Collège Stanislas : Homophobie, sexisme et anti-IVG au programme

Publié le 17/01/2024 à 16:02 - Édité le 17/01/2024 à 16:14
Collège Stanislas : Homophobie, sexisme et anti-IVG au programme
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Le collège Stanislas, une institution privée catholique située dans le VIe arrondissement de Paris, a fait l'objet d'un rapport alarmant de l'Inspection générale de l'Éducation nationale. Révélé par Mediapart le 16 janvier 2023, le document de 30 pages expose des pratiques déroutantes. Ces dernières sont en contradiction flagrante avec le contrat liant l'établissement à l'État, mais également aux principes élémentaires des droits humains.

Fréquentée, depuis la maternelle jusqu'aux classes préparatoires, par environ 3 500 élèves, Stanislas se targue de préparer les futures élites aux concours renommés tels que Polytechnique ou Sciences Po. Paradoxal donc, qu'un établissement générateur de futurs décideurs alimente une rhétorique d'intolérance et de discrimination.

Au cœur du rapport, l'obligation de suivre des cours de catéchisme et d'assister à des messes, quels que soient les croyances et le consentement des élèves. Des intervenants vont jusqu'à la menace de la "damnation" et de "l'enfer" pour ceux qui ne sont pas baptisés. Des propos choquants ont également été tenus lors de conférences d'éducation à la sexualité, axées non pas sur la prévention des maladies transmissibles, mais sur les dangers de la contraception chimique.


Non-respect de la loi et propos inquiétants: les éclairages du rapport

Le rapport révèle la propagation de discours violemment homophobes et anti-avortement, qui peuvent être incriminés juridiquement. Dans les livrets distribués aux élèves de quatrième, l'on peut lire: "l'avortement signifie toujours tuer volontairement une personne humaine innocente". Une affirmation lourde de conséquences quand elle est distillée à une jeunesse en pleine construction de son système de valeurs.

Ce parti pris pour la doctrine religieuse au détriment du respect législatif ne s'arrête pas là. Les élèves sont également privés d'une connaissance fondamentale en matière de santé, cachant l'existence des infections sexuellement transmissibles (IST). De plus, le sexisme persiste dans les couloirs de l'établissement, en particulier par "une attention particulière à la tenue des jeunes filles empreinte de sexisme".

Choqué et indigné par ces pratiques, deux sénateurs communistes, Ian Brossat et Pierre Ouzoulias, demandent la fin du conventionnement bénéficié par l'établissement. Un scandale qui appelle à une prise de conscience et à un changement immédiat et inconditionnel. Parce que l'éducation se doit toujours d'être un lieu d'ouverture, d'apprentissage et d'épanouissement, et non une enceinte de diffusion des préjugés et de la peur de l'autre.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de Phèdre
Phèdre
18/01/2024 à 17:43

Je suis très heureuse de voir que cette information est reprise dans les articles de Beto... Il faut faire circuler au maximum pour que cela ne retombe pas discrètement dans l'ombre : "On oublie et on passe l'éponge". Pour moi, les financements publics doivent clairement être retirés à cette école et Stan doit être déconventionné au plus vite. Beaucoup d'écoles religieuses en France dépassent largement les bornes qu'elles soient chrétiennes, musulmanes ou juives. Il faut contrôler sans cesse et dénoncer au moindre problème. Les élèves d'aujourd'hui sont les électeurs de demain... soyons vigilants sur les apprentissages... Merci Wiloooo pour l'option Commentaire...


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Être Français en 2024, c'est pouvoir être Premier ministre en assumant son homosexualité - Gabriel Attal
Être Français en 2024, c'est pouvoir être Premier ministre en assumant son homosexualité - Gabriel Attal

31/01/2024 - Être Français en 2024, c'est pouvoir être Premier ministre en assumant son homosexualité - Gabriel Attal

Les entreprises sont-elles devenues plus bienveillantes envers la communauté LGBT+ ?
Les entreprises sont-elles devenues plus bienveillantes envers la communauté LGBT+ ?

25/04/2024 - Évolution positive des attitudes professionnelles envers la communauté LGBT+ ! Appréciez le paysage d'un environnement de travail plus inclusif qui se dessine.

Jan-Paul Pouliquen : l'inventeur du PACS est décédé
Jan-Paul Pouliquen : l'inventeur du PACS est décédé

02/05/2023 - Jan-Paul Pouliquen, fervent défenseur des droits des homosexuels, s'est éteint le 28 avril à Trappes (Yvelines) à l'âge de 69 ans. Il avait créé le Collectif pour le contrat d'union civile et sociale dans les années 90, il avait ainsi joué un rôle clé dans la création du PACS en 1999.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr