La musique, la réalité et l'inpiration


Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


Salut, j'aimerais vous demander votre avis à propos de la musique.

Je comprends qu'elle peut avoir des effets sur la façon dont on perçoit le monde
Écoutant de la musique individuellement, je me pose la question si cela ne nous sortirais pas trop de la réalité, nous flouterais un peu trop les faits de la réalité, nous accommoderais un peu trop dans un monde qu'on aimerait, qu'on aspirerait.

Est-ce que certain de vous se priverait d'en écouter pour retrouver un peu de la clarté face au monde ou au contraire ne ressente pas du tout cette envie ?

Pour finir, j'aimerais vous proposer une expérience de pensée.
Imaginez-vous en train d'écrire quelque chose de très long et de très subjectif, une réponse à un aveu amoureux par mail par exemple. Vous écoutez une musique, une musique assez triste que vous aimez, vous écrivez et envoyez par mail.
Tout d'un coup, vous oubliez ce que vous avez fait.
Vous vous retrouvez à devoir écrire de nouveau une réponse au mail, mais avec une musique un peu plus énergique et entraînante.

Pensez-vous que la réponse au mail serait la même ?
N'influenceraient-elles pas nos émotions et par extrapolation notre façon de voir le monde et la vie ?

Auteur : Fantasi0
Fantasi0 - 32 ans
De Paris
  il y a 4 mois


C'est une très bonne interrogation que tu as là. :)

Pour moi, c'est évident que la musique influence nos émotions. Un compositeur a forcément une idée précise de ce qu'il veut exprimer et faire ressentir à ses auditeurs. Et du coup, il y a de la musique pour toutes les émotions, tous les états d'âme...pour rire, pour faire éclater sa joie, pour bouger, pour pleurer, pour exprimer une douleur, pour exprimer sa colère, pour se révolter, pour dénoncer, pour choquer, pour faire réagir, pour rêver, pour méditer, pour glorifier quelque chose ou quelqu'un, pour rassembler, pour organiser, pour raconter une histoire...
Il y en a qui s'en sont servi pour évoquer des sensations, des scènes de la vie...va voir du côté des Impressionnistes, ou Saint-Sens avec son carnaval des animaux. A l'Opéra, les compositeurs ont des ficelles pour dépeindre un sentiment précis et le faire naître dans la voix d'un personnage.

Bref, la musique aura une influence, puisque nos émotions sont ultra fluctuantes. La musique est un vecteur, ou mieux, un catalyseur qui va favoriser l'apparition d'une émotion qu'il y a déjà en toi. Les musiques de film, ça reflète bien ce pouvoir catalyseur. Après, tout le monde n'en a pas la même sensibilité. Certains seront plus sensibles à d'autres arts utilisant plutôt les images, plutôt les mots...

Après, est-ce que ça change notre vision du monde qui nous entoure? Moi je dirais que ça dépend de l'utilisation que l'on fait de la musique. Quand tu visses tes écouteurs sur tes oreilles pour monter dans une rame de métro, bien sûr que tu t'isoles de la réalité et que tu utilises la musique pour t'évader. Mais ce n'est qu'un de ces utilisations. La musique est aussi faite pour rassembler, partager. A la base, on fait de la musique pour des auditeurs, sur une scène, en direct...c'est vivant, et c'est la réalité, il y a un échange, une communication.

Et comme tous les arts, la musique est une réaction de ce qui se passe dans le monde, elle est bel et bien le reflet de la réalité. Pour moi, la musique et les arts permettent de compenser la médiocrité de ce monde. Alors oui, elle peut changer le monde, mais pas seulement notre vision....elle peut vraiment voir ses bienfaits se concrétiser et devenir réels.

Enfin, je dis bravo à ceux qui ont lu ce pavé jusqu'au bout ! ;)
Auteur : AeronCin
AeronCin - 20 ans
De Angers
  il y a 4 mois


Jpense que la musique est un écho de la réalité, donc non, bien au contraire, elle nous amène à nous questionner sur bon nombre de choses, et notamment sur tout ce qui a une dimension ou une connotation émotionnelle forte. En gros, j'vois la musique comme une hyperbolisation (ça se dit?) de la réalité, une exagération en somme, mais en aucun cas comme un "irréel".

La musique est le reflet de la vérité de nos quotidiens, pour la simple et bonne raison qu'elle met en scène toute une palette de sentiments, comme la joie, l'amour, la tristesse, la mélancolie ... et quoi de plus réel que ce genre d'affects qui rythment nos vies. Jvais peut-être passer pour un mec un peu perché, mais perso je perçois la musique comme une "maïeutique des sentiments", c'est-à-dire que parfois, un titre va nous aider à mettre des mots sur un sentiment enfoui qui a du mal à s'émanciper, mais qui est pourtant bien présent, et dont les impacts se font ressentir sur la personne et son environnement.

Pour répondre à la deuxième partie de ton message, honnêtement je suis pas sûr que cela est tant d'importance que ça. J'écris très souvent avec de la musique dans les oreilles, et je n'ai pas franchement l'impression que ça influence tant que ça mes réponses. Après je pense que ça peu avoir d'autres impacts: par exemple une musique plus calme facilite le concentration et sera peut être plus enclin à déclencher des réponses ou des écrits plus réfléchis. A l'inverse, une musique plus rythmé pourrait pousser à la précipitation, à des réponses directives, comme si le cerveau s'adaptait en quelque sorte au rythme de ce qu'il entend. Après c'est une simple théorie de ma part, rien de scientifique là dedans (heu ok d'accord en fait j'me contredit un peu loul, mais bon z'avez compris où jveux en venir nan?).

Pour finir jdirais que la musique, au niveau neurologique, influence la sécrétion de monoamines dans le cerveau (ça c'est scientifique pour le coup), sérotonine et dopamine en tête (en tête, cerveau, t'as compris mdr excellent). Donc en gros on peut dire que la musique influence la régulation de l'humeur et la perception du plaisir, deux composantes essentielles au bonheur.

Et ... quoi de plus réel que le bonheur ?
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


Salut ! J'ai lu vos posts et du coup je vais essayer de pas passer pour le teubé du coin. Je suis d'accord avec ce qui est dit d'ailleurs.

Est-ce que la musique rend la réalité moins réelle ou notre iréel plus vrai ? Ça dépend effectivement de la musique et du degré de sensibilité qu'on éprouve en l'écoutant. De la même manière que je pense qu'elle peut également nous influencer émotionnellement d'une certaine façon. Certaines ont même des vertus spécifiques pour calmer, apaiser, relaxer et - d'après certains scientifiques - contribuer à la guérison de certains maux (après tout, si la maladie est un "mal a dit" qui ne s'exprime pas et en partant du principe que c'est lié à notre psyché, pourquoi ne pas y croire).

Et puis, à côté de ça, il y a aussi des musiques qui peuvent certainement rendre fou et sans doute même nous rendre malades (ex : à chaque fois que j'entends du Jul passer, j'ai envie de me pendre, mdr je blague, enfin presque...) !
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


Bonjour, je suis content que ce post vous ai intéressé. Merci beaucoup pour vos réponses.

Citation de AeronCin
quoi de plus réel que le bonheur ?

J'aimerais mettre l'accent sur ce bonheur, bonheur musical.

Citation de Fantasi0
Pour moi, la musique et les arts permettent de compenser la médiocrité de ce monde.

Ne serait-ce pas un peu trop d'exprimer ce bonheur à volonté, en décalage avec le quotidien, en décalage avec justement la morosité du monde ?

Personnellement je vois la musique comme un trompe l’œil, pourtant j'en écoute souvent, j'adore me plonger dans certains états que certaines musiques effervescent en moi. (le verbe n'existe pas)
Dans l'écriture, je sens que la musique à un effet sur l’émotion, plus ou moins grand.

Sur les sensations, j'imagine qu'elles influent sur notre perception vu qu'on perçoit par les sens (voir Méditations métaphysiques de Descartes ) mais aussi avec nos émotions.
Philosophiquement parlant on perçoit le monde avec les sens et avec ce que le monde nous donne et nous a donné.

Quand la musique nous procure l'effet inverse de ce que l'on aurait perçu que par les sens, c'est un peu illusoire, c'est se mentir quelque part sur la réalité.
Bien entendu ça peut être utile, mais au quotidien, est-ce que c'est sain ?

Auteur : Edrazel
Edrazel - 22 ans
De Bruxelles
  il y a 4 mois


C'est vraiment une excellente question ^^

@Destati, j'ai bien aimé ton post. j'ai envie de dire que t'es pas un teubé, je sais pas si c'est hyper pertinent venant de moi mais je le dis quand même ^^

Dans mon cas, la musique peut clairement être assimilée à une drogue et si j'en était privée, j'aurais probablement les mêmes symptômes qu'un drogué en manque (enfin, j'exagère). J'ai déjà pensé à me sevrer de la musique, en tout cas écoutée seule, parce que je pensais aussi que c'était un moyen que je t'utilisais pour m'évader, me changer les idées à outrance, au même titre que les drogues. Là maintenant, j'essaye pour l'expérience de rester dans le silence mais je n'arrête pas de lancer des regards vers mon onglet Youtube et me dire "non, tu peux pas" haha. Je ne sais pas comment font les gens pour marcher das la rue ou prendre le bus seuls sans musique, ça serait l'horreur pour moi.

Quant à savoir si la musique influence nos émotions ; je dirais que le plus souvent, c'est mon émotion sur le moment qui va influencer le type de musique que je vais choisir d'écouter. Si je suis déprimée et que j'ai décidé de pleurer toutes les larmes de mon corps, je vais écouter une chanson bien déprimante, et si je suis en forme, une chanson qui me fait bouger. Cependant, je l'utilise pour "guérir" aussi et il m'arrive que dans un mauvais moment, je fasse le choix de mettre une chanson plus énergique pour me distraire, comme pour me mentir à moi-même. Quant à savoir si c'est bon ou pas de faire ça, j'en sais rien, vraiment.

 5 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Kattarsis
Kattarsis - 28 ans
De Strasbourg
  il y a 4 mois


Me passer de musique ce serait impossible, d'une part parce que je suis musicien et d'autre part parce que je tombe en dépression totale sans en faire ou sans en écouter.

Par contre bien sûr qu'elle influence sur notre état d'esprit, ce n'est d'ailleurs pas pour rien que la musique est réfléchie comme il faut dans un film. Regarde le premier Alien (celui de 1979) sans la musique, tu verras que le film ne sera pas aussi prenant/stressant. C'est là tout l'art du compositeur (Jerry Goldsmith dans le cas présent).

Cela dit on peut aussi se dire que nous écoutons de la musique triste car notre moral est dans les chaussettes, ce n'est pas forcément elle qui nous dicte nos émotions non plus ;-)

Bref vaste sujet, très vaste. Clairement, émotions et musique sont liés, mais ce n'est toujours pas la musique qui sera la conséquence de l'émotion.

 65 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Fantasi0
Fantasi0 - 32 ans
De Paris
  il y a 4 mois


Citation de Destati
Et puis, à côté de ça, il y a aussi des musiques qui peuvent certainement rendre fou et sans doute même nous rendre malades (ex : à chaque fois que j entends du Jul passer, j ai envie de me pendre, mdr je blague, enfin presque...) !

C'est super intéressant ce que tu dis, parce que le rejet est aussi une expression émotionnelle forte qui peut passer par la musique. Il y a bien des musiques qui nous révulsent, qui nous angoissent, auxquelles on n'accroche pas parce qu'on n'y est pas sensible...ou que l'on considère même comme du bruit.

Citation de Spowrun

Ne serait-ce pas un peu trop d exprimer ce bonheur à volonté, en décalage avec le quotidien, en décalage avec justement la morosité du monde ?

Je ne pense pas. C'est important que l'on puisse avoir cette bouffée d'air frais à laquelle on peut se raccrocher quand on sent que le monde est sur le point de s'écrouler. Rêver ce n'est pas se voiler la face, c'est trouver l'inspiration et la force de se lever contre les oppressions et les malfaçons de ce monde. Dans l'histoire, il y a des peuples oppressés qui ont puisé la force de résister dans la musique. Je pense aux fondements du jazz et au peuple afro-américain, je pense aux peuples baltes sous l'ère communiste qui ont signifié et renforcé leur unité culturelle et souveraine par la musique populaire.
Edrazel, soulignait cela aussi...le fait de se mentir à soi-même quand on se réfugie dans une musique joyeuse alors que l'on est triste. Ce n'est pas mentir que de chercher à changer d'état émotionnel. Pour réagir, affronter ses problèmes, il faut d'abord se remettre d'aplomb émotionnellement. Ensuite on peut réfléchir et réagir. Certains pour arriver à cela se visionnent plusieurs saisons de leur série préférée en une nuit, d'autres mangent du chocolat (c'est connu le chocolat c'est magique ^^). Tout cela pour dire que ces petits réconforts peuvent paraître insignifiants mais sont super importants pour ne pas laisser s'installer le mal-être et la morosité. On a besoin de ça pour avancer...et les problèmes on les règle en temps et en heure.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 3 mois


Bonsoir, étant une personne qui adore la musique, je vais tenter de donner mon avis. J'ai deux points de vue sur la question de la musique par rapport à la réalité.
D'un côté, la musique peut dans certains cas être un facteur d'isolement et d'éviter la réalité. Parfois la musique isole par exemple avoir en permanence les écouteurs dans les oreilles ou le casque. Cela peut empêcher les interactions sociales. Mais la musique réunit à travers les concerts, les spectacles, en boîtes ou d'événements sportifs. Sur la question d'éviter la réalité, il peut arriver que l'on en a marre de ce qu'il se passe dans le monde (attentats, guerres, famine...) ou que l'on en a marre (par exemple à cause de problèmes personnels etc). Dans ce cas écouter de la musique permet de penser à autre chose, de se sentir libre et de prendre du recul pour réfléchir par exemple sur soi, sur le monde. Cela permet de faire une pause, d'arrêter le temps.

D'un autre côté, la musique n'est pas forcément quelque chose qui isole, au contraire la plupart du temps la musique réunit, c'est le partage (par exemple découvrir et partager des chansons que l'on aime écouter avec ses amis, autre exemple les concerts, les spectacles, en boîtes sinon sans musique une boîte cela serait ennuyeux). Je donne un exemple où la musique réunit les personnes mêmes des personnes qui ne se connaissent pas : l'Eurovision, énormément de pays d'Europe et aussi l'Australie y participent, cet événement réunit des millions de personnes à travers la musique sans barrière sans frontière, sans différences sociales juste le partage du moment en musique de manière festive dans une ambiance joyeuse. Sur la question d'éviter la réalité, pas forcément, on peut très bien écouter de la musique car cela nous fait vibrer, danser, car on peut avoir l'envie de découvrir un côté artistique aux chansons, de découvrir des sonorités musicales d'autres pays par exemple.

Autre élément, sans musique, la danse serait beaucoup moins présente.

Lorsque qu'on écoute de la musique, les émotions sont souvent présentes, que ça soit la tristesse, la joie, la colère et aussi des sentiments comme la solitude, le rejet, la mélancolie, l'amour.
Une chanson peut produire en nous une ou plusieurs émotions qui influencent donc notre humeur mais parfois c'est l'inverse qui se passe c'est-à-dire que notre humeur, nos émotions du moment peuvent guider notre choix dans la musique que nous écoutons.
Ce qui a aussi de l'influence c'est les clips musicaux accompagnant les chansons, parfois il arrive que des clips modifient notre perception à la fois de nos émotions et de l'appréciation de la chanson. On peut écouter une chanson que l'on trouve bien mais que le clip ne fait pas ressentir la même chose que l'audio ( l'univers, les paroles). Parfois une chanson que l'on apprécie peut avoir un clip tout à fait en adéquation avec notre perception et notre représentation de la chanson audio. Il arrive même parfois qu'un clip peut nous faire apprécier la musique audio.

Il existe parfois des chansons qui ne nous font pas ressentir d'émotion en particulier.

Les chansons ne sont pas forcément pour faire réfléchir, pour un thème grave ou pour éviter la réalité mais il y a des chansons qui sont simplement l'expression d'un mouvement artistique vocale et audio et il me semble dans le temps la musique était l'expression de la culture, des traditions d'un pays ou d'une région. C'était une façon de perpétuer les traditions et les faire transmettre aux générations futures ( par exemple les musiques traditionnelles des Natives, les musiques traditionnelles des Aborigènes)

Pour la question d'écrire un mail à quelqu'un en écoutant une musique triste ou une musique dynamique, bien évidement qu'inconsciemment cela peut nous influencer et que cela peut modifier le contenu du mail comparé à ce que l'on pourrait écrire à cette même personne sans écouter de musique.

Quand on écoute une musique, il y a pleins de paramètres comme la mélodie, le rythme, les instruments, les variations, les paroles, la voix. Tous ces paramètres influencent notre perception et aussi nos émotions.

Ecouter de la musique permet aux neurones de se développer et permet d'activer plusieurs zones spécifiques du cerveau comme les cortex frontaux et pariétaux, cervelet, cortex moteur et d'autres. Cela permet également de stimuler et d'entraîner la mémoire, la capacité de stockage et la réactivation lorsqu'on reconnaît une chanson. La musique peut aussi développer notre côté artistique et notre curiosité musicale. La musique permet d'augmenter la taille du corps calleux qui améliore la rapidité de connexion des neurones entre les deux hémisphères.

En tout cas sujet vraiment intéressant :) et désolé du pavé 😂



Pour participer à [ La musique, la réalité et l'inpiration ] il faut être obligatoirement inscrit