Homophobie dans le football : Pourquoi les stades deviennent-ils des zones de non-droit ?

Publié le 04/10/2023 à 12:25 - Édité le 04/10/2023 à 13:45
Homophobie dans le football : Pourquoi les stades deviennent-ils des zones de non-droit ?
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Le 1er octobre 2023, lors d'un match de Ligue 1 entre Rennes et Nantes, des chants homophobes ont retenti dans les tribunes du Roazhon Park. Ce n'est pas un incident isolé. Une semaine auparavant, le Parc des Princes avait été le théâtre de chants similaires lors d'un match entre le PSG et Marseille. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé qu'elle examinerait ces incidents.


Des sanctions en trompe-l'œil

Les instances du football ont souvent réagi à ces incidents par des sanctions qui semblent plus symboliques qu'efficaces. La LFP, par exemple, a mis en place une commission de discipline pour examiner les cas, mais les décisions finales ne sont pas toujours suivies d'effets concrets. Le club de Rennes pourrait même n'être convoqué que la semaine prochaine, ce qui soulève des questions sur l'urgence avec laquelle ces affaires sont traitées.


Le rôle des supporters et des clubs

Les supporters impliqués dans ces chants homophobes ne représentent pas la majorité, mais leur impact est significatif. Matthis Abline, un jeune attaquant prêté par Rennes à Nantes, a été spécifiquement ciblé lors du dernier match. Ce genre d'incidents crée un environnement hostile non seulement pour les joueurs mais aussi pour les fans de la communauté LGBT+ qui assistent aux matchs.

Les clubs ont également leur part de responsabilité. Bien que certains joueurs aient présenté des excuses publiques pour des chants injurieux, ces gestes restent insuffisants pour aborder le problème systémique de l'homophobie dans le football.

En somme, tant que les mesures prises ne s'attaquent pas à la racine du problème, les stades de football resteront des zones où l'homophobie peut s'exprimer librement. Il est temps que les instances du football, les clubs et les supporters s'engagent sérieusement à éradiquer ce fléau qui n'a pas sa place dans un sport censé unir et non diviser.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

La ville de Rennes booste les subventions pour les sportifs non-binaires : Progrès ou polémique ?
La ville de Rennes booste les subventions pour les sportifs non-binaires : Progrès ou polémique ?

29/09/2023 - La ville de Rennes augmente les subventions pour les clubs sportifs inscrivant des personnes non-binaires. Réactions mitigées, débats houleux : analyse d'une mesure qui interroge sur l'inclusion dans le sport.

Sénat : Vers une réparation historique pour les victimes de l'homophobie législative
Sénat : Vers une réparation historique pour les victimes de l'homophobie législative

17/11/2023 - Une initiative législative portée par le sénateur Hussein Bourgi, du parti socialiste, vise à adresser les injustices historiques liées à la criminalisation de l'homosexualité en France, période s'étendant de 1942 à 1982. Ce projet de loi, qui entend également offrir réparation aux victimes, sera examiné le 22 novembre au Sénat.

Solidarité avec le local LGBT Couleurs Gaies suite au vandalisme
Solidarité avec le local LGBT Couleurs Gaies suite au vandalisme

27/02/2024 - Face aux récentes attaques contre les locaux LGBT Couleurs Gaies à Metz et du centre LGBT à Nice, cet article appelle à une action ferme et à une solidarité renforcée.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr