Hausse de 3% actes homophobes et transphobes pour l'année 2022

Publié le 31/05/2023 à 09:22 - Édité le 31/05/2023 à 09:39
Hausse de 3% actes homophobes et transphobes pour l'année 2022
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Une étude récente publiée ce mercredi révèle une augmentation préoccupante des atteintes homophobes et transphobes enregistrées en 2022. Avec plus de 4000 faits rapportés, ce chiffre a augmenté de 3% par rapport à l'année précédente. La majorité de ces incidents concernent des diffamations et des injures, reflétant potentiellement de nouvelles méthodes de qualification des actes par les forces de l'ordre.


Les crimes et délits anti-LGBT+ en hausse

Parmi ces faits, 2420 sont classifiés comme des crimes ou délits anti-LGBT+, soit une augmentation de 13% par rapport à l'année précédente. En revanche, les faits enregistrés comme contraventions ont diminué de 9%. Il est important de noter que ces chiffres ne représentent qu'une partie visible du problème. En effet, seulement 20% des victimes de menaces ou de violences et 5% des victimes d'injures portent plainte à la police ou à la gendarmerie.


Une forte augmentation des actes anti-LGBT+ depuis 2016

Depuis 2016, les actes anti-LGBT+ ont connu une augmentation significative : +129% pour les crimes et délits, et +115% pour les contraventions. Il est important de souligner que plus de la moitié (57%) de ces actes sont des injures ou des diffamations.


Paris, la ville avec le plus grand nombre d'actes anti-LGBT+

Paris est la ville où les actes anti-LGBT+ sont les plus fréquents, avec 400 faits enregistrés, soit 18,1 pour 100 000 habitants. La majorité de ces atteintes (56%) se produisent dans des villes de plus de 200 000 habitants. Les victimes sont principalement des hommes (72%), âgés de moins de 30 ans (52%), et les agressions se produisent principalement dans des lieux publics.


Les auteurs sont principalement de jeunes hommes

Les auteurs de ces actes sont également majoritairement des hommes (83%), plutôt jeunes (35% ont moins de 20 ans, dont 11% ont moins de 15 ans). Ce constat montre que la haine envers les personnes LGBT+ reste "ancrée" dans la société française.


SOS Homophobie tire la sonnette d'alarme

Dans son rapport annuel publié mardi, SOS Homophobie s'est alarmée de cette tendance. L'association a recueilli en 2022 environ 1 500 signalements relatifs à des situations de haine homophobe ou transphobe, un niveau à peu près stable par rapport à l'année précédente, mais avec une augmentation significative des agressions physiques (+28%).


Un plan du gouvernement pour lutter contre les violences anti-LGBT+

Face à cette situation préoccupante, le gouvernement français a annoncé la mise en place d'un plan de lutte contre les violences anti-LGBT+. Ce "Plan national d'actions pour l'égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023" a été présenté par Élisabeth MORENO, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances. Doté de 42 actions concrètes, ce plan vise à améliorer les conditions de vie des personnes LGBT+ dans tous les aspects de la vie quotidienne : la sphère familiale, l'école, l'université, le travail, le sport, la santé, etc.

Parmi les mesures du plan figurent :

  • L'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires.
  • La facilitation de l'utilisation du prénom d'usage pour les personnes trans dans les documents administratifs non officiels.
  • L'élaboration d'un guide sur l'accueil des élèves et des étudiants trans à destination de l'ensemble du personnel de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur.
  • La lutte contre les thérapies dites "de conversion".
  • La poursuite de l'adaptation des formulaires administratifs afin d'inclure les familles homoparentales.
  • Le développement de la formation continue des référents LGBT+ au sein des commissariats de police et des brigades de gendarmerie.

Il est à espérer que ces mesures contribueront à faire de l'égalité pour les femmes lesbiennes, hommes gays, bi et personnes trans une réalité concrète et effective.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Nouveau plan Anti-LGBT+ du gouvernement : déception amère pour les associations
Nouveau plan Anti-LGBT+ du gouvernement : déception amère pour les associations

12/07/2023 - Analyse approfondie du nouveau plan anti-LGBT+ du gouvernement. Associations déçues, invisibilisation des transidentités, et enjeux politiques. #plan #gouvernement #LGBTQIA

Japon : Le parlement fait un pas timide vers la reconnaissance des LGBT
Japon : Le parlement fait un pas timide vers la reconnaissance des LGBT

13/06/2023 - Le Parlement japonais avance timidement en faveur des droits LGBT avec une nouvelle loi. Activistes et citoyens en réclament davantage. 🇯🇵🏳️‍🌈 #DroitsLGBT #Japon

Grande Bretagne : exclusion des personnes trans dans le monde du cyclisme
Grande Bretagne : exclusion des personnes trans dans le monde du cyclisme

29/05/2023 - La Fédération britannique de cyclisme a annoncé une politique divisant les épreuves en catégories "ouverte" et "féminine", la dernière étant réservée aux personnes nées femmes, citant un avantage de performance persistant chez les femmes transgenres post-puberté malgré la suppression de la testostérone.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr