ANACONDA de NickiMinaj - Page n°2

avatar ancien membre
Ancien membre
15/09/2014 à 02:21

Je ne comprends pas. En Fac', on avait justement étudié les recherches scientifiques montrant le peu d'influence qu'avaient réellement les clips. Qu'au fond, cela n'était que sur-médiatisé et, à l'instar des reportages montrant bon nombre de personnes d'origine maghrébine comme étant des dealeurs; voleurs..., cela n'était que trop amplifié. Après, il est vrai que d'autres analyses donnent un résultat inverse -comme souvent dans les recherches scientifiques. La violence dans les jeux vidéos avait même été traitée est la majorité des recherches en venaient à la conclusion (de mémoire, donc dans l'approximatif) : Qu'ils avaient un impact "insignifiant" si l'âge minimum pour y jouer était respecté et "minime" si l'âge ne l'était pas. Les rapports sont bien beaux, mais pour poursuivre dans ta lancée, des "rapports" montrent également que l'humain accorde, inconsciemment ou consciemment davantage d'attention à ce qui renforce son opinion. Allant jusqu'à dénigrer les avis allant contre le sien. Pour qu'il y ait un changement d'opinion, il faudra apporter bien plus de preuves que s'il fallait appuyer sa vision. En bref, je n'ai encore jamais vu aucune étude scientifique en socio', psycho' et cie qui n'avaient pas une étude qui la contredisait. C'est alors là qu'intervient le renforcement de l'opinion. On va attribuer davantage de crédits à la recherche qui valorise notre point de vue. Toujours fournir la thèse et l'anti-thèse sans apporter son point de vue afin que le lecteur puisse juger sans être "manipuler"/influencer.
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
15/09/2014 à 03:03

"(...)" "Toujours fournir la thèse et l'anti-thèse sans apporter son point de vue afin que le lecteur puisse juger sans être "manipuler"/influencer." Concernant un sujet aussi complexe, même si, je mets mon opinion personnelle (qui est normal & on peut pas faire autrement aussi, le sujet initial demande notre avis ^^), j'essaie donc de l'argumenter au maximum que cela soit pertinent & crédible, sans m'imposer à des fins à manipuler, à influencer... Après, à vous qui n'avez pas le même avis, d'apporter vos arguments pertinents par des preuves crédibles pour contre-dire ! Il ne suffit pas de le dire : faire uniquement du blabla, un discours qui se tient par des mots, des phrases avec cohérence, mais ça ne suffit pas, il faut le démontrer. Je suis tout à fait ouvert à me remettre en question sur le sujet.  Après, si tu es par tes études dans cette analyse, ça serait intéressant de citer, quelques études qui affirment "le peu d'influence"... donc quand même une influence :p ^^ Après, je ne sais pas si tes études prennent en compte l'évolution de la musique actuelle, jusqu'où "les productions" ont changé "les codes"... qui sont devenus uniformes & extrêmes... Parce que ça a bien changé ces dernières années ! Il faut voir l'évolution de la musique, avec ses nouveaux codes & le lien d'influence sur les comportements en société... Juste à voir, sur un autre domaine, sur une autre échelle d'études : les comportements face à Apple, "au phénomène" des différentes sorties des produits Apple... ^^ l'impact, les influences... Mais, je m'en expliquerai plus longuement, avec une structure de tout cela. C'est assez long.... à structurer de "ma tête" à l'écrit lol
avatar ancien membre
Ancien membre
15/09/2014 à 18:03

C'est certes de la pure provocation, mais c'est assez propre au rap US féminin. Dans les années 90, c'était que ça: vendre une image hyper salace pour montrer que les femmes peuvent être aussi crues que les hommes ( Lil'Kim, Foxy Brown...) et Nicki est clairement dans ce style là.  Après, je pense qu'il faut décomplexer un petit peu, il y a un certain kitch et second degré dans ce clip qui le rende plutôt marrant. Faut se calmer sur le "ça détruit l'image de la femme", j'opterai plutôt pour le contraire. Elle est plus en position de force ici que le contraire. Après ça reste mon avis, ahah.
avatar ancien membre
Ancien membre
15/09/2014 à 19:41

Je n'aime pas du tout la musique sur le coup, j'ai pas accroché. Dans un sens, je ne suis pas forcément fan de sa musicalité de base lol.
avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2014 à 01:59

Très bon exemple pour Apple, que j'ai étudié, également. Et aussi le fait qu'une star adulée aux USA -telle que Britney Spears-, peut, en prononçant un mot différemment le changer concrètement par son influence. Bref, des sujets passionnants lorsqu'on réalise le véritable phénomène. Phénomène que je résumerai (mais ce n'est qu'un avis personnel) en du marketing (faire croire qu'on est davantage important que l'on est, par exemple). Il serait plus juste de dire que j'ai étudié ces textes. Il faut aimer la lecture barbante, les expériences et données, ce genre de choses sont parfaites pour s'endormir. Mais ceci-dit, je ferai une recherche sur la Bibliothèque Universitaire et te donnerai différents titres d'ouvrages traitant du sujet. Ceci-dit, cela me demandera de retrouver mes cours de première année, je demande un peu de patience donc. Haha ! Aussi, je suis d'accord pour dire qu'on ne peut jamais être totalement impartial, d'ailleurs c'est bien la première règle qu'on nous apprends : essayer de le devenir un maximum. Tout en sachant que la neutralité parfaite ne peut exister de par la définition de l'être-humain. Pour revenir au sujet et également à une citation que j'avais faite : "Notre jeunesse est mal élevée, elle se moque de l’autorité et n’a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d’aujourd’hui ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans la pièce, ils répondent à leurs parents et bavardent au lieu de travailler. Ils sont tout simplement mauvais." Pour ma part, le concept de phrase toute faite ne s'y applique pas. J'entends au sens populaire où cela est péjoratif. Une citation philosophique voire littéraire, elle, apporte un contenu exprimé d'une façon juste à l'inverse des "salut, ça va ?", qui correspondent davantage, à mes yeux, à l'appellation faite de ma citation. Haha ! Et enfin, là où je voulais réellement en venir : Cette citation n'avait pas pour but réel de dénoncer la rivalité entre générations ou que sais-je. Juste, déplorer le fait que chaque génération se trouve dans un contexte de mouvance, d'évolution. C'est pour cela, que de chaque génération vous trouverez des personnes dénonçant les méfaits de la culture nouvelle (souvent sous-entendu apportait par les jeunes). Notre génération n'est pas exempte de cela. Cependant, les médias ont davantage d'importance de nos jours et, par logique, ne font qu'amplifier chaque évènement. Les moeurs changent, en bien, en mal, je ne suis pas là pour juger, mais je reste persuader que le comportement d'une personne saine ne doit pas justifier un comportement d'une personne empreinte à la psychopathie. ^^
avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2014 à 02:06

Moi je la trouve très drôle, et j'adore cette chanson, qui est un sample et non du plagiat. 
avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2014 à 22:34

Moi j'aime bien. Elle a le pouvoir. Et son clip dénonce quelque part l'inégalité des femmes envers les hommes.
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
19/09/2014 à 01:28

Voilà :D j'attendais un peu plus d'avis & ça semble s'éclaircir ^^ : @Bambieyes "Faut se calmer sur le "ça détruit l'image de la femme", j'opterai plutôt pour le contraire. Elle est plus en position de force ici que le contraire." Oui ^^, c'est mon côté "femme" que je revendique, si je peux dire. J'irai pas dire mon côté "féministe", car elles-mêmes, certaines pensent de même : que la femme a le pouvoir (voir la finalité du clip avec Drake) ; son clip dénonce l'inégalité entre les femmes & les hommes" ; ou encore elle représente, les femmes avec des rondeurs... Mais voilà, comme s'il fallait en passer par la vulgarité (l'apologie de la pornographie & de la drogue), pour que la femme se fasse accepter des hommes !?! Est-ce qu'une femme ronde doit-être vulgaire ? La provocation est égale à la vulgarité ? Même si, la provoque : les filles bien proportionnées ; le sexe ; les drogues ; les armes etc... comme vous l'avez dit : c'est propre au rap, depuis toujours, & j'en suis bien conscient, c'est justement là, où je veux vous amener... ahah Je me trompe pas à dire que le rap a toujours eu de l'influence dans la culture d'un pays (des USA à la France en passant par l'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie, le Japon etc...) dans certains quartiers, chez les jeunes, leurs opinions du monde, leur code de langage, leurs comportements etc... ??? Je tiens à préciser que Nicki Minaj rappeuse, en 2013, elle & au même titre que Michelle Obama & Beyoncé, ont été reconnues comme les femmes noires les plus influentes par le "New York Times" ! Une influence sur la société ??? Que beaucoup de médias ont qualifié son clip : "clip sulfureux" ; "ultra-sexy" ; "Le très sexy clip (...)" etc... : "des mots" plus proches du sensuel & de l'érotique que du porno !?! Après, je me demande : si tout le monde c'est faire la différence entre "la sensualité" ; "l'érotisme" & "la pornographie" ??? De plus, je tiens à dire que depuis 10/15 ans, donc votre génération & celle d'aujourd'hui (qui n'est pas encore dans l'adolescence) : écoutent la même musique, tout le monde a accès à n'importe quel style de musique, peu importe l'âge. La barrière de l'âge n'existe plus comme c'était par le passé, pour les générations précédentes (autrefois : chaque tranche d'âge avait son propre style de musique) . C'est juste une constatation de l'évolution. C'est devenu uniforme. Pour Nicki Minaj, il suffit de regarder le talk show américain "ellen" : des gamines de 8 ans plus ou moins qui sont fans ! Regardez sur le net (comme YouTube), partout c'est la même influence que ça soit pour Nicki ou autres artistes : c'est devenu uniforme & universel, il n'y a pas d'âge pour aimer ce genre de style de musique ou autres. Exemple : 
https://www.youtube.com/watch?v=f9573kGBtuE  Je reviendrai comme j'ai dit, en reprenant la réponse de Pistache, comme ma structure de base pour "mon analyse"...
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
19/09/2014 à 02:15

@Boobsy D'accord pour être patient ^^ Pour ta citation & le fait d'opposer les générations : ça m'a fait penser à "un vieux réac" :D "Les moeurs changent, en bien, en mal, je ne suis pas là pour juger (..)" C'est justement "du bien" & "du mal" que je veux évoquer, au niveau de l'influence sur nos sociétés... & juger n'est pas forcément que des critiques négatives. C'est aussi jugé une constatation pour faire prendre conscience du changement...
avatar ancien membre
Ancien membre
19/09/2014 à 02:36

Pourquoi un vieux réac' ? Car je dis simplement qu'on ne peut juger notre génération en toute neutralité et donc que notre jugement ne sera jamais une constatation,une belle neutralité ? Pour moi, le jugement demande un certain recul. On peut se permettre de juger les actes passés, mais réellement pas la société dans laquelle nous sommes des acteurs impliqués. Je n'ai jamais dit que juger était forcément mauvais, je pense juste que juger n'est pas neutre. C'est d'ailleurs la définition du terme. Et par mes propos précédents, je dis penser clairement qu'aucun constat ne peut être effectué sur notre génération. Donc aucun jugement sur un constat de notre génération, par extension à mes propos. Un constat c'est une neutralité. Un jugement, c'est tout le contraire. Peut-on réellement faire un constat sur notre société en sachant que l'humain ne sait être neutre ? En sachant que nous vivons dans cette société et que nos émotions y participent ? En sachant que nous ne possédons pas le recul nécessaire ? C'est également ce qu'on apprend en Histoire, "ne juger pas ces générations, vous avez le recul, eux ne l'avaient pas ! Vous auriez peut-être faits les mêmes erreurs dans le contexte historique de ces personnes !" Alors oui, je suis contre le fait qu'on puisse faire un constat de notre génération, seulement des jugements.
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
19/09/2014 à 03:21

J'ai pas dit que toi, tu es un "vieux réac" ^^ C'était juste, comment j'avais pris (le sens) de ton premier post... enfin bref.  Pour le reste, je dis pas le contraire. Sauf, on peut avoir assez de recul, rester objectif, rationnel... quand le constat est évident, fournis par des preuves de marketing, par des études, par des rapports... notamment sur le sujet de "l'hypersexualisation" dans nos sociétés occidentales : c'est de ça que je parle depuis le début, entre autres. Tout le monde peut faire le même constat & apporter son propre jugement !
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
28/09/2014 à 04:11

Je reviens ^^ "Je ne suis pas très portée sur Nicki Minaj ni sur le twerk, mais au pire, c'est juste une rappeuse qui se trémousse en string" Ben non, c'est pas juste une rappeuse... comme j'ai dit dans mes précédents posts : elle a de l'importance dans nos sociétés occidentales, de l'influence rien que dans son style, le rap. Elle est portée par les médias, par d'autres personnalités publiques, par ses fans de tous âges... "D'ailleurs, est-ce que le clip "sexy & I know it" où l'on voit très clairement des mecs faire de l'hélico-bite sous leur caleçon dégrade l'image de l'homme ou en fait des "hommes faciles"? Parce que pourtant c'est tout aussi sexuel, voir plus que le clip ici présent." Il faut comparer ce qui est comparable. Je vois pas le rapport. Déjà "l'homme-objet" face à "la femme-objet" : c'est pas du tout la même vision, les mêmes impacts etc... En majorité, dans les esprits ce qui viendra en avant, c'est le terme "fille/femme facile". Le terme "homme facile" est peu utilisé, disons c'est pas un terme aussi populaire. LMFAO était un duo dance pop & ce titre, vu les paroles & rien que le clip... c'est de l'autodérision, il n'y a rien de vulgaire & non, ce n'est pas sexuel, malgré ce qu'on voit ^^ (il faut observer les différents personnages du clip, assez marrant niveau des dégaines etc...).  "Ensuite, pour les ados qui l'admirent... et bien soit ils resteront là dessus, soit ils découvriront autre chose, mais, petit retour en arrière... quand j'étais jeune (genre 10 ans) j'étais FAN de Shakira et de sa chanson "whenever wherever" alors que dans le clip elle remue ses fesses à donf' et elle va même patauger dans la boue ! Il n’empêche que je l'admirais ! Est-ce que ça m'a traumatisée ou incitée à courir dans la rue pleine de boue pour faire pareil ? Bah non..." Là aussi, je dis "Bah non ! " : il faut comparer ce qui est comparable ! Shakira "whenever wherever" : le clip & les paroles ne sont pas vulgaires ! Ce n'est pas sexuel ! C'est SENSUEL ! A la limite, si tu m'avais dit le clip "She Wolf" : mais là encore, pareil : c'est SENSUEL ! Je reviens à ma question que j'ai posé dans un autre post, plus haut : "je me demande : si tout le monde c'est faire la différence entre "la sensualité" ; "l'érotisme" & "la pornographie*" ???" *Rien qu'à voir sur l'ensemble de son clip "Anaconda" & ses paroles à Nicki Minaj, je vais pas y revenir, mais juste un arrêt sur image ^^ à 1mn12, "remix du fion" : [img]] "Bref on a souvent l'impression que les choses sont de pires en pires, mais dans ce domaine précis y'a rien de nouveau puisqu'il y avait déjà ce genre de choses y'a 10 ou 15 ans. Dans d'autres domaines par contre oui, y'a de quoi s'inquiéter." Là où je veux en venir, ce n'est pas de juger une génération, ou dire que les choses sont de pires en pires, mais de faire un constat actuel de nos sociétés occidentales, par le phénomène de "l'hypersexualisation" qui est récent & les nouveaux codes : les codes de la pornographie à tout niveau (dans : la mode, la musique (vidéo-clips/paroles), la publicité, les films, les jeux vidéos etc...)... J'observe que les nouveaux codes, actuels, de la pornographie sont repris par beaucoup d'artistes (inclus leurs comportements en public) ainsi dans les productions (musique, séries TV, cinéma etc...) & par "certains mouvements sociaux" & dans tous les domaines médiatiques. C'est une tendance qui fait vendre, consommer... C'est un constat ! Dire : "il y avait déjà ce genre de choses y'a 10 ou 15 ans." = ça revient à dire que c'est votre génération ^^, c'est les générations Y & Z (la nouvelle génération silencieuse). Ça veut dire que 10/15 ans : c'est très récent sur une échelle d'une génération. Donc, c'est ce qui se passe actuellement, depuis 10/15ans ! Au delà des 15/20/25 ans, ces provocations étaient limitées par des vidéos sensuelles/érotiques, par des thématiques sexuelles & religieuses... limitées à certains genres/styles de musique ou artistes : le rap depuis toujours, ou encore par des artistes comme par exemples Queen, Madonna, Mylène Farmer, Enigma, ou encore Sabrina avec son hit "boys boys boys"...
https://www.youtube.com/watch?v=i2TZ0aHSdHg
"Et concernant agressions sexuelles, je pense que ça vient surtout d'un problème d'éducation ou d'un soucis psychologique, avoir un entourage craignos n'aidant pas, mais ça m'étonnerait que ce soit le fruit de quelques clips suggestifs. Bon, c'est sûr que si tu répète la choré dans la rue... ça le fait pas." Je reviendrai avec ma réflexion ; mon raisonnement ; mes questionnements... avec des rapports scientifiques, en lien avec tout ce qui a été dit jusqu'à présent. 
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
28/09/2014 à 15:24

Pour illustrer mes propos, voilà une excellente constatation, un article de 2013 sur le site "RADIO-CANADA", même certaines artistes tirent "la sonnette d'alarme" : Voici le lien :  (La suite, sur ce topic : )


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr