Tomás González, gymnaste olympique fait son coming-out dans son autobiographie

Publié le 05/08/2023 à 10:29 - Édité le 05/08/2023 à 10:33
Tomás González, gymnaste olympique fait son coming-out dans son autobiographie
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Dans son nouvel ouvrage intitulé Champion : Leçons, Triomphes et Chutes d'un Gymnaste Olympique, Tomás González, célèbre gymnaste olympique, dévoile les difficultés qu'il a rencontrées en faisant son coming out au sein d'une famille conservatrice, ainsi que son parcours en tant qu'athlète de classe mondiale.

Je suppose que ce n'est plus un sujet aujourd'hui, mais oui, je suis gay,” a déclaré González lors d'une interview avec le site espagnol El Desconcierto. “Si c'est pour le rendre public, je préfère le faire dans ce livre.”

Le Chilien de 37 ans, qui a fait ses débuts olympiques aux Jeux de 2012 à Londres, a réalisé qu'il était gay à la mi-vingtaine, mais il lui a fallu plus de temps pour accepter sa sexualité. “

J'ai beaucoup pleuré à cette époque, j'étais en train de m'accepter en tant qu'homosexuel et je sentais qu'une partie de moi mourait aussi.”

Le défi du coming-out dans une société hétéronormative

González a souligné que faire son coming-out était difficile dans une société "hétéronormative", et que "le machisme et l'homophobie" existent dans le monde de la gymnastique.

M'assumer n'a pas été un processus facile,” a-t-il expliqué à El Desconcierto.

Au final, on grandit dans une société hétéronormative qui vous conditionne encore. Aujourd'hui, je suis content que les choses se normalisent.

Il a ajouté qu'il ne souhaitait pas participer à la politique, mais qu'il continuerait à soutenir les droits LGBTQ+.

Tant qu'il y aura des droits égaux pour tous, je les soutiendrai,” a-t-il affirmé.

González, en couple depuis six ans et désireux de se marier et d'avoir des enfants, a également souligné l'importance de l'égalité des droits.

Nous travaillons tous, payons des impôts, avons un rôle dans la société. Alors, je veux avoir les mêmes droits que n'importe quel citoyen. Quelle que soit l'orientation sexuelle, nous devons tous avoir les mêmes droits,” a-t-il confié, cité par Outsports.

Un mouvement plus large dans le sport

González rejoint plusieurs athlètes olympiques qui ont publiquement fait leur coming-out ces dernières années, dont la double médaillée d'or britannique Kelly Holmes. Les organisateurs des Jeux olympiques de Paris 2024 ont promis que ce seraient les "Jeux les plus inclusifs à ce jour", en mettant l'accent sur les droits des personnes handicapées, les droits LGBTQ+ et l'égalité des sexes. Cependant, alors que Tokyo 2020 a marqué l'histoire avec les premiers compétiteurs transgenres et non-binaires des Jeux olympiques, le Comité International Olympique a annoncé en 2021 qu'il abandonnerait sa politique sur les athlètes transgenres, laissant les fédérations sportives décider de leurs propres règles sur la participation transgenre. Plusieurs de ces fédérations, dont la Fédération Internationale de Natation, ont depuis créé des politiques interdisant effectivement la participation des hommes et femmes transgenres. Ce témoignage de Tomás González est un rappel puissant et nécessaire de l'importance de l'inclusion et de l'acceptation dans le monde du sport.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Ghana : Le Parlement se penche sur la loi anti-homosexuelle
Ghana : Le Parlement se penche sur la loi anti-homosexuelle

04/07/2023 - Le Parlement ghanéen débat sur une loi anti-homosexuelle controversée. Découvrez les enjeux et l'impact potentiel sur les droits de l'homme. #Ghana #DroitsDeLHomme #LGBT #Afrique

L'amour au sein de la communauté LGBT : c'était mieux avant ?
L'amour au sein de la communauté LGBT : c'était mieux avant ?

11/10/2022 - Est-ce toujours mieux avant ? C'est la question que l'on se pose principalement sur le domaine de la rencontre pour célibataires LBTQIA+. Les rencontres virtuelles sont-elles efficaces ?

Pourquoi le terme « Marche des Fiertés » remplace « GayPride » ?
Pourquoi le terme « Marche des Fiertés » remplace « GayPride » ?

23/06/2023 - Le terme Gay Pride 🌈 s'est transformé en Marche des Fiertés 👭👬. Une évolution qui reflète l'inclusion et la diversité 🏳️‍🌈. Tous unis pour l'égalité et l'amour 💖💪. #Gaypride #Pride #MarcheDesFiertés



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr