Les films tirés de faits réels

avatar ancien membre
Ancien membre
26/02/2018 à 23:36

Bonjour, Bonsoir à tous J'aime bien les films tirés de faits réel, du coup je lance un sujet pour faire un partage sympa sur ces films, l'idéal serait de mettre un petit résumé de l'histoire du film et de l'histoire vrai qui l'a inspiré. N'hésitez pas à participer c'est toujours cool de découvrir des films que l'on ne connait pas. Je posterais quelques noms de films plus bas.
avatar ancien membre
Ancien membre
26/02/2018 à 23:54

Only the brave de Joseph Kosinski [img]] Inspiré d'une histoire vraie. En juin 2013, les pompiers d'élite de Prescott en Arizona ont tenté d'éteindre un gigantesque incendie qui a coûté la vie de 19 d'entre-eux Liens vers la Bande d'annonce : (VO) (VF) L'histoire Le 30 juin 2013, l’incendie de Yarnell Hill, à quelque 135 km au nord-ouest de Phoenix (Arizona), a coûté la vie à 19 soldats du feu. Il avait été déclenché par la foudre deux jours plus tôt. Il y a eu un survivant, il faisait la vigie pendant que le reste de son équipe se rendait sur le front. Le chef Eric Marsh, avait vingt ans d’expérience, il a essayé de se rendre dans un site sûr mais les flammes attisées par un vent fort ont progressé très vite, les bloquants. Coincés, ils ont déployé leurs protections anti-feu mais ont succombé à la chaleur intense. Sources : Allociné - Youtube - LeQuotidien
avatar ancien membre
Ancien membre
27/02/2018 à 15:45

Je suis partagé... Autant je trouve que les faits réels ont plus de saveur que les fictions (qui souvent se terminent trop bien), autant leur dimension souvent dramatique est dérangeante. Je vais donc peut-être mal contribuer à ce topic ^^ Par contre lorsque les causes du drame sont bien identifiées et pourraient être prévenues je les trouve rassurantes et passionantes, même si je sais qu'il y a peu d'espoir qu'elles soient toujours prévenus à cause d'une certaine fatalité humaine. Quand elles sont systématiquement prévenue c'est évidemment bien mieux, et je raffole des documentaires qui analysent les causes d'accidents aeronatiques par exemple. Leur mise en scène est très médiocre car la réalité dépasse inévitablement la fiction, mais leur scénario accidentel est toujours extrémement raffiné, comme lors de tous les grands accidents industriels et plus généralement d'origine humaine qui ont toujours beaucoup d'imagination. Tout en gardant jusqu'â présent la même structure héritée des activités humaines, ce qui est finalement dramatique mais très rassurant. La grande inconnue qu'ont tenté d'explorer les scénari de science fiction, c'est l'arrivée imminante à maturité de l'intelligence artificielle, qui devrait faire évoluer la structure des grands accidents en diminuant la composante de l'erreur humaine et outrepassant les limites d'analyse du cerveau humain. D'où de passionnants rapports, documentaires et films en perspective dans le futur, à condition de ne pas être impliqués dans ces situations dramatiques évidemment ^^ Le seul reproche que je ferais à ces mises en scène est la distanciation et donc virtualisation provoquée par un film ou documentaire. La vie réelle, la souffrance et la mort sont un bon cran au-dessus d'un spectacle dans une salle de ciné confortable ou devant son ordi. Il semblerait que les juvénils n'en aient pas conscience. Alors que ces films ou docu fictions sont des témoignages qui devraient participer à la définition des limites de notre domaine sur, celui de notre famille, nation, et plus généralement humains et êtres vivants. Même si on ne peut pas en nier la dimension spectaculaire, les humains restant humains...
avatar ancien membre
Ancien membre
27/02/2018 à 17:55

J'en ai un avec un fait réel français! "La prochaine fois je viserais le coeur" Synopsis: Plusieurs jeunes femmes sont retrouvées mortes mais sans témoins, sans sévices et sans liens notoires. Les gendarmes et la police enquêtent sur l'affaire, sans savoir que c'est l'un deux qu'ils cherchent...
avatar ancien membre
Ancien membre
27/02/2018 à 20:24

Il y a tellement de films tirés de drames historiques qu’on a que l’embarra du choix ^^ Dans le style vous devriez aimer… Alive (réalisé par Frank Marshall en 1993) où une équipe de rugby dont le vol s’est écrasé dans les Andes obligés de canibaliser les cadavres pour survivre….
https://www.youtube.com/watch?v=si12yPyTnSs Il y a bien actuellement Le 15h17 pour Paris , les soldats américains faisant du tourisme en France qui ont neutralisé des terroristes dans un train, joués par eux même sous la direction de ClintEastwood, mais cela n’a pas l’air extra. A mon vis il faut lui préférer un très vieux film qui pour n’être pas complètement fidèle à l’histoire d’origine mais ayant le mérite d’être un des plus grand film du cinéma, Midnight Express" dirigé par Alan Parker en 1978. Ames sensibles s’abstenir, mais peut donner une idée de ce que pouvait être la Turquie des années 70, et peut-être depuis le coup d’état manqué où elle renoue avec ses vieux démons.
https://www.youtube.com/watch?v=5RbUdJcxhhg Je dirais bien le Titanic avec le beau Bernado, mais l’histoire de ce navire est tout de même très romancée. Des hommes et des dieux, Xavier Beauvois en 2011. Ca c’est du vrai, qui présageait en Algérie l’obscurantisme qui gagne le monde, y compris en France depuis.
https://www.youtube.com/watch?v=b4qdMIg_3X4 Agora d’Alejandro Amenábar, qui raconte et romance un peu l’histoire de la philosophe et savante Hypatie à la fin de l’empire romain. Là bas l’obscurantisme serait arrivé par les premiers chrétiens. Persécutés là-bas et persécuteurs ici, persécutés hier et persécuteurs demain, s’en prendre aux élites et aux femmes, décidément les humains sont tous et de tous temps les mêmes.
https://www.youtube.com/watch?v=TGiq81dJda0 La Déchirure (1984) et le Temps des aveux (2014), deux films sur le génocide massif au Cambodge de 1975 à 79. Noter que comme souvent au nom des droits de l’homme et pour des raisons stratégiques la France n’était pas exactement du coté des victimes (euphémisme), mais a accueilli des survivants
https://www.youtube.com/watch?v=2ru0HxV4nWY
https://www.youtube.com/watch?v=v_-z1F0Q5Vw Aguirre, la colère de Dieu (1972)
https://www.youtube.com/watch?v=LOZvp_mvD2s Au revoir les enfants (1987)
https://www.youtube.com/watch?v=FRg9E54lMgc Papillon de Franklin J. Schaffner en 1973 :
https://www.youtube.com/watch?v=ZUJmX4-IxhM Alexandre d’Oliver Stone en 2004 :
https://www.youtube.com/watch?v=pJGaV96-3x0 et il y a tellement de bonnes choses, Sept ans au Tibet (1997), Le dernier Empereur (de Chine, 1987), Laurence d’Arabie (1962), etc, et même l’Affaire Seznec qui vient de rebondir le we dernier ^^
avatar ancien membre
Ancien membre
27/02/2018 à 20:34

Les films tirés de faits réels ne sont pas forcément extrêmement dramatique. Personnellement je recherches certaines émotions que j'ai eu par exemple dans la vie sauvage certes c'est un drame mais c'est également pleins d'autres choses comme Freelove ou Pride.
avatar ancien membre
Ancien membre
28/02/2018 à 08:31

Parmi les film récents qui devraient te plaire, Marvin adaptation romancée du livre d'Edouard Louis "En finir avec Eddy Bellegueule" , 120 Battements par minute l'histoire d'Actup Paris dans les années Sida, et le magnifique Lion, enfant né dans un bidonville de l'Inde qui s'est perdu, a été adopté par un couple vivant en Australie, et a retrouvé sa famille biologique vingt-cinq ans plus tard grâce à Google Earth et à Facebook :
https://www.youtube.com/watch?v=skz6h3UVQ0U
avatar ancien membre
Ancien membre
24/06/2018 à 08:07

Un film qi m'a vraiment marqué "The Girl next door", basé sur l'histoire vrai du meurtre de Sylvia Likens

il est touchant, il parle de la maltraitance des enfants....je ne l'oublierai jamais

avatar ancien membre
Ancien membre
28/06/2018 à 22:58

un film qui m'a bien marqué sur les dangers du net, carrément flippant

Megan is Missing

avatar ancien membre
Ancien membre
28/06/2018 à 23:14

Hello hello 😁

je pourrais citer un de mes films favoris qui est tiré d'un mémoire. Il s'agit de Mémoire de Jeunesse, le film se fait donc autour des mémoires de Vera Brittain lorsqu'elle était jeune femme pendant la première guerre mondiale, le synopsis que l'on peut trouver n'importe où :

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l'esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d'admission à Oxford, malgré l'hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d'amis et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s'éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l'Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s'engagent dans l'armée.

Alors oui c'est un peu dur de voir tout cela mais j'aime vraiment ce film et même ce mémoire qui l'a inspiré car on peut ressentir que malgré tout, cette femme a sû rester forte et ça, c'est quelque chose qui est très fort. Mais ce n'est que mon avis. ☺️

avatar ancien membre
Ancien membre
05/07/2018 à 15:44

Tiré de faits réels, et de très bons films de mon point de vue

Into The wild (film américain sur l'histoire de ce jeune étudiant refusant le dictat de la vie capitaliste et des dérives sociétales, qui est parti vivre en pleine nature en Alaska...)

L'assaut (Tiré des faits liés à la prise d'otages sur un vol d'Airbus d'Air France par 4 terrostistes du GIA, et de l'intervention du GIGN)

Il y a bien sûr Intouchables

Et The blind side (l'histoire d'un jeune americain adolescent sans foyer, qui est reccueilli par une famille aisée américaine, son destin (leur destin) s'en trouvera(ont) changé

8 miles (L'histoire (en partie) d'Eminem)

avatar ancien membre
Ancien membre
13/07/2018 à 20:18

The Revenant

Un film Magniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiifique, du depaysement, de l'émotion pure et dure, d'apres une histoire vrai.....Ue scene carrement flippante, (je ne veux pas vous spoiler) ...

avatar contributeur de Cinkey528
Cinkey528
30/06/2022 à 12:42 - 30/06/2022 à 12:43

"thirteen" de Catherine Hardwicke, fortement inspiré du parcours de Nikki Reed lors de ses 13 ans, qui a vécue quelques mois d'autodestruction s'essayant notamment à la drogue et au sexe, influencée par l'une de ses camarade. L'ironie, c'est que dans le film, elle joue Evie : celle qui influence l'héroïne, innocente, Tracy, incarnée, elle, par Evan Rachel Wood.

"Bully" de Larry Clark, inspiré de l'affaire Bobby Kent : en juillet 1993, un ado tué par plusieurs de ses "amis". On suit ses dernières semaines où on le voit (incarné par Nick Stahl), harcelant et violant ses "ami(e)s", qui se vengeront.

"Bloody sunday" de Paul Greengrass. Reconstitution du carnage, le 30 juillet 1972, à Derry, de l'armée tuant treize personnes lors d'une manifestation pacifiste.

"Into the wild" de Sean Penn. Déjà un classique, retraçant l'odyssée du jeune Christopher McCandless, quittant tout pour vivre dans la nature.

"Elephant" de Gus Van Sant (dont j'ai parlé il y a peu dans un bla bla), s'inspirant, sans le dire, du carnage de Columbine.

"L'adversaire" de Nicole Garcia où Daniel Auteuil incarne Jean-Claude Romand (renommé Jean-Marc Faure dans le film) : mari et père de famille ayant tué toute sa famille en 1993.

"The Bling Ring" de Sofia Coppola narrant les vols de jeunes gens dans les maisons de stars à Los Angeles, à la fin des 2000's.


Ce que l'on ne sait pas, nous rends plus heureux.

avatar contributeur Audrey Terre
Audrey Terre
05/07/2022 à 16:42

« Garçon effacé » - ''Boy Erased'' est un film dramatique américain réalisé par Joel Edgerton sorti en 2018. Il s’agit de l’adaptation des mémoires Boy Erased: A Memoir de Garrard Conley (2016) sur les thérapies de conversion.Le film a eu des notes allant de 89 % sur Rotten Tomatoes, jusqu'à 95 % sur PostTrak2,3,4. Jared Eamons, dix-neuf ans, vit dans une petite ville avec ses parents dont le père est un pasteur de la convention baptiste du Sud. Lorsqu'il leur annonce son homosexualité, le jeune homme se voit obligé de suivre une thérapie de conversion censée le rendre hétérosexuel. Le film se termine relativement bien, mais c'est difficile psychologiquement. Attention: mention de viols, scène de violence

« Cheval indien » - Indian Horse est un film canadien de 2018. Le film a été réalisé par Stephen Campanelli et constitue une adaptation du roman Jeu blanc de Richard Wagamese. Ce livre, bien qu'une fiction, est inspiré de sa vie et porte sur l'histoire des pensionnats autochtones (donc une histoire qu'il ne souhaitait pas raconter de façon nominative). L'histoire est centrée sur Saul, un jeune Canadien des Premières Nations qui survit au pensionnat indien et devient une étoile de hockey sur glace3. Saul est représenté à différents âges par les acteurs Sladen Peltier (à 6 ans), Forrest Goodluck (à 15 ans) et Ajuawak Kapashesit (à 22 ans). Attention: scènes de suicide et de viols (une scène de chaque)

« Une femme d'exception » - ''On the Basis of Sex'' film de 2018 réalisé par Mimi Leder et le personnage principal joué par Felicity Jones raconte la vie de la juge à la Cour suprême américaine Ruth Bader Ginsburg. Le film raconte les obstacles qu'elle a affrontés pour devenir avocate et un jugement déterminant qu'elle a obtenu en défendant un homme contre une discrimination basée sur le sexe permettant ensuite de revoir des dizaines de lois discriminatoires envers les femmes.

« Les Figures de l'ombre » - Hidden Figures réalisé par Theodore Melfi, sorti en 2016. Il s'agit de l'adaptation du livre intitulé Hidden Figures de Margot Lee Shetterly mettant en scène les calculatrices afro-américaines Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson qui ont contribué aux programmes aéronautiques et spatiaux de la National Aeronautics and Space Administration (NASA).

''Boys don't cry'' (disponible en français) film de 1999 réalisé par Kimberly Peirce et le personnage principal joué par Hilary Swank suit l’histoire de Brandon Teena, un jeune homme trans violemment assassiné dans les années 1990. Attention, coeur sensible s'abstenir.

« L'énigme de l'intelligence » - '' Alan Turing: The Enigma ''film de 2014 réalisé par Morten Tyldum et le personnage principal joué par Benedict Cumberbatch. Le film est inspiré de la vie du mathématicien et cryptanalyste britannique Alan Turing pendant son travail à Bletchley Park à concevoir des ordinateurs pour décrypter des attaques lors de la deuxième guerre mondiale. Il s'agit d'un personnage célèbre autiste et condamné publiquement en raison de son homosexualité (peu abordée dans le film cependant).



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr