Strasbourg sous le choc : le sauvage agression homophobe commis par des militaires

Publié le 30/04/2024 à 09:57 - Édité le 30/04/2024 à 10:10
Strasbourg sous le choc : le sauvage agression homophobe commis par des militaires
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • Acte de violence homophobe récent à Strasbourg : deux militaires du 152e régiment d'infanterie de Colmar sont coupables d'une agression violente sur un résident local de 28 ans. Les agresseurs sont nommément Alexis Coutelle et Temoana Teautoua, âgés respectivement de 19 et 21 ans.
  • L'agression a eu lieu au centre-ville, durant le petit matin. La victime a subi des préjudices physiques graves dont un traumatisme crânien, un tympan perforé et la perte de plusieurs dents. Cette attaque a entraîné une incapacité de travail pour dix jours.
  • Coutelle et Teautoua ont chacun reçu deux ans de prison dont un ferme. Ils devront également suivre un programme de traitement pour leur 'impulsivité'. Le tribunal leur a interdit tout contact avec la victime, d'entrer à Strasbourg pendant trois ans et de posséder une arme pendant cinq ans.
  • Coutelle a été accusé d'injures homophobes, et Teautoua poursuivi pour vol avec violence.


Acte de violence homophobe commis par des militaires à Strasbourg : le verdict est tombé

Une page sombre vient de s'inscrire dans l'histoire de Strasbourg : une attaque homophobe dévastatrice perpétrée par deux jeunes militaires. Le 152e régiment d'infanterie de Colmar a ainsi vu deux de ses membres, Alexis Coutelle et Temoana Teautoua, 19 et 21 ans respectivement, se rendre coupables d'une agression violente, 'totalement gratuite' selon le représentant du parquet.


Une nuit de terreur qui marque à jamais

L'attaque a eu lieu au centre-ville, dans l'interval entre 4 heures et 5 heures du matin. Leur victime, un Strasbourgeois de 28 ans, a été brutalement attaquée par le duo violent.

Les effets dévastateurs de l'agression sont palpables : traumatisme crânien, tympan perforé, pertes de dents, et une incapacité totale de travail (ITT) fixée à dix jours.


Les sanctions : prison et interdictions supplémentaires

Chacun des deux agresseurs s'est vu condamner à deux ans de prison, dont un an ferme. L'absence de mandat de dépôt est à noter malgré la gravité des faits. Les sanctions judiciaires ne s'arrêtent pas à la prison. Le tribunal a également ordonné aux deux condamnés de suivre un traitement pour leur 'impulsivité'.

De plus, le contact avec la victime leur est interdit, tout comme l'entrée à Strasbourg pour les trois prochaines années, ou la détention d'une arme pendant cinq ans.

L'affaire a franchi un cran supplémentaire, avec Coutelle qui a également été pointé du doigt pour injures homophobes, et Teautoua, poursuivi pour vol avec violence. Un triste événement qui souligne une fois de plus la nécessité de lutter constamment contre la haine et l'intolérance.

🏳️‍🌈 Ce triste récit témoigne de la haine aveugle que nous combattons. Ces drames endurés par notre communauté à Strasbourg nous appellent à réfléchir. N'est-ce pas le moment de nous unir davantage, de lutter ensemble, de faire entendre notre voix ? 🔊.

Source : lemonde.fr

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Opéra de Nice : Saison 2024-2025 sous le signe de l'amour LGBT
Opéra de Nice : Saison 2024-2025 sous le signe de l'amour LGBT

03/05/2024 - La saison 2024-2025 de l'Opéra de Nice s'annonce haute en couleurs avec le thème 'Libres d’aimer'. Inclusivité et diversité au programme !

'Trop vulgaire pour les JO ?' Le tumulte autour de Minima Gesté, porteuse de la Flamme Olympique
'Trop vulgaire pour les JO ?' Le tumulte autour de Minima Gesté, porteuse de la Flamme Olympique

04/05/2024 - Une première : Minima Gesté, drag-queen, porteuse de la flamme olympique à Paris. La victoire pour la diversité éclipsée par la haine sur les réseaux.

Nantes : L'Académie lance une observatoire pour lutter et prévenir les discriminations anti-LGBT
Nantes : L'Académie lance une observatoire pour lutter et prévenir les discriminations anti-LGBT

18/05/2024 - Un nouvel outil pour la communauté LGBT+ de Nantes est en montage. Quel est son rôle et son impact ? Réponse prévue en mai 2024.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr