Bram (Aude) : Le passage piéton LGBT vandalisé, acte de haine ou simple délinquance ?

Publié le 27/05/2024 à 08:12 - Édité le 27/05/2024 à 08:21
Bram (Aude) : Le passage piéton LGBT vandalisé, acte de haine ou simple délinquance ?
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • Un passage piéton aux couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT à Bram (dans l'Aude), a été recouvert de peinture noire lors d'un acte de vandalisme.
  • L'emplacement de ce passage, près d'une école, avait été choisi pour inculquer aux jeunes générations les valeurs de respect et d'acceptation.
  • L'incident est survenu peu de temps après la Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le 17 mai.
  • Ce vandalisme a non seulement effacé le passage, mais a également été accompagné d'un geste haineux envers le symbole LGBT.
  • La maire de Bram, Claudie Faucon-Méjean, prévoit de porter plainte et espère identifier les coupables grâce aux caméras de surveillance.
  • Un incident semblable s'est produit à Saint-Laurent-de-la-Salanque peu de temps avant, soulignant la présence d'actes continus d'hostilité contre la communauté LGBT.

Un cruel rappel de l'intolérance et de la haine a envahi les rues de Bram le matin du 25 mai. Une traversée piétonne, précédemment colorée aux teintes de l'arc-en-ciel pour symboliser la diversité et l'acceptation des membres de la communauté arc-en-ciel, a été violemment repeinte en noir.

L'emplacement de cette passerelle, proche d'une école primaire, avait été choisi pour promouvoir dès le plus jeune âge les valeurs de respect et d'ouverture de notre société.


Agression contre la symbolique LGBT

L'acte, qui s'est déroulé dans la nuit du 24 mai, a éclipsé le vibrant hommage aux victimes de l'homophobie et de la transphobie qui avait été perpétué le 17 mai dernier, journée internationale pour la lutte contre ces phénomènes discriminatoires. Non seulement le passage avait été recouvert, mais le symbole LGBT tracé à côté a été barbé, marquant un geste d'hostilité choquant et totalement inaceptable face à la singularité et à la diversité humaine.


Solidarité active contre la haine

L'indignation ne s'est pas faite attendre : la maire de Bram, Claudie Faucon-Méjean, exprime toute sa réprobation face à ce geste haineux et planifie de porter plainte. De plus, des caméras de surveillance sont installées près de l'emplacement, laissant l'espoir d'identifier les vandales grâce à leur visionnage.

Au vu de l'incident similaire à Saint-Laurent-de-la-Salanque les jours précédents, où un autre passage piéton aux couleurs de la tolérance et de l'amour a été vandalisé, il faut comprendre que ces gestes d'hostilité envers la communauté LGBT ne sont pas isolés. Ces actes mettent en lumière l'inévitable nécessité de continuer à œuvrer en faveur d'une société inclusive et respectueuse dans son ensemble, sans différenciation de genre ou d'orientation sexuelle.

Qu'en pensez-vous, chers lecteurs ? Le vandalisme est-il un défi à surmonter pour une société tolerant ? Ou plutôt un rappel du chemin à parcourir pour la reconnaissance de la diversité ? 🌈🗣️.

Source : stophomophobie.com

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Nord : Inscriptions homophobes et symboles nazis découverts sur un monument commémoratif
Nord : Inscriptions homophobes et symboles nazis découverts sur un monument commémoratif

09/05/2024 - Vandalisme homophobe à Escautpont : point de vue et réactions sur cet acte de haine violent qui enflamme le débat autour de l’acceptation LGBTQ+.

La soirée LGBT à Noyon peut-elle survivre face à l'intimidation et aux menaces ?
La soirée LGBT à Noyon peut-elle survivre face à l'intimidation et aux menaces ?

21/03/2024 - La tension monte à Noyon avant une soirée LGBT, malgré les menaces, gérant et communauté restent déterminés. Du suspense et de la résistance.

Les bars parisiens pourraient-ils devenir des sanctuaires pour la communauté LGBTQIA+?
Les bars parisiens pourraient-ils devenir des sanctuaires pour la communauté LGBTQIA+?

23/05/2024 - Paris lève haut le drapeau de l'inclusivité ! Un réseau de bars libres de LGBTphobie en vue. Le changement démarre à la nuit tombée... #bar #paris #lgbtphobie



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr