers une dépénalisation de l'homosexualité
AFP Rekan

Une fois n'est pas coutume, le triste article 377 du code pénal indien, assimile clairement l'homosexualité à la pédophilie. Mais qualifie aussi l'acte homosexuel comme "contre-nature" (je vous invite à visionner cet article qui traite de l'homosexualité dans le règne animal). Néanmoins, l'idée de la dépénalisation des relations gays ou lesbiennes commence à faire son apparition.


D'après les associations LGBT locales, depuis ces dernières années il n'y a pas eu de peine de prison pour les homosexuels. Ceci dit plusieurs abus ont été révélés, notamment l'extorsion d'argent par les forces de l'ordre locales, de gays et lesbiennes indiens, en les menaçant de révéler leur orientation à leur entourage. Du chantage en somme.


L'homosexualité est encore tabou


L'homosexualité reste tabou en Inde, malgré une visibilité des LGBT plus importante, un récent sondage estime que 61 pour cent des indiens réprouvent les actes homosexuels. Paradoxalement, il faut savoir qu'un troisième genre a été officiellement reconnu en 2014.


C'est un arrêt rendu en septembre dernier, qui a fait bouger les choses. La Haute Cour locale a reconnu l’orientation comme une affaire de liberté personnelle, ce qui ouvre une nouvelle porte à la dépénalisation.


 


Informations

Date de publication : 10/01/2018 à 12:16



photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
L'Inde a plus de mal a évoluer dans les domaines des moeurs, qui sont des sujets très liés aux pratiques ancestrales des multiples religions et parfois à la préservation de la pureté de leurs castes.
En tout cas plus que la Chine où le communisme a démonté les moeurs traditionnels, mais verrouillé la liberté politique contrairement à l'Inde.

Non pas que l'homosexualité cachée étaient absente de l'Inde, le troisième sexe tarifé existait depuis la nuit de temps, et dans un pays séparant les sexes il fallait bien que les jeunes patientent d'une manière ou d'une autre en attendant d'avoir assez d'argent pour être présenté au conjoint que leur famille avait secrètement choisi depuis leur enfance, même si ces pratiques n'étaient pas toujours aussi pures que leur aurait imposé leur caste. Les choses ont évolué mais restent compliquées, même se marier de façon hétéro reste d'une incroyable complexité dans la religion hindoue.

En tout cas se serait une bonne nouvelle, merci du partage.

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
C'est une évolution lente mais ça reste une évolution. Bravo a la communauté de là-bas qui a su manifesté pour la reconnaissance de ses droits.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
svaez vous pourquoi il Y aune gay pride ?
parce que en 1969 il y a eu des emeute de gay, lesbienne qui sont partis du bar stonwall il y a eu baucoup de mort civils et police

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
J'ai fais une petite recherche sur internet pour voir l'état de la situation actuelle, et suis tombé sur le témoignage récent de Viken : Menacé de mort à cause de son homosexualité, il demande l’asile à La Réunion

L'homosexualité dans les pays où elle est interdite ou pire lorsqu'elle est fortement réprimée, l'homosexualité est dans le style de ce témoignage : endémique et abusive, évidemment sur les jeunes hommes. Ici c'est carrément le policier qui en profite tout en faisant la morale, le comble de la perversité narcissique mais assez fréquent apparemment.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
c est un scandale je e peu pas comprendre que cela puisse être vrai. L Inde va droit dans un régime autoritaire ou sont persécuter un population viser .

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je suis tout de même surpris que ce comportement soit généralisé dans la police en Inde, qui est un pays très grand très populeux et contrasté, où tous les jours on lit des horreurs à l'échelle du pays dans les journaux nationaux, mais qui est calme au niveau individuel (bien moins de risque individuel d'agression qu'à Paris).

Si la situation s'améliore dans certains domaines, elle se dégrade dans d'autres.
Notamment la cohabitation religieuse qui était pourtant une caractéristique de la culture indienne médiévale, et qui a été fortement ébranlée par la colonisation islamique, restaurée sous la colonisation britannique, de nouveau fortement ébranlée par la séparation des populations en deux pays au moment de l'indépendance (Inde à majorité hindoue ou indianisante, Pakistan à majorité musulmane), et maintenant par la revanche des nationalistes hindous actuellement au pouvoir.
Cela se passe tout de même infiniment mieux qu'au Pakistan où les hindous et chrétiens sont fortement persécutés, mais la pente est mauvaise.

En Inde la pénalisation est un héritage britannique pudibond à l'époque de la colonisation, jusqu'à ces dernières années c'étaient surtout les familles qui étaient contrariées par l'homosexualité de leurs enfants. Je suis surpris et n'aime pas trop ce témoignage de Viken, j'espère que ce n'est pas une tendance lourde mais à mettre sur le compte des contrastes indiens.

Edité...

On peut tout de même noter une résistance des autorités à la visibilité de la sexualité, dans un pays qui était resté très pudique en public (et beaucoup moins en privé comme souvent).
Notamment plusieurs publicité pour des préservatifs ont été interdites, pourtant souvent très drôles, dont celle-ci qui fait depuis le buzz :


https://www.youtube.com/watch?v=70AGNdyKsMY

photo de l'auteur yotuel
Yotuel
Homme de 28 ans
Pau
Je suis dubitatif sur le comportement de la justice indienne. Il faut pas oublier qu'ils avaient déjà dépénaliser l'homosexualité avant de la repénaliser quelques années après.
On va voir la suite des choses mais il faut être prudent et pas se donner de faux espoirs.

Au sujet de l'Inde, j'ai vu que le seul prince gay indien va fonder un centre LGBT dans son palais. Ce prince est aussu connu pour sa luttre contre les IST.

L'Inde est un pays très paradoxal (et c'est pas le seul).

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit