Ecolieu et transition écologique

avatar contributeur de Enmoy
Enmoy
27/03/2021 à 09:45

Bonjour à tous et à toutes. Je me demande ce que vous pensez des écolieux, d'un mode de vie communautaire et local. Aussi, j'aimerais savoir si certains ou certaines seraient prêt-e-s à s'engager dans un projet de ce type. En ces temps incertains et l'urgence climatique que nous vivons, ne serait-ce par le moment de penser autrement ? N'est-ce pas en se regroupant et en anticipant collectivement qu'un avenir plus résilient se dessinera ?

Au plaisir de vous lire,

Julien

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
27/03/2021 à 10:27

Hey,

que voici une thématique de projet que je connais relativement bien, pour côtoyer un nombre d´amis qui y sont ou qui ont réfléchi très concrètement à ce genre de choses.

Sur le papier, les écolieux sont des projets très intéressants et créatifs. La dynamique communautaire, ancrée dans une logique territoriale/locale, portée par une approche novatrice et respectueuse des personnes comme de l´environnement est particulièrement attractive et séduisante.

Dans la réalité par contre, la mise en oeuvre et la pérennité de ce genre de projets est plus complexe.

Vivre en dynamique communautaire et solidaire, par exemple, nécessite que les personnes soient globalement autonomes et prêtes à s´impliquer dans des activités qui ne relèvent pas que de leurs seuls intérêts. Ce qui donne lieu parfois à de mauvaises surprises.

Les questions juridique et financière peuvent aussi parfois constituer un frein de taille : tout le monde n´est pas prêt à investir son argent dans l´acquisition d´un lieu dont on ne sera pas le seul propriétaire.

Mais des ecolieux existent et fonctionnent très bien, indiscutablement. Disons qu´avant de s´associer à d´autres dans un projet de cette nature, il est important de s´assurer des motivations à moyen et long terme de chacun.

Sujet très intéressant, merci de l´avoir initié :)

Marc.

avatar contributeur de Enmoy
Enmoy
27/03/2021 à 10:40

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
27/03/2021 à 18:24

Enmoy, oui ce type de projet est très intéressant (pr environnement, humain, animal..) les actes financiers sont éventuellement 1 frein, et puis vivre en communauté( ardu !) ainsi qu'il faudrait agrandir cette idée rurale en ville et tte la France.. Lol🇫🇷😊 L état veut du rentable-d où les immeubles récents propriétaires en ville- ce qui stopperai (pt être !) l initiative.. 🤷‍♂️

avatar contributeur Tintin8675
Tintin8675
27/03/2021 à 21:14

Vivre dans une comunauté en harmonie avec la nature, revenir à une vie plus simple, moins "toxique" est une idée séduisante.

Mais avec le rechauffement climatique, les theories sur l´effondrement, le survivalisme, la 5G et j´en passe... j´aurais peur des derives sectaires, et je crains de rencontrer dans ces communautes des personnes qui reagissent de maniere irrationnelle à l´actualite incertaine et anxiogene...

avatar contributeur de Mastop
Mastop
28/03/2021 à 01:09

Par rapport a l'effondrement, je ne pense pas que ce genre d'alternative tienne la route (malheureusement car cela serait une porte de sortie...) mais pour le développement personnel cela me semble extrêmement intéressant. Je me renseigne énormément sur des modes de vie alternatifs, mais la peur me bloque

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Romance83
Romance83
28/03/2021 à 06:12

Ce type de projet est hyper seduisant, la réalité sur le terrain beaucoup moins à mon sens.

Il faut vraiment une super entente entre les personnes et être dans un groupe peu nombreux .

Cela fait réfléchir en tous cas, voir à expérimenter.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Dime
Dime
28/03/2021 à 10:05

Bonjour.

En toute logique, ce type de fonctionnement devrait se développer dans le futur. D'une part l'écologie devrait devenir de plus en plus une priorité (je l'espère imposée par les gouvernements). Et d'autre part, le point le plus important est que ce type de fonctionnement pourrait pallier la solitude grandissante et difficle à gérer de nos civilisations modernes.

J'ai eu une ou deux experiences de vie communautaire et j'ai apprécié la richesse et le foisonnement des échanges humains comparé à une vie individuelle et solitaire dans une cité. On ne souffre jamais de solitude lorsqu'n vit en communauté. On est entouré du matin au soir. Et du fait on en apprécie grandement les petits moments ou l'on se retrouve seul chez soi !

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
28/03/2021 à 23:18

Citation de Dime #358204

OK Dime, donnez nous l adresse d ces communautés en province..

avatar contributeur de Archat
Archat
29/03/2021 à 10:32

J'trouve que ce sont des propositions interessantes, mais la petite échelle et l'aspect militant nécessaire/que ça émet rends ça peu pratique pour une démocratisation, au moins à court terme. La meilleure façon reste de verdir de manière passive le quotidien des gens à mon avis. Sans qu'ils aient à trop changer. De plus, rien ne nous empêche le développement d'initiatives hein, mais je vous avoue qu'à partir de là, autant partir sur des initiatives de plus grande ampleure que le cadre quotidien. Je fais des études d'informatique, j'avoue que des applications de ce connaissances pourraient être extrèmement utiles, pour des trucs aussi simples que la plantation d'arbres, la mise en place de systèmes agronomiques en permaculture, la dépolution de zones polluées ou bien la remise à l'état sauvage de territoires abandonnés.

Tout ça ce sont des taches de grande ampleure, auxquelles des communautés pourraient entièrement se consacrer sans jamais finir... là oû avec le développement et la fabrication de matèriels adéquats et les bons algos, l'effort et le resultat fourni serait bien plus efficace, surtout dans une situation d'urgence.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
30/03/2021 à 11:16

Hello,

quand on évoque des projets de cette nature, on se heurte parfois à certains clichés et a priori. Ce qui est parfaitement compréhensible, étant entendu que les idées sous-tendues par ce genre d´initiative ramènent souvent aux racines de cette philosophie de vie (années hippies), ou à l´exploitation qu´en ont faite diverses mouvances sectaires.

Mais non non... Ce sont des projets, des idées qui montent en puissance et gagnent du terrain depuis le milieu des années 1990 bien qu´on en parle très peu dans les medias classiques. Non seulement ils gagnent du terrain, mais ils ont aussi considérablement évolué dans leurs finalités, leurs modèles et leurs "philosophies".

Au point qu´ils deviennent des champs expérimentaux étudiés de près aujourd´hui. Ne serait-ce que du fait des enjeux climatiques, économiques, écologiques, énergétiques, sociaux des prochaines décénies. Au point aussi que certaines villes, intercommunalités, conseils départementaux ou régionaux se sont emparé du sujet et ont initié pas mal de projets en ce sens.

Nombre d´organisations envisagent aujourd´hui ces projets comme un moyen de lutter contre l´abandon des zones rurales, pour agir sur la revitalisation des territoires et l´émergence de nouvelles activités. Ils participent aussi de démarches visant la reconstruction des liens sociaux, l´insertion professionnelle, le mélange des générations.

Même certaines villes ont entrepris ce genre de projet pour revitaliser l´activité économique et les rapports sociaux de leurs centres ville.

A regarder notamment, sur les moteurs de recherches : l´habitat participatif.

Ce que je veux dire par là, sur le fond, c´est que les projets de ce type ont considérablement évolué et se sont, de fait, rationnalisés. Ce ne sont plus des projets du genre "la petite maison dans la prairie" :)

Marc.

avatar contributeur de Archat
Archat
30/03/2021 à 12:33

C'est pas si mal l'abandon de zones rurales si c'est au profit d'un développement urbain sain et durable... x)

Mais vi, comme le dit Mjpp, une forme de mi-chemin qui ne nécessite qu'une participation "légère" et des convictions (aka, avoir une vie en dehors et qui ne tourne pas qu'autour de ça), qui s'insère dans le quotidien de tout le monde, c'est clairement une voix à suivre ^^.

Maintenant, soyons francs, le modèle inverse centré sur la voiture et ta petite maison individuelle péri urbaine continue encore de se développer et risque pas de s'arréter tant que des gens continueront à en acheter :

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Suppa
Suppa
07/04/2021 à 08:06

Salut, pour ma part je vis depuis 2 ans dans un habitat groupé en Belgique qui a été financé entièrement par l'État et qui suis le projet de près au travers de chargé de mission qui sont sur place très régulièrement. La configuration de l'habitat est plutôt en mode de vie "classique" en apparts 2, 3 ou 4 chambres pour des familles ou de la collocation (pas de personnes seule à la base mais ca à évolué depuis). Nous avons aussi des parties commune dans l'habitat, un jardin avec mini potager, une grande salle commune, une cuisine commune (en plus de nos cuisines individuelles dans nos apparts).

A part ca, l'objectif est de partager des moments ensemble, de réaliser des projets de groupe, de prendre des décisions collectives. Ca marche parfois mais il y a des conflits personnels qui empoisonnent pas mal la motivation du groupe. Pour autant il se passe encore des choses même en ces temps compliqué pour des activités de groupe.

Pour ce qui est des profils des personnes rencontrées ici c'est très variable, en cause je pense, la particularité du projet et du "recrutement des personnes" qui a été géré a la base uniquement par les chargé de mission.

Ca va de personnes qui ont vécu en yourte avec des enfants en unschooling, à des artisants autoentrepreneur en passant par des personnes qui ont fait 20 ans de rue, un couple retraités diplomates africain et des précarisés plutôt mutuelle ou allocataires sociaux. Et les visions politiques qui vont avec bien sur, ce qui a mon sens pose vraiment problème, quelque soit l'origine des personnes. Pour ma part ca serait plutôt anarchiste et je ne suis pas le seul ici, mais il y a des personnes plutôt extrême droite, d'autres plus libéral centre droite, d'autres socialiste libéral, enfin un beau melting pot quoi.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
07/04/2021 à 11:10

Cela montre bien, je pense, qu´en matière de projets "collectifs" le "choix" des personnes intégrées au projet est essentiel...

avatar contributeur de 6rano
6rano
07/04/2021 à 12:17

La vie de groupe de ce genre de lieux est très interressantes et stimulantes humainement parlant, et en plus ça rend écolo et donc probablement en meilleur santé, faut s'entendre sur certaines conventions sociales avec les autres néenmoins, par exemple l'écolieu experimental dans lesquels j'ai travaillé 6 mois en Ardèche fonctionnait sur un modèle de gouvernance partagé (yavait pas de boss quoi), et tous les menbres avait eu une formation en communication non-violente.

PS: et puis c'est des gens de gauche globalement, à ce niveau de proximité le partage de valeur ça aide aussi

avatar contributeur de Enmoy
Enmoy
25/04/2021 à 09:42

Alors, qui vient me rejoindre ?

avatar contributeur de JustMe
JustMe
25/04/2021 à 11:13

Bonjour, je n'ai pas lu toutes les participations sur ce sujet, mais je m'y suis déjà penchée avec des amis, c'était un projet qu'on aurait aimé mettre en place mais bon entre rêves et réalité il y a tout un monde ! Je vous partage ce lien des ecovillages déjà existants en France toits alternatifs

Malheureusement il n'y en a pas encore dans le Nord et nous n'avons pas le temps ni les ressources pour en créer un ^^"

Envoyé depuis l'application android


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr