Faut-il laisser les figures religieuses exprimer publiquement des propos discriminatoires ?

Publié le 21/03/2024 à 07:45 - Édité le 21/03/2024 à 08:03
Faut-il laisser les figures religieuses exprimer publiquement des propos discriminatoires ?
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • L'abbé Matthieu Raffray, connu pour son influence sur Instagram, est actuellement sous le feu des critiques suite à une vidéo dans laquelle il qualifie l'homosexualité de "péché".
  • Les allégations de l'abbé Raffray ont suscité des soupçons quant à une promotion non officielle de thérapies de conversion, pratiques maintenant illégales en France.
  • Aurore Bergé, ministre chargée de la Lutte contre les discriminations, a sévèrement réagi face à ces propos et a engagé une action juridique en invoquant l'article 40 du code de procédure pénale.
  • La DILCRAH (Délégation interministérielle de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT) a été alertée et a réagi en signalant les propos de l'abbé au Procureur de la République.


Le prêtre Instagrammeur en pleine tempête judiciaire

L'abbé Matthieu Raffray, avec sa grande couverture sur Instagram, s'est soudainement retrouvé au centre d'une polémique. Cela a été déclenché suite à des propos qualifiés d'homophobes dans une vidéo récente.

En associant explicitement l'homosexualité à un "péché" et par la promotion indirecte des thérapies de conversion, l'abbé a provoqué le courroux et l'indignation d'un grand nombre.


Diversité et respect, valeur sujette à la justice

Aurore Bergé, ministre chargée de la Lutte contre les discriminations, n'a pas tardé à réagir face à ces propos, les qualifiant d'"insupportables". Respectant la nature démocratique du pays, c'est par le biais de la loi qu'elle a exprimé son mécontentement et à l'alibi de la justice qu'elle s'est armée.

Le mécanisme juridique a été mis en marche, l'article 40 du code de procédure pénale ayant été invoqué pour signaler ces propos à la DILCRAH (Délégation interministérielle de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT), une organisation gouvernementale qui se bat contre la haine et les discriminations.

La DILCRAH a répondu rapidement en signalant les propos de l'abbé au Procureur de la République. Il faut rappeler que depuis 2022, les thérapies de conversion, souvent utilisées dans une tentative malavisée de "guérir" l'homosexualité, sont illégales en France.

⚠️ POUR RAPPEL : L'homosexualité n'est pas une maladie, c'est une orientation sexuelle parfaitement saine et valable. La société française, en refusant ces thérapies de conversion, s'affirme encore une fois comme un front uni contre la haine et l'intolérance.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

La ville de Rennes booste les subventions pour les sportifs non-binaires : Progrès ou polémique ?
La ville de Rennes booste les subventions pour les sportifs non-binaires : Progrès ou polémique ?

29/09/2023 - La ville de Rennes augmente les subventions pour les clubs sportifs inscrivant des personnes non-binaires. Réactions mitigées, débats houleux : analyse d'une mesure qui interroge sur l'inclusion dans le sport.

Nancy : Une jeune lesbienne de 17 ans séquestrée par sa propre famille
Nancy : Une jeune lesbienne de 17 ans séquestrée par sa propre famille

15/01/2024 - Actualité choquante à Vandœuvre-lès-Nancy : une adolescente lesbienne séquestrée par ses parents. En savoir plus sur ce combat pour la liberté.

Rumeur infondée : La marche des fiertés Paris 2024 est maintenue malgré les J.O.
Rumeur infondée : La marche des fiertés Paris 2024 est maintenue malgré les J.O.

08/11/2023 - Rumeurs démenties : la Marche des Fiertés LGBT+ de Paris tiendra sa place en juin 2024, malgré le tourbillon des JO. La vérité derrière le tweet viral. #JO2024 #Pride2024 #Paris2024



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr