Les Français prêts pour un Président LGBT ? Le sondage renversant

Publié le 20/01/2024 à 11:36 - Édité le 20/01/2024 à 11:41
Les Français prêts pour un Président LGBT ? Le sondage renversant
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

En ce début d'année 2024, un sujet brûlant envahit la sphère politique française : la potentielle présence d'un président de la République ouvertement LGBT. Dans un récent sondage de l'Ifop, l'évolution des mentalités semble se traduire en chiffres. En effet, 80% des Français se disent prêts à voter pour un candidat assumant son homosexualité, un pourcentage en forte hausse comparé aux 30% de 1981.


L'intolérance en recul, mais encore présente

Si cette avancée sociale est réjouissante, le chemin vers l'égalité et l'acceptation totale est encore long. Certains groupes continuent de résister à cette idée. Un léger clivage générationnel demeure, notamment chez les plus de 65 ans qui sont 26% à se dire choqués à l'idée d'un président de la République LGBT. De plus, la tolérance diffère d'un endroit à l'autre du spectre politique. Les électeurs d'extrême droite se montrent particulièrement fermés à cette idée, avec un taux de personnes choquées atteignant 37%.

Il est intéressant de noter que l'extrême gauche n'est pas exempte de préjugés : 25% de ses partisans se disent également choqués par l'idée d'un président homosexuel. Tandis que les écologistes montrent une plus grande ouverture : seulement 4% de leurs électeurs seraient gênés de voter pour un candidat non hétérosexuel.


L'influence croissante de la religion dans la politique

Le facteur religieux joue un rôle significatif dans ces attitudes. Selon François Kraus, directeur du pôle Politique/Actualité à l'Ifop, "la variable religieuse" est celle qui permet le plus d'expliquer le rejet d'un candidat LGBT. Par exemple, seuls 12% des athées considèrent qu'il serait choquant d'avoir un président homosexuel, une proportion qui grimpe à 44% chez les personnes se définissant comme "croyantes et religieuses".

Sur l'échiquier religieux, les musulmans se distinguent avec une proportion particulièrement élevée : 54% d'entre eux auraient du mal à accepter un chef d'État ouvertement homosexuel. Plus encore, 57% des musulmans se déclarent "gênés ou assez gênés" à l'idée de voter pour un candidat ouvertement homosexuel à la présidentielle de 2027.

Ce fait questionne directement la nouvelle gauche française et sa stratégie dite d'intersectionnalité des luttes, qui cherche à unir différentes minorités ethniques, religieuses ou sexuelles. Si un jour, un candidat LGBT de gauche se retrouve face à un candidat de droite ou d'extrême droite, quel sera le choix de l'électorat musulman ?

Source : https://www.decideurs-magazine.com

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de Phèdre
Phèdre
20/01/2024 à 18:37

C'est une très belle nouvelle que 80 pour cent des électeurs soient prêts à élire une personne LGBT à la présidence de la république... Tout comme c'est une bonne chose qu'ils soient prêts à élire une femme ou une personne de couleur. Ca ne présage en rien de la politique qui sera menée par la personne élue ou de son talent mais à permet de rendre la société plus inclusive et la diversité plus visible... C'est cette visibilité qui permet de faire progresser les droits des minorités. C'est toujours ça de pris !!


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Gabriel Attal : Un premier ministre ouvertement gay, jeune et fortuné
Gabriel Attal : Un premier ministre ouvertement gay, jeune et fortuné

10/01/2024 - Gabriel Attal devient le plus jeune Premier ministre de la 5ème République, ouvertement gay, à seulement 34 ans.

Le bar LGBT bordelais « Coco Loko » victime d'actes homophobes
Le bar LGBT bordelais « Coco Loko » victime d'actes homophobes

18/12/2023 - Bordeaux sous le choc : le célèbre bar Coco Loko, lieu emblématique LGBT local a été victime de plusieurs attaques homophobes. Lisez comment la communauté réagit et résiste à l'intolérance.

Comment Nice fait face à l'urgence d'hébergement pour les jeunes LGBT+ ?
Comment Nice fait face à l'urgence d'hébergement pour les jeunes LGBT+ ?

29/01/2024 - Le Centre LGBTQIA+ Côte d'Azur se mobilise pour les jeunes LGBT+ sans abri. Quelles sont leurs actions? Suivez le lien pour le savoir.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr