Stanislas : Frédéric Gautier, directeur, déclare que l'homosexualité n'est pas une valeur de son établissement

Publié le 21/01/2024 à 21:15 - Édité le 22/01/2024 à 18:32
Stanislas : Frédéric Gautier, directeur, déclare que l'homosexualité n'est pas une valeur de son établissement
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Le 20 janvier 2024, Frédéric Gautier, directeur du collège Stanislas, lors d'une interview sur BFMTV, a déclenché une polémique en refusant de reconnaître l'homosexualité comme une orientation sexuelle normale, invoquant les valeurs catholiques de l'établissement. Ces déclarations ont provoqué un tollé, remettant en cause le respect des principes républicains de laïcité.

Une scène hallucinante et inquiétante pour ses centaines d'élèves sous sa responsabilité.

Face à cette situation, rappelons au principal intéressé que l'homosexualité est une orientation sexuelle légitime et reconnue. L’homosexualité n'est ni un choix ni une maladie. En France, les lois de la République priment sur toute considération religieuse, garantissant ainsi le respect et la protection de tous les citoyens, quelle que soit leur orientation sexuelle.


La laïcité et les lois républicaines avant tout

Les propos du directeur sont d'autant plus alarmants qu'ils semblent ignorer la laïcité, pierre angulaire de notre système éducatif et juridique. La loi n° 2004-806 du 9 août 2004 est claire : la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle est interdite. Ainsi, se réfugier derrière des enseignements religieux pour justifier une position homophobe est non seulement inacceptable mais aussi illégal.

Le collège Stanislas, un établissement baignant dans les subventions publiques, semble avoir oublié les principes de base de l'Éducation nationale. Les associations LGBT+ s'insurgent, et à juste titre, contre ce "silence complice" qui pèse lourd dans un établissement financé par l'argent du contribuable.


Un environnement éducatif toxique pour les jeunes

Le positionnement du directeur crée un climat d'insécurité et d'exclusion pour les élèves LGBT+ du collège Stanislas. En promouvant une telle vision, l'établissement manque gravement à son devoir d'offrir un cadre bienveillant et ouvert à tous ses élèves, sans discrimination.

La situation au collège Stanislas requiert une intervention rapide et déterminée pour réaffirmer les valeurs de tolérance, de respect et d'égalité. L'équipe pédagogique, ainsi que la direction, doivent être rappelées à l'ordre quant à leur obligation de respecter les principes de laïcité et les droits humains fondamentaux.


Polémique Oudéa-Castéra : accusations de favoritisme

En plein cœur de la controverse sur sa position vis-à-vis de l'homosexualité, le lycée Stanislas fait face à une nouvelle polémique. Des accusations récentes suggèrent que l'établissement contournerait le système Parcoursup afin de favoriser l'inscription de certains élèves, dont le fils de la ministre de l'Éducation, Amélie Oudéa-Castéra, en classes préparatoires. Cette situation soulève des questions éthiques sérieuses sur l'équité et la transparence dans les processus d'admission scolaire, mettant en lumière un potentiel abus de pouvoir et de privilèges au sein de cet établissement d'enseignement renommé.

Ces allégations, si elles s'avèrent vraies, révèlent une pratique inquiétante qui va à l'encontre des principes d'égalité des chances prônés par le système éducatif français. La possibilité que le lycée Stanislas utilise sa position privilégiée pour contourner les procédures standard de Parcoursup, au profit de certains élèves sélectionnés, soulève des inquiétudes quant à l'intégrité de l'institution. Cette affaire, impliquant la famille de la ministre de l'Éducation, ajoute une couche supplémentaire de controverse et appelle à une enquête approfondie pour éclaircir ces pratiques.

Entre les déclarations problématiques sur l'homosexualité et les accusations de favoritisme, le lycée Stanislas se trouve au centre de multiples controverses qui ternissent son image et remettent en question sa conformité aux valeurs républicaines d'équité et de respect de la diversité. Ces événements cumulés exigent une réponse transparente et des mesures correctives pour restaurer la confiance dans l'établissement et garantir le respect des principes d'égalité et de justice pour tous les élèves.

Source et illustration : BFMTV

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de DamienLge
DamienLge
08/06/2024 à 19:14

Oui... et au fait: tout cela ne me semble pas tellement "éthique", surtout pour un établissement d'enseignement.... Donc: où le ministère a son mot à dire..... (Et pas que la Ministre de l'Education... puisque elle est visée...) fin bref.... Parce que c'est un Directeur d'établissement scolaire le Droit ne s'applique plus ??? Quant à "l'enseignement religieux"... comme prétexte à avancer des thèses homophobes ou tout simplement en dehors de ce que doit être un "établissement scolaire": un lieu ouvert pour tous... C'est vraiment du n'importe quoi... Où doit on enseigner la Tolérance? et la Différence ? si ce n'est à l'école ???

avatar de Phèdre
Phèdre
22/01/2024 à 12:03

Le directeur de l'école privée Stanislas présenté en photo ici est : Frédéric Gautier. Pour avoir lu entièrement le rapport de l'inspection générale, il y a réellement un sexisme établi et constant et l'obligation de suivre la catéchèse à Stan. Les propos homophobes sont le fruit d'intervenants extérieurs recrutés massivement dans des milieux réac : quand on recrute dans ces milieux, pas étonnant que ça dérape souvent !!!


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Marche des Fiertés à Montpellier 2024 : parcours, infos, ce qu'il faut savoir
Marche des Fiertés à Montpellier 2024 : parcours, infos, ce qu'il faut savoir

12/06/2024 - Montpellier hisse le drapeau LGBT+ pour sa 31ème Marche des Fiertés. Musique, spectacle et mémoire au programme pour deux jours vibrants. #montpellier  #marchedesfiertés2024

Strasbourg sous le choc : le sauvage agression homophobe commis par des militaires
Strasbourg sous le choc : le sauvage agression homophobe commis par des militaires

30/04/2024 - Verdict de l'attaque homophobe par militaires à Strasbourg. Les répercussions pour Coutelle et Teautoua détaillées suite à leur acte.

Collège Stanislas : Homophobie, sexisme et anti-IVG au programme
Collège Stanislas : Homophobie, sexisme et anti-IVG au programme

17/01/2024 - Sexisme et homophobie à l'école Stanislas: dévoilement inquiétant de la rhétorique discriminatoire dans une institution d'élite. Quelle est la vérité cachée ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr