Soirée LGBT menacée par cocktails Molotov dans l'Oise : L'homophobie atteint des sommets alarmants

Publié le 09/04/2024 à 09:40 - Édité le 09/04/2024 à 09:56
Soirée LGBT menacée par cocktails Molotov dans l'Oise : L'homophobie atteint des sommets alarmants
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • La ville de Noyon dans l'Oise a accueilli le 6 avril 2024 une soirée dédiée à la communauté LGBT au bar « Le Square Night ». Une première en son genre dans la ville.
  • Malgré les menaces et les intimidations, notamment une présumée attaque au cocktail Molotov, une centaine de participants étaient présents, signe du besoin et de l'importance de ces événements d'inclusion.
  • Pour assurer la sécurité de cette soirée, une présence significative des forces de l'ordre et des vigiles privés était déployée. Cependant, les élus locaux ne s'étaient pas ouvertement exprimés en soutien à l'événement.
  • Orienté par une volonté de lutter contre l'homophobie et les préjugés, le propriétaire du bar, Abdel Tahallaiti, compte organiser d'autres soirées dans le même esprit. Une initiative courageuse soulignant l'importance de la reconnaissance et du respect de tous.


Une soirée vibrante pour la communauté LGBT à Noyon

Dans le cadre de la célébration de la diversité et de l'inclusion, le bar « Le Square Night » situé à Noyon dans l'Oise a accueilli, le 6 avril 2024, une soirée dédiée à la communauté arc-en-ciel.

Une première dans l'histoire de la ville qui a vu l'afflux d'une centaine de participants, malgré la menace d'éventuelles hostilités.

Menaces et intimidations n'ont pas entamé l'enthousiasme du public qui s'est réuni en force, preuve de l'importance de ce genre d'événement. Des assertions perturbantes, comme celle qui promettait un « cocktail Molotov » n'ont pas eu raison de la détermination de participants.


Mesures de sécurité renforcées et absence de représentation politique

Pour garantir le déroulement paisible de cette fructueuse soirée, une forte présence policière et des forces de gendarmerie ont été déployées, en plus de sept vigiles privés.

Sur ce point, le propriétaire du bar « Le Square Night », Abdel Tahallaiti, a déploré l'absence de soutien public de la part des élus locaux.

Poussé par un engagement ferme à lutter contre l'homophobie et les préjugés, Monsieur Tahallaiti a exprimé son intention d'organiser d'autres soirées du genre. Un acte fort et courageux qui fait écho à une lutte permanente pour la reconnaissance et le respect de tous.

Cette soirée unique à Noyon marque une avancée significative pour la diversité et l'inclusion au niveau local, malgré quelques nuages passagers.

Est-ce que cette démarche courageuse et innovante vous inspire, êtes-vous prêts à vous unir également pour faire bouger les lignes ? 🌈 À vos claviers, donnez vie à ce débat ! 📣

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

France : En retard sur la reconnaissance du genre non-binaire ?
France : En retard sur la reconnaissance du genre non-binaire ?

29/01/2024 - Enquête sur la reconnaissance de l'identité de genre en France et un mouvement mondial, où en sommes-nous ?

Lyon : Un tramway aux couleurs LGBT pour le mois des fiertés
Lyon : Un tramway aux couleurs LGBT pour le mois des fiertés

04/06/2024 - Avez-vous déjà pris un métro arc-en-ciel ? Lyon l’a fait ! Suivez-nous dans un voyage coloré et engagé, fêtant l'inclusion LGBT+ dans le sport. #TCl #Lyon #Tramway

Gap : crachats et vandalismes homophobes sur la vitrine du planning familial
Gap : crachats et vandalismes homophobes sur la vitrine du planning familial

11/09/2023 - L'association du Planning Familial à Gap est la dernière victime de vandalisme homophobe. Quels sont les enjeux et les conséquences ? Cet article lève le voile sur une tendance inquiétante dans un contexte particulier.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr