Disney en chute libre : le wokisme fait-il fuir le public américain ?

Publié le 03/07/2023 à 10:50 - Édité le 03/07/2023 à 10:52
Disney en chute libre : le wokisme fait-il fuir le public américain ?
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Disney : de la gloire à la disgrâce

Autrefois, Disney était l'une des marques les plus aimées des États-Unis, occupant la quatrième place dans le cœur des Américains. Aujourd'hui, elle se retrouve reléguée à la 77e position sur 100, selon un classement réalisé par Axios-Harris. Cette chute spectaculaire est attribuée aux prises de position de la firme, qui se retrouve coincée entre une droite l'accusant de "wokisme" (retrouvez notre dossier sur : qu'est-ce que le wokisme ?) et une gauche dénonçant son manque de radicalité.


Des prises de position qui divisent

Disney s'est notamment distingué en s'opposant au gouverneur conservateur de Floride, Ron DeSantis. Lorsque ce dernier a proposé de bannir les discussions sur l'homosexualité à l'école (loi surnommée «Don't Say Gay», «Ne dites pas gay»), Disney a pris position contre lui. Ainsi, aller dans un parc d'attractions Disney est aujourd'hui perçu comme un acte militant de gauche.

  • Bob Iger, arrivé à la tête de Disney en 2015, est considéré comme le responsable de cet engagement accru. Ce démocrate autoproclamé a voulu défendre ses valeurs et promouvoir l'acceptation des différences à travers le storytelling.
  • On note l'apparition de superhéros noirs et homosexuels à l'écran (dans Black Panther, La Petite Sirène et Les Éternels notamment), qui étaient rarement, voire jamais, castés auparavant.


Des critiques internes et externes

Ces prises de position politiques ont suscité des critiques internes, notamment de la part de Robert Chapek, le successeur éphémère de Bob Iger. Chapek, qui a pris la tête de l'entreprise pendant la pandémie de Covid, a refusé de prendre position contre la loi «Don't Say Gay», avant d'être contraint de le faire par ses créateurs. Il a finalement admis des «erreurs», avant d'être limogé et remplacé par Bob Iger.

«En essayant de n'offenser personne, Disney a apparemment perdu tout le monde» - New York Times

Les tentatives de Disney pour plaire à tous ont finalement aliéné une grande partie de son public. La question reste de savoir si la firme pourra retrouver sa place dans le cœur des Américains.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Football : Il se déclare hors forfait pour ne pas porter un maillot arc-en-ciel
Football : Il se déclare hors forfait pour ne pas porter un maillot arc-en-ciel

14/05/2023 - Donatien Gomis, un footballeur de la ligue 2 refuse de vêtir les couleurs arc-en-ciel pour des motifs inconnus. L'homophobie a encore de beaux jours devant elle dans le football...

Les Gay Games édition 2023 illumineront Hong Kong !
Les Gay Games édition 2023 illumineront Hong Kong !

08/11/2023 - Rejoignez l'éclat des Gay Games à Hong Kong, où athlètes et spectateurs célèbrent la diversité et l'unité dans une compétition historique. #gaygames #gaygames2023

Target critiqué pour ses produits LGBTQ+ : un investisseur mécontent !
Target critiqué pour ses produits LGBTQ+ : un investisseur mécontent !

10/08/2023 - Target face à la polémique : pourquoi des produits LGBTQ+ créent-ils des vagues de critiques ? L'enseigne est attaquée en justice par des conservateurs. Plongez au cœur de cette affaire passionnante qui mêle commerce, égalité des genres et politique !



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr