Un établissement scolaire au Texas exclut les élèves transgenres de ses représentations théâtrales

Publié le 14/11/2023 à 11:46 - Édité le 14/11/2023 à 12:03
Un établissement scolaire au Texas exclut les élèves transgenres de ses représentations théâtrales
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Dans un lycée texan, une décision controversée fait des vagues : les élèves transgenres et non-binaires sont exclus de la participation à la comédie musicale annuelle. Un choix qui met en lumière des enjeux complexes autour de la transphobie et de l'expression artistique au sein de l'éducation.


Une politique transphobe en plein théâtre

Imaginez : vous avez travaillé dur, répété chaque jour, appris vos répliques par cœur. Vous êtes prêt à briller sur scène. Et soudain, tout s'effondre. C'est la dure réalité pour Max Hightower, un jeune lycéen transgenre qui, après avoir décroché le rôle principal dans Oklahoma !, se voit retirer sa chance de briller en raison d'une politique discriminatoire. Le lycée Sherman, au Texas, a décidé que les rôles devraient correspondre au genre assigné à la naissance des acteurs, excluant de facto les élèves transgenres et non-binaires.

Cette décision ne touche pas seulement Max, mais aussi une douzaine d'autres élèves. Parmi eux, des jeunes filles cisgenres, initialement castées pour des rôles masculins, sont également écartées. Une décision qui ignore non seulement les droits de ces jeunes transgenres, mais aussi l'histoire même du théâtre, où hommes et femmes ont régulièrement interprété des rôles de genres opposés.


L'ignorance face à l'histoire du théâtre

La transphobie affichée par cette décision ignore une vérité historique : le théâtre a toujours été un espace de liberté d'expression, où le genre n'était qu'un détail scénique. Des acteurs masculins jouaient des rôles féminins dans la Grèce antique et l'Angleterre élisabéthaine. En 2023, il semble que certaines institutions n'ont pas évolué, privant les jeunes artistes de cette tradition de liberté et d'expression.

Face à la montée des critiques, le district scolaire a publié un communiqué ambigu, évoquant un critère de « sexe du rôle inscrit dans le script » qui ne serait pas systématiquement appliqué. Pourtant, la décision de reporter le spectacle, officiellement pour des raisons de contenu, semble être une tentative de mettre un terme aux débats houleux. Le choix d'Oklahoma !, une comédie musicale classique et appréciée, rend cette justification d'autant plus discutable.

Cette situation, bien plus qu'une controverse locale, met en lumière les défis auxquels sont confrontés les jeunes LGBT+ dans leur quête d'acceptation et de reconnaissance. Elle rappelle que la lutte pour l'égalité et la diversité est toujours d'actualité, même dans des domaines aussi universels que l'art et l'éducation.

Source : NeonMag

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Auteur avatar de Wilfried Carbonell

Mon pseudo est Wiloooo, je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter ou instagram.

Publicité


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr